Auteur Sujet: La Dame Blanche  (Lu 6144 fois)

Héraut Alemdar

  • Hérauts
  • Héraut Grand Destructeur de Bibelots
  • Messages: 268
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier d'immigration
  • Compagnon ou Familier: Taver
  • Langues: [ Rethwellan - Valdemaran ]
La Dame Blanche
« le: 16 mars 2014, 21:02:15 »
Dernier jour de la 9eme décade d'hiver 1481

Alem avait effectivement pu voir son frère le lendemain de son réveil (prochainement sur vos écrans). Ca s'était globalement très bien passé et le soldat avait vraiment pu prendre le chemin de la guérison. Une décade plus tard, il avait réussis à convaincre ses soignants de le laisser sortir un peu.

Contrairement aux attentes des verts, il ne s'était pas précipité pour aller voir son frère. En fait, après l'avoir réclamé a corps et à cris, après l'avoir vu, il s'était calmé. Raf allait bien, ils s’en étaient très bien sortit et même avec une classe assez royale. Cette horrible histoire avait, semblait-il à Alem, poussé Raf à prendre une autonomie vis à vis de son grand frère qu'il trouvait très bien.

Non, c'était Wylan qu'il voulait voir. Il avait appris, en causant avec Charwin, que Wylan avait insisté pour être là à son réveil, mais après leur conversation, Alem ne l'avait jamais revu. C'était étrange et un peu illogique. Alem devait l'avoir fâché et il voulait tirer ca au clair avec le héraut.

Apres avoir écumé le palais, on avait eu pitié de lui et un serviteur serviable lui avait indiqué l'avoir vu du côté du champ.

Le Champ, le Champ... Il était mignon, mais il était grand ces champs. Avec plein de valons et d'arbre pour cacher les hérauts des honnêtes Rethwellans en visite. Bon sang, ils pourraient faire trois fois le tour de ce truc avant de le trouver...

L'ainé de Gedric parcourut des yeux l'endroit depuis la barrière. Ah, un Compagnon. L'œil de cavalier d'Alem remarqua machinalement que c'était une jument. Puis il rougit. Les compagnons étaient plus ou moins des gens, non? Et il venait de lui scanner l'entrejambe du regard. Euh...

Le bout des oreilles rouge, le batard appela la Compagnonne:

"Euh... Dame?"
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Pour les mp, voyez avec la grise qui aspire à devenir archiviste, là, Isabeau de Girier, me semble

Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
Re: titre provisoire
« Réponse #1 le: 16 mars 2014, 21:21:54 »
Kyra profitait du soleil en attendant le retour de Wylan. Celui-ci était allé chercher de quoi manger aux cuisines, et le connaissant, il ne serait pas de retour avant une marque. L’homme était une sacrée pipelette... un peu comme elle.

Elle repéra une touffe d’herbes jeunes particulièrement appétissantes. Dire qu’avant, elle avait toujours été plutôt du genre carnivore…Elle goûta précautionneusement un brin, puis satisfaite elle engloutit le reste. Soudain, elle sentit un regard se poser sur elle. Elle releva la tête. Tiens, c’était le gamin de Wylan ça. Il était visiblement très gêné...

Il l’appela d’ailleurs.

Amusée, Kyra s’approcha d’un pas léger. Elle s’arrêta devant lui et secoua la tête en poussant un léger hennissement pour lui signifier qu’elle écoutait. Elle aurait pu lui répondre directement - elle en avait très envie - mais elle préférait d’abord s’enquérir du pourquoi de sa présence. Après tout, les Compagnons n’étaient pas réputés pour parler facilement à quiconque d’autre que leur Élu. Kyra - tant avant que maintenant - avait toujours ressenti un léger dédain pour les règlements, surtout quand ceux-ci lui paraissent stupides. Les Compagnons se faciliteraient grandement la vie en admettant qu’ils pouvaient, comme les Chats de Feu, s’adresser à n’importe qui par la pensée. Mais ils adoraient se draper dans le mystère… une probable conséquence de leur statut si particulier.

