Auteur Sujet: Je vous ai apporté des bonbons parce que les fleurs c'est périssable  (Lu 86 fois)

Héraut Alemdar

  • Hérauts
  • Héraut Grand Destructeur de Bibelots
  • Messages: 251
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier d'immigration
  • Compagnon ou Familier: Taver
  • Langues: [ Rethwellan - Valdemaran ]
La jeune héraut suintait la honte par tous les pores. Elle avait le regard fuyant, elle se tordait les mains, elle se cachait derrière ses cheveux... Elle était l'image même de la honte. Enfin... Au moins, Alemdar n'était-il pas empâté, et ne se prenait-il donc pas tout ça direct dans l'esprit.

Puis vinrent les aveux. Alem soupira.

Les amoureux...

"Ah. Je vois. Tu fais effectivement bien de m'en parler. Je raye Isabeau de ma liste. De toute façon, c'est une guerrière déplorable."

Mais Raimon? Il avait pensé à l'assigner au Roi, mais... s'il avait une aventure embryonnaire avec une des gardes de la Reine, ça pouvait se mettre en travers de leurs missions. Pfff.... la migraine...

Il soupira.

"Je ne comprendrais jamais les choses de l'amour..."

Pour les mp, voyez avec la grise qui aspire à devenir archiviste, là, Isabeau de Girier, me semble

Héraut Enora

  • Hérauts
  • Mignonnette blanc sur blanc
  • Messages: 661
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier de Héraut
  • Compagnon ou Familier: Jorel
  • Âge: 23 ans, 1ere Déca automne
  • Langues: Valdemarien | Shin'a'in | Hardonien | (oral) Karsite | (oral) Tayledras
Enora fit du gros effort pour reprendre le dessus sur ses émotions. Elle n'avait pas à les balancer à la figure de son supérieur, même s'il devenait un ami. Elle devait assumer ses sentiments, vu qu'elle n'arrivait pas à les faire disparaître. Elle lui fut reconnaissante d'ailleurs de rayer l'archiviste de sa liste, mais elle se sentait un peu mal de causer autant d'embarras, alors même, que quelque part, elle voulait vraiment ce poste.

Elle rassembla le reste de son courage et s'efforça de délier son corps, de le détendre, de repousser la honte qu'elle ressentait. Elle releva la tête avec difficulté, s'efforça de redresser ses épaules et de s'assoir convenablement.

"Je te promets que je ne laisserai pas ça affecté ni mon travail, ni mon jugement. J'ai... j'ai prévu d'en parler avec les intéressés et de tué tout ça rapidement. Mais... je n'ai pas encore réussi à trouver la manière de le faire. Mais en attendant, je me devais de te le laissé savoir. Je ne sais pas si Isabeau sait, ou même Raimon. Mais je trouverai une manière d'arranger les choses, c'est promis."

Voilà, c'était dit, ça faisait mal, mais il fallait que ça soit une fin. Elle pouvait pas passé sa vie prise entre l'espoir, la honte et le déshonneur. Son bonheur passait après Valdemar, un point, c'est tout.

-Ton bonheur aussi est important Enora.

-Je sais, mais pas si ça cause des problèmes aussi grave. Je trouverai une solution.

Jorel ne rajouta rien, les affaires de cœur de son élue ne le regardait malheureusement pas, et elle n'avait pas tord.

"Je suis vraiment désolé d'avoir plombé l'ambiance, et ouais, c'est pas facile non plus pour les intéressés, tu sais. Tu as bien de la chance d'y échapper. Mon premier amour était un traitre l'infâme, puis, je suis tombé amoureuse d'un Kal'enedral. Je crois que ma vie sentimentale a été ordonnée comme une pièce de théâtre comique pour amuser les foules."

Voilà, remettre un peu d'humour dans la situation. Ça aiderait à oublier qu'elle avait vraiment trop mal dans son cœur. Elle ne devrait pas, mais c'était ainsi. Elle irait mieux plus tard. Elle prendrait du temps pour faire son deuil définitivement quand elle aurait parlé aux deux intéressés. En attendant, il ne servait à rien de se torturer. Il fallait simplement braver l'adversité et faire de son mieux.

Puis, elle fit un autre effort vaillant de dévié la conversation, c'était tout a fait évident, et classique, mais au moins, elle essayait.

"D'ailleurs, tu aimes le théâtre ?"

Héraut Alemdar

  • Hérauts
  • Héraut Grand Destructeur de Bibelots
  • Messages: 251
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier d'immigration
  • Compagnon ou Familier: Taver
  • Langues: [ Rethwellan - Valdemaran ]
Alem fit quelque chose qu'il faisait rarement. Il déplia son coeur de mante religieuse et il s'approcha d'Enora pour la toucher, pour lui prendre la main.

"Enora, Enora, Enora. Calme-toi. Aussi ignorant que je sois vis-à-vis des choses de l'amour, je sais qu'on ne tue pas un sentiment comme ça. Tu as fait ce qu'il fallait, tu m'en as parlé, a moi en tant que supérieur de faire en sorte de ne pas te mettre dans une situation ou tu ai a choisir entre devoir et sentiments. Prends ton temps, pour le reste, ok?"

Ce point éclairci, il lui tapota les mains avant de se retendre dans son siège.

"Tu n'as rien plombé du tout, détends-toi."

