Auteur Sujet: Mercenariat provisoire  (Lu 604 fois)

Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
Mercenariat provisoire
« le: 29 août 2020, 19:18:31 »
Fin de la 6e décade d'automne

Si pour certains, la lutte pour Haven et Valdemar s'était arrêté au lendemain de la victoire contre le Sombre, ce n'était pas le cas pour Wylan. Pour lui, combattre en ville n'avait été qu'une parenthèse dans sa bataille quotidienne pour protéger la couronne. Et depuis quelques jours, il s'était lancé dans une nouvelle guerre.

Il n'avait eu aucun mal à se faire engager comme mercenaire sur les terres de sieur Westmark. En fait, celui-ci s'était littéralement rué sur un combattant de la trempe de Geliandras, rethwellanais de son état et ancien de l'armée de feu Thelarson. À tel point que Wylan s'était demandé un instant s'il ne tombait pas dans un piège grossier.

Mais après quelques jours, il avait dû se rendre à l'évidence: Westmark recrutait à tour de bras. Ce qui ne pouvait signifier qu'une chose... il s'attendait à du grabuge.


Geliandras appréciait bien son nouvel employeur. Et ses camarades étaient plutôt sympathiques, même s'ils se moquaient parfois de son accent et surtout de ses erreurs de langues. Mais y pouvait-il quelque chose si le valdemaran était une langue si imagée? Il se perdait dans les expressions idiomatiques et finissait souvent par dire le contraire de ce qu'il cherchait à transmettre. Heureusement, il pouvait remettre les moqueurs à leur place sur le terrain d'entraînement. Car Geliandras était bon, très bon, malgré son âge. Tellement bon qu'on lui proposa bientôt des responsabilités.

«Oh non, oh non. Je peux pas. Je suis pas de ce pays, et je ne veux pas qu'on pense que je prends plus que ma place! Vraiment! Je suis heureux d'être un simple soldat.»

Si on avait bien compris ses réticences, on les avait repoussées d'un revers de main. On comptait sur lui ordonner la troupe, quand celle-ci serait plus nombreuse. D'une certaine manière, il en était flatté. Mais il savait qu'il n'était vraiment pas la bonne personne pour ce poste. Qui pouvait dire combien de temps il resterait encore dans ce pays? Il avait entendu dire que le roi Rafalentha, pour les dix-huit ans de son frère cadet, proposait de gracier certains anciens alliés de l'usurpateur. Même s'il appréciait bien la région, il se languissait de son pays. Et surtout de Janna, son amie restée à Petras.

Une chose pourrait le faire hésiter à rentrer: la paie. Westmark retribuait généreusement ses mercenaires. Et les femmes du coin suffiraient presque à lui faire oublier sa belle... Presque.
« Modifié: 22 mars 2021, 12:19:04 par Héraut Wylan »

Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
Re : Mercenariat provisoire
« Réponse #1 le: 23 mars 2021, 11:46:24 »
8e décade d'automne 1485

Geliandras commençait à avoir sérieusement le mal du pays. Heureusement, on lui avait accordé une permission pour le Solstice d'hiver, ce qui lui permettrait de faire un peu de tourisme et de se changer les idées. Ce qu'il aurait voulu par dessus-tout, c'était rendre visite à sa belle, laissée au pays. Mais il savait que c'était impossible… il ne pouvait déserter son poste juste parce qu'elle lui manquait. S'il revenait en abandonnant ses camarades, elle perdrait tout respect pour lui.

La troupe grandissait à vu d’œil, ce qui ne laissait pas de surprendre Geliandras. Habituellement, on licenciait à l'approche de l'hiver, mais sieur Westmark semblait au contraire rassembler le maximum d'hommes. C'était étrange, mais Geliandras ne s'en plaignait pas. Il n'aurait pas à fabriquer des paniers pour se nourrir, cet hiver.


2e décade d'hiver 1486

Les recrutements avaient été mis en pause pendant le solstice. Beaucoup d'hommes étaient retournés dans leur famille et les autres avaient organisé des festivités entre eux. Geliandras avait apprécié sa petite excursion en solitaire, même si cela l'avait pas mal fatigué. Il savait qu'il aurait dû profiter de cette période pour se reposer. À la place, il avait écumé la région et profiter pour s'intéresser à la culture locale.

Il était fasciné par les Hérauts. Dans un village, il avait pu voir l'accueil chaleureux qu'on leur réservait. Ils étaient des représentants de l'ordre, mais ça n'empêchait pas les villageois de les traiter avec respect voire affection. À en écouter son employeur pourtant, Geliandras s'en était une image plutôt défavorable. Il les avait pris pour les représentants d'un système obsolète et qu'il convenait de changer. Évidemment, si sieur Westmark disait cela, c'était qu'il devait avoir de bonnes raisons. Et Geliandras aurait bien aimé les connaître.


6e décade d'hiver 1486

Geliandras était maintenant considéré comme un membre important de la troupe de sieur Westmark. Ses conseils avisés, énoncé dans un valdemaran lent et scolaire, lui avaient valu une reconnaissance pleine et entière de la part du noble. Il avait accès à de nombreuses informations sur le recrutement, les stocks, le matériel et avait fait connaissance avec l'entourage de son seigneur.

Il adorait sa nouvelle position. Grâce à elle, il était libre d'organiser sa journée comme bon lui semblait. Il avait même le temps d'envoyer des lettres à sa belle, restée au pays! Depuis sa promotion, il ne s'occupait plus de l'entraînement des nouveaux arrivants; on avait confié la mission à quelqu'un de moins qualifié. Car il était dommage de gaspiller le temps si précieux de Geliandras, alors qu'il était bien plus utile ailleurs. Du coup, il passait le plus clair de son temps seul, à organiser les troupes, les stocks et à mettre sur pied des stratégies que ses subordonnées testeraient avec les recrues. Ne lui manquait finalement qu'une information pour saisir pleinement la situation: pour quelle guerre préparait-il tout cela?
« Modifié: 23 mars 2021, 11:48:22 par Héraut Wylan »