Auteur Sujet: All I need ♦ Aaron && Manuchan  (Lu 5029 fois)

Manuchan

  • Mages
  • L'homme à la mèche... Prof à temps plein
  • Messages: 650
    • Voir le profil
    • http://ailesdeterre.forumgratuit.fr/
  • Fiche: Adepte Manuchan
  • Âge: 42
  • Langues: rethwellan, valdemaran, bases de tayledras
Re: All I need ♦ Aaron && Manuchan
« Réponse #15 le: 06 mars 2014, 00:49:41 »
[justify:1seuokn7]
Citer
« Attends... »

Manuchan se figea à l'écoute de cette voix si faible mais pourtant, qu'il sentait presque impérieuse. Pourtant, il ne se retourna pas, voir Aaron à cet instant alors qu'il s'apprêtait à disparaître aurait été trop douloureux. Et ils avaient tous deux assez souffert pour ce soir, voire pour toute leur vie.

C'était encore une fois paradoxal d'ailleurs. Il disait au héraut qu'il serait toujours là pour lui mais prévoyait de s'en aller. Pas très logique comme raisonnement. Cela étant, il aurait quand même fait le nécessaire pour que le blanc sache où le trouver.

La porte devant l'Adepte se referma semblait-il toute seule, mais ce ne pouvait pas être le cas. Il était plus probable que le blond y était pour quelque chose étant donné les Dons qu'il possédait et qu'Aaron lui avait confié avoir.

Derrière lui, Manuchan entendait des bruits et craignait d'en comprendre le sens. Le héraut devait s'être relevé. Qu'allait-il se passer? Allait-il le frapper? Ça aurait été tout à fait justifié aux yeux de l'Adepte après tout ce qu'ils avaient vécu cette nuit et ce matin. Autant de plaisir et de joie gâchés par des émotions. Par l'arrogance d'un Mage qui refusait de montrer sa douleur et qui n'avait au final rien fait pour se soigner.

Il était fautif et en avait pleinement conscience. Jamais il ne se pardonnerait d'avoir fait autant de mal par son orgueil mal placé. Mais ce qu'il advint n'avait rien à voir avec ce à quoi il s'attendait.

Tout d'abord, deux petits mots firent froncer ses sourcils. Simplement car il ne les comprit pas au premier abord et plutôt que de le demander, restait dans l'attente de sa punition sans un mot.

Il entendait la marche du héraut dans son dos et attendait le couperet. Il lui devait bien de rester pour subir son juste châtiment. Les hérauts étaient garants de la justice après tout et même s'ils étaient plutôt altruiste généralement, l'Adepte doutait qu'ils puissent tout pardonner si aisément.

Ses jambes faillirent céder sous son poids lorsqu'Aaron répéta ces deux mots simples, les expliquant plus avant et passant ses bras autour de la taille de Manuchan. Le visage du blanc venait se loger au creux de la nuque de l'Adepte et celui-ci se sentit faible.... mais tellement heureux.

Doucement, il se retourna et vint poser ses lèvres dans un baiser plein de tendresse sur celles d'Aaron et laissa ses yeux se fixer dans les yeux mordorés à la suite.

"Alors, je suis là."

Il avait chuchoté ces mots à l'oreille du blanc et ne pensait pas avoir été plus sincère depuis leur rencontre. Oui, il était là et le resterait tant qu'Aaron dirait qu'il en avait besoin.

La culpabilité restait pourtant présente en lui et le rongerait certainement longtemps mais il ne pouvait pourtant pas nier être simplement bien, là, dans les bras de son amant et ne plus vouloir le lâcher. Jamais. A son tour, il vint enfouir son visage dans le creux de l'épaule de son vis-vis et une larme unique coula le long de ses joues.

Pour une fois, c'était une larme de joie.

"Pardonne-moi."

Impossible de se retenir. Il s'en voulait trop pour ne pas reposer cette question à laquelle son amant n'avait pas encore répondu. Peut-être que même, s'il  avait apparemment besoin de lui, il ne pourrait pas lui pardonner. Et ce serait normal.
Même là en fait, il était égoïste de faire cette demande. Il n'avait pas à être pardonné.[/justify:1seuokn7]
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »
Être shaych, c\'est.... Magique !!