Elle prit quelques instants pour jauger le bonhomme… Tiens, tiens, tiens… Mais qu'il était intéressant, ce jeune homme! Un peu vieux, mais… Kyra sourit intérieurement. En dépit de son mauvais caractère, c’était un brave garçon qu’elle tenait là. Droit, fidèle, honnête, loyal… colérique. Bon, personne ne pouvait prétendre à la perfection. Elle-même n’était pas la dernière, en matière de défauts…
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Héraut Alemdar

  • Hérauts
  • Héraut Grand Destructeur de Bibelots
  • Messages: 268
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier d'immigration
  • Compagnon ou Familier: Taver
  • Langues: [ Rethwellan - Valdemaran ]
Re: La Dame Blanche
« Réponse #2 le: 17 mars 2014, 00:53:35 »
Bon, au moins la jument l'avait-elle entendue. Elle venait même vers lui, manifestement à l'écoute.

"Bonjour, Dame Compagnon. Euh... Je ne sais pas précisément comment je suis supposé m'adresser au gens de votre... rang? Je vous prie de mettre mes maladresses sur le compte de l'ignorance."


Ouais... Il n’avait jamais vraiment appris à causer à des chevaux intelligents. Une lacune criante dans l'éducation des petits princes Rethwellannais. Il faudrait qu'il prévienne Raf à ce sujet.

...

Il pouffa du ridicule de son attitude.

"Excusez-moi, je... bref. Je suis à la recherche du Héraut Wylan, élu de Kyra. On m'a dit qu'il était ici? C'est que je voudrais lui parlez, vous voyez."

On peu mal à l'aise, il avait l'impression d'être évalué, décortiqué par le regard surnaturellement bleu de la jument. Si on pouvait parler de jument. On pouvait? Bref.

Mais c'était idiot, tout ça… Quelle idée de s'adresser à un cheval! Sa mère avait beau lui soutenir mordicus que les Compagnon étaient plus que des chevaux... Je veux dire, ok, la jument s'était approchée de lui. Mais elle espérait peut être juste un bout de carotte? Ou de pain? Il faillit sortir celui qu'il avait dans la poche, mais se ravisa. Si sa mère avait raison et que la jument était intelligente, il risquerait de la vexer en le traitant comme un cheval. Il devait attendre un peu avant de chercher une autre source de renseignements.
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Pour les mp, voyez avec la grise qui aspire à devenir archiviste, là, Isabeau de Girier, me semble

Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
Re: La Dame Blanche
« Réponse #3 le: 17 mars 2014, 08:07:02 »
Si Kyra avait été humaine, elle serait partie dans un éclat de rire devant ce jeune homme si mal à l’aise. Étant un gigantesque cheval magique, elle se contenta de hennir d’un ton joyeux. Quand enfin Alemdar réussit à articuler la raison de la présence, Kyra se demanda ce qu’il convenait de faire. Appeler Wylan? Noooooon… Elle avait bien envie de discuter avec ce gamin, pour comprendre pourquoi son Élu avait réagi si fortement sa présence. Elle se réjouissait de la tête qu'il ferait quand elle s'adresserait à lui...

C’était tellement amusant, cet embarras qu’avaient les gens extérieurs au Palais à s’adresser aux Compagnons comme à des êtres pensants. Feraient-ils montre de la même gêne devant un habitant des Haighlei, pour peu qu’ils en croisent un au moins une fois dans leur vie? Ou devant un Kyree, ou un Dyhéli? Sans parler des Hertasis qui eux pouvaient parler comme les humains - sifflement de langue mis à part.

: Et que veux-tu à mon Élu, Alemdar, frère de Rafalentha? :

Oui, Kyra adorait étaler sa science… comme tous les Compagnons. Elle dut résister à l’envie de réclamer pour elle le morceau de pain évoqué par Alemdar. Elle était mieux éduquée que cela… et Wylan lui avait promis un chausson aux pommes tout chaud en provenance directe des cuisines, elle n’allait donc pas se remplir l’estomac avec un vieux bout de pain.

