Auteur Sujet: Ça ne coûte rien de demander ~ Sou/Méra  (Lu 333 fois)

Sou

  • Pages et Domestiques
  • Messages: 145
    • Voir le profil
  • Fiche: Suivre la voleuse
  • Âge: 11 ans
  • Langues: Valdemaran
Ça ne coûte rien de demander ~ Sou/Méra
« le: 23 avril 2021, 21:04:19 »
2ème jour 8ème décade de l'hiver 1486

Sou pénètre dans la salle d'entraînement. Normalement, si ses calculs et ses observations étaient bonnes la Héraut serait présente. Avec l'un ou l'autre de ses élèves mais il n'y en aurait plus pour très longtemps. La fillette se glisse dans un coin et attend le départ de ce dernier. Réfléchissant encore à ses options. Méra était un Héraut certes, cela était un très mauvais point pour elle. Mais elles avait été l'élève de Wylan et restait son amie. Il en avait fait l'une des personne de confiance qu'elle devait rejoindre en cas de danger. Elle savait se battre et elle savait enseigner. Sou avait souspesé les autres candidats à son projet et avait finit par tout de même la retenir.

La jeune page s'approcha de la jeune femme. Elle avait délaissé sa livrée officielle pour une tenue plus simple et pratique impliquant une chemise, un vieux pull en laine et un pantalon.

"Bonjour Maitresse d'arme et Heraut Méra - dit-elle d'une voix assurée. - Je m'appelle Sou. J'aimerais vous prendre quelques instants. Je souhaiterais apprendre à me battre, à l'épée entre autre. Accepteriez-vous de m'enseigner ou de m'indiquer un maître qui le ferrait. J'ai de quoi payer pourvu que ce ne soit pas trop cher ou je peux rendre des services."

Sou afficha un sourire calme. Satisfaite de sa présentation autant que de sa décision.

Héraut Méra

  • Hérauts
  • Amatrice de muscles
  • Messages: 148
    • Voir le profil
  • Fiche: Rapport
  • Compagnon ou Familier: Shirryl
  • Âge: 29 ans
Re : Ça ne coûte rien de demander ~ Sou/Méra
« Réponse #1 le: 29 avril 2021, 15:46:58 »
Méra avait été bien formée par Wylan. En tout cas suffisamment pour repérer l'arrivée de la fillette alors qu'elle était au milieu d'une passe particulièrement physique. Il ne lui fallut que quelques instants de plus pour que son esprit élabore plusieurs théories, qu'elle examina et rejeta tout en mettant la dérouillée de sa vie au petit fils de noble qui avait cru bon de la défier. Finalement, elle garda deux hypothèses qu'elle chercha à confirmer jusqu'à ce que l'épée de l'idiot s'envole en une gracieuse arabesque pour retomber avec fracas quelques mètres plus loin.  il ne demanda pas son reste et déguerpit rapidement en murmurant quelque chose, peut-être des excuses.

Méra retint un éclat de rire et alla chercher son linge pour s'éponger la nuque. La petite en profita pour l'approcher. Un coup d'oeil de près suffit à Méra pour valider la bonne hypothèse. Tiens donc, la protégée de Wylan… Elle écouta la gamine se présenter un léger sourire aux lèvres.

«Jolie introduction, petite. Ça sonne un peu trop appris par coeur, mais je salue l'effort.» Méra sourit. «Alors comme ça tu veux apprendre à te battre? Je ne savais pas que les pages avaient ce genre de besoin.»

