Auteur Sujet: Je suis Tonton!  (Lu 3301 fois)

Fabuliste

  • Plume de scénario
  • Messages: 129
    • Voir le profil
Je suis Tonton!
« le: 08 janvier 2017, 14:08:06 »

Micha de Girier, Orfèvre, 30 ans

03.03H.1485 (3eme jour 3 décade d'hiver 1485)

Micha, de même que ses parents, venait de passer deux jours entiers au palais ce qui, pour quiconque connaissait la Maison De Girier, était hautement inhabituel. La raison en était pourtant simple: Isabeau était entrée en travail l'avant-veille et avait fait chercher sa mère. Lucile avait donc accourut. Micha et Sertan étaient sagement resté à la boutique... deux heures. Puis ils avaient confié la boutique à leurs compétents employés et ils étaient monté au palais aussi. Là, ils avaient trouvé Raimon et ses parents, aussi nerveux qu'eux , ainsi qu'Isabeau occupée à insulter copieusement tout le monde. Sertan avait été choqué du vocabulaire étendu de sa fille. Il avait accusé son gendre d'avoir corromput sa petite fille, faisant éclater Raimon d'un rire hystérique. Genre Isa avait eu besoin de lui pour ça...

La pauvre Isa avait été en travail deux longues journées, acceptant et refusant leur présence sans grande logique. La famille et les amis du couple avaient donc traîné autour de la Maison de Guérison avant que finalement, au petit matin du troisième jour, Isabeau expulse enfin  un petit garçon, pas très grand mais vigoureux. Tout le monde avait salué le nouveau né puis avait laissé la mère et l'enfant se reposer.

Alors que ses parents redescendaient la colline, Micha, débordant d'énergie, allait d'un pas énergique vers le Collegium des Bardes. Là, il alpagua le premier Écarlate qu'il trouva, lui sera la main et expliqua:

"Je suis Tonton!"
« Modifié: 08 janvier 2017, 14:24:42 par Thalyana »

Yvelin

  • Bardes
  • Barde
  • Messages: 159
    • Voir le profil
  • Fiche: Partitions
  • Âge: 21 ans
Re : Je suis Tonton!
« Réponse #1 le: 08 janvier 2017, 14:48:10 »
Yvelin était de bonne humeur ce matin-là, car aujourd'hui, il retournait chercher son théorbe chez le luthier. Son fidèle compagnon, qui avait supporté le froid, la neige, la canicule, l'humidité, n'avait pas résisté à la curiosité de son plus jeune neveu. Celui-ci avait été fasciné par l'instrument de son oncle lors de la fête du Solstice, et il avait pépié à longueur de journée à ce sujet, à tel point que Clarisse avait fini par écrire à son frère qu'il devait venir la voir. De toute urgence. Avec son instrument. La missive avait surpris Yvelin, qui avait décidé d'aller voir ce que sa sœur lui réclamait. Il avait fini avec son neveu sur les genoux qui voulait absolument apprendre à jouer. Sauf qu'un Théorbe était un très gros instrument, aux cordes bien trop dures pour un jeune enfant. Mais celui-ci avait néanmoins regardé, fasciné, son oncle en jouer et lui expliquer les positions des doigts, les tonalités et tout un tas de notions très obscures. Ils avaient ensuite chanté ensemble, et Yvelin était parvenu à la conclusion que son neveu avait hérité du Don, lui aussi. Il était encore un peu jeune pour qu'on puisse être totalement certain, mais le Barde ne pensait pas se tromper. Cela lui fit plaisir. Il n'aurait jamais d'enfant avec qui partager sa passion, il serait donc heureux de prendre son neveu sous son aile.

À la fin de l'après-midi, l'enfant, enhardi, avait tout de même tenté de jouer du bel instrument. Il était parvenu à arracher quelques notes plaintives et tout fier, s'était mis à s'amuser avec les clefs. À force de les tourner dans tous les sens, l'une d'elles lui était restée dans les mains. Yvelin avait empêché sa sœur de gronder l'enfant plus que nécessaire. Cette clef était branlante depuis des décades et elle n'aurait sans doute pas survécu à un voyage de plus.