: Tu peux approcher, tu sais… le Champs est ouvert à tous. Même à toi. :

Elle ponctua ses propos d’un gracieux mouvement de queue. Avec la fonte de la neige et le soleil de ces derniers jours, les mouches étaient de retour. Et elle détestait les mouches, elle avait toujours détesté les mouches. Par contre, elle appréciait le parfum des perce-neige qui éclosaient un peu partout dans le Champs.
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Héraut Alemdar

  • Hérauts
  • Héraut Grand Destructeur de Bibelots
  • Messages: 268
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier d'immigration
  • Compagnon ou Familier: Taver
  • Langues: [ Rethwellan - Valdemaran ]
Re: La Dame Blanche
« Réponse #4 le: 19 mars 2014, 19:26:41 »
En fait, Alem serait probablement encore plus mal à l'aise face à un dyheli ou un kyree. Il avait l'habitude de considérer son cheval comme un auxiliaire et un allié, alors qu'un chien n'était qu'une bestiole imprévisible et un cerf un chien. Mais un Haiglei ou un Hertasis, pour le coup... bipède, habillé, parlant verbalement... ça lui suffisait. Kyra, elle, ressemblait à un bête cheval. Très beau, certes, mais quand même. Du coup, il ne pouvait s'empêcher de s'attendre à la voir réagir comme un cheval.

Donc évidemment qu'i sauta en l'air quand Kyra s'adressa a lui. Ah ok. Ce... Cet... Ca parlait, carrément. Bon... Ok... Ok.

Le visage du batard, s'éclaira cependant, malgré la surprise, d'un léger sourire. Probablement sans le savoir, Kyra venait de lui donner un de ses titres préférés. "Frère de Rafalentha"... C'était à égalité avec "Fils de Gedric", et infiniment supérieur à "De Firyndge" qui n'évoquait guère pour lui que le froids, les montagnes, et la honte d'avoir attenté à la vie de Raf.

"Juste lui parler, Dame. Je crois que nous nous sommes quittés en mauvais termes et je veux aplanir la situation."

Ouais... "je crois"... Alem supposait qu'ils s'étaient quittés en mauvais termes. Ils ne s’en souvenaient pas précisément, en fait. Mais il fallait dire que les heures entre son premier réveil et la visite de Raf étaient un peu flou dans son esprit, surtout après le départ du héraut, d'ailleurs. Il ne se souvenait pas d'avoir été particulièrement agressif ou con, mais il n'arrivait pas à être sur. Et il suffit d'un mot pour vexer

Le truc dont il était certain, par contre, c'était qu'il voulait se réconcilier avec Wylan. Il avait espéré que le héraut revienne plus tard dans la décade, mais ce n'était pas arrivé. Du coup, c'était lui qui allait à la montagne.

A l'invitation de la Compagnonne, Alem sauta la barrière.

"Merci, Dame, je n'en étais pas sur."

Alem s'appuya tranquillement contre la barrière, attendant les questions de Kyra.
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Pour les mp, voyez avec la grise qui aspire à devenir archiviste, là, Isabeau de Girier, me semble

Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
Re: La Dame Blanche
« Réponse #5 le: 20 mars 2014, 15:28:04 »
: Tu crois? : questionna-t-elle d’un ton amusé. : Ce n’est pas de ta faute si vous vous êtes quitté "en mauvais terme", selon tes dires. Wylan est particulièrement doué pour déchiffrer l’humeur des gens… :

Bel euphémisme, Kyra! Mais elle n’allait tout de même pas lui avouer que Wylan lisait très bien dans les pensées des gens et qu’il ne se privait pas de le faire quand cela lui semblait justifié.

: Et il a réalisé qu’il t’avait blessé par son attitude. Il s’en est voulu, et a préféré ne pas risquer de commettre à nouveau les mêmes erreurs. Il n’est pas très doué en matière de relations sociales autres que celles du genre qu’on met dans son lit.:

En fait, si, il était très doué pour entretenir des relations parfaitement superficielles, ou pour manipuler les gens. Dès qu’il s’agissait d’être sincère, Wylan préférait se cacher derrière les moqueries et les sarcasmes. Kyra ne pouvait guère lui en tenir rigueur. Certes, elle était bien plus douée que lui pour se faire apprécier, mais elle n’avait jamais eu de vrais amis, avant Wylan. Ils étaient tout deux bien trop indépendants pour faire de bons camarades. Mais ils se satisfaisaient amplement de leur amitié mutuelle… et pour le reste, ni les beaux étalons ni les belles dames ne rechignaient à leur tenir compagnie.

