Auteur Sujet: “L’alcool est l’aspirine de l’âme.”  (Lu 5481 fois)

Isibeal Greenfield

“L’alcool est l’aspirine de l’âme.”
« le: 21 septembre 2016, 17:11:31 »
2e jour de la 1ere décade d'automne  1484

Il était rarement facile de débusquer son père lorsque ce dernier se trouvait à Haven. Isibeal avait donc prise avec le temps, l'habitude de déposer une courte missive dans la chambre de son paternel lorsqu'elle le savait de retour à la capitale, afin de lui proposer à chaque fois de passer quelques heures en sa compagnie dans une petite taverne bien fréquentée de la ville. Cette dernière était d'ailleurs devenue rapidement leur lieu de rendez-vous attitré. Voilà à peine trois jours que la demoiselle venait de rentrer de son année de probation, que déjà elle patientait à l'une des tables de l'établissement. Devant elle se trouvait une bouteille de ce vin que son père appréciait particulièrement, deux verres, dont l'un contenant quelques gouttes ; s'est que Wylan avait particulièrement insisté pour éduqué le palais de sa progéniture ; et bien sûr, de quoi grignoter en la présence d'un saucisson à l'âne accompagné de quelques cornichons.

Tapotant à l'aide de ses doigts le bois de la table tout en écoutant d'une oreille distraite la conversation du couple se trouvant à sa gauche, Isibeal poussa un soupir. C'est qu'elle avait grande hâte de raconter à Wylan, les derniers mois qui venaient de s'écouler ainsi que sa visite sur les terres Greenfield juste avant de revenir à Haven. Profitant de ses derniers jours de liberté, la jeune femme portait pour l'occasion une jolie robe d'une teinte bleu marine et sa chevelure indisciplinée était nouée en une natte épaisse. 


« Modifié: 22 septembre 2016, 17:26:02 par Thalyana »

Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
Re : “L’alcool est l’aspirine de l’âme.”
« Réponse #1 le: 22 septembre 2016, 18:06:30 »
Wylan n'avait pas assisté à la proclamation officielle quelques jours plus tôt. Les réjouissances, la joie, tout ça ce n'était pas pour lui. De plus, il avait eu l'information de la reddition de Rethwellan de première main... ou plutôt en avait-il été l'instigateur secret.

Comme Kyra l'avait assuré à Taver, il n'avait guère fallu plus d'une journée au duo pour se remettre "en selle". Parler avec Alemdar lui avait fait du bien, étonnamment. Réexpliquer pourquoi il était vital qu'il fasse parfois des choses peu honorables, voire clairement illégales, pour le bien de la couronne, lui avait permis à lui aussi de se souvenir de ce qui le motivait à continuer. Seul un détail le perturbait encore. Comment Alemdar avait-il pu deviner que Wylan avait besoin d'aide?

 Suite à sa dernière mission, il s'était octroyé une dizaine de repos. Et maintenant que la guerre était finie, il allait pouvoir reprendre des horaires plus normaux. Il aurait de nouveau un peu de temps à consacrer à ses amis et à sa famille. Isibeal, d'ailleurs, ne tarderait plus à rentrer de son année de probation...

En rentrant d'un entraînement au Champ avec Kyra, il avait trouvé l'habituelle note sur son bureau lui donnant rendez-vous dans une taverne qu'Isibeal appréciait, et où elle avait pris l'habitude de le sortir. Lui-même préférait la Cloche, mais cet établissement débordait toujours de Hérauts, et il pouvait comprendre qu'elle n'ait pas envie d'exposer sa vie privée ainsi.

Il se hâta d'aller prendre une courte douche et d'enfiler des vêtements "civils" normaux, ceux dans lesquels il ressemblait à un petit noble ou à un bourgeois plutôt qu'à un coupe-jarret des bas quartiers. C'était sans doute, avec sa tenue de Héraut standard, les vêtements qu'il portait le moins souvent. Au Palais, il enfilait souvent de vieilles tenues de selle délavées. En mission, il portait des déguisements. Mais pour sa fille il était prêt à fait un effort et à se vêtir comme quelqu'un de normal.

Ce fut donc un homme tout à fait normal qui se pointa à la taverne et chercha sa fille du regard. Il la repéra bien vite et la salua d'une brève caresse sur la tête. Il n'avait jamais pu se résoudre à des gestes beaucoup plus intimes. C'était déjà énorme pour lui de signifier son affection autrement que par des sarcasmes.

«Bonjour, Choupette! Alors comme ça on va rendre visite à la famille en cachette?»

Il lui fit un clin d'œil avant de s'installer en face d'elle.

«Mes informateurs m'ont dit que tu avais fait une visite dans le domaine familial.»

Isibeal Greenfield

Re : “L’alcool est l’aspirine de l’âme.”
« Réponse #2 le: 23 septembre 2016, 16:17:15 »
Se fut la main passée dans sa chevelure qui tira Isibeal de ses pensées profondes. Elle se retient pour la énième fois de lever son regard en direction du ciel lorsque son père employa le surnom dont il l'avait affublé. A sa décharge, il se trouvait que "choupette" se révélait le moins pire de tout ceux dont il avait essayé l'utilisation depuis leur première rencontre. Et ce fut un choix très difficile ! Elle se souvenait encore entre autres du "colinette" ou bien encore ; à ses yeux ; du terrible "mon poulet de course" ! Ce jour là, un "Non" catégorique venait de fuser de ses lèvres après l'unique tentative de Wylan et ensemble, ils avaient opté pour ce fameux "choupette" !

