Auteur Sujet: A l'essai  (Lu 2920 fois)

Héraut Alemdar

  • Hérauts
  • Héraut Grand Destructeur de Bibelots
  • Messages: 268
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier d'immigration
  • Compagnon ou Familier: Taver
  • Langues: [ Rethwellan - Valdemaran ]
A l'essai
« le: 08 avril 2020, 22:38:03 »
1er jour 3ème décade Été 1485

Alemdar et Taver n'étaient pas très proches, comparés à d'autres couples de liés. Leurs esprits étaient liés, l'un pouvait toujours accéder aux pensées de l'autre, mais Taver n'était pas devenu la béquille émotionnelle qu'étaient souvent les Compagnons pour leur Lié(e). Alemdar mettait cela sur le compte du fait qu'il était adulte lors de son élection, pas un enfant ou un adolescent hésitant sur sa place dans le monde. Taver mettait ça sur le compte du caractère trop indépendant du Batard Royal.

Ils avaient probablement un peu raison tous les deux.

Mais cela ne les empêchait pas d'être bons amis. Simplement, Alem se sentait presque plus proche de Wylan que de Taver. Mais il avait conscience qu'il devait plus se reposer sur Taver. D'une part parce que cet esprit ancestral en savait beaucoup sur son job. D'autre part parce que s'il ne s'affichait pas un minimum proche de son compagnon, il entendait d'ici les ragots. "Le Héraut du roi a usurpé sa place, il n'est pas vraiment héraut, on ne le voit jamais avec son compagnon..." Alors il descendait chaque jour voir Taver une petite heure.  Ils en profitaient pour discuter des problèmes du jour.

Ce jour-là, ils avaient évidemment discuté de la prémonition de Saskia de la veille. Ils en avaient discuté longuement et dans tous les sens. Alem était maintenant assez sur de lui sur ce qu'il voulait proposer. Il avait une réunion dans l'après-midi où il devrait en parler avec des tas de gens. Mais en attendant, il était à peine sept heures et il était temps de se consacrer à sa marotte du moment: son tableau de vacances.

En arrivant au bord du champ des Compagnons, il vit une jeune fille avec une Compagnon femelle...

Tisia.

C'est ça. Tisia.

C'est elle qui vient d'élire?
Oui. Elle s'appelle Dyalwen. De Bordebure.


Aussi lève-tôt que lui? Intéressant. Il aurait peut être l'usage de main d’œuvre. Et celle-ci serait sure, vu qu'elle avait été élue.

"Dyalwen? Vous avez du temps devant vous? Je suis Alemdar, le Héraut du Roi. J'aurais l'usage de vos services avant le premier cours."

Spoiler: montrer
Si tu es d'accord pour l'aider, il te guide jusqu’à son bureau, dans l'aile Royale
« Modifié: 11 avril 2020, 12:39:56 par Héraut Wylan »

Pour les mp, voyez avec la grise qui aspire à devenir archiviste, là, Isabeau de Girier, me semble

Dyalwen de Bordebure

  • Élèves Hérauts
  • Messages: 127
    • Voir le profil
  • Fiche: Registre d'élevage
  • Compagnon ou Familier: Tisia & Vela
  • Âge: 17 ans (09.05P.1468)
  • Langues: Valdemaran
Re : A l'essai
« Réponse #1 le: 09 avril 2020, 21:29:04 »
Les vacances étaient finies.

Comme Isabeau le lui avait dit, elle avait été dispensée de cours pendant toute la fin de la deuxième décade pour passer du temps avec Tisia. Et elle ne s’en était pas privée. Mais la troisième décade débutait et, avec elle, les cours au Collegium des Hérauts. Heureusement, grâce au planning qu’on lui avait remis, elle savait à peu près à quoi s’attendre. Déjà, il ne semblait pas y avoir énormément de différence avec son emploi du temps chez les Bleus, ce qui était rassurant. Même si elle ne l’avait été qu’une décade, Bleue. Certaines classes étaient mixtes, Gris et Bleus, et elle n’aurait pas à s’habituer à autre chose qu’à la couleur de son nouvel uniforme. Et puis, elle avait déjà suivi quelques leçons avec le Héraut Jalena pour apprendre à maîtriser son Don – même si elle n’était pas très douée – donc ça non plus ce n’était pas nouveau. Les nouveautés, c’était qu’elle était dispensée de cours de musique et de gestion de la maison – joie ! – mais qu’elle allait devoir étudier le droit. Enfin, ça ne pouvait pas être si terrible, que ça, hein ?