: En même temps, comme je le connais, il a été très maladroit et tu avais parfaitement raison de lui en vouloir. Je suis certaine qu’il sera très… touché par ton geste. :

Elle avisa une nouvelle touffe d’herbes qui lui semblait tout à fait savoureuse. Elle se pencha et piqua quelques brins, évitant soigneusement de déranger les bestioles qui étaient elles aussi sorti pour profiter du soleil.

: Alors, tu as le droit de sortir maintenant? Je suis étonné que tu sois ici plutôt qu’avec ton frère. Ou t’a-t-il congédié?:

Elle aurait pensé qu’une fois sorti, Alemdar passerait à nouveau tout son temps avec son frère adoré. Pour le protéger et pour participer aux diverses préparatifs de la guerre. Le printemps approchait à grands pas, et bientôt les cols seraient praticables pour une armée.
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Héraut Alemdar

  • Hérauts
  • Héraut Grand Destructeur de Bibelots
  • Messages: 268
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier d'immigration
  • Compagnon ou Familier: Taver
  • Langues: [ Rethwellan - Valdemaran ]
Re: La Dame Blanche
« Réponse #6 le: 03 avril 2014, 14:55:22 »
Le Batard haussa négligemment les épaules quand Kyra lui expliqua que la brouille n’était pas de son fait

"Je ne sais pas, Dame. Tout cela est un peu confus. Mais j’ai bien apprécié votre élu et je trouve dommage que nous restions fâché pour un truc dont je n’ai que des souvenirs vagues."

Alem regarda Kyra brouter délicatement. Ah il sentait bien le décalage culturel entre leurs deux pays. Entre ses deux pays. Valdemar était le pays de sa mère. Il était lui-même Valdemaran. Même s’il trouvait bizarre de causer avec une Dame occupée à brouter.

De nouveau il haussa les épaules quand elle s’étonna qu’il ne soit pas avec son frère.

"Déjà, il est en cours. Et par ailleurs… Je n’ai pas très envie de rechercher sa compagnie avant d’être capable de lever des boucliers corrects. Je sais bien que mon esprit a été purifié, que la magicienne aura plus de mal à m’atteindre maintenant que je suis loin et gna gna gna… Mais n’empêche, je ne préfère pas prendre de risques. Je l’ai vu, on a causé un peu, je sais qu’il va bien. Ça me suffit."

Et, par ailleurs, il était passé voir Jarhindel qui lui avait confirmé que Raf allait bien depuis qu’il l’avait vu. (Ok, il était un chouia plus anxieux qu’il ne le montrait)
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Pour les mp, voyez avec la grise qui aspire à devenir archiviste, là, Isabeau de Girier, me semble

Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
Re: La Dame Blanche
« Réponse #7 le: 03 avril 2014, 15:28:26 »
Kyra fit balancer sa queue. Quel gentil garçon, en fait! On était loin du rustre colérique qui avait débarqué à Haven.

: Je comprends.:

Elle contacta brièvement Wylan pour lui demander où il en était, lequel lui répondit que c’était en cours.

: Ne t’inquiète pas, il ne va pas tarder à arriver. Il a fini d’écouter les ragots aux cuisines et on est en train de lui préparer un panier-repas… dois-je lui demander d’ajouter un couvert? Enfin, façon de parler. :

Elle leva la tête pour regarder Alem pendant qu’elle mâchonnait ses brins d’herbes.