Du coin de l'oeil, elle aperçut Jarhindel qui la dévisageait, sans doute surpris de trouver une enfant dans sa salle. Méra lui adressa un sourire amusé et un petit signe de main. Elle gérait…

«Bon, je n'ai rien contre. Après tout, c'est toujours utile.» Elle jaugea un instant la fillette d'un oeil professionnel. «Par contre, l'épée, ça ne va pas être possible. Ou alors, il t'en faudrait une miniature, et je ne pense pas en avoir une en stock. Quand on est bâtie comme toi, on se bat plutôt au couteau. Avec ta petite taille et ta vitesse, ça te permet de te glisser sous la garde de ton adversaire. Et c'est bien plus discret. Bon…» Elle s'étira longuement. Malgré tout, son précédent combat avait bien sollicité ses muscles. «Il faut qu'on t'équipe. Suis-moi, je vais voir ce qui peut t'aller.»

Elle fit signe à Sou de la suivre jusqu'aux râteliers et aux coffres plein d'équipements d'entraînement.

«Sers-toi.»

Sou

  • Pages et Domestiques
  • Messages: 145
    • Voir le profil
  • Fiche: Suivre la voleuse
  • Âge: 11 ans
  • Langues: Valdemaran
Re : Ça ne coûte rien de demander ~ Sou/Méra
« Réponse #2 le: 06 mai 2021, 16:29:43 »
Bien droite, les mains dans le dos, l'expression impassible Sou attend le verdict de la maîtresse d'arme. Elle ne soupire même pas quand elle critique sa petite présentation. Mais après tout c'était vrai. Elle avait passé un temps fou à réfléchir à la bonne formulation. Une qui en dirait assez sans en dire trop.

Sou n'avait pas vraiment besoin de se justifier auprès de Méra, elle avait même décidé d'en révéler le moins possible tout en se promettant d'être parfaitement honnête. Après tout Wylan avait la manie de deviner quand elle lui mentait ou dissimulait quelque chose, il lui fallait en tenir compte dans ses interactions avec les Blancs. Ce n'était même pas une question, juste une constatation. Pourtant...

"Je ne serais pas toujours page." répond l'enfant du haut de sa sagesse.

Mais Sou est surtout soulagée que la jeune femme ne la renvoie pas manu-militari à ses devoirs et encore plus qu'elle accepte. Elle se refusait à se détendre tout à fait mais elle estimait que le plus dur était fait. Le reste se serait de l’entraînement et de la technique. Elle pensait s'en sortir. Ce en quoi elle est un peu trop optimiste. La fillette ne peut s’empêcher de cligner des yeux de surprise alors que la maîtresse d'arme lui annonce qu'il vaudrait mieux apprendre à manier un couteau qu'une épée dans son cas. Quelques décades plus tôt elle avait d'elle-même choisit ce type d'arme pour "protéger" le palais à sa façon. Certes un couteau était plus facile à voler qu'une épée et à dissimuler aussi, mais tout de même. Et un autre point la chiffonne un peu sans quelle mette le doigt dessus.

La fillette suit donc en silence la maîtresse d'arme. A sa demande Sou observe les armes et autres matériels rangés devant elle. Elle ne lui a pas donné d'instruction ou de conseils et Sou se demande si elle n'est pas en train de passer un test. Serait-elle assez têtue pour choisir quand même une épée ? Sou sourit pour elle-même. Un Maître a force de loi quel qu'il soit et quelque soit la façon dont il choisit d'enseigner. Elle se concentre donc à trouver un couteau ou un poignard adapté à sa main. Elle finit par posé son choix sur un poignard fin, très simple, tenant bien dans sa main et si bien équilibré qu'elle pourrait le lancer sans problème. Ainsi qu'une veste matelassée sans manche.

Sou finit par revenir se poster devant Méra.

"J'ai deux questions Maîtresse. - Elle sort de sa botte son couteau de tous les jours, une lame courte à peine plus grande qu'une paume de femme délicate, bien entretenu bien que le manche d'ivoire se soit terni et qui lui sert autant à couper le pain qu'une corde ou le fond d'une bourse. - Je suppose que ce que j'apprendrais avec l'un est valable pour l'autre, non ? - dit-elle est désignant les deux armes dans ses mains."

