Auteur Sujet: [Mina/Kate]La seule raison qui compte  (Lu 924 fois)

Kateerid de Girier

  • Nobles
  • Messages: 72
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche
  • Âge: 26 ans
[Mina/Kate]La seule raison qui compte
« le: 31 août 2020, 17:01:17 »
4ème décade d'automne 1485 - Chambre d'amis des De Girier - Convalescence de Mina

"Kate ?"
"Oui ?"
"Qu’est-ce que tu penses du mariage ?"
"Du mariage ? Le mien, ou en général ?"
"Je… je sais pas vraiment. Pourquoi tu t’es mariée par exemple ? Si ce n’est pas trop indiscret. "
"Ça l’est un peu, mais je vois bien que tu ne poses pas la question par curiosité malsaine."
"Tu n’es pas obligée de répondre…"
"Non, je vais le faire."

Sauf que Kate doit réfléchir un peu. Elle a beau s’être rapprochée de sa cousine par alliance, il est impensable qu’elle lui fasse la confidence de la réelle nature de son mariage avec Micha. Pour autant, elle veut lui faire une réponse honnête. Un peu plus que la fable qu’elle vend à ceux qui félicitent sa récente alliance.

"Je me suis mariée parce que c’est ce qu’on attendait de moi. Je suis fille d’Artisane connue et fortunée, en tant que femme, je devais traditionnellement faire une belle alliance pour accroitre le prestige de ma famille. "

Elle voit bien que la Héraut entend sa réponse avec étonnement.

"Je sais. Ma grande gueule a souvent fait penser que je ne rentrerai jamais dans le rang. Beaucoup de gens ont été surpris, à commencer par certains membres de ma famille. J’entends encore ma vieille tante Clothilde : « Son père aurait-il enfin fait montre d’autorité pour faire pousser un peu de bon sens à cette enfant terrible ? »."


La tante Clothilde est sévère. Car si en effet Kate ne se laisse pas marcher sur les pieds, jamais elle n’aurait risqué de salir le nom qu’elle portait.

"J’ai beaucoup de talent dans mon domaine, et bien assez de volonté pour faire ma place seule, si je l’avais voulu. Ca m’aurait juste demandé beaucoup, beaucoup de temps, et autant de sacrifice. Mais ma famille est aussi importante que mon métier, et leur faire honneur est un des premiers buts de ma vie."

"L’honneur ? Mhh…"
"Oui l’honneur. Je ne suis pas idiote Mina, et je ne vais pas faire celle qui ne comprend pas où tu veux en venir avec tes questions, ni à qui tu penses. Mais je ne vais pas apprendre à une Héraut ce que c’est que l’honneur, non ?"
"C’est différent."
"Absolument pas. La seule différence entre toi et moi, c’est que ta conscience à quatre pattes et des yeux bleus. Mais l’honneur, c’est universel. Toi je ne sais pas ce qu’a été ton enfance, même si tout le monde est à peu près d’accord sur le fait que ta région natale soit vraiment pas un cadeau, mais Beltran de Greenhaven et moi, l’honneur de notre nom, ça a été le tuteur qui nous a permis de pousser droit."

L’argument fait mouche.

"Et puis… Micha est l’héritier des De Girier, un artisan au moins aussi talentueux que son père, et mon ami d’enfance, alors l’aimer n’a pas été difficile. L’épouser non plus."

Mina a la bouche pincée, songeuse.

"Tu penses que je n’ai pas vraiment répondu à ta question non ?"
"Non. Tu en as beaucoup dit, presque trop. "
"Tu as raison. Alors puisque ça te concerne, je vais te confier un truc. J’ai toujours eu conscience des limites que j’aurai en tant que femme et fille d’artisan. La seule façon de m’affranchir de ma condition aurait été d’avoir un Don et/ou d’être Elue. Et je ne te cache pas que j’ai pu en rêver, parfois. La liberté, contre une vocation… Mais ma vocation, je l’avais déjà…"

Elle fait tourner sa montre autour de son poignet.

"Je savais qu’elle serait exigeante, et me demanderai de faire des choix. Je les ai fait, et j’en suis heureuse. Mais toi Mina, en tant que Héraut, te rends-tu compte de la chance que tu as ?
Oui, tu risques ta vie, et tu viens d’en avoir la preuve, mais en retour, tu es libre. Libre de faire ce que tu veux, ou presque. Tu as ton Cercle, la certitude d’avoir toujours du soutien et de la protection. Tu n’as de compte à rendre qu’à la couronne, qui ne t’en demande aucun sur ta vie privée.
Tu fais partie des seules personnes qui peuvent choisir de se marier pour la bonne raison, la seule qui devrait compter. L’amour."


Kate n’est pas peu fière de sa réponse, et voit bien que Mina est troublée. Cependant, l’expression de la Héraut se transforme rapidement en grimace et elle répond :

"Kate, tu es en fait une abominable fleur bleue."
"Ne le répète à personne, j’ai une réputation à tenir."

« Modifié: 31 août 2020, 17:01:37 par Kateerid de Girier »