: Ah? J’imagine que c’est agréable de pouvoir rester avec des jeunes de son âge ou presque. Et qu’il n’a pas tellement eu l’occasion de fréquenter autre chose que des nobles. Ici, l’Héritier suit les cours avec les Gris… Et dis-moi que comptes-tu faire maintenant? A part suivre quelques cours pour tes Dons… pardon, tes barrières? :

Quel beau lapsus volontaire, Kyra! Elle espérait que cela ferait un peu réfléchir le bonhomme. Il ne devait pas seulement apprendre à dresser des barrières, il devait aussi apprivoiser ses Dons…

Se sentant maintenant contentée, elle se rapprocha du jeune homme. Elle se laissa tomber dans l’herbe pour profiter un peu de soleil, toute dignité envolée. Elle hésita même à se rouler un peu dans la terre, mais elle renonça. Certes, elle n’était pas très à cheval (sic) sur la politesse, et elle détestai cette aura de mysticisme à la c… dont s’entouraient les Compagnons, mais il y avait des limites quand même.
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Héraut Alemdar

  • Hérauts
  • Héraut Grand Destructeur de Bibelots
  • Messages: 268
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier d'immigration
  • Compagnon ou Familier: Taver
  • Langues: [ Rethwellan - Valdemaran ]
Re: La Dame Blanche
« Réponse #8 le: 03 avril 2014, 18:40:48 »
Alem était le rustre colérique qui était arrivé. Et il pourrait redevenir ce type. Ce rustre était ce que devenait Alem dans une situation de stress extrême, surtout quand il n’a pas de contrôle sur la situation. Mais en temps normal, il serait capable de demander de l’aide avant d’atteindre un état pareil.

Alem souleva un sourcil quand la jument l’invita à partager leur repas. Puis il se reprocha mentalement de ne pas réussir à dépasser le fait que Kyra était un PUTAIN DE CHEVAL. Il fallait qu’il s’en remette, quand même, ça confinait au ridicule, là.

"Oui, volontiers, merci."

Alem approuva de la tête les paroles de Kyra :

"Oui, c’est une excellente chose. Il vous le dirait lui-même, il lui manque une certaine proximité avec le peuple. Fréquenter des gens de basse naissance lui ouvrira l’esprit sur les problèmes des gens du commun, sur leurs perspectives, mieux que ne le fassent les livres et les traités. En fait, si je n’avais peur d’un attentat, j’aimerais presque le faire rencontrer nos compatriotes réfugiés…"

Le jeune homme s’arrêta un moment, pensif. Une telle visite serait salvatrice en matière de réputation. Raf ne serait plus un gosse pris en charge par Valdemar mais un monarque en exil à part entière…

"Et s’il donnait audience… Je ne sais pas. Mais nous devrions plus nous mêler aux paysans débarqués ici… comment ont-ils été gérés ? Ils ont été rassemblés ? Bon sang, mais je ne me suis même jamais posé la question des Rethwellannais à Haven…"

Une preuve de plus qu’il n’avait pas été lui-même. Normalement il aurait du envisager le problème dès leur arrivée. Eux étaient comme des coqs en pâte, au palais, mais les petites gens ? Cela dit, il doutait que la couronne blanche les ait laissé livrer à eux même.

Tandis que la jument se mettait à l’aise, Alem réfléchissait à sa question.

"A court terme… Je veux résoudre la situation à Petras. Je rêve de pouvoir la jouer Faucon du Soleil. Je n’ai malheureusement pas de tante capitaine de mercenaire maltraitée par l’usurpateur. Cela dit…On pourrait probablement jeter à l’usurpateur l’anathème des Parjures. Ca limitera probablement sa capacité à recruter des mercenaires affiliés…"
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Pour les mp, voyez avec la grise qui aspire à devenir archiviste, là, Isabeau de Girier, me semble

Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
Re: La Dame Blanche
« Réponse #9 le: 04 avril 2014, 11:35:45 »
Kyra contacta donc Wylan pour le mettre au courant de la situation.

: (Wylan) Tu as un visiteur… tu sais, ton gamin. :

: Mmhh? Mon gam… ahhh… :

: (Wylan) Demande une portion de plus, pour le repas. Il mange avec nous. :

: D’accord. :

Wylan semblait fortement intrigué, et très soupçonneux. Pour savoir qu’Alemdar mangerait avec eux, Kyra avait dû lui parler. Oh, il savait bien que contrairement à la majorité des autres Compagnons, elle se gênait rarement pour communiquer avec d’autres personnes que lui. Mais tout de même… Kyra lui tira mentalement la langue et reporta son attention sur le gamin.

