Auteur Sujet: [Scénario] [Beltran et Wylan] La barricade ferme la rue, mais ouvre la voie  (Lu 2646 fois)

Fabuliste

  • Plume de scénario
  • Messages: 129
    • Voir le profil
1er jour de la 3ème décade d'Automne 1485

Le Tocsin retentit.

Ça y était, après des mois de planification, le jour était enfin arrivé. Vous avez tous les deux passé beaucoup de temps dans des bureaux à planifier cette journée qui n'accueillera finalement pas le jour de la réconciliation, mais une bataille pour Haven.

Vous êtes tous les deux  bien décidés à ne pas la perdre cette bataille. Ils arrivent. Beltran donne le signal de tir à volonté aux archers. Ça marche un temps. Puis les barrières brulent, les mages arrivent et les flèches se plantent dans un bouclier. Il serait plus sage de cesser le feu. Tu peux en donner l'ordre ou pas, comme tu veux.

Vous voilà prisonnier de votre bonne idée de fortification. Vous ne pouvez pas foncer sur l'ennemi. Vous attendez qu'il arrive à votre barricade.

Finalement, trois hommes escaladent votre barricade.

Bonne chance.
« Modifié: 14 avril 2020, 20:11:59 par Fabuliste »

Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
Cela devait bien faire quinze ans qu'il ne s'était plus battu aux côtés de son cousin. Même pendant la guerre, Wylan avait été stationné à des endroits différents du front, quand il était en pleine lumière. Et le reste du temps, il s'aventurait du côté des lignes ennemies.

Dès le départ, Wylan n'avait pas été convaincu par cette idée de barricade. Il en avait fait part à Alemdar, qui partageait en partie ses craintes. Mais celui-ci avait dû se résoudre à soutenir les tactiques du Maréchal et de Beltran. Il se retrouvait donc à attendre que les ennemis franchissent l'obstacle et leur tombent dessus.

Et pour couronner le tout, il devait babysitter Beltran. Il comprenait bien le choix tactique qui avait poussé Bouclette à les apparier. Beltran était indispensable sur le champ de bataille, il fallait donc s'assurer qu'il survivre. Et quoi de mieux pour cela que de le coller avec le Héraut le plus increvable de tout le Cercle?

: Tu oublies aussi qu'Alem a une trouille bleue que toi, tu meurs. Parce que s'il t'arrive un truc... :
: Je sais, je sais... fais-moi pas chier avec ça. On en a déjà discuté. :
: Tu sais, Wylan, moi aussi ça m'emmerde, cette histoire. Ça a des conséquences pour moi aussi... Moi aussi je me débats maintenant avec la peur d'emporter dans la tombe avec moi non pas un, mais deux Hérauts. :
: Oui... pardon, ma belle. Je t'aime, tu sais. Et je ne suis pas prêt de mourir. :
: Je sais... concentre-toi maintenant. :


Un premier ennemi passa la barricade. Wylan, qui se préparait, lui lança un couteau (1d10:6). Il se planta dans le bras gauche de larron 1, ce qui ne sembla pas le déranger outre mesure, car il était droitier. Il s'élança vers Beltran, la lame au clair. Wylan pesta et lança un deuxième couteau, sur larron 2 cette fois, espérant que celui-ci ferait mouche (1d10:10). Il l'atteignit en plein cœur, ce qui stoppa net sa progression. Il tomba sur larron 3, qui se retrouvait coincé, pour un moment au moins, sous le cadavre de son comparse.

Beltran

  • Gardes et Mercenaires
  • Même à poil sans reproche
  • Messages: 546
    • Voir le profil
  • Fiche: Rapport de troupe
  • Âge: 40 ans
Beltran avait été assigné à Wylan. On ne pouvait le dire qu'ainsi: la résistance, la force, la ruse et tout ce qui s'ensuit avaient maintenu le Héraut en vie pendant plus de quinze ans et nul n'avait pu lui faire baisser la garde assez pour le tuer. Beltran avait fait les plans avec Arthon et les autres. Mais on lui avait imposé Wylan. Imposé, à lui, au Capitaine! Beltran était très vexé mais il suffit qu'il arriva sur la barricade pour que son ressentiment s'évanouisse: devant eux, c'était bien plus important que ses râlages d'enfant gâté. A peine en place, il se passa mentalement en revue le plan et soupira. Il était persuadé d'avoir eu raison de monter les barricades. Il fallait laisser au gros de la trouve assez d'espace pour manoeuvrer si ça tournait mal. Les Compagnons fragiles, ou enceintes, avaient été mis en sécurité et le Palais ressemblait presque à une forteresse à l'heure qu'il était.