Devant le râtelier et sa profusion d'arme Sou avait mis le doigt sur le détail qui l'ennuyait.

"Et pourquoi pensez-vous que je voudrais être discrète ?"


Héraut Méra

  • Hérauts
  • Amatrice de muscles
  • Messages: 148
    • Voir le profil
  • Fiche: Rapport
  • Compagnon ou Familier: Shirryl
  • Âge: 29 ans
Re : Ça ne coûte rien de demander ~ Sou/Méra
« Réponse #3 le: 10 mai 2021, 14:59:36 »
Le sérieux de la gamine amusait Méra. Elle semblait réfléchir au moindre de ses mots avant d'oser le prononcer. Peut-être craignait-elle de commettre un impair?

«En effet! Tu comptes rejoindre la garde?»

De toute manière, ça ne regardait pas Méra. Si Sou ne faisait pas officiellement partie des gens à qui elle était tenue de fournir ses services, elle n'en était pas exclue non plus. Personne ne s'attendait sans doute d'un petit page qu'il réclame des leçons d'escrime.

Sou la surprit en bien avec sa question concernant la mise en pratique de son enseignement. Elle ne put retenir un large sourire. Elle comprenait maintenant l'enthousiasme de Wylan pour cette fillette.

«Ça sera valable, mais il faudra adapter un peu quand même. La différence de poids et de longueur peuvent demander un léger temps d'adaptation. Mais c'est aussi quelque chose qui peut se travailler. Un bon combattant doit pouvoir saisir une arme inconnue et se battre avec elle sans handicap.»

La deuxième question de Sou força Méra à utiliser - une fois n'est pas coutume - ses talents d'actrice, durement acquis sous la houlette de Wylan.

«Parce qu'à moins d'un changement radical de ton anatomie, tu ne pourras jamais te battre en force. Et qu'à moins d'une évolution radicale, ton langage corporel sera toujours celui de quelqu'un habitué à évoluer parmi les ombres.» Et que si tout se déroulait selon les plans de Wylan, cette petite serait formée à devenir espionne. «En plus, il faut savoir utiliser les atouts que la nature nous a donnés. Tu as d'autres questions? Sinon, j'aimerais que tu ailles te mettre en face du miroir une fois que tu auras mis tes protections…si j'en trouve à ta taille.»

Méra se mit à fouiller le coffre avec application. Les protections les plus petites étant rarement utilisées, elles avaient coulé au fond du coffre. Après quelques instants, elle se redressa victorieuse, une paire de canons d'avant-bras entre les mains.

«Mets ça et une veste matelassée… les plus petites sont toutes à droite. Équipe-toi et rejoins-moi!»

Elle-même était déjà équipée, aussi se dirigea-t-elle d'un pas résolu vers un coin de la salle, en face du gigantesque miroir.
« Modifié: 11 mai 2021, 07:14:09 par Héraut Méra »

Sou

  • Pages et Domestiques
  • Messages: 145
    • Voir le profil
  • Fiche: Suivre la voleuse
  • Âge: 11 ans
  • Langues: Valdemaran
Re : Ça ne coûte rien de demander ~ Sou/Méra
« Réponse #4 le: 10 mai 2021, 22:28:29 »
Concernant son avenir Sou garde boucle close et visage impassible. Elle s'était posé la question et si elle savait ce qu'elle ne voulait pas être, elle ne savait pas ce qu'elle aimerait devenir. Son avenir lui semblait nébuleux et inquiétant. Ignorant encore tout des projets d'un certain Héraut à son endroit. Autrefois elle ne s'était pas posé la question. Elle utilisait toute son énergie à rester en vie ou à peu près indemne. On choisissait pour elle. Désormais elle pouvait consacrer cette énergie perdue à réfléchir, à envisager d'autres choses, à trouver des solutions et comment les mettre en pratique. Et l'une d'entre elle était d’empêcher - à jamais - que certaines choses se reproduisent. Un jour il lui faudrait sûrement dire "Non". Et ce jour là elle voulait être en mesure de défendre sa volonté.