Aaron Greystoke

  • Hérauts
  • Messages: 434
    • Voir le profil
  • Fiche: Héraut du Sénéchal
  • Compagnon ou Familier: Raïna
  • Âge: 36 ans, bientôt 37
  • Langues: Valdmaran, Karsite, Hardorn, Rethwellan, Iftel, Tayledra
Re: All I need ♦ Aaron && Manuchan
« Réponse #16 le: 06 mars 2014, 21:49:37 »
[justify:6wzujbya]Il ne pouvait simplement pas le laisser partir. Pas comme ça, et même s'il avait remonté ses boucliers, et ne percevait plus par ce biais le trouble du Mage, il en restait conscient, au moins dans une certaine mesure. C'était dans son attitude, dans le ton de sa voix, dans ses gestes, aussi, sans doute. Et dans les mots qu'il employait. Mais aux yeux du Héraut, donc, il n'y avait rien à pardonner, rien à réellement reprocher. La souffrance qu'ils avaient partagée, il en avait pâti lui même. Il n'avait jamais souhaité la ressentir à ce point, le Blanc en restait convaincu. Encore moins avait-il jamais désiré qu'elle fût aussi violemment perceptible pour lui, là encore, il en était persuadé. Alors non, il ne pouvait pas le laisser partir. Il se sentait fébrile, mal assuré sur ses jambes, mais il refusait d'en rester là, et venait de prendre l'Adepte dans ses bras, de répondre à la question plus ou moins formulée et de plonger le visage au creux de son cou, quelque peu inquiet malgré tout de la réaction de son amant.

Pourtant il n'y avait aucune raison de l'être, et il le lui confirma comme il se retournait et venait poser ses lèvres sur les siennes, cherchant ensuite son regard pour lui affirmer qu'il serait là, avant d'à son tour loger son visage au creux de son épaule. Les bras d'Aaron serrèrent un peu plus l'homme dans ses bras, et il ferma les yeux un instant, savourant cette douce étreinte. Pourtant, une nouvelle fois, Manuchan lui demanda de lui pardonner, et une nouvelle fois, le Héraut eut du mal à comprendre cette demande. Oh ! Dans l'absolu, oui, il comprenait. Parce qu'il eût lui-même cherché ce pardon, s'il s'estimait responsable de la moindre douleur chez l'autre mais... Mais il n'empêchait que l'Adepte n'était pas responsable à ses yeux.

« Mais il n'y a rien à pardonner, Manu... »

Mais s'il tenait à ce qu'il prononçât ces mots, il le ferait. N'importe quoi si ça pouvait le rassurer quelque peu.

* Et je sais qu'il ne voulait pas te faire souffrir, tu peux le rassurer aussi sur ce point... *

Un sourire étira les lèvres du Blanc. C'était vrai, le Mage s'inquiétait beaucoup de l'avis de sa moitié. C'était sans doute le détail qui changeait tout pour elle d'ailleurs.

* Pas que, et tu le sais très bien. *

Gardant son amant dans ses bras, Aaron s'écarta cependant légèrement pour croiser à nouveau le regard bleu de l'Adepte. Il fallait qu'il vît ses yeux comme il s'apprêtait à reprendre la parole, qu'il y lût la sincérité de ses mots, qu'il fût convaincu de la véracité de ses propos.

« Raïna comme moi, on le sait très bien, que tu n'as pas voulu ça... Tu ne peux rien contre ce que tu ressens, et tu n'y peux rien si je ne maîtrise pas ce nouveau Don non plus. Ca n'est pas de ta faute... »

Bien au contraire, même, puisqu'il ressentait un net bien-être par sa présence à ses côtés – quand bien même ils passaient par certaines phases moins sympathiques, dirons-nous – et puisque son aide représentait une amélioration manifeste de ses défenses mentales.

« Je... »

Ah !... parler de ce qu'il ressentait n'avait jamais été le fort du Héraut. En même temps, il n'avait jamais vraiment eu grand monde pour l'écouter... Mais cette fois, c'était différent. Cette fois, il avait réellement une oreille attentive, et concernée qui plus était.

