Auteur Sujet: Ce n'est pas ce genre de Lien...  (Lu 4408 fois)

Héraut Alemdar

  • Hérauts
  • Héraut Grand Destructeur de Bibelots
  • Messages: 268
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier d'immigration
  • Compagnon ou Familier: Taver
  • Langues: [ Rethwellan - Valdemaran ]
Re : Ce n'est pas ce genre de Lien...
« Réponse #15 le: 27 août 2020, 12:46:43 »
"Blanchir tes tenues habituelles nous coute moins cher que pour les autres hérauts!"

Alem soupira puis eu un petit mouvement d'épaule négligeant.

"Je ne regrette pas ma vie. Mais j'aurais bien aimé avoir le choix."

Le dossier de passation?

"C'est indispensable. Votre chère Aranel, bien que mourante, n'en avait pas fait. J'ai galéré. Je ne souhaite pas ça à mon successeur. Je repoussais en me disant qu'au palais, assassinats politiques exceptés, je ne risquais pas grand-chose. Mais c'était idiot. Faut toujours être prêt. C'est pas grand-chose, tu sais. Juste savoir où tout trouver et où se planquer quand on en a besoin."

Il admira la vue.

"J'ai eu un peu peur de mourir après avoir compris. Quand j'ai compris qu'on était lié. Mais ce n’est pas comme si je pouvais te mettre au placard. Insupportable indispensable. Et finalement, oui, j'ai confiance en toi pour revenir entier."

La vue était magnifique.

"Je commence à m'y faire, malgré tout. Finalement, ça ne change rien."

Pour les mp, voyez avec la grise qui aspire à devenir archiviste, là, Isabeau de Girier, me semble

Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
Re : Ce n'est pas ce genre de Lien...
« Réponse #16 le: 27 août 2020, 13:28:43 »
«Ah, mais tu as quand même le choix, parfois. Simplement, tu n'y penses jamais. La vie, c'est une succession de petits choix.»

Depuis quand se faisait-il philosophe? Il se trouvait ridicule.

Finalement, Alemdar parvint à le convaincre de l'utilité de préparer sa succession. Mais Wylan, lui, préférait ne pas trop y penser, car il sentait monter en lui une angoisse tout à fait inhabituelle.

«Je trouve ça un peu macabre comme idée. Mais je comprends pourquoi tu le fais. J'espère que juste que ça ne sera pas utile avant très longtemps.»

Il appréciait cette conversation. Il appréciait le lieu. Il appréciait la compagnie. Il se sentait bien, entier, heureux. Il passa la bouteille à Alem et s'étira, un large sourire sur le visage.

«En effet, ça ne change pas grand-chose, Bouclette. Et tu sais, moi aussi, j'ai envie de revenir entier.» Il ajouta, avec un sourire moqueur. «Après tout, j'ai deux bien-aimés qui m'attendent à Haven, maintenant.»

Il éclata d'un rire franc, devinant sans le voir l'air outré d'Alemdar.

«Allez, rends la bouteille. Ce soir, on se met minable.»

[RP Clos]