Wylan babysittait peut-être Beltran, mais l'inverse était aussi exact. Valdemar avait bien trop besoin d'un Héraut avec ses qualités! Beltran serra les dents. Il se calma intérieurement et observa la barricade. Puis il alla se placer, l'arme au clair, près à trucider tous ceux qui déclencheraient sa colère.

La bataille éclata, à plusieurs barricades. Wylan réagit le premier. Et de un. Un autre, blessé légèrement, se déporta vers Beltran. (8 avec 1D10) Le bras qui tenait l'épée, mal protégé, fut plus arraché que découpé. Beltran se tourna vers le deuxième attaquant mais il se prit une dague en plein coeur et ne devint qu'un morceau de viande à dégager du chemin.

"On le garde ou on en sait déjà assez? Je doute qu'il soit autre chose qu'un fanatisé de mes ***
" grommela Beltran en pointant son épée sur la gorge du troisième larron..

Le temps de se poser une seconde... et Beltran réalisa d'un rapide coup d'oeil au dessus de la barricade que tout brûlait et que les flèches volaient. Trop de monde, trop de flèches. Mais d'où venaient tous ces énergumènes?? Certains d'entre eux ne savaient visiblement pas se battre! ILs allaient à la bataille comme à l'abatoir.

"STOP les flèches, repliez vous! Hallebardiers en ligne avant!"
décida-t-il, prêt à passer à la deuxième phase du combat. Ce sentiment d'être fait comme un rat avait un arrière-goût assez détestable.
« Modifié: 16 avril 2020, 13:59:08 par Beltran »

Fabuliste

  • Plume de scénario
  • Messages: 129
    • Voir le profil
[Vous vous débrouillez trop bien. 5 larrons de plus pour vous!]
« Modifié: 16 avril 2020, 18:26:34 par Fabuliste »

Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
«Je ne vois pas ce qu'il y a à savoir de plus, de toute manière.»

De nouveaux adversaires passèrent la barricade et Wylan soupira. Ça promettait d'être interminable.

Kyra rua, balançant des coups de sabots dans la mêlée. Elle en frappa un à l'épaule (1d10:6), mais soit qu'il en sentait pas la douleur, soit que son coup avait été trop faible, il ne s'arrêta pas. Wylan le cueillit juste après (1d10:9), ce qui dégagea de l'espace pour Kyra, qui se retrouvait maintenant entourée de trois adversaires. Elle tenta de les repousser, mais ils tenaient bons, évitant avec une agilité surprenante ses coups de sabots. Cependant, ils n'arrivaient pas à attaquer non plus, la situation était donc bloquée. Wylan sortit un couteau de sa ceinture et le jeta sur l'adversaire le plus proche (1d10:7), qui le prit en pleine poitrine.

«Bibi, tes hallebardiers ont le temps de rouiller avant qu'on leur en laisse un...»

Beltran

  • Gardes et Mercenaires
  • Même à poil sans reproche
  • Messages: 546
    • Voir le profil
  • Fiche: Rapport de troupe
  • Âge: 40 ans
APrès la sentence, Beltran n'attendit pas plus, il l'éxécuta et enfonça son épée dans le corps du soldat ennemi qui tremblait d'effroi. Le commandant se détourna immédiatement de lui pour voir Wylan se battre avec Kyra à ses côtés. TRois hommes les entouraient, un homme de plus était mort, au sol à moitié appuyé contre la barricade. Beltran l'écarta d'un coup de botte et vit le couteau de Wylan emporter un homme supplémentaire.
Beltran monta sur la barricade. Un seul coup d'oeil à la situation... On n'était pas dans la mouise....

Son ordre avait été suivi mais le manque de place et le manque d'hommes rendaient très mal. Pas besoin du commentaire de son cousin.

"Que les archers reculent et abattent tous ceux qui arrivent sur les barricades. Hallebardiers reculez d'un pas et prenez les restants. Soldats à pieds, deux rangs en avant, vous me balayez la prochaine vague."