Le plus terrible, en vrai, ce serait de ne plus pouvoir voir Tisia toute la journée.

Aussi, Dyalwen s’était-elle levée tôt pour être sûre de pouvoir passer un peu de temps avec le Compagnon avant de se rendre en cours. Bon, d’accord, pour pouvoir passer beaucoup de temps avec son Compagnon. Genre deux heures. Contrairement à certaines de ses camarades Bleues, elle n’avait jamais aimé passer des heures à se pomponner, et il ne lui avait fallu que quelques minutes pour se préparer et avaler un rapide petit-déjeuner. Alors que son planning prévoyait le début des cours à neuf heures, à sept elle était déjà en bordure du Champ, les mains dans la crinière de Tisia, partagée entre l’envie d’un petit tour à dos de Compagnon et la raison qui lui soufflait de se contenter d’un pansage soigné et d’une visite à Veladora avant que la journée ne commence vraiment.

Les palefreniers s’occuperont d’elle.

Tisia replia son encolure autour de son Élue, comme pour la pousser à monter en selle.

Oui, je sais, mais…

Une voix masculine, dans son dos, interrompit son plaidoyer, et la rouquine pivota sur elle-même pour faire face au Héraut qui l’interpelait. Au Héraut du Roi, même. Qui avait besoin d’elle ?

« Moi, Messire ? »

Non, pas toi. Une des douze autres Dyalwen qui sont autour de nous…

La taquinerie de Tisia, mettant en lumière la stupidité de sa question, fit monter le rouge aux joues de la Grise. Par réflexe, elle se redressa et releva le menton, pour lutter contre l’embarras et ne pas s’écraser devant l’homme.

« J’ai deux heures de libres avant le premier cours, Messire. »

Elle ne voyait pas en quoi elle pouvait être utile à l’Attitré mais il était évidemment hors de question de refuser. Même si elle avait envie de passer du temps avec Tisia, ça ne justifiait pas de refuser de l’aide à qui en avait besoin… et le rang du qui n’intervenait pas vraiment dans la décision. Même si la dernière chose à laquelle elle s’attendait, c’était d’être sollicitée par le Héraut du Roi. Elle. Par le Héraut du Roi.

Un petit coup de nez dans le creux de son dos et une pensée encourageante l’incita à emboîter le pas à l’Attitré – non sans un dernier regard à Tisia au moment où elle quittait le Champ – et Dyalwen se laissa conduire jusqu’à l’Aile royale du Palais. Elle n’avait jamais mis les pieds dans cette zone et elle oublia une seconde ses interrogations pour détailler les lieux qu’elle traversait, jusqu’au bureau du Héraut.

« Qu’est-ce que je peux faire pour vous aider ? »
« Modifié: 11 avril 2020, 20:48:31 par Héraut Wylan »

Héraut Alemdar

  • Hérauts
  • Héraut Grand Destructeur de Bibelots
  • Messages: 268
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier d'immigration
  • Compagnon ou Familier: Taver
  • Langues: [ Rethwellan - Valdemaran ]
Re : A l'essai
« Réponse #2 le: 11 avril 2020, 20:47:17 »
Non, pas elle, l'autre grise, se dit Alem, paraphrasant sans le vouloir le Compagnon. Mais la jeune fille n'avait cours que dans deux heures. Bien. Il li fit signe de le suivre et il monta a son bureau. Là, elle lui demanda ce qu'elle pouvait faire pour lui. Il déverrouilla son bureau et lui fit signe d'entrer. Il lui montra le grand tableau posé sur une petite table basse:

"On va remplir ensemble ce tableau. C'est un tableau des vacances des hérauts. On va s'assurer que tout le monde a eu des vacances dans un délai raisonnable."

Il lui tendit une mine de plomb.

"Vous notez, et je vous dicte ce qu'il faut noter. Vous voyez, pour chaque ligne héraut, il y a une frise de 1480 a nos jours. Une case par mois, si le héraut a pris une décade, vous hachurez, deux décades, vous hachurez dans les deux sens, en faisant un quadrillage, s'il a pris trois décades, vous coloriez. C'est clair?"
« Modifié: 11 avril 2020, 20:48:38 par Héraut Wylan »

Pour les mp, voyez avec la grise qui aspire à devenir archiviste, là, Isabeau de Girier, me semble