Bref !

Isibeal adressa un sourire chaleureux à son paternel tandis qu'il prenait place à sa table. Cela lui faisait énormément plaisir de le revoir après ses nombreux mois d'éloignement.

- Oncle Kyle ne serait pas ton informateur par hasard ?! Il doit être arrivé en ville depuis hier soir pour affaire me semble-t-il ! J'ai d'ailleurs promis à Liam de lui faire visiter les alentours du Collegia.

Elle prit la bouteille d'une main et fit le service avec une certaine lueur de plaisir dans le regard.

- J'ai commandé ton vin préféré pour l’occasion. , dit-elle en déposant d'office le verre à moitié plein devant son père. Je me suis accordée quelques jours de repos là-bas avant de rentrer à Haven, je savais que cela ferait plaisir à grand-mère. Tu ne passe pas assez de temps au domaine et selon elle, je suis en train de suivre tes traces à ce niveau là.

« Modifié: 23 septembre 2016, 21:33:05 par Thalyana »

Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
Re : “L’alcool est l’aspirine de l’âme.”
« Réponse #3 le: 24 septembre 2016, 08:46:58 »
«Kyle n'est qu'un de mes informateurs... il y en a d'autres... Mais que vient faire Liam dans cette affaire? Il accompagne Kyle? Je ne l'ai pas vu pourtant.»

Il essaya de se remémorer sa courte entrevue avec son frère, la veille au soir. Avait-il mentionné son fils? Ou bien s'était-il amusé à dissimuler l'information. Certes, Liam avait l'âge d'apprendre maintenant les ficelles du métier, même s'il était bien peu probable qu'il reprenne un jour le commerce de son père. En effet, étant le plus jeune de ses trois enfants, il devrait plus probablement trouver une autre occupation.

«Ne me dis pas que je vais retrouver Écureuil dans ma chambre, qui m'attendra pour me sauter dessus à peine j'aurai passé la porte?»

Il soupira. Liam était un grand admirateur de son oncle. Il aurait voulu être Élu, ce qui n'était jamais arrivé, malheureusement. Wylan aussi était un peu déçu. Cependant, il ne désespérait pas de voir un de ses neveux ou nièces Élu un jour.

Il se saisit du verre qu'Isibeal avait posé devant lui et en ausculta le contenu.

«Merci bien. Santé!» Il but une gorgée.
 
Wylan n'était pas un grand amateur de vin. Il préférait souvent les eaux-de-vie, les liqueurs et les dérivés du vin. Mais ce petit blanc là se laissait boire. Surtout en journée, aux heures où il voyait habituellement sa fille. Et comme il rechignait à passer pour un alcoolique en sa présence, il se contentait de vin avec elle.

«Ma mère ne réalise pas que je n'ai pas vraiment la possibilité de rentrer au domaine quand bon me semble. Je suis déjà heureux quand j'arrive à avoir du temps au Solstice... Mais pour elle, c'est incompréhensible qu'on puisse souhaiter être ailleurs qu'à Greenfield. Faut pas te laisser impressionner. Elle râle, mais si tu ne viens qu'une fois par année, elle ne t'en voudra pas.»

Wylan se servit d'un peu de saucisson.

«Alors, quoi de neuf?»
« Modifié: 25 septembre 2016, 20:37:45 par Héraut Wylan »

Isibeal Greenfield

Re : “L’alcool est l’aspirine de l’âme.”
« Réponse #4 le: 25 septembre 2016, 20:20:51 »
Isibeal ce doutait que les informateurs de son père ne devaient être que les autres membres de la famille. Si tel n'était pas le cas, elle savait que demander l'identité de ces derniers ne servirait strictement à rien. Voilà le genre d'information que Wylan était capable d'emporter avec lui dans la tombe.

- Aux dernières nouvelles, Liam souhaitait accompagner Oncle Kyle ! Et grand-mère l'avait convaincu d'accepter la requête de son fils. Mais connaissant mon cousin, il est capable d'avoir changé d'avis au tout dernier moment devant les beaux yeux de Morana. Une pointe d'ironie perçait dans le ton d'Isibeal qui ne pouvait supporter cette pimbêche arrogante.  Je n'arrive toujours pas à comprendre ce qu'il peut bien lui trouver à celle-là. Ni comment il fait pour ne pas comprendre qu'elle le considère uniquement que comme un vulgaire pion parmi les autres membres de sa petite cour personnelle.

Son paternel usait du même champ lexical pour surnommer tout les enfants de la famille, voilà bien un brin de fainéantise de sa part d'ailleurs !

- Fauvette (Lyssa ) ne cesse de se moquer de lui d'ailleurs. Elle m'a raconté que la dernière fois, il avait été jusqu'à se couvrir de boue juste à la demande de Morana avant d'essayer de traverser le champ d'un fermier du coin où pâturait un taureau, un foulard rouge autour de la taille. Il a gagné quelques écorchures au niveau de son arrière-train et beaucoup de moqueries de la part des autres.  