Sur le chemin du retour, il s'était donc arrêté chez son luthier, qui lui avait promis de réparer l'instrument, tout en l'avertissant qu'au vu de son âge, ce genre d'incidents ne pourraient que se répéter. Yvelin le savait bien, mais il n'avait pas les fonds nécessaires pour acheter un nouvel instrument. Pas encore.

Alors qu'il traversait le hall du Collegium des Bardes, pressé d'aller chercher son instrument, un magnifique jeune noble se dirigea vers lui. Yvelin se figea. Dieux! Il ressemblait à Ben. Les mêmes yeux. Le même sourire. Existait-il à Haven un homme aussi beau que le jeune fermier?

Le jeune homme vint à sa rencontre, lui serra vigoureusement la main pour lui annoncer son nouvel état avunculaire.

«Euh... euh...» *Yvelin, calme-toi. Respire. Ferme la bouche. Réfléchis.* «Félicitations à vous! Tous mes vœux à la mère et à l'enfant!»

Il hésita, la main toujours dans celle du beau noble.

«Hum... vous cherchez quelqu'un, j'imagine? Un frère? Une sœur? Un ami? Une petite amie?»

Yvelin se morigéna d'avoir posé cette dernière et indiscrète question. Depuis quand s'intéressait-il aux amours des hommes qu'il ne connaissait pas?

Fabuliste

  • Plume de scénario
  • Messages: 129
    • Voir le profil
Re : Je suis Tonton!
« Réponse #2 le: 08 janvier 2017, 15:00:27 »

Micha de Girier, Orfèvre, 30 ans

"Merci!" Il serait toujours la main du barde, notant toute fois que, pour une fois, il n'était pas le plus grand des deux. "Elle va bien! Elle se repose! Ils se reposent!"

Le Fils De Girier n'avait pas l'habitude de lever les yeux vers quelqu'un, c'était etrange. il croisa le regard du barde, qui avait de tres beaux yeux bleux qui lui éclairaient le visage.

"Oui, absolument, je cherche quelqu'un. Un Barde."

Il lui fit un grand sourire heureux.

"Pour une composition. Une chanson de naissance!"
« Modifié: 08 janvier 2017, 15:32:17 par Thalyana »

Yvelin

  • Bardes
  • Barde
  • Messages: 159
    • Voir le profil
  • Fiche: Partitions
  • Âge: 21 ans
Re : Je suis Tonton!
« Réponse #3 le: 08 janvier 2017, 15:13:15 »
«Ah, c'est donc un garçon? Félicitations encore une fois!»

Le noble était large et musculeux, et bien qu'il fasse dix centimètres de moins qu'Yvelin, il devait peser beaucoup, beaucoup plus lourd. Il devait s'entraîner énormément pour maintenir une telle carrure sans pratique un métier tel que forgeron ou maréchal-ferrant.

«Un Barde particulier ou juste un Barde au hasard?» Yvelin lui sourit en retour, presque gêné devant tant d'enthousiasme (et de testostérone). «Oh... une chanson de fête? Ou plutôt quelque chose de narratif?»

D'un geste distrait, le Barde tenta d’aplatir un peu ses cheveux. Puis il tendit la main à nouveau.

«Yvelin, Barde ... euh, comme l'indique l'uniforme.»

Fabuliste

  • Plume de scénario
  • Messages: 129
    • Voir le profil
Re : Je suis Tonton!
« Réponse #4 le: 08 janvier 2017, 15:30:31 »

Micha de Girier, Orfèvre, 30 ans

"Un barde au hasard. Je ne connais pas de barde personnellement."

Enfin... Si. Mais il n'allait certes pas confier à Firen, un barde avec qui il avait eu une histoire deux ans plus tôt qui s'était très très mal terminé, la mission délicate de faire la chanson de naissance de son neveux, quand même.

"Plutôt festif, oui, c'est une joie! Une chanson qui parle un peu de ma sœur et de mon beau-frère. Ce sont des Hérauts, vous savez. Ils étaient dans l’expédition au nord, celle ou le Capitaine Beltran a cramé, vous savez?"