Dyalwen de Bordebure

  • Élèves Hérauts
  • Messages: 127
    • Voir le profil
  • Fiche: Registre d'élevage
  • Compagnon ou Familier: Tisia & Vela
  • Âge: 17 ans (09.05P.1468)
  • Langues: Valdemaran
Re : A l'essai
« Réponse #3 le: 13 avril 2020, 18:06:10 »
Si Tisia ne s’était pas privée pour lui faire remarquer sa bêtise, le Héraut du Roi, lui, ne dit rien. En fait, il ne dit rien du tout du tout. Il lui fit simplement signe de le suivre, et Dyalwen obtempéra en silence, n’ayant pas de raison d’ouvrir la bouche. Déjà, en temps normal et malgré les efforts de Mère, elle n’était pas des plus à l’aise pour entretenir une conversation mondaine – du moins pas comme certaines Bleues qu’elle avait pu croiser depuis son arrivée ; il faut dire que niveau mondanités, à Bordebure, c’était un peu limité – mais, face au Héraut du Roi, elle ne voyait vraiment pas de quoi elle aurait pu parler. Et puis, de toute façon, on n’adressait pas la parole à une personne de rang supérieur sans y avoir été invitée, non ?

Mais bon. Le trajet jusqu’au Palais n’était pas instantané. Il était même suffisamment long pour que la rouquine se demande si le silence observé par l’Attiré était mauvais signe. Est-ce qu’elle avait commis une erreur ? S’il avait voulu la réprimander, il aurait tout aussi bien pu le faire dans le Champ, non ? Surtout qu’à sept heures, il n’y avait personne autour. Et…

Tu n’as rien fait de mal, émit Tisia, un peu blasée.

L’intervention du Compagnon coupa la nouvelle Grise dans ses interrogations… et l’arrivée au Palais détourna son attention. Elle ne connaissait pas le Palais et rien de ce qu’elle voyait ne ressemblait de près ou de loin à Bordebure. Elle finit toutefois par oser demander ce qu’il voulait lorsqu’il s’arrêta devant une porte. Son bureau sans doute. Et il ne lui répondit qu’une fois qu’ils furent entrés.

Un tableau des vacances des Hérauts. Ok, pourquoi pas.

Elle se saisit de la mine de plomb qu’il lui tendait, tout en écoutant les explications. Ça faisait un sacré nombre de cases à remplir quand même, sur cinq ans. Soixante cases par Héraut. Et il y avait un bon paquet de Hérauts, plus qu’elle ne l’aurait même imaginé. Mais le principe était simple et les indications claires.

« Très clair. Ce n’est pas très différent d’un plann… »

Elle laissa mourir sa phrase en réalisant que l’Attitré n’avait sans doute aucun intérêt pour les plannings d’élevage et que comparer les vacances des Hérauts au suivi de la reproduction des juments de Bordebure risquait d’être mal pris. Il suffisait de voir – ou de sentir – la désapprobation de Tisia à chaque fois que ses pensées s’égaraient vers les équidés.

S’agenouillant devant la table basse pour être à hauteur du tableau qu’elle devait remplir, Dyalwen attendit donc les premières indications du Héraut du Roi pour commencer à griser les cases qui devaient l’être. C’était long et fastidieux, mais pas franchement compliqué. Le plus difficile était de ne pas se tromper, au milieu de toutes les lignes et de toutes les cases, mais ça ne demandait qu’un peu de concentration. Ce qui ne l’empêchait pas de se poser quelques questions. Si l’Attitré voulait savoir quelles vacances avaient pris les Hérauts, il avait visiblement toutes les informations nécessaires, alors pourquoi faire un tableau ? Parce qu’un planning tableau, c’était fait pour être visuel et donc affiché, non ?

« Vous comptez afficher ça quelque part ? » s’enquit-elle donc.

Spoiler: La bête • montrer
« Modifié: 15 avril 2020, 13:37:59 par Dyalwen de Bordebure »

Héraut Alemdar

  • Hérauts
  • Héraut Grand Destructeur de Bibelots
  • Messages: 268
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier d'immigration
  • Compagnon ou Familier: Taver
  • Langues: [ Rethwellan - Valdemaran ]
Re : A l'essai
« Réponse #4 le: 14 avril 2020, 13:22:11 »
"Oui, c'est ça, c'est un planning. Un planning de vacances."

Alem alla à son meuble à dossier et s'expliqua:

"Vous êtes élus récemment, mais vous allez bientôt découvrir que nos camarades se pensent en majorité trop utiles pour prendre des vacances. Le but de ce tableau est de les surveiller pour les obliger à en prendre..."