Les hormones des adolescents pouvaient parfois les mener à faire vraiment n'importe quoi. Qui sait ce qui aurait pu arriver si le taureau avait été plus jeune et donc plus rapide. Isibeal leva son verre également, trinquant avec bonne humeur avant de prendre une gorgée à son tour.

- J'avais bien remarqué lorsque je lui ai annoncé mon désir de rentrer à Haven pour y travailler. Grand-mère espérait que je demande à rester affectée à la maison de guérison proche du domaine. C'est vrai qu'elle a beaucoup râlé lorsque je lui fais lire la lettre d'acceptation à me demande pour un poste à la maison de guérison du palais, mais au final, elle a rapidement compris pourquoi je souhaitais être ici.

Les joues de la demoiselle se teintèrent de rouge alors qu'elle plongea le regard au niveau de son verre.

- Ce n'est pas le seul d'ailleurs. Leonel aussi était beaucoup déçu que je quitte la régions !

Voilà au moins une chose de neuf que son père devait ignorer. Il n'avait certainement pas d'informateur à la maison de guérison qu'elle avait fréquenté pour son année de probation. 
« Modifié: 25 septembre 2016, 20:54:55 par Isibeal Greenfield »

Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
Re : “L’alcool est l’aspirine de l’âme.”
« Réponse #5 le: 26 septembre 2016, 12:55:46 »
Cela n'étonnait pas vraiment Wylan que sa mère ait intercédé en faveur du petit dernier. Sans doute réalisait-elle qu'il était plus que temps que celui-ci trouve sa voix. Or, ce n'était pas en restant à Greenfield que cela allait arriver. L'idéal serait qu'il se découvre une passion dévorante pour le commerce, l'agronomie, ou n'importe quelle discipline acceptable pour un petit noble. Car ce n'était pas le domaine qui allait le nourrir. Greenfield prospérait depuis plusieurs années, mais cela restait un petit domaine aux ressources limitées. Liam n'hériterait de rien. S'il avait de la chance, peut-être parviendrait-il à mettre la main sur une riche héritière et à s'établir quelque part. Même si d'après ce que racontait Isibeal, cela semblait plutôt improbable pour le moment.

«Ah, il ne ressemble pas à son père, c'est certain. C'est Kyle qui avait un petit harem de demoiselles... Il faut dire qu'il était l'héritier et qu'il présentait bien.»

Quand Wylan avait quitté la maison pour rejoindre les Hérauts, Kyle avait déjà une vie sexuelle palpitante, pour le plus grand malheur de son petit frère, dont les Dons naissants le forçaient à être au courant de la moindre de ses prouesses.

L'anecdote rapportée par Isibeal amusa beaucoup Wylan.

«Quant à ce genre de bêtises, les garçons de cet âge n'ont pas besoin d'une fille pour les faire, je t'assure. C'est un prétexte, c'est tout. Demande une fois à ton oncle de te raconter l'épisode de la grotte...»

Lui-même avait fait pas mal de bêtises aussi. Mais rien du niveau de son frère. Contrairement à lui, il avait eu un chaperon toute son adolescence... même si Kyra n'était pas le Compagnon le plus à cheval sur le règlement.

Isibeal se pensait à l'abri des réflexions de sa grand-mère. Cela amusa énormément Wylan. Il savait bien que rien n'empêcherait jamais sa mère de revenir encore et encore à la charge. C'était dans son caractère, et elle ne lâchait jamais prise.

«Ne crois pas qu'elle ait compris. Elle t'en parlera encore. Surtout que contrairement à moi, tu n'as aucune obligation d'être à Haven... L'avantage d'être un Héraut je dirai. Je peux l'envoyer au diable en lui mettant mes responsabilités sous le nez.»

Isibeal plongea alors le nez dans son verre en rougissant avant de marmonner quelque chose. Il supposa que c'était sa manière à elle de répondre à la question "Quoi de neuf?». Évidemment, cela lui fit un petit quelque chose quand elle mentionna le nom d'un garçon. Mais il se contenta d'hausser un sourcil à cause de la faute de français qu'elle venait de faire.

«On dit très déçue... pas beaucoup déçue. Fort déçue à la limite. Et qui donc est ce Leonel?»

Il prit mentalement note de se renseigner sur ce jeune homme et de prendre, le cas échéant, les mesures qui s'imposaient.

Isibeal Greenfield

Re : “L’alcool est l’aspirine de l’âme.”
« Réponse #6 le: 30 septembre 2016, 16:38:11 »
Son oncle Kyle était dans la force de l'âge, il restait un homme très séduisant et Isibeal n'avait guère de mal à comprendre l'enthousiasme qu'il avait pu susciter dans sa jeunesse auprès de la gente féminine. Et puis, la beauté était toute relative lorsqu'on était l'héritier d'un domaine. Un petit domaine certes, mais avec un titre de noblesse à la clef. De nombreuses femmes étaient souvent prête à tout pour en obtenir un. Il suffisait d'observer attentivement les bécasses qui souriait niaisement à Hérisson lorsqu'il sortait au village.