Micha adorait taquiner Isabeau, mais au fond il était extrêmement fier de sa petite sœur.

"Micha de Girier, de la Maison De Girier!"*


*Rappel: "Maison De Girier" fait notoirement allusion à l'atelier d’orfèvrerie, et pas à la famille Noble.
« Modifié: 08 janvier 2017, 16:48:34 par Fabuliste »

Yvelin

  • Bardes
  • Barde
  • Messages: 159
    • Voir le profil
  • Fiche: Partitions
  • Âge: 21 ans
Re : Je suis Tonton!
« Réponse #5 le: 08 janvier 2017, 15:42:56 »
«Ah? Pas tellement mélomane? Je pensais que les nobles en engageaient souvent. Pour les fêtes. Ah, mais je suis bête, j'imagine que c'est votre mère qui se charge habituellement de cela?»

Yvelin babillait comme une vieille femme... ou comme une jeune fille mal à l'aise, ce qui était plus proche de la vérité.

Le noble exposa ensuite sa demande. Une chanson de fête, donc, pour célébrer la naissance d'un enfant. Sans doute l'héritier tant attendu de la maison. Il devait être le cadet... L'identité de la nouvelle mère restait un mystère cependant, même s'il apprenait maintenant qu'elle était un Héraut. Et qu'elle était partie en mission. Heureusement que le jeune homme ne connaissait aucun secret d'État, d'ailleurs, car le Barde doutait qu'ils fussent en sécurité avec lui.

«Ah oui... je connais bien cette histoire.» Yvelin ne put retenir un petit rire. «J'ai jadis écrit une chanson sur cette histoire. Le Capitaine Beltran carbonisé par sa belle.»

Puis enfin, le noble se présenta, et Yvelin sentit ses joues s'empourprer. Le frère d'Isabeau. Heureusement, il avait l'air bien plus commode que sa sœur.

«Isabeau a accouché? J'avais cru apercevoir qu'elle était enceinte, mais je n'en étais pas sûr.»

Et il avait trop peur d'elle pour oser aller lui demander.

«Ah oui, la bijouterie. Je comprends. Ça explique la carrure, les mains...» Car Yvelin avait bien senti que ces mains-là ne restaient pas oisives à longueur de journée. Puis il réalisa qu'il venait de commenter l'anatomie de son interlocuteur à voix haute et décida de s'en sortir avec un sourire et l'air le plus innocent qu'il soit capable de prendre.

Fabuliste

  • Plume de scénario
  • Messages: 129
    • Voir le profil
Re : Je suis Tonton!
« Réponse #6 le: 08 janvier 2017, 17:33:40 »

Micha de Girier, Orfèvre, 30 ans

"... Non embauchions un Barde à une époque mais nous nous sommes... brouillés."

Principalement parce que Firen n'avait pas accepté que Micha ne se mette pas le holà aux projets matrimoniaux de ses parents.  A l'époque, des fiançailles avaient été sur le point de se nouer mais dans sa jalousie, Firen avait répandu une chanson fielleuse sur Micha qui avait refroidi l'autre famille. Ils s'étaient alors fait crasse sur crasse pendant des mois. Aucun des deux n'en était sortit grandis...

Le barde filiforme semblait connaître l'histoire du Capitaine allumé par la cousine Mina. Mieux, même!

"Ah, elle est de vous? Parfait, parfait."

Le barde s'empourpra à l'écoute de son nom, arrachant un froncement de sourcil à l'artisan. Son nom connu parmi les Rouge, il aimait pas ça. Jusque là, Firen avait été d'une discrétion exemplaire, lui crachant a la tronche de toutes les manières possible, sauf en révélant leur relation. Mais Micha savait que des choses circulaient dans les Cercles. Heureusement, le jeune homme embraya en parlant d'Isabeau. Micha se détendit.

"Oui oui, elle a accouché ce matin. Un petit garçon, je vous ai dit?"

Puis le musicien commenta sa carrure et ses mains avant de sourire d'un air angélique. Micha ne put s’empêcher de répondre d'un sourire un peu canaille:

"Autre chose que ces petits courtisans, n'est ce pas?"