« Ta présence me fait un bien fou... Et je ne fais pas allusion à nos... ébats. »

Ce qui n'avait rien de désagréable non plus, bien loin de là, mais ça n'était pas le sujet. Le sujet, c'était ses sentiments, et même s'il était trop tôt pour parler réellement d'amour, il ne pouvait pas nier qu'il ressentait une profonde affection pour le Mage, qu'un lien fort se créait entre eux, et qu'il ne s'était jamais senti aussi bien que depuis qu'ils s'étaient trouvés.[/justify:6wzujbya]
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »
UC

Manuchan

  • Mages
  • L'homme à la mèche... Prof à temps plein
  • Messages: 650
    • Voir le profil
    • http://ailesdeterre.forumgratuit.fr/
  • Fiche: Adepte Manuchan
  • Âge: 42
  • Langues: rethwellan, valdemaran, bases de tayledras
Re: All I need ♦ Aaron && Manuchan
« Réponse #17 le: 08 mars 2014, 03:13:39 »
[justify:3ey60ooc]Aaron avait beau dit qu'il n'y avait rien à pardonner, c'était faux aux yeux de l'Adepte repentant  et la compassion d'un héraut n'y changerait probablement pas grand chose.

Toutefois, être à nouveau dans les bras du blanc apportait à Manuchan une sensation égale de bien-être à celle qu'il avait ressentie jusqu'alors au contact du blond. Il avait maintenant plus ou moins compris et accepté les sentiments trop précoces qui l'avaient envahis et ne pouvait que se sentir... heureux? Dans les bras de son amant.

Doucement, Manuchan sentit Aaron s'écartait et retint de justesse un gémissement de déception. Il serait volontiers resté dans ses bras des heures durant, des jours durant même ! Enfin, si l'on voulait oublié les besoin humains et l'odeur nauséabonde qui aurait fini par se dégager de leurs corps. Bon appétit bien sûr.

Ainsi, Raïna aussi pensait la même chose que le blanc? Manuchan voyait clairement dans les yeux qui lui faisaient face, la sincérité profonde qui pouvait habiter un homme aussi honnête qu'Aaron. Impossible de douter un instant des dires du blanc.

Toutefois,  si eux ne lui en voulaient guère. Lui-même s'en voulait beaucoup d'avoir laissé ainsi son trouble s'enfler démesurément au fil du temps jusqu'à l'explosion de ses émotions.

"SI, je pense que ça l'est en partie. J'aurais dû être capable de me défaire de mes souffrances. Tu n'aurais pas eu à les endurer."

 La main de l'Adepte caressait tendrement la joue de son vis-à-vis ce disant. Le Mage éprouvait tant d'affection à l'égard d'Aaron.  Ce n'étais certes pas son premier amour, ni son premier objet de tendresse mais chaque amour était différent n'est-ce pas?

Celui-ci l'était aussi dans un sens. Car, outre le fait qu'il soit apparu aussi rapidement et follement, outre le fait qu'Aaron ne correspondait pas physiquement ou mentalement à ce qui attirait Manuchan à la base, le Mage sentait une particularité dans ce qui le liait à Aaron. La sensation, simplement, qu'il pourrait probablement passer sa vie avec lui et vieillir en sa compagnie.

*je n'y avais jamais pensé pour les autres*

Citer
« Je... »

*Hein? Quoi?*

Ce "je" ressemblait beaucoup trop à celui que Manuchan avait prononcé au cours de leurs ébats plus tôt dans al soirée. Mais l'Adepte n'osait penser que la suite eut pu être la même. Oui, il avait failli déclarer un amour dont il n'était pas sûr alors, emporté par sa fièvre mais s'était restreint à temps. Et voilà qu'Aaron donnait l'impression d'avoir eu la même réaction.

Mais il ne fallait jurer de rien car si l'Adepte était désormais à peu près sûr de ce qu'il ressentait, ça restait exceptionnel et le héraut devait quant à lui, n'être sûr de rien. A fortiori sachant qu'il n'avait jamais eu de relation de ce type avec un homme auparavant.

Enfin, Aaron reprenait ses propos et, si ce n'était certes pas une déclaration d 'amour, c'était au moins un bon début. L'Adepte n'était de toute façon pas en droit d'en demander plus et le savait.

Manuchan revint se serrer au corps de son amant, non pas sensuellement, mais presque comme s'il eut voulu fusionner leurs deux corps à défaut de leurs deux âmes. De la même façon, il ne devait pas se déclarer, ce n'aurait été qu'une gêne pour le blanc. Et Manuchan ne souhaitait en aucune manière le pousser à prendre une direction ou une autre à son égard. Les choses seraient telles qu'elles seraient. Voilà tout.

"Je peux en dire autant. Et nos ébats n'y ont pas grand chose à voir non plus."

Le mage recula son visage et affichant un sourire un peu moqueur.

"Mais on recommence quand tu veux cela dit....."