Il regarda par la fenêtre, songeur:

"De la chance? Je ne sais pas. Je me soupçonne d'être trop dans le contrôle pour me permettre de tomber amoureux. Je ne baisse pas assez la garde pour que ça arrive. C'est sans doute pour cette raison que les Dieux m'ont collé avec Wylan. Pour que j'aie quelqu'un avec qui me détendre."

Il gloussa cependant à la litanie de ses amoureux:

"Un Kal'enedral, vraiment? Après, ces gens-là sont humains. Ils n'ont pas le droit au sexe, mais pour le reste... Ils ne sont pas spontanément comme moi, imperméables à tout attachement."

Il sourit ironiquement à son changement manifeste de sujet.

"Oui, j'adore le théâtre, particulièrement les comédies. Et toi?"

Pour les mp, voyez avec la grise qui aspire à devenir archiviste, là, Isabeau de Girier, me semble

Héraut Enora

  • Hérauts
  • Mignonnette blanc sur blanc
  • Messages: 661
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier de Héraut
  • Compagnon ou Familier: Jorel
  • Âge: 23 ans, 1ere Déca automne
  • Langues: Valdemarien | Shin'a'in | Hardonien | (oral) Karsite | (oral) Tayledras
Enora fut surprise de la sollicitude de Alemdar, surprise et touché. Elle avait peu d'amis à qui elle pouvait se confier, et Fitz étant très occupé par ses nouvelles responsabilité, elle ne le voyait plus très souvent, et jamais au grand jamais elle n'en aurait parlé avec Saskia. D'un, au vu des événement, de deux parce que c'était la reine et qu'elle avait bien d'autre chose à faire, et de trois, à cause de l'histoire entre Saskia et Arthon. Elle n'avait au final aucune envie de mêler la reine à tout cela.

Par contre, Alemdar, elle l'avait fait par devoir, mais elle se sentait maintenant très soulagé, autant par sa réaction d'ami que par le fait d'avoir fait ce qui était juste. Elle lui était reconnaissante aussi de bien vouloir la ménager. Certes, si un jour, il lui fallait choisir entre son cœur et son devoir, elle choisirait son devoir, elle était une Héraut après tout. Mais elle était heureuse de savoir qu'on ne la mettrait pas volontairement dans cette position.

Elle fut aussi soulagée qu'elle accepte la perche qu'elle lui tendait pour changer de sujet.

"Je dois avouer que je n'ai que rarement été au théâtre. Petite, par contre, j'adorais les théâtres ambulant qui présentaient des histoires d'action, les légendes de héraut et de héros. Je ne déteste pas rire, de temps à autre, mais jusqu'à récemment, je crois que j'étais un peu trop coincé pour apprécier l'humour des comédies. Et pour ce qui était de Ann'dra... Nous sommes restées, amis. Il est comme un grand-frère de plus, un duquel je suis plus près que mes frères propre d'ailleurs. C'est lui qui m'a appris à me battre comme je le fais désormais. Il a été le meilleur de mes tuteurs."

Le ton était à la plaisanterie, mais ce n'était pas faux non plus. Elle se connaissait pas trop mal dans ce domaine et savait reconnaître ses torts. Elle se sentait aussi beaucoup plus heureuse et libre depuis qu'elle ne tentait pas d'être toujours parfaite en toute chose et acceptait que faire de son mieux était tout ce qui pouvait vous être demandé.

Il fallait maintenant revenir au sujet initial de l'entrevue, enfin, certes, elle était venue ici à la base aussi pour permettre à Alemdar de prendre un peu de bons temps, de se détendre et tous. Mais elle savait aussi qu'il leur faudrait discuter de planning pour la protection de la reine. Si elle était une des meilleurs candidate pour apprendre à protéger la Reine, il faudrait beaucoup plus qu'une seule personne à former pour devenir réellement efficace et permettre à Alemdar de reprendre son poste à lui.

"Et pour ce qui est des autres personnes... et bien j'ai pensé à certaines. Je me suis entraîné quelques fois avec Jehanne, j'ai entendu certaines rumeurs à son sujet, mais personnellement, je me fie rarement aux rumeurs. Je l'ai trouvé compétente, sur d'elle, elle n'a pas peur de dire ce qu'elle pense, et je ne crois pas qu'elle se laisserait intimidé par la Reine. Elle n'a certes pas mon niveau à l'épée, en duel et tous, mais je crois que son sens du travail en équipe et son tempérament en ferait une bonne garde du corps. Il y aurait aussi Mina... mais je ne crois pas qu'elle soit un atout, au contraire, si nous nous trouvons à l'intérieur. Le feu, même avec un aussi bon contrôle qu'à Mina, serait surtout un handicap si nous nous trouvons dans une bâtisse. Par contre, je crois qu'elle serait une formidable alliée à avoir avec nous si la Reine sort du palais. En plus, étant une héraut, elle aussi à accès à des endroits qu'une garde ou une mercenaire ne serait pas bienvenu. Ce qui n'est pas négligeable."

Elle se sentait un peu étrange dans le rôle d'évalué ses pairs, mais cela devait être fait. Alemdar lui avait demandé son opinion, elle lui donnait. Certes, elle n'avait aucun titre ronflant comme Héraut du Sénéchal, etc... mais elle se connaissait suffisamment bien désormais pour savoir qu'elle était quand même une des meilleures lames du cercle. Elle était loin d'être LA meilleurs, mais elle était doué et vive. De plus, l'entraînement d'Ann'dra avait aussi comporté un volet sur la stratégie, sur l'évaluation de ses alliés et de ses ennemies, et tout ce genre de chose.