Yvelin

  • Bardes
  • Barde
  • Messages: 159
    • Voir le profil
  • Fiche: Partitions
  • Âge: 21 ans
Re : Je suis Tonton!
« Réponse #7 le: 08 janvier 2017, 17:48:15 »
Yvelin haussa un sourcil interrogateur quand l'autre parla de sa brouille avec un confrère. Il ne manquerait pas de se renseigner; il était toujours intéressant de savoir pourquoi les gens s'engueulaient. Surtout avec un Barde. Certes, c'était bien plus facile qu'avec un Guérisseur, mais normalement, une querelle avec un Barde ne restait pas secrète longtemps, car il s'empressait alors de composer quelque chanson aux dépens de son antagoniste.

Le jeune noble sembla ravi de savoir que Yvelin était à l'origine de la chanson dépeignant l'histoire du pauvre Capitaine sans poil et sans reproche. Le Barde n'était pourtant pas sûr que c'était là la meilleure carte de visite. Qui avait envie d'un Barde spécialisé en ritournelles stupides pour fêter la naissance de son neveu?

«Oui... composée pour un concours entre apprentis.»

La gêne d'Yvelin, causée par son lien de parenté avec son ancienne némésis à la bibliothèque, arracha un froncement de sourcil au jeune homme. L'échalas ne put s'empêcher de remarquer que cela n'altérait en rien la beauté de ses traits. Mais le malaise passa vite. Puis on parla à nouveau d'Isabeau et de son enfant.

«Oui oui... enfin, indirectement. Et il a un nom ce petit?»

Puis Micha répondit d'une manière totalement inédite au commentaire involontaire du Barde. *Mais?!? Serait-il en train? Oserait-il?* Ou bien Yvelin se faisait-il des idées? Il déglutit et jeta un regard neuf sur le noble artisan.

«Je préfère les mains qui ont du vécu. L'expérience est plus... intéressante.»

Malgré ses nombreux "euh" et son air maladroit, Yvelin était un Barde, il était donc parfaitement apte à manier les mots et les sous-entendus, quand il n'était pas rendu totalement stupide par la gêne ou la surprise.
« Modifié: 08 janvier 2017, 17:57:58 par Yvelin »

Fabuliste

  • Plume de scénario
  • Messages: 129
    • Voir le profil
Re : Je suis Tonton!
« Réponse #8 le: 08 janvier 2017, 18:26:58 »

Micha de Girier, Orfèvre, 30 ans

"Montaro. Montaro d'Armentière. C'est le nom qu'ils avaient prévu pour un petit gars. C'est le nom du pere de mon Beau-frere."

Il était décidement trop bavard. Sans doute un effet de l'excitation de ces derniers jours.

Le svelte barde réagis à ses fanfaronnades par une pointe de surprise puis un léger changement d'attitude. moins de maladresse, plus d'assurance, le Barde semblait soudain avoir trouvé sur quel pied danser. Et son sous-entendu n'echappa à Micha. Celui ci leva un sourcil, amusé puis, soudain inquiet que Firen ne surgisse pour le trouver en train de flirter dans le hall de son cercle, il jeta un regard à la ronde.

"Absolument. Allez, venez, nous allons parler de tout ça autour d'un petit déjeuner.Le Viel Arpenteur fait des gauffres formidables."

Le Viel Arpenteur n'était pas n'importe quelle auberge havenoise. Au sein de la communauté Shaych de la ville, où l'homosexualité n'était guèrre appréciée par la société, inviter quelqu'un à l'Arpenteur était une façon de lui demander s'il mangeait de ce pain là. beaucoup de premiers rendez vous aux allures de déjeuners d'affaires se faisaient dans cette auberge.

"Oh, je t'en prie, Micha... L'Arpenteur? C'est tellement Vieux jeu..."

Oh putain, pas lui... Sur le visage de Micha, le sourire s'evanouit, remplacé par une expression fermée et agacée. Il se retourna vers le barde blond qui s'était glissé derrière lui sans qu'il l'entende. Bien que le nouveau venu leur adresse un grand sourire, ses yeux lançaient des éclairs. Bien sur, il était toujours fâché.