Il était plus que temps de détendre l'atmosphère. Ils ne savaient probablement ni l'un ni l'autre ce qui se passerait à partir de maintenant. Encore que, ils avaient tous deux des obligations et ne pourraient pas rester sans cesse ensemble. Au moins le jour. Et parfois aussi la nuit dans le cas de l'Adepte s'il devait aider à gérer la Pierre-coeur. Ce ne serait pas évident, mais c'était ainsi.

"Tu voudrais que l'on se revoie ce soir?"[/justify:3ey60ooc]
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »
Être shaych, c\'est.... Magique !!

Aaron Greystoke

  • Hérauts
  • Messages: 434
    • Voir le profil
  • Fiche: Héraut du Sénéchal
  • Compagnon ou Familier: Raïna
  • Âge: 36 ans, bientôt 37
  • Langues: Valdmaran, Karsite, Hardorn, Rethwellan, Iftel, Tayledra
Re: All I need ♦ Aaron && Manuchan
« Réponse #18 le: 08 mars 2014, 05:22:13 »
Ah... la culpabilité ! Il ne pouvait pas dire qu'il ne comprenait pas. A vrai dire, si la situation avait été inversée, sans doute s'en fût-il tout autant voulu. Etre responsable de la souffrance d'autrui, voilà une chose qu'il n'avait pu accepter, et il y avait peu de chances que ce point évolue prochainement... Alors comprendre que l'homme dans ses bras avait à cet instant un avis identique, ça n'était pas bien difficile. Accepter qu'il s'infligeât un tel fardeau en revanche...

Il essayait donc de le convaincre de son ressenti, et de celui de sa moitié. De lui montrer, surtout, qu'ils étaient tous deux parfaitement sincères. Sans surprise, malheureusement, le Mage les contredit. Et le Héraut baissa les yeux.

« C'est sans doute une faute que nous partageons, alors. Si tu avais été doté du même Don, c'est toi qui eût souffert des mes douleurs. Et je suis heureux que ça ne fût pas le cas. »

La main de l'Adepte sur sa joue était d'une douceur incomparable à ses yeux. Définitivement, il n'avait aucune envie que tout cela s'arrête. Alors tenter de lui faire comprendre l'affection qu'il avait pour lui, ça semblait une bonne idée, quand bien même il n'aidait pas très doué pour tout ça. Ni pour identifier exactement ce qu'il ressentait, ni pour mettre des mots dessus. Il lui sembla être parfaitement sincère, une fois encore – c'était le but – mais parvenait-il à s'exprimer de façon suffisamment explicite ? Que Manuchan revînt se blottir dans ses bras semblait vouloir témoigner d'une réponse positive à cette question qu'il se posait intérieurement.

Et ce qu'il rétorqua finalement, en s'écartant à nouveau et affichant un large sourire, fit sourire le Blanc à son tour. Un « maintenant ? » guère raisonnable lui traversa l'esprit, mais si son regard le trahît peut-être quelque peu, il retint ce petit mot sans équivoque. L'un comme l'autre, ils avaient des obligations, assez lourdes, des journées chargées. Mais ils arriveraient bien à se retrouver, n'est-ce pas ? Et comme s'il avait lu dans ses pensées, le Mage proposa qu'ils se revoient le soir-même. Ou plutôt, il lui demanda s'il désirait que ce fût le cas.

« J'ai pas vraiment envie de te lâcher, mais on ne va guère avoir le choix. Alors ce soir, oui, ça sera parfait. »

Tendrement, Aaron déposa un baiser sur les lèvres de son amant. Amant... Il n'en revenait pas encore tout à fait. Si l'Adepte, cependant, avait achevé de se vêtir à nouveau, le Héraut était encore torse nu, et usa de son Don pour rapatrier les pièces de tissu manquantes à sa tenue, qu'il repassa presque à contre-coeur.

« J'irai sans doute voir Raïna avant le dîner... ensuite... »

Ensuite, il n'aurait plus d'obligation particulière, et serait à son entière disposition. Et le regard qu'il ne put s'empêcher de poser sur Manuchan, alors même qu'il ne terminait pas sa phrase, ne laissait sans doute que peu de place à l'imagination. Pour l'heure, ils avaient d'autres impératifs, et puisqu'ils étaient prêts à sortir, après un dernier baiser, le Blanc ouvrit la porte, les guidant tous deux au-dehors.
RP CLOS
« Modifié: 21 avril 2020, 20:37:31 par Héraut Wylan »
UC