- Il semblerait qu'Hérisson hérite également du harem d'Oncle Kyle. Te souviens-tu comment ses admiratrices m'ont accueillit lorsque tu m'as fait découvrir le domaine.

Isibeal se souvenait encore des regards mauvais que ses garces lui avaient lancé, la première fois qu'elle avait accompagné son cousin Mikhis au village pour rendre une petite visite au maréchal ferrant.  La concurrence n'était guère appréciée semblait-il !   

Pourquoi attendre de retrouver Oncle Kyle, je suis certaine que tu te ferais un plaisir de me la conter dans l'espoir que je le charrie à se sujet lorsque nous dîneront ensemble.

Qu'il était beau son Héraut de père à faire le malin lorsqu'il se trouvait  à des kilomètres loin de sa mère. En sa présence, Wylan adoptait un autre comportement. Sans ses fameuses responsabilités de Héraut, il serait toujours proche des jupes de grand mère Kathy, Isibeal avait bien comprit qu'elle menait le reste de la famille à la baguette.

-Il est vrai que j'ai laisser sous-entendre que j’apprécierais de compléter mes acquis par des formations secondaires pour gagner un peu de temps avant qu'elle ne revienne à la charge.

Bah quoi !!! A l'instar des autres membres de la famille, elle aussi avait finis par accepter de voir sa vie ainsi diriger. 

Lorsque son paternel s'enquit au sujet de Leonel, les joues de la demoiselle prirent une teinte encore plus foncée. Elle se mordit l’intérieur de la joue alors que son visage affichait un air gêné. son regard d'ailleurs fixait toujours le fond de son verre comme si, elle souhaitait disparaître à l’intérieur.

- Leonel est ... Il y eu un instant d'hésitation, se raclant la gorge pour dissimuler sa gêne. /...un jeune homme que j'ai rencontrer durant mon année de probation. Et heu... Elle ferma les yeux à ce moment là. le père de l'enfant que je portes.


Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
Re : “L’alcool est l’aspirine de l’âme.”
« Réponse #7 le: 01 octobre 2016, 17:46:24 »
«C'est ça d'être l'héritier. Mais il ne va pas tarder à se marier, c'est pour ça que c'est la folie chez les jeunes filles du coin. Avant que Rainette choisisse son fiancé, c'était le même cirque. Heureusement, elle est maintenant une épouse comblée. Elle a bien choisi. J'ai trouvé son fiancé sympathique.»

Léa c'était marié au printemps 1483 avec un jeune noble du nord. La fête avait été réussie et tout le monde était reparti en disant que Léa était la plus belle mariée de l'année. Elle était partie vivre dans le domaine du jeune homme, à une demi-journée de cheval de là. Mais elle revenait régulièrement voir sa famille dans la demeure familiale. Personne ne quittait facilement Greenfield.

Isibeal tenta de l'amadouer pour qu'il raconte l'anecdote concernant son frère aîné.

«Parce que c'est tellement plus drôle de la raconter en sa présence... et c'est impayable quand c'est lui qui la raconte. Tout ce que je peux te dire, c'est qu'il n'a plus jamais vu les blaireaux de la même manière, après cette histoire» confia-t-il avec un clin d'œil.

Wylan ne comprenait pas pourquoi sa mère rêvait tant d'avoir toute sa famille avec elle. N'était-ce pas plus agréable de se voir moins souvent et d'avoir plus de choses à se dire? De nombreuses disputes étaient sans doute évitées ainsi. Il n'aurait de toute façon jamais pu rester vivre dans la maison familiale. Même si son Don n'était jamais apparu. Il aurait fini par étouffer sous les attentions de sa mère. Et, s'il n'était jamais devenu Héraut, il se serait probablement marié avec une gentille de demoiselle pas trop pauvre, une bourgeoise avec une grosse dot mais pas de titre par exemple. Il aurait ainsi pu aider sa famille de loin.

«De toute façon, Greenfield est trop petit pour accueillir plus de monde. Ou alors il faudrait que l'un des petits fasse un mariage intéressant avec un autre petit noble du coin et qu'on rassemble les terres pour faire un domaine plus grand.»

Parler de son prétendant mettait visiblement la jeune fille mal à l'aise. Mais la gêne d'Isibeal lui sembla soudain suspecte. Trop appuyée. Trop forte. Aussi quand elle parla de sa grossesse, Wylan se méfia tout de suite.

«Ah... et à combien de semaines de grossesses en es-tu? Ça ne se voit pas du tout.»