Le héraut du roi entrepris de sortir chaque dossier, un par un et de dicter à Dyalwen les vacances du héraut depuis 1480. elles étaient rares et courtes. Alem culpabilisait.

"J'aurais dû les forcer à en prendre plus..."

Puis il reprit sa dictée jusqu'à ce qu'elle lui pose une question.

"Hum? Oui, je vais l'afficher dans ce bureau, pour l'avoir sous les yeux."

Pour les mp, voyez avec la grise qui aspire à devenir archiviste, là, Isabeau de Girier, me semble

Dyalwen de Bordebure

  • Élèves Hérauts
  • Messages: 127
    • Voir le profil
  • Fiche: Registre d'élevage
  • Compagnon ou Familier: Tisia & Vela
  • Âge: 17 ans (09.05P.1468)
  • Langues: Valdemaran
Re : A l'essai
« Réponse #5 le: 15 avril 2020, 01:00:50 »
Un planning de vacances. Oui, bien sûr. Pas un planning d’élevage. Dyalwen se contenta de hocher la tête sans oser préciser quelle avait été sa pensée première. Les palefreniers de Bordebure utilisaient également un tableau pour suivre les différents événements de la vie de leurs pensionnaires, mais elle n’était pas certaine que la comparaison soit pertinente… ou ne risque pas de vexer le Héraut du Roi. Aussi garda-t-elle le silence. Surtout qu’il détaillait l’objectif dudit planning et qu’elle n’allait certainement pas l’interrompre. Même si elle ne put s’empêcher de hausser un sourcil surpris.

Obliger les Hérauts à prendre des vacances ? Ça paraissait à la fois terriblement terre à terre et incroyablement irréaliste. Les récits des exploits héraldiques ne mentionnaient jamais de vacances, hein. Mais les cinq jours écoulés, à profiter de la présence de Tisia et à rencontrer des membres du Cercle, avaient commencé à faire prendre conscience à la rouquine que, avant d’être des héros, les Hérauts étaient des êtres humains. Avec un brin de réflexion, ça ne semblait donc pas si étonnant que ça qu’ils aient besoin de congés…

Silencieuse, la nouvelle Grise se mit donc au travail, remplissant les cases comme le lui dictait le Héraut. Elle releva les yeux, une seconde, lorsqu’il se reprocha de ne pas avoir forcé ses subordonnées à prendre leurs vacances, et son regard s’égara une seconde sur la ligne qui portait le nom de l’Attitré. Elle était toujours bien vide, elle aussi… Mais la rouquine tint sa langue et reprit sa tâche. Jusqu’à ce que ses interrogations sur le côté pratique de ce qu’ils faisaient finissent par s’imposer.

« Vous l’aurez sous les yeux, mais ça risque de ne pas être très lisible, à la mine de plomb… Est-ce qu’il ne vaudrait pas mieux mettre des couleurs dans ce cas ? Une par ligne, vous y verriez plus clair. »

Avec cinq ou six couleurs d’encre ou de peinture, il y aurait déjà moyen d’alterner et de rendre le tableau plus visuel, puisque c’était apparemment le but.

« Mais… »

Elle hésita une seconde, avant que les mots qui lui brûlaient les lèvres ne finissent par s’échapper.

« … si vous l’affichez, tout le monde verra que vous n’en avez pas pris beaucoup non plus, de vacances. Messire. »

Le titre qu’elle ajouta à la fin n’empêcha pas ses joues de prendre un ou deux degrés, mais elle ne baissa pas les yeux. Elle avait conscience d’avoir outrepassé les limites qu’elle aurait dû respecter. Mais enfin, Héraut du Roi ou pas, il n’allait pas culpabiliser de ne pas avoir forcé les autres à prendre de vacances alors que lui-même n’avait pas eu une seule décade de congés sur cinq ans, hein ?

Héraut Alemdar

  • Hérauts
  • Héraut Grand Destructeur de Bibelots
  • Messages: 268
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier d'immigration
  • Compagnon ou Familier: Taver
  • Langues: [ Rethwellan - Valdemaran ]
Re : A l'essai
« Réponse #6 le: 23 avril 2020, 17:53:40 »
"Oui, les couleurs, c'est une bonne idée."

Il leva le nez de ses dossiers quand elle l'accusa de ne pas prendre de vacances.

"C'est vrai. Et je me devrais d'en prendre plus a l'avenir... Mais... J'ai... "

Il rougit, ce qui était difficile à camoufler avec sa peau de blond.