: C’est réglé, il arrive.:

Alemdar semblait être en grande réflexion. Il souhaitait visiblement donner à son frère un réel statut de souverain, et plus celui d’un gamin qui avait fui un oncle trop sévère. L’idée de le faire rencontrer ses compatriotes était bonne. Mais Kyra n’était pas certaine que les réfugiés fussent si nombreux dans le pays.

: Oh… Je pense que tu es au bon endroit. Personne ne connait mieux que Wylan la situation des réfugiés, et des paysans à Rethwellan même. Je pense que tu pourras lui poser la question directement. Quant aux risques d’attentat, tu pourras aussi lui poser la question. :

Dommage! Lui qui paraissait si pragmatique! Toute la famille semblait avoir été bercée au son des contes et histoires… Déjà le grand frère qui voyait dans les Hérauts des êtres dépourvus de défaut, infailliblement honnêtes et toujours bons. Alemdar, lui, faisait référence à un épisode historique fort différent de la situation actuelle.

: J’ai quelques doutes. Déjà parce qu’il n’a pas été parjure à un quelconque serment envers les mercenaires. Et je ne suis même pas certaine qu’il ait été parjure tout court, donc pour conduire un rituel magique... Après tout, Rafalentha lui a volontiers cédé sa place. Il est donc sur le trône légitimement. Ou autant que possible compte tenu du fait qu’il n’a plus l’Épée. :
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Héraut Alemdar

  • Hérauts
  • Héraut Grand Destructeur de Bibelots
  • Messages: 268
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier d'immigration
  • Compagnon ou Familier: Taver
  • Langues: [ Rethwellan - Valdemaran ]
Re: La Dame Blanche
« Réponse #10 le: 07 avril 2014, 15:06:22 »
Alem acquiesça distraitement. Oui, il parlerait de ces histoires d'audiences à Wylan. Puis la remarque de Kyra sur le manque de serments de l'usurpateur fit tiquer le jeune homme:

"Tu... Tu… Vous croyez?"


Confus, le jeune homme réexamina ses souvenirs, flous et salles, de ses mois de captivité en lui-même. Il focalisa son regard intérieur sur les premiers jours après la mort de son père... Oui, il n'avait souvenir d'aucune cérémonie de couronnement... Pourtant il était persuadé que...

"Je suppose que vous dites vrai... Je... J'étais persuadé que... Je suppose que démêler le vrai du faux va me prendre un moment. Bref..."

Le Moine prit quelques profondes inspirations pour calmer le début de panique qui le prenait. Certes, cette expérience avait été terrible, mais il allait s'en remettre, et certainement ne pas se rouler en boule dans un buisson pour pleurer. Un peu de nerf, que diable. Pour se détourner l'esprit, il reprit le fils de la question de la jument:

"Dans un avenir plus plausible alors, j'espère qu'on me laissera enfin donner mon avis sur la marche des armées Rethwellans, que suis quand même le mieux formé à notre stratégie militaire, ici. A plus long terme... Je ne sais pas... J'ai un peu le nez dans la crinière*, en ce moment. Je rentrerais à Petras avec Raf, je suppose. Mais je doute que l'armée veuille encore de moi à sa tête. Je ne sais pas si être uniquement l'éminence grise de mon frère me suffira. J'ai peur d'avoir détruit la place que mon père m'avait patiemment fait à la Cour de Petras..."


Spoiler: montrer
* De nos jours, on dirait le nez dans le guidon
« Modifié: 24 juin 2016, 10:52:35 par Thalyana »

Pour les mp, voyez avec la grise qui aspire à devenir archiviste, là, Isabeau de Girier, me semble

Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
Re: La Dame Blanche
« Réponse #11 le: 07 avril 2014, 17:28:34 »
Kyra ne commenta pas les hésitations du jeune homme quant à ses souvenirs. Elle était bien informée; elle n’était pas très éloignée quand Thelarson avait pris le pouvoir. Enfin, pas elle, mais Wylan. Comme ils partageaient tout, surtout en mission, elle aurait pu s’y trouver elle-même.