Pensait-elle vraiment qu'il allait tomber dans un piège aussi grossier? C'est la duperie qui le faisait vivre, il était le plus qualifié pour la déceler chez les autres.
« Modifié: 01 octobre 2016, 18:23:57 par Héraut Wylan »

Isibeal Greenfield

Re : “L’alcool est l’aspirine de l’âme.”
« Réponse #8 le: 05 octobre 2016, 19:01:32 »
- Honnêtement, je suis contente de me trouver si éloigné dans la ligne de succession du domaine. Je ne me sentirais pas capable de supporter un tel cirque. Au contraire de sa parentèle, elle n'avait point été élevé pour une telle éventualité et ne se pensait pas apte à gérer une attention pareille. Surtout que la plupart des admirateurs courraient généralement après le titre ou la fortune. En plus d'être sympathique, William est d'une grande gentillesse envers Rainette. Et il l'aime vraiment, si tu voyais les étoiles qui luisent dans son regard lorsqu'il le dépose sur elle, je trouve ça vraiment craquant. Ils m'ont invité chez eux lors de mon séjour au domaine, Rainette voulait s'entretenir avec moi d'un sujet qui je pense, ravira les membres de la famille. Elle savait que son père était loin d'être un idiot, il saurait de qu'elle sujet elle voulait parler. Comme tu sais conserver un secret, je peux t'en parler librement. Rainette souhaite attendre encore un peu avant de rendre l'annonce officielle mais, elle attends des jumeaux.

Evidemment, il était toujours difficile de tirer les vers du nez de son paternel. Même la fameuse Fleur de Trevale ne devait pas y parvenir alors qu'elle chance isibeal avait-elle face à lui ?!

- Les blaireaux vraiment ? Tu aiguise ma curiosité là. Je n'ai donc pas d'autre choix possible que de lui poser la question demain soir au dîner, te joindras-tu à nous ?!

Isibeal aimait sa nouvelle famille ! Énormément. Cependant, son enfance entourée uniquement de sa mère et son grand-père ne l'avait pas habitué à autant de monde. Elle appréciait son indépendance et chérissait les rares moments passer au domaine depuis que son père l'avait reconnu officiellement.

- Ne faudrait-il pas pour ça que le domaine en question n'est qu'un unique héritier ?

En même temps, les Greenfield semblait être une famille très féconde et elle ne manquait absolument pas d'héritier contrairement à d'autres familles de la noblesse. Une histoire de sang, toussa toussa ...

- Tu n'es pas drôle ! Se plaignit-elle en adoptant une mine boudeuse à la suite des paroles de Wylan. Décidément, il était  très difficile voir impossible de prendre son père au dépourvu. Sauf peut-être lorsqu'on le rencontrait par hasard un beau matin puis lui annoncer être sa fille cachée. Leonel est un jeune barde avec qui je me suis lié d'amitié ! J'ai du soigner sa jambe cassé à la suite d'une chute à cheval. Et toi, as-tu quelques choses de nouveau à me raconter ?

Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
Re : “L’alcool est l’aspirine de l’âme.”
« Réponse #9 le: 06 octobre 2016, 17:53:53 »
«Je ne crois pas que tu sois même dans la ligne... j'avais abandonné mes droits successoraux à l'époque où j'ai été confirmé Héraut. C'était plus simple ainsi. Sinon j'aurais pu me retrouver héritier.. si Kyle mourrait par exemple. Pour éviter ça, j'ai renoncé à tout.»

À l'époque, il ne pensait pas avoir un jour un enfant, cela ne lui avait donc posé aucun problème. Il n'avait besoin de rien personnellement, la couronne lui fournissant tout le nécessaire. Il espérait qu'Isibeal ne lui en voulait pas d'avoir ainsi sacrifié ses droits. Mais il n'était pas certain qu'elle eût pu hériter. Après tout, elle restait une enfant illégitime. Même si elle avait été reconnue, elle était née du mauvais côté de la couverture.

Wylan fut intéressé d'apprendre que la famille allait encore s'agrandir... et qu'Isibeal semblait avoir hérité de son don pour se voir confier des secrets. Dans le cas présent, son statut de Guérisseuse n'y était sans doute pas pour rien.

«Des jumeaux? Ça on avait pas encore eu dans la famille, c'est inédit!»

Isibeal savait s'avouer vaincue... elle n'insista pas pour en apprendre davantage sur les mésaventures de son oncle. Mais elle réclama sa présence à un repas familial.

«Demain soir? Je ne sais pas si j'aurais le temps. La situation est un peu compliquée ces temps. Mais je vais essayer de me libérer.»

: Tu sais, si tu dis à Alem que ta fille te veut pour le souper, il s'arrangera pour que rien ne vienne te déranger.:
: Je sais bien... raison de plus pour ne rien lui dire! Je serais alors forcé d'y aller! :
: Père indigne.:
: C'est moi.:


Wylan n'avait jamais autant parlé famille et domaine qu'avec sa fille. Avec les autres Hérauts, il évitait de parler de sujets trop personnels. Non pas qu'il n'ait pas confiance en eux, mais il n'aimait pas s'étendre sur sa vie privée.

«Celui de l'éventuelle pièce rapportée? Évidemment! De toute manière, cela ne pourrait se faire qu’à travers le mariage d'Hérisson. Les autres n'héritent de rien officiellement.»

C'était malheureux que la branche pauvre de la grande et célèbre famille Greenhaven soit si féconde alors que la branche mère souffrait d'un sérieux manque de descendants. La solution idéale serait évidemment de marier les petits Greenfield avec les petits Greenhaven pour garder la constellation de domaines dans les mains de la même famille. Mais personne au sein de la famille de Wylan ne forcerait jamais ses enfants à faire des mariages arrangés. Ils étaient encouragés à chercher parmi les jeunes de leur rang, mais personne n'y trouverait rien à redire s'ils trouvaient époux parmi les bourgeois.