Voyant sourire Méra à sa première question, la fillette est contente. Plus la Héraut serait satisfaite et plus elle lui apprendrait.
"Un bon combattant doit pouvoir saisir une arme inconnue et se battre avec elle sans handicap."

Sou afficha malgré elle un petit sourire satisfait. Elle mémorisa la phrase dans son entièreté. Elle savait maintenant qu'elle pourrait avoir gain de cause si elle demandait à apprendre à se battre avec une épée au nom de ce principe. Ou une des autres armes aperçue dans le râtelier et dont elle n'a aucune idée du nom. Mais d'abord trouver une épée adaptée à elle. Ce ne serait pas facile. Et surtout il lui faudrait prouver à Méra qu'elle était parfaitement sérieuse. En commençant par ce couteau.

Sa deuxième question n'est pas aussi satisfaisante niveau réponse. Voir même la contrarie légèrement. Il n'y a pas que la force. La rapidité et la ruse pouvaient accomplir beaucoup. Mais surtout elle se rend compte qu'elle avait oublié un principe essentiel. Elle n'était pas la seule à observer les autres et à en tirer les conclusions qui s'imposait. D'autres avaient ce genre de talent et pouvait l'utiliser sur elle. Elle ne pouvait rien faire contre sa nature, comme elle le disait si bien. Par contre elle pouvait peut-être travailler à gommer son "langage corporel", du moins en certaines circonstance. Dieux, elle avait assez de modèle autours d'elle pour prendre des exemples.

Mais elle remit cette question intéressante à plus tard et le petit couteau retrouve son fourreau le temps que la Maîtresse d'arme trouve que qu'elle cherche. Puis elle s'équipe rapidement et rejoint Méra face au miroir. Une grimace tordit un instant son minois en apercevant son reflet harnaché. La Sou d'il y a un an aurait eu de la peine à reconnaître la Sou d'aujourd'hui. Il y avait longtemps qu'elle n'avait plus remercié en esprit son Héraut mais elle le fit à cet instant avant de se tourner vers l'autre Héraut à ses côtés et d'annoncer posément.

"Prête Maîtresse."
« Modifié: 10 mai 2021, 22:30:01 par Sou »

Héraut Méra

  • Hérauts
  • Amatrice de muscles
  • Messages: 148
    • Voir le profil
  • Fiche: Rapport
  • Compagnon ou Familier: Shirryl
  • Âge: 29 ans
Re : Ça ne coûte rien de demander ~ Sou/Méra
« Réponse #5 le: 22 mai 2021, 10:25:15 »
Comme la plupart des gens se retrouvant là pour la première fois, Sou ne manqua pas de réagir face au gigantesque miroir. Certains s'admiraient, d'autres faisaient un commentaire sur sa taille, d'autres encore, comme Sou, grimaçaient. Tout le monde n'appréciait pas ce qui se reflétait dans la glace. Méra, elle, s'en fichait. Elle s'y était habituée. Pour elle, le miroir était avant tout un outil de travail. Certes, parfois remettait-elle une mèche folle en place, mais la plupart du temps, elle ne se concentrait que sur ce qui avait trait à l'escrime: la position de son corps, de ses mains, la grâce se dégageant de ses gestes.

Le miroir ne déconcentra pas Sou très longtemps. Et elle était bien plus obéissante que la plupart de ses élèves réguliers. Elle ne rechignait pas, ne posait pas de questions stupides et se contentait de faire ce qu'on lui disait. Un rêve pour n'importe quel enseignant.

«Je vois ça.» Méra lui adressa un large sourire d'encouragement. «Pour commencer, on va voir ce que tu connais déjà. Ou plutôt ce que ton corps connait déjà. Mets-toi dans la position qui te semble la plus adaptée pour te défendre.»