Par contre Kyra fut déçue de la volonté d’Alemdar de retourner dans son pays. Wylan en serait très chagriné, même s’il ne l’admettrait jamais. Et puis… elle sourit intérieurement. Il était très improbable, en fait, qu’il quitte Valdemar. Elle ne pouvait être certaine, mais des volontés diverses pourraient s’associer pour empêcher cela. Elle et Wylan déjà. Elle commençait à suspecter que… Wylan allait en être malade… ou pas. Ou alors, il ne réaliserait jamais. Borné comme il était, c’était plus que probable. Elle hennit de plaisir.

Wylan d’ailleurs arrivait en courant vers eux. Kyra l’accueillit d’un hennissement moqueur.

Le Héraut sauta souplement la barrière, un panier dans la main. Il s’arrêta à côté de Kyra et inclina la tête en direction d’Alemdar. Il se sentit… bizarre. Et mieux. Il ne s’était pas mis à dos le jeune homme durablement. Il semblait avoir oublié l’indélicatesse de Wylan.

« Bonjour, vous sentez-vous mieux? Qu’est-ce qui vous amène auprès de ma Kyra? »

Cette sale peste avait refusé de lui expliquer pourquoi le jeune homme souhaitait le voir. La situation semblait la ravir, beaucoup trop au goût de Wylan. Elle en savait plus qu’elle ne le disait, et il n’était pas certain que ce soit très bon pour lui. Quand les Compagnons, et surtout Kyra, cachaient des choses, cela présageait rarement du bon pour leurs Élus.

Pour se donner contenance, il s’accrocha un sourire cynique et commença à déballer le repas qu’il avait apporté. Il tendit même à Kyra le chausson aux pommes promis.
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Héraut Alemdar

  • Hérauts
  • Héraut Grand Destructeur de Bibelots
  • Messages: 268
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier d'immigration
  • Compagnon ou Familier: Taver
  • Langues: [ Rethwellan - Valdemaran ]
Re: La Dame Blanche
« Réponse #12 le: 27 avril 2014, 21:14:57 »
Alemdar se surprenait à apprécier la jument, une fois la réticence de sa forme animale passée. Elle le laissait réfléchir, posait les bonnes questions, était de bon conseil... Silencieusement, il continua un moment son introspection.

"Je sais pas... Je ne sais pas si je réussirais à reprendre ma place. J'ai bien compris que je n'étais pas responsable de mes actes, que j'étais possédé, et gna gna gna... Mais j'ai quand même essayé de le tuer. Je ne sais pas s'il pourra totalement passer au-delà de ça, et moi-même, je doute d'en être capable... Mais sans ça, qu'elle place ai-je? Je ne suis pas un noble campagnard capable de se retirer dans ses terres pour administrer son domaine. Je suis juste un soldat."

Une pensée fulgura sous le crane du batard. Et s'il devenait capitaine de mercenaire, comme la fameuse grand-tante Idra? Mener une guerre, il savait faire. Il pourrait juste passer quelques années dans une bonne compagnie pour apprendre à gérer des soldats à louer et ensuite... Raf accepterais même sans doute de le financer...

Un sourire ironique éclipsa l'expression rêveuse du jeune homme. Plans sur la comète que cela. Il se voyait mal mener une armée à louer. Il était un protecteur du peuple, lui, un noble au sens honorable du terme. Nourris par le peuple et le protégeant en retour. Il ne voulait pas se vendre à il ne savait quelle cause.

Finalement, Wylan arriva. Soudain distrait de sa mélancolie, Alem salua le héraut avec enthousiasme:

"Wylan! En fait, C'est vous que je venais voir, histoire d'aplanir notre malentendu et votre Dame m'a tenue compagnie."
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Pour les mp, voyez avec la grise qui aspire à devenir archiviste, là, Isabeau de Girier, me semble

Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
Re: La Dame Blanche
« Réponse #13 le: 28 avril 2014, 10:43:07 »
Kyra s’amusa de l’agacement de son Élu, et celui-ci n’en fut que davantage exaspéré. Qu’avait-elle découvert de si palpitant pendant son entretien avec le jeune homme? Que lui cachait-elle donc? Il savait pertinemment qu’il était inutile de chercher à tirer les vers du naseau à sa chère amie, aussi mit-il le sujet de côté. Il finirait par savoir, tôt ou tard, il en était certain.