Isibeal s'offusqua qu'il ne tombe pas dans son piège grossier. Wylan but tranquillement du vin avec de daigner lui répondre.

«Je suis quasiment un Enchantement de Vérité vivant. Comment espères-tu m'avoir avec un mensonge aussi grossier?»

C'était d'ailleurs la grande déception de Wylan. Sa fille ne saurait jamais mentir convenablement!

«Quelque chose de nouveau...» Il fit mine de réfléchir. «Je vais probablement accompagner la délégation du Prince Rafalentha jusqu'à Pétras. Il faut l'escorter pour être sûr qu'il ne lui arrive rien. Et je m'entends plutôt bien avec la famille, maintenant. Sinon, je ne sais pas si tu as vu, mais je suis passé chez le tailleur!»
« Modifié: 29 octobre 2016, 14:20:26 par Héraut Wylan »

Isibeal Greenfield

Re : “L’alcool est l’aspirine de l’âme.”
« Réponse #10 le: 27 octobre 2016, 22:14:26 »
Cette infirmation fut loin de déplaire à Isibeal. La vie de la jeune femme était vouée à son travail, qu'elle n'aurait certainement pas abandonné pour gérer un domaine tant bien même familial.  Qui de plus, n'était pas celui où elle avait passé son enfance. Non point qu'elle n'était reconnaissante envers sa famille paternelle mais, elle n'avait guère d'attache avec les terres Greenfield.

- Je ne serais pas de celle à te jeter la pierre. Tu as fais des choix adéquates en vu de ta situation et à ta place, les miens auraient été similaire.  Tu es un Héraut, je suis une Guérisseuse... laissons les nobles gérer les domaines.

Voilà au moins une information que son père ne possédait pas, lui qui en savait long sur bien des sujets ! Elle craignait que ce jour n'arrive jamais.

- C'est ce que j'avais cru comprendre oui. Le premier né d'une femme est toujours sujet d’inquiétude pour elle alors lorsque la naissance risque d'être multiple... Rainette paniquait un peu jusqu'à ce que je la rassure.

Quelle surprise d'apprendre que son père risquait d'être fort occuper pour la soirée. C'était peut-être son excuse préférer parmi tant d'autres !! Elle ne lui en tenait jamais rigueur pour autant car cela l'amusait de voir que le vaillant Héraut Wylan pouvait parfois fuir devant sa propre fille.   Et puis, le plus souvent son excuse était véridique.

- Ta présence serait grandement apprécié mais, nous comprenons tous parfaitement que tes obligations passe avant le reste. Je sais que généralement ton travail est confidentiel mais, bon... je ne perds rien à te demander tout de même de m'en parler encore une fois !

Et ce n'était que trop vrai. Son père ne lui parlait quasiment jamais de ses diverses missions, seulement de quelques tâches fort banales et ennuyeuses. Comme le fait de jouer les escortes pour raccompagner le futur Roi Rafalentha  jusqu'à son trône.

-J'essaye de faire tout mon possible pour m'améliorer mais hélas, je suis bien trop habituer à dire la vérité plutôt que son contraire.  Et je t'ai demandé quelque chose de nouveau pas d'habituel dit-elle en faisant référence à son départ prochain tout en lui accordant un clin d'oeil malicieux avant de poursuivre. J'avais remarqué l'effort vestimentaire et j’apprécie. Cela te sied à merveille, tu devrais te vêtir ainsi beaucoup plus souvent.

Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
Re : “L’alcool est l’aspirine de l’âme.”
« Réponse #11 le: 29 octobre 2016, 16:30:32 »
«J'adore comme tu dis cela... la noblesse vient avec le sang. Je suis aussi noble que mon frère, donc selon ta logique... Moi j'aurais plutôt dit: laissons la gestion à ceux que ça intéresse.»

Wylan fut rassuré de voir que sa fille voyait les choses comme lui et qu'elle ne lui en voulait pas d'avoir renoncé à son héritage. Il était de toute manière trop tard pour pouvoir y changer quoi que ce soit. La décision avait été prise des années auparavant.

Sa nièce était donc enceinte. C'était une bonne nouvelle, mais cela ficha un coup de vieux à Wylan. Les enfants de Rainette seraient les premiers de la nouvelle génération, et ils feraient du Héraut un grand-oncle et de Kyle un grand-père. Le temps filait, inexorablement. Bientôt, il serait trop vieux pour continuer son travail. Qui donc reprendrait son fardeau quand il n'aurait plus la force de le porter? Pas sa fille, c'était évident. Mais, pour une fois, il fut heureux d'avoir un enfant. Même si Isibeal ne pourrait jamais "reprendre le flambeau", elle perpétuerait par son dévouement l'esprit de son père.

Wylan se demandait si son frère ressentait la même chose en voyant ses enfants. Espérait-il qu'ils perpétuent son travail? Qu'ils continuent à développer le domaine comme lui-même l'avait fait? C'était sans doute plus simple pour Kyle. Il avait trois enfants, et chacun d'entre eux aurait sans doute à son tour des descendants. La famille était plutôt productive.