Beltran cueillit un des trois hommes ( 4 avec 1D10) d'une passe dans les côtes qui ne fit que détourner l'attention de l'ennemi malgré le flot de sang. (2 avec 1D10) Ce dernier semblait ne rien sentir et attaqua Beltran et l'atteignit à l'épaule. Beltran hurla de douleur et de rage. Diable qu'il n'allait pas se laisser aller. Mais c'était son bras blessé à la guerre...

"où en sont les autres?" demanda-t-il à son cousin sans le regarder.

Fabuliste

  • Plume de scénario
  • Messages: 129
    • Voir le profil
[Il reste deux hommes A et B debout. Assez pour qu'ils contrattaquent. Contre Beltran, le plus touché. (1D10: 4), mais leur attaque est mal foutue et Beltran la repousse sans problème. Puis 3  ennemis de plus (C, D, E) arrivent. Et malheureusement, Beltran se prend dans le mollet un carreau d'arbalète qui vient du ciel. Merci Mina!]
« Modifié: 19 avril 2020, 11:53:21 par Héraut Wylan »

Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
«Les autres? Comment tu veux que je le sache... je lis les pensées, moi. Et en ce moment, c'est juste un brouhaha infâme.»

Wylyn, heureusement, était habitué audit brouhaha. Il ne pouvait même pas se barricader car il risquait de manquer les ordres qu'un autre Héraut pourrait lui transmettre. Il était donc obligé de subir de plein fouet le bruit de fond constant et encore chaotique que d'habitude.

Trois ennemis franchirent la barricade (C, D, E), cela faisait donc cinq adversaires. Kyra frappa C en pleine tête d'un coup de sabot bien senti (1d10:6+2). On entendit les os du visage craquer et le pauvre homme s'effondrer. Wylan la débarrassa de son dernier importun B d'un coup d'épée proprement placé (1d10:5+2) et l'autre perdit sa lame et sans doute l'usage de son bras pour quelques temps.

Wylan perçut soudainement un sifflement, et un carreau vint se planter dans le mollet de Beltran. Depuis quand les ennemis avaient-ils des arbalètes? Et l'angle était totalement étrange. Il aurait fallu que le coup soit parti depuis le ciel... Renonçant à démêler ce problème pour le moment, il rejoignit les nouveaux arrivés. Il plongea sa lame dans les entrailles du premier venu D et celui-ci s'effrondra dans un grognement pathétique (1d10:8+2). Plus en arrière, Kyra acheva B que Wylan avait laissé le bras en sang d'une efficace ruade et le pauvre alla se fracasser le crâne contre le mur d'une maison (1d10:10+2).
« Modifié: 19 avril 2020, 11:52:27 par Héraut Wylan »

Beltran

  • Gardes et Mercenaires
  • Même à poil sans reproche
  • Messages: 546
    • Voir le profil
  • Fiche: Rapport de troupe
  • Âge: 40 ans
Maugréant contre les pouvoirs mentaux inutiles au combat, Beltran se détourna de Wylan qui s'en sortait très bien tout seule. Lui avait encore de boulot: deux crétins s'approchèrent assez de son épée pour qu'en quelques mouvements, malgré le handicap de sa blessure, il les réduise à l'état de cadavres.

Soudain un sifflement. Et avant d'avoir pu réagir une douleur atroce le troubla au mollet. Venant de derrière. Immédiatement, Beltran se retourna. Personne d'autres que ses soldats. Une ombre plana au-dessus d'eux et Beltran comprit. Mina lui en voulait assez pour essayer de le tuer?

cette question le perturba plus que le fait de casser le carreau pour qu'il le gene le moins possible jusqu'à l'arrivée d'un guérisseur.

"Je vais avoir du mal à te suivre si nos propres troupes m'attaquent."
gueula-t-il à son cousin.

Beltran était encore porté par l'adrénaline mais ses multiples blessures n'étaient pas bénignes. Toujours sur sa lancée, le commandant se tourna vers A qui avait échappé à Wylan. (5 avec 1D10 +2) Le soldat tomba, plus par malchance que par l'adresse du commandant. Au même moment, E se dressa devant Beltran.

"Commence à y en avoir marre de ces pignoufs"


Il se dressa contre E et le frappa d'estoc avec toutes ses forces. (7 avec 1D10+2) E s'effondra et Beltran dut le désengager de son épée. Allons bon, quoi de neuf sur la barricade? Son mollet et son bras lui faisaient réellement très mal, mais il tenait encore bon.
« Modifié: 22 avril 2020, 20:09:49 par Beltran »

Fabuliste

  • Plume de scénario
  • Messages: 129
    • Voir le profil
[F et G passent la barricade.]

Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
Wylan s'approcha de F pour entamer le combat. Ils firent quelques passes où Wylan prit petit à petit le dessus, sans parvenir à réellement le blesser (1d10:4+2). Après plusieurs passes, Wylan enchaîna un coup de taille, puis une feinte et une estoc et F s'effronda, gravement blessé (1d10: 7+2).

: Ça en deviendrait presque facile. :
: À qui le dis-tu! :


Puis soudain, au milieu des milliers de voix qui habitaient ses pensées, il capta un appel au secours.

: Merde, tu as entendu? :
: C'était Mina, non? :
: On le dit à Beltran? :


Wylan lui jeta un coup d'œil.

: Non. :
« Modifié: 24 avril 2020, 09:57:08 par Héraut Wylan »

Héraut Alemdar

  • Hérauts
  • Héraut Grand Destructeur de Bibelots
  • Messages: 268
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier d'immigration
  • Compagnon ou Familier: Taver
  • Langues: [ Rethwellan - Valdemaran ]
Dans l’esprit des Compagnons raisonna une voix que tous connaissaient: Taver, le Compagnon de l'Attitré. Le Né-du-Bosquet.

On a une attaque sur le Collegium des Mages. Laissez la deuxième ligne prendre en charge les barricades et remontez fissa. Vous pouvez emmener vos frères d'armes non héraldiques.

[Vous avez un tour ou deux pour finir vos ennemis, vous organiser et prendre la direction du Collegium, je vous dirais ou poster dans un jour ou deux. Ne postez PAS dans "La haut, sur la colline"]

Compte des blessures:
Beltran : un carreau dans le mollet, une gêne à l'épaule blessée à la guerre
Wylan: RAS
« Modifié: 25 avril 2020, 15:19:06 par Héraut Wylan »

Pour les mp, voyez avec la grise qui aspire à devenir archiviste, là, Isabeau de Girier, me semble

Beltran

  • Gardes et Mercenaires
  • Même à poil sans reproche
  • Messages: 546
    • Voir le profil
  • Fiche: Rapport de troupe
  • Âge: 40 ans
Pendant que Wylan s'occupait de F, G cherchait des noises à un Beltran survolté - seul moyen de bloquer la souffrance.  L'homme était un peu maladroit, ce qui convenait au Commandant: (9 avec 1D10) en un seul mouvement il lui ouvrit le ventre et le laissa tomber par terre comme un gros sac.
Puis Beltran se tourna vers Wylan qui avait déjà achevé son agresseur. Il avait l'air concentré comme si on lui parlait. Beltran frissonna: la magie mentale lui avait toujours fait peur...
Beltran remonta sur la barricade, prêt à continuer d'en découdre.

Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
Wylan écouta attentivement l'annonce que lui transmettait Kyra. Puis il se tourna vers Beltran.

«Descends de là. On est rappelé au Palais. Faut laisser les suivants prendre la suite et remonter au plus vite.»

Il lança un regarda amusé au mollet de son cousin.

«Par contre, va falloir que tu passes voir quelqu'un pour qu'on te retire ce truc du mollet, parce que là, c'est juste ridicule.»

: Méchant. Non seulement tu lui caches des choses, mais en plus tu te moques?:
: C'est pour son bien.:


Wylan sauta sur le dos de Kyra et tendit une main à son cousin.

«Je te dépose?»

Beltran

  • Gardes et Mercenaires
  • Même à poil sans reproche
  • Messages: 546
    • Voir le profil
  • Fiche: Rapport de troupe
  • Âge: 40 ans
Wylan annonça soudainement qu'ils étaient requis plus haut. Beltran dégringola de la barricade plutôt qu'il ne la descendit et attrappa la main de son cousin pour se hisser sur le vaillant Compagnon.

"Premier rang, avec moi. Les autres avancez et tenez moi cette foutue barricade! Je remet le commandement au Capitain Loch"


Le Commandant retint un commentaire peu adapté concernant sa blessure:

"On trouvera bien un Guérisseur là haut mais qu'il essaye de m'empêcher de me battre..."


Le trio se dépêcha de rejoindre le Palais...