"Firen... Tu n'était pas supposé partir pour une grande tournée à l'étranger, loin, longtemps?"
« Modifié: 08 janvier 2017, 18:37:15 par Thalyana »

Yvelin

  • Bardes
  • Barde
  • Messages: 159
    • Voir le profil
  • Fiche: Partitions
  • Âge: 21 ans
Re : Je suis Tonton!
« Réponse #9 le: 08 janvier 2017, 18:55:09 »
«Montaro... au moins une finale pas trop difficile à faire rimer. Mais le prénom est original, je ne l'ai jamais entendu.»

Mal à l'aise, Micha coupa court à leur petit flirt à peine avait-il commencé. Et il l'invita à la place dans un lieu très connu de certains cercles.

«Il paraît oui. Mais je n'ai jamais encore eu l'occasion d'y goûter... ce sera donc avec plaisir.»

À peine avait-il fini d'accepter la proposition de Micha, qu'une voix se fit entendre derrière eux. Yvelin se tourna pour identifier qui s'était senti obligé de s'immiscer dans une conversation qui lui semblait prometteuse. Firen. Le Barde, séduisant selon les standards, était connu pour son amour des beaux hommes. Mais Yvelin ne l'avait jamais approché autrement que pour des problèmes musicaux. Lui faisait tout pour garder ses affinités sexuelles privées.

Comprenant mieux la situation, Yvelin se demanda s'il voulait vraiment se retrouver mêlé à cette histoire. Mais en même temps, il n'avait pas envie de cracher sur un contrat, pas alors que son fidèle compagnon vivait ses dernières heures et qu'il aurait rapidement besoin d'un nouveau théorbe. Il n'avait pas non plus envie de fermer la porte sur une éventuelle histoire avec un magnifique noble aux épaules d'athlètes. Yvelin avait un faible pour les hommes baraqués. Un dernier coup d'œil sur Micha le décida.

«Eh bien, heureusement, alors, que tu ne viens pas, si tu trouves ce lieu si... vieux jeu. J'imagine que tu préfères le Page, où chacun admire ton talent et où personne n'ose te contredire?»

Le Page était, comme son nom l'indiquait aux initiés, un endroit où on trouvait des jeunes hommes, presque des garçons encore, tout sauf farouches. Yvelin s'était un jour promis que jamais il ne finirait là, comme tout ces vieux Shaych aigris.

Le Barde blond ne se laissa pas démonter et vint au contraire poser sa main sur l'épaule d'Yvelin.

«Mon grand, je crois que tu ne sais pas à quoi tu t'engages. Ni ce qu'il attend de toi. Ni ce qu'il te fera subir ensuite.»

Yvelin avait au contraire très bien compris où allait le mener ce petit-déjeuner. Et il l'appelait de tous ses vœux. Sa dernière relation remontait à... bien trop longtemps. Mais il ne comptait pas parler de cela avec Firen. Cela ne le regardait pas.

«Je sais qu'il cherche à engager un Barde. Pour chanter. Et vu l'heure matinale, une tasse de thé et une gaufre seront bienvenues.»

«C'est bien ce que je dis. Micha, tu n'as pas honte de tromper ce garçon?»

« Modifié: 08 janvier 2017, 19:45:08 par Yvelin »

Fabuliste

  • Plume de scénario
  • Messages: 129
    • Voir le profil
Re : Je suis Tonton!
« Réponse #10 le: 08 janvier 2017, 19:44:42 »

Micha de Girier, Orfèvre, 30 ans

"C'est un prénom Rethwellan. enfin, non. C'est un surnom Rethwellan. Ma sœur n'a pas eu le courage de donner à son fils un nom de cinq syllabes."