«Elle devrait pourtant savoir que notre famille, on donne facilement naissance... En plus, elle est bien mieux nourrie que l'était ma mère à la naissance de Kyle. Il ne devrait pas y avoir de problème...»Il s'interrompit. «Ouais, non. J'oubliais: les arguments rationnels n'aident pas trop dans ce genre de cas. Je me rappelle quand la reine était enceinte, Arthon en est devenu complètement con.»

Comment quelqu'un d'aussi calme et sensé en temps normal pouvait-il devenir aussi débile? Certes, la grossesse de Saskia avait été un peu particulière. Mais si le bébé et elles avaient survécu à une mission, quels auraient pu être les risques au Palais?

Isibeal avait déjà tout d'un enfant de Héraut. Résignée à peu voir son père, elle ne s'offusquait plus lorsqu'il devait décliner ses invitations. Par contre, elle n'avait pas encore accepté le fait qu'elle ne saurait jamais précisément ce que faisait son père. Elle tentait régulièrement d'en apprendre davantage.

«J'ai des rapports à écrire... et je dois me tenir à la disposition du Conseil. Passionnant, je sais.»

Wylan s'appliquait à donner l'impression qu'il était un Héraut parfaitement normal, quoique gradé. Elle avait eu le droit à la version améliorée de sa couverture habituelle. Pour la plupart, il était un simple Héraut de terrain. Elle savait en plus qu'il répondait directement à Alemdar.

Au moins Isibeal ne resta pas vexée trop longtemps qu'il évente si vite son mensonge.

«Mentir, ça ne s'apprend pas, c'est ça le problème. C'est quelque chose que tu as en toi ou pas. Enfin... j'imagine qu'un trait qui est si utile pour un Héraut doit être un véritable fardeau pour un Guérisseur.»

Il ne releva pas la critique discrète sur le mystère entourant sa vie. Il n'y pouvait rien si, d'un point de vue extérieur, sa vie n'avait rien d'intéressant, et si rien de nouveau n'arrivait jamais. Il sourit par contre au compliment de sa fille sur sa tenue.

«Eh bien, je garderai cette tenue pour nos rencontres. J'en ai commandé une autre, un peu plus fonctionnelle, mais elle n'est pas encore prête. La plupart de mes vêtements de ville sont dans un état tel qu'ils n'ont plus grand-chose de civilisé, justement. Et comme il est hors de question que je porte mon uniforme quand je suis en repos... Je n'avais pas d'autre choix que d'aller chez le tailleur.»

Isibeal Greenfield

Re : “L’alcool est l’aspirine de l’âme.”
« Réponse #12 le: 24 novembre 2016, 23:19:57 »
- Je te concède que ma formulation n'est peut-être pas la meilleurs effectivement. Je voulais dire que nos fonctions respectives prennent l’ascendance sur le sang coulant dans nos veines.

Les conversations avec son paternel se révélaient toujours intéressante et au moins, elle pouvait échanger idées et avis sans être jugée. Enfin, si tout de même un peu mais, au moins les discutions ne seraient pas rapporter à d'autres. Et puis, son père était tout de même parfois bien grossier !

- Il y a toujours une première fois à tout sais-tu ! Il est possible que les gènes de William ne soit pas aussi fort que les nôtres... Mais cela est bien au-delà de mes compétences. Isibeal était loin d'être de ceux à manipuler les gènes eux même ou à en connaitre leurs secrets. Qu'a donc pût bien faire notre Roy pour que tu parles ainsi de lui ?

C'était tout de même un peu un manque de respect envers le monarque. L'amitié qui existait entre celui-ci et son père ne permettait tout de même pas langage si familier ? Il fallait pourtant en croire le contraire ... Comme à son habitude Wylan restait bien vague sur ses occupations de Hérauts. Tellement vague que cela en devenait étrange à ses yeux et cela lui donnait envie de creuser encore plus pour découvrir la vérité.

- Te tenir à la disposition du conseil si tard le soir ? Craignent-t-ils que la guerre reprenne soudainement au courant de la nuit ?

La rancune de faisait partit des défauts de la fille du Héraut. Et puis, les mensonges qu'elle accordait à Wylan étaient plus à prendre comme des entraînements qu'à un réel besoin de masquer la vérité. Elle était depuis longtemps maîtresse de ses choix, qu'elle n'avait nul besoin de lui mentir. 

-Je ne dirais pas que mentir est un fardeau pour les guérisseurs. Simplement, "cette qualité" ne nous est guère utile durant nos tâches.

Isibeal riait à présent de bon cœur. Son père restait lui même qu'importe le temps passé. Elle devrait sans doute s'occuper de lui faire confectionner d'autres vêtements chez le même tailleur durant ses absences pour regarnir sa penderie.

- Tu devrais peut-être te rendre chez le tailleur bien plus souvent qu'une fois tout les quatre ans. Si tu veux une garde robe correcte, je ne vois que cette solution. Tu n'aurais pas à user tes vêtements jusqu'à la corde. 
 