Sou

  • Pages et Domestiques
  • Messages: 145
    • Voir le profil
  • Fiche: Suivre la voleuse
  • Âge: 11 ans
  • Langues: Valdemaran
Re : Ça ne coûte rien de demander ~ Sou/Méra
« Réponse #6 le: 26 mai 2021, 22:38:15 »
Il faut à Sou un instant pour s’empêcher de tressaillir à la mention de se défendre. Mais l'instant suivant son corps réagit presque instinctivement. Elle se déplace afin de se présenter de trois quart, bien campée sur les pieds, centre de gravité abaissé, coudes au corps, poing gauche refermé à hauteur de son cou. Sa main droite près de son flan est plus longue à réagir. En temps normal elle l'aurait relevée pour la positionner derrière sa main gauche afin qu'elle soit protégée d'un coup direct. Bien qu'agile des deux mains, la droite restait sa main forte et s'il lui arrivait quelque chose... Du coup c'est de positionner l'arme dans cette main qui lui prend le plus de temps, peu habituée à son poids. Lame vers l'avant puis position inverse. Elle opte finalement par pointer l'arme vers son adversaire. Pourtant quelque chose n'allait pas. Sou se sent plus gauche qu'à l'ordinaire. Tout simplement parce que son corps pouvait certes reagir d'instinct mais que dans cette salle il n'y avait pas de "danger immediat" et qu'elle essayait aussi de raisonner pour donner la "meilleur réponse" à un professeur au lieu d'agir simplement.

"Comme ça ?"

Héraut Méra

  • Hérauts
  • Amatrice de muscles
  • Messages: 148
    • Voir le profil
  • Fiche: Rapport
  • Compagnon ou Familier: Shirryl
  • Âge: 29 ans
Re : Ça ne coûte rien de demander ~ Sou/Méra
« Réponse #7 le: 02 juin 2021, 07:21:26 »
Méra regarda avec intérêt (et amusement) les essais de la fillette. De fait, ce qui l'intéressait était moins le résultat de l'exercice que de voir comment Sou percevait son propre corps. Et la réponse était: parfaitement bien. On voyait bien là les restes de son passé de voleuse. Les gamins de son âge étaient généralement agiles, mais de manière inconsciente, alors que la petite était capable de réfléchir à la position de son corps et s'en interroger.

«C'est très bien, merci.» Méra hésita un instant avant de continuer. Elle n'était pas réputée pour sa subtilité, une image qu'elle cultivait plutôt que de chercher à l'effacer. Il lui était bien pratique de pouvoir mettre les pieds dans le plat sans que les gens ne se doutent qu'elle avait parfaitement conscience de ce qu'elle faisait. «On voit que tu as eu l'habitude de travailler avec ton corps dès ton plus jeune âge. Si je ne me trompe pas... » Un peu facile les devinettes, quand on connaissait la réponse. «... tu as sans doute dû œuvrer comme tire-laine à une époque, non? Ne t'inquiète pas. Si tu es ici, c'est que tu es digne de confiance, et ton passé ne me regarde pas. Mais cela te donne un énorme avantage. Tu sais comment ton corps bouge, comme il réagit. Et ça, c'est idéal pour devenir un bon combattant.»

Elle lui adressa un des sourires rayonnants qui faisait sa réputation. Vraiment, elle trouvait cette enfant adorable. Si un jour elle-même...

:Si un jour toi-même... continue ta pensée.:
:Silence, toi!:
:Si un jour tu as une fille, tu aimerais qu'elle lui ressemble, c'est ça?:
:Non, ce serait manquer de respect au parcours difficile qu'a connu cette gamine. Ce qu'elle sait, aucune enfant chouchoutée ne le saurait. Non, j'aimerais... je ne sais pas. Qu'elle soit aussi mignonne?:


Méra se pencha sur Sou pour corriger légèrement la position de sa main sur le manche. Puis elle lui fit baisser les épaules et écarter un peu plus les jambes.