Pendant que la jument engloutissait son chausson aux pommes, Wylan tendit un morceau de pain à Alemdar.

« Tenu compagnie? »

Il fronça les sourcils. On lui avait expliqué, à son arrivée au Collegium, que les Compagnons ne parlaient qu’à leurs Élus, ou entre eux. Parfais s’adressaient-ils à des êtres doués de Paroles par l’Esprit comme les Kyrees. Mais personne ne lui avait jamais dit qu’ils étaient tout à fait capable de parler à quelqu’un ne possédant pas le moindre Don ayant trait à la parole. Or Kyra passait son temps à bavarder avec tout le monde, et surtout à faire des commentaires quand elle pensait son opinion indispensable. Wylan pensait que c’était dû à son caractère. Comme lui, elle détestait les règles stupides, et comme lui, elle ne pouvait s’empêcher de se mêler de tout.

« J’espère qu’elle ne vous a pas trop chambré. Elle n’est pas toujours très délicate. »

: Je te rappelle que tu n’es pas censée être capable de parler à tout le monde… Je me demande ce que disent les autres Compagnons de ta sale manie de discuter avec des non-Doués.:

: Ils ont renoncé depuis longtemps à me faire des remarques. Ils savent que ça ne sert à rien, je suis trop têtue. Même  Gaëtan a laissé tomber. :

Il sortit un gros saucisson de son panier, et s’en coupa quelques tranches avant de tendre le tout à Alemdar. Puis sans attendre, il enfourna son repas. Il était affamé, comme toujours.

« Je ne sais pas si on peut parler de malentendu… je ne suis juste pas très doué pour consoler. J’ai préféré partir avant de faire des dégâts. Je suis plus à mon aise dans une salle d’armes ou sur les routes. »
Il ponctua sa phrase d’un sourire un peu désabusé. « Mais je suis étonné que vous soyez parti à ma recherche. Vous avez de la chance: ma présence prolongée au Palais est plutôt exceptionnelle. »
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Héraut Alemdar

  • Hérauts
  • Héraut Grand Destructeur de Bibelots
  • Messages: 268
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier d'immigration
  • Compagnon ou Familier: Taver
  • Langues: [ Rethwellan - Valdemaran ]
Re: La Dame Blanche
« Réponse #14 le: 28 avril 2014, 20:36:04 »
"Ne vous en faites pas, je ne suis pas en sucre. Nous avons eu une discussion très intéressante, pour moi en tous cas. J'avoue avoir laissé la conversation s'attarder sur moi."

Le soldat en exil s'inclina brièvement devant la jument en guise d'excuses.

"Mais j'avoue avoir du mal avec le concept qu'une dame si avisée soit aussi un cheval. Sans offense."

La remarque avait été accompagnée d'un petit sourire d'excuse à Kyra

Alem prit le saucisson avec reconnaissance et s'en découpa quelques tranches avec son couteau de ceinture et les glissa dans le petit pain froissé qu'il sortit de sa poche. Deux bouchées plus tard, il répondit au héraut:

"Vous n'étiez pas siii mauvais, je vous assure. Et moi j'étais très instable... bref, rien de grave."

Le ton d'Alem était léger et joyeux.
 
La remarque de Wylan sur la chance qu'il soit à Haven rappela à Alem ce dont il discutait avec la jument. Il reprit son sérieux et se renseigna

"Oui, Ça me fait penser. Je discutais avec Kyra et je me demandais où en sont les réfugiés? Vous connaissez le ratio de combattant/non-combattant? Sont-ils rassemblés en un endroit? Si oui, serait-il possible d'aller les voir, moi ou un des Princes?"
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Pour les mp, voyez avec la grise qui aspire à devenir archiviste, là, Isabeau de Girier, me semble