« Modifié: 25 novembre 2016, 21:40:29 par Isibeal Greenfield »

Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
Re : “L’alcool est l’aspirine de l’âme.”
« Réponse #13 le: 28 novembre 2016, 10:08:14 »
«Arthon? Il était totalement paniqué. On aurait dit que Saskia était la première femme du monde à accoucher. Ou alors qu'elle était atteinte d'une maladie rare et dangereuse. Bref, il se comportait comme pas mal d'hommes à l'approche de l'accouchement.»

Mais voir un roi dans un tel état, c'était plutôt pathétique. Heureusement que les Guérisseurs étaient parvenus à le rassurer un peu. Wylan espérait que si Saskia tombait à nouveau enceinte (ce qui semblait de moins en moins probable), Arthon saurait garder son calme.

La question d'Isibeal fit hausser un sourcil à Wylan. Les gens avaient-ils donc tellement peur que cette paix ne soit que provisoire? Ou bien n'était-ce là qu'une idée en l'air? La population donnait plutôt l'impression d'avoir envie d'oublier la guerre au plus vite, de la reléguer rapidement dans les annales poussiéreuses des clercs.

«Que la guerre reprenne? Non, mais ils ont des taaaas de choses à discuter, dont certaines concernent mon domaine de compétence.»

En réalité, il n'était que peu probable qu'ils fassent appel à ses services. Mais on ne savait jamais, avec les Conseillers. Parfois, ils acceptaient sans broncher les plus abracadabrants de ses rapports, et parfois un détail parfaitement rationnel soulevait des flots de questions.

Concernant le mensonge, Wylan n'était pas forcément d'accord avec sa fille.

«Ça dépend encore... j'imagine qu'il doit vous arriver de mentir. Dire à quelqu'un qu'il va s'en sortir alors que vous savez parfaitement qu'il est condamné. Mais j'imagine que personne n'est vraiment dupe.»

Quatre ans? Cela le fit sourire. Sa dernière visite chez le tailleur datait plutôt de dix ans. Après tout, il n'avait que rarement besoin d'habits "civils".

«Il faudrait avoir le temps pour cela. Or j'ai été plutôt occupé ces derniers temps. Ça devrait s'améliorer, mais on ne peut jamais être certain.»

Il se resservit de vin et se laissa aller contre le dossier de sa chaise.

«Mais toi? Tu as fini ton année de probation. Que vas-tu faire maintenant? Travailler dans une des Maisons de Guérison de la ville? Celle du Palais? Ou bien préférerais-tu te former dans une discipline plus poussée?»

Isibeal Greenfield

Re : “L’alcool est l’aspirine de l’âme.”
« Réponse #14 le: 11 janvier 2017, 12:27:14 »
Un rire léger s'échappa des lèvres d'Isibeal qui ne pouvait s'empêcher de vivre la scène d'après ses propres souvenirs personnels.  L'été dernier, la petite dernière du vieux Jo était entrer en travail au beau milieux de la nuit et malgré les sept enfants qu'il avait eu avec son épouse  et les douze petits enfants que lui avait offert la déesse, c'était comme s'il revivait la chose pour la première fois de sa vie. Les taquineries avaient fusé de la part des femmes de la famille présentes alors que la père de l'enfant à naître venait de s'évanouir et que le grand-père courait dans tout les sens. La fille de Wylan conservait un souvenir mémorable de l'événement ! Les hommes pouvaient être de sacré phénomène parfois... Avec un certain regret, elle se demanda comment son propre père aurait réagit avec pareil situations s'il avait eu connaissance de son existence à ce moment là.

- Tu te moques allègrement mais, crois-tu que tu aurais réagis mieux que lui si tu t'étais trouvé à sa place ?

Le regard légèrement dans les vagues, remuant distraitement le verre qu'elle tenait entre ses doigts, Isibeal avait répliqué sur un ton qui se voulait taquin. Elle ne remarqua donc pas le haussement de sourcil de son paternel, continuant plutôt à faire tourner le vin que contenait encore son verre.

- Thelarson Jadrevalyn a été assassiné et le générale .... je ne me souviens plus de son nom ... qui à reprit le pouvoir en attendant de le confier au futur Roi Rafalentha peut toujours subir le même sort que son prédécesseur. Tant que le Roi n'est pas installé sur son trône, nous ne sommes pas vraiment certain qu'une nouvelle guerre ne survienne. Je sais ! J'offre l'impression d'être l'oiseau de mauvais augure.

Elle finit par avaler d'une traite la fin de son verre avant d'enchaîner sur la conversation suivante.

- Peut-être as-tu raison au final. Je n'ai pas eu encore à me confronter à ce genre de situation alors qui sait comment je pourrais réagir à ce moment là.

Au courant de son année de probation, la jeune femme avait dû soigner quelques blessures importantes, certaines graves mais, la plupart du temps ce n'était que des soucis bénins. Jamais, elle n'avait accompagner des personnes aux portes de la mort. 

- Je l'espère aussi pour toi. Ce reposer un peu n'a jamais fait de mal à personne et tu l'as bien mérité. Quant à moi, je vais intégré la maison de guérison du palais très prochainement. Ils ont accepté ma demande et je suis contente de retrouver Haven après cette année passée au loin. Même si passer du temps avec grand-mère à été formidable, l'animation de la ville commençait à me manquer.