Micha avait tenté de déplacer le flirt loin de la potentiel présence de son ex... et avait lamentablement échoué. Il lança un regard d'excuse avant de se tourner vers le barde blond, qui était manifestement d'humeur à défendre le pauvre ingénu contre le grand méchant artisan... Puis ledit ingénu attaqua montrant qu'il n'était pas si vulnérable qu'il en avait l'air. Le Page, pas mal, Micha aurait pas osé. En même temps, il aurait jamais osé toucher à la réputation du Barde, de peur que celui ci ne cris leur relation en place publique. En fait, c'est a cause de cette crainte, a mesure que leur querelle enflait, qu'il s'était résolu à racheter les dettes de son ex, pour le forcer à quitter la ville, avant qu'il ne lâche sa bombe.

Firen ne se démonta pas et posa une main compatissante sur l'épaule du grand barde. Légèrement agressif, Micha allait s'interposer quand Yvelin montra une nouvelle fois qu'il pouvais très bien se défendre. Firen renchéris et s’adressa directement à l'artisan:

"Honte de quoi? Lui proposer une gaufre? J'adore les gaufres. J'y peux rien si certaines personnes entendent gaufres et comprennent invitation à s'installer."

"Tu avais proposé bien plus qu'une gaufre..."

"J'ai toujours été très clair sur ce que je proposais. Je te l'ai dis dés le départ. J'y peux rien si tu vis dans tes chansons, Firen."

Les deux hommes se fusillèrent du regard pendant un moment, chacun sachant que l'autre était en position  de pourrir la vie de l'autre. Et se souvenant aussi de ce qu'ils avaient été. Micha n'avait plus de sentiments pour Firen. Pas après les menaces de celui ci de dévoilée la vérité et de détruire du même coup la vie de l’aîné des De Girier. Mais il avait la nostalgie de de qu'il avaient vécu. Ils avaient été bien, à leur époque. Puis les stupides illusions romantiques irréalistes du barde avaient tout gâché.

Dans un grand claquement de langue rageur, Micha rompit le moment, et se tourna vers la sortie.

"Désolé, Yvelin. Il faut que je passe à la boutique. Rendez vous à l'Arpenteur dans une heure?"

Passer à la boutique. Bien sur. Fallait surtout qu'il se calme avant de cracher sa colère sur n'importe qui. Bon sang. Il aurait pensé que depuis le temps... Que le temps que Firen revienne de tournée, les choses se seraient calmées entre eux. Putain. Il aurait du lui interdire de revenir avant 4 ans.
« Modifié: 11 janvier 2017, 12:01:08 par Fabuliste »

Yvelin

  • Bardes
  • Barde
  • Messages: 159
    • Voir le profil
  • Fiche: Partitions
  • Âge: 21 ans
Re : Je suis Tonton!
« Réponse #11 le: 08 janvier 2017, 20:16:38 »
Yvelin assista, presque un peu gêné, à la dispute entre les deux hommes. Il avait compris qu'il n'était absolument pas question de lui et que Firen ne cherchait absolument pas à protéger sa vertu. Peut-être se montrerait-il jaloux de ne pas avoir découvert en premier qu'Yvelin et lui chassaient dans le même pré... une fois calmé évidemment.

Puis Micha déclara qu'il devait repasser à la boutique, et un bref instant, Yvelin vit son rendez-vous et sa promesse d'embauche s'envoler. Mais l'artisan préféra lui donner rendez-vous directement à l'auberge. Il acquiesça d'un signe de tête gêné et se retrouva seul avec Firen.

«Yvelin, mon grand, un type aussi sensible que toi n'a rien à faire avec une brute comme lui. Je sais qu'à ton âge, on aime expérimenter, découvrir...»

«La chanson, celle sur Micha, c'était toi, n'est-ce pas?» coupa Yvelin. «Lamentable. Régler ses querelles d'une manière aussi mesquine... Je suis déçu.»

«Tu ne sais pas de quoi tu parles. Tu n'as pas compris...»

«Bordel, évidemment que j'ai compris! Tu me prends pour un puceau? Il t'a baisé, tu as aimé ça, puis vous avez fini par vous engueuler, et depuis tu as décidé de lui pourrir la vie. Maintenant, si tu permets, j'ai un instrument à aller récupérer avant d'aller enfin petit-déjeuner.»

Et il planta là l'importun Barde.

« Modifié: 11 janvier 2017, 17:17:00 par Yvelin »