«Là, c'est juste. Essaie de mémoriser ça? Après, évidemment, le couteau n'est pas une arme défensive. Mais tu as demandé à savoir te battre, pas te défendre spécifiquement. Et de toute manière, tu apprendras aussi le maniement avec une dague dans la main gauche.» Elle sortit son propre couteau. «Maintenant regarde et imite.»

Méra se tourna face au miroir et se positionna avec le couteau dans la main. Par réflexe, et parce qu'elle avait plutôt l'habitude de travailler à deux lames courtes, elle prit d'abord sa lame en prise inversée, avant de changer pour une prise plus classique "en marteau" en faisant tourner son couteau.

«L'avantage du couteau, c'est qu'il existe à peu près autant de moyen de le tenir que d'écoles de combat. Moi, en général, je laisse choisir mes étudiants. Évidemment, si la position est totalement fausse ou dangereuse je corrige, mais ce n'est pas ton cas.»

Elle donna ensuite un coup de taille rapide en l'air, de droite à gauche, à hauteur de gorge d'un hypothétique assaillant. Puis elle répéta le geste en décomposant ses mouvements.

«À ton tour.»

Sou

  • Pages et Domestiques
  • Messages: 145
    • Voir le profil
  • Fiche: Suivre la voleuse
  • Âge: 11 ans
  • Langues: Valdemaran
Re : Ça ne coûte rien de demander ~ Sou/Méra
« Réponse #8 le: 19 août 2021, 13:18:03 »
Sou se regarde dans le miroir. Ou s'y reflète aussi Méra. Elle remarque qu'elle n'a jamais vraiment prit le temps de s'observer de pied en cape comme on dit. Indifférente à l'image qu'elle pouvait renvoyer. Mais après tout à part quelques coquets c'était plus ou moins le cas pour une grande majorité des gens. Pourtant les remarques de la maître d'arme lui font douloureusement ressentir que cette image est bien plus révélatrice qu'elle ne le pensait. Était-ce une bonne ou une mauvaise chose ? Si l'on estimait que celle-ci lui permettait de se couler comme une ombre dans les bas quartier, d'être dans le moule, reconnue et donc en relative sécurité c'était alors une bonne chose. Mais pour évoluer au centre d'un autre univers comme le palais ce n'en était pas un. Fallait-il qu'elle gomme cet aspect d'elle-même comme elle estompait naturellement son accent ? A moins que cela ne se fasse naturellement avec le temps. En tout cas cela prouvait bien que les Blancs méritaient d'être traité avec circonspection au vu de leurs capacités de déductions et de réflexions. Ce n'était pas la première fois qu'elle s'en faisait la réflexion et sûrement pas la dernière.

Sou corrige sa position suivant les instructions de Méra bougeant légèrement sur ses jambes afin d'en tester les appuis. La jeune fille suit les gestes de Méra comme un chat suivrait des yeux sa proie avant de l'imiter. Changeant même sa position sur la garde pour la mettre en position inversé comme la jeune femme avant de la reprendre comme avant.

La jeune élève prend le temps de décomposer le geste comme son maître plusieurs fois. Sauf qu'elle se rend rapidement compte qu'avec sa petite taille, ce geste ne lui permettrait pas de toucher un organe vital de sa cible, elle ne ferrait qu'entailler la poitrine d'Antoine par exemple. Il lui fallait imprimer un mouvement vers le haut en même temps que latéral. Elle s'y essaya donc en suivant du coin de l’œil la réaction de son professeur.

"Je vois un problème. Vous l'avez dit, je suis petite et pas très forte. Est-ce que ce genre d'attaque très frontale a vraiment des chances de marcher ? Je connais quelqu'un qui me briserait le bras si je m'y essayais, j'en suis sure. Plus je serais proche de quelqu'un de fort et plus il aura d'occasion de m'attraper et de me faire plus de mal que moi je ne peut."