"J'ai pas beaucoup d'endroits où partir en vacances. Ma mère est rentrée dans sa famille Havenoise, mais pour eux, je suis l'enfant adultère, celui qui attente à l'honneur de Maman. Je ne m'y sens pas à l'aise. Ma famille... Ma famille est à Rethwellan. C'est un peu loin pour les vacances.  Enfin, j'ai un petit frère, ici, mais je ne vais pas partir en vacances dans sa chambre de non-affilié, quoi."

Il soupira, mal à l'aise. Il avait plutôt tendance à alléger son emploi du temps quand les hérauts qu'il appréciait étaient en ville. Genre Wylan. Et... Wylan. Et...

"Mais vous avez raison. Inscrivez-moi une, non, deux décades au prochain solstice. Je verrais ce que j'en ferais."

Pour les mp, voyez avec la grise qui aspire à devenir archiviste, là, Isabeau de Girier, me semble

Dyalwen de Bordebure

  • Élèves Hérauts
  • Messages: 127
    • Voir le profil
  • Fiche: Registre d'élevage
  • Compagnon ou Familier: Tisia & Vela
  • Âge: 17 ans (09.05P.1468)
  • Langues: Valdemaran
Re : A l'essai
« Réponse #7 le: 25 avril 2020, 20:34:24 »
Il approuvait les couleurs. Dyalwen ne put s’empêcher d’esquisser un léger sourire, contente de savoir que son idée n’était pas mauvaise. Il n’y avait plus qu’à trouver lesdites couleurs, mais comme le Héraut du Roi ne semblait pas prêt à lui fournir autre chose que la mine de plomb, peut-être n’en avait-il pas sous la main. Peut-être pourrait-elle proposer plus tard, quand ils auraient fini, d’aller en chercher. À l’espace d’études du Collegium, il y en aurait sans doute. Mais ce n’était qu’un détail, qui n’avait aucun caractère d’urgence. Même si c’était un détail qui ferait toute la lisibilité. Même de ce que l’Attitré n’avait pas envie de mettre en lumière.

Rougissante d’avoir osé dire tout haut ce qu’elle pensait tout bas, Dyalwen ne détourna toutefois pas le regard lorsque le Héraut du Roi leva le nez de son dossier. Pourtant, elle s’attendait à ce qu’il l’envoie bouler, lui dise que ce n’était pas ses affaires ou que ça ne la regardait pas… pas à ce qu’il acquiesce et reconnaisse devoir prendre des vacances. Et encore moins, à ce qu’il rougisse. Ou à ce qu’il explique pourquoi il ne prenait pas de congés.

Silencieuse, parce qu’elle n’allait certainement pas interrompre l’Attitré, la rouquine sentit son cœur se serrer quand il déclara qu’il n’était pas le bienvenue dans sa famille à Haven. La Grise avait du mal à le concevoir. Tout n’était pas rose dans ses relations familiales, évidemment. Grand-père n’avait pas un caractère facile, Mère avait parfois des exigences qui lui semblaient absurdes ou exagérées, Dubhán l’agaçait… mais ils restaient sa famille. Elle savait qu’elle pouvait compter sur eux et, à l’inverse, elle aurait fait tout son possible pour eux. Elle n’imaginait même pas qu’ils la rejettent. En plus, Grand-père et Dubhán étaient à Haven. Et le Héraut du Roi disait que le reste de sa famille se trouvait à l’étranger. C’était vrai, qu’il était Rethwellanais, de base.

Alors, quand il lui dit de lui noter deux décades au solstice d’hiver, même s’il ne savait pas quoi en faire, Dyalwen ouvrit la bouche sans prendre le temps de réfléchir.

« Vous pourriez venir à Bordebure, avec votre frère, si vous voulez. Ça vous reposerait de la ville et on a toujours un grand repas pour le solstice et… »

… et elle réalisa ce qu’elle venait de dire et à qui, et elle rougit jusqu’aux oreilles. Cette fois, elle baissa les yeux et reporta son attention sur le tableau. Elle avait deux décades à ajouter au solstice, hein ?

« … Enfin si vous n’avez rien de mieux d’ici là, » murmura-t-elle le nez sur son travail.
« Modifié: 25 avril 2020, 21:00:02 par Dyalwen de Bordebure »

Héraut Alemdar

  • Hérauts
  • Héraut Grand Destructeur de Bibelots
  • Messages: 268
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier d'immigration
  • Compagnon ou Familier: Taver
  • Langues: [ Rethwellan - Valdemaran ]
Re : A l'essai
« Réponse #8 le: 27 avril 2020, 15:59:20 »
"Bordebure?"

C'était ou Bordebure? C'était quoi?

C'est son nom, crétin.
Ah oui!


"Oui! Votre Bordebure! Pardon, j'étais dans les congés. Euh..."

C'était bien la première fois qu'une grise lui proposait de venir chez lui. C'était presque la première fois qu'une camarade l'invitait chez lui. Il n’avait jamais eu beaucoup de camarades.

"Je... Je vais y réfléchir."

Ils se replongèrent dans l'inventaire des vacances. Mais Alem avait cette invitation qui lui tournait dans le crâne. La Grise essayait elle de s'insinuer dans ses bonnes grâces? Pourquoi? Avec une invitation pour dans presque deux saisons? Ça n'avait aucun sens.

Tu fréquente trop les courtisans. Elle veux juste être gentille.

"Ah. Possible."

Alem consulta la pendule. Une heure trente s'était écoulée.

"Le temps passe, jeune fille. Vous devriez aller en cours. Merci pour votre aide. Et dites moi... ca vous a plut? J'ai besoin d'une assistante. Vous voulez le poste?"
« Modifié: 28 avril 2020, 21:38:34 par Héraut Alemdar »

Pour les mp, voyez avec la grise qui aspire à devenir archiviste, là, Isabeau de Girier, me semble

Dyalwen de Bordebure

  • Élèves Hérauts
  • Messages: 127
    • Voir le profil
  • Fiche: Registre d'élevage
  • Compagnon ou Familier: Tisia & Vela
  • Âge: 17 ans (09.05P.1468)
  • Langues: Valdemaran
Re : A l'essai
« Réponse #9 le: 01 mai 2020, 20:17:28 »
Le nez sur le tableau, Dyalwen sentit ses joues la brûler lorsque le Héraut du Roi répéta le nom de son domaine et garda résolument les yeux fixés sur son travail. Oui, Bordebure. Elle savait que c’était une bêtise et qu’elle aurait mieux fait de réfléchir avant de parler. L’Attitré était fils de roi, il avait sans doute vécu dans des palais semblables à celui-ci et aucune envie de s’enterrer dans un petit domaine provincial, même pour deux décades de congés. Surtout pour deux décades de congés, en fait.

Mais il se reprenait et s’excusait et… allait y réfléchir ?

Étonnée, la rouquine releva une seconde le nez, pour jeter un regard au Héraut du Roi, mais ne prononça pas un mot avant de baisser à nouveau la tête et de se replonger dans ses notes. Elle en avait assez dit pour la journée – au moins – et ils avaient un tableau à finir de remplir. Elle se garda donc bien d’ouvrir de nouveau la bouche, jusqu’à ce que l’Attitré s’exprime de nouveau. Possible ? Possible quoi ? Elle n’eut pas le temps de demander, toutefois, qu’il reprit la parole et attira son attention sur l’heure qui passait. Oups. Et il la remerciait pour son aide. Et… il lui proposait de devenir son assistante ?

« Moi, Messire ? »

Tu te répètes, signala obligeamment Tisia.
Merci.
De rien.

Elle ne s’était jamais vue comme quelqu’un de particulièrement appliquée pour les activités calmes, qu’il s’agisse de travaux d’aiguille ou d’écriture… Mais remplir le tableau, tout laborieux que ça ait été, avait été intéressant et elle n’avait pas vu le temps passer. Et, de toute façon, si le Héraut du Roi avait besoin d’aide, qui était-elle pour refuser ?

« Si vous pensez que je peux vous aider, je veux bien. »

Héraut Alemdar

  • Hérauts
  • Héraut Grand Destructeur de Bibelots
  • Messages: 268
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier d'immigration
  • Compagnon ou Familier: Taver
  • Langues: [ Rethwellan - Valdemaran ]
Re : A l'essai
« Réponse #10 le: 04 mai 2020, 21:16:51 »
"Je pense que vous pouvez m'aider, oui. Je verrais pour faire changer vos heures de corvées en service ici."

Alem rangea le dossier qu'il avait en main et nota ou il en était sur un brouillon. Lui aussi allait devoir s'interrompre. Il avait d'autres chats à fouetter que l'éternel problème des vacances héraldiques.

"Merci Dyalwen. Passez une bonne journée."


RP CLOS

Pour les mp, voyez avec la grise qui aspire à devenir archiviste, là, Isabeau de Girier, me semble