Auteur Sujet: Un drôle de petit soldat (one-shot ou libre)  (Lu 1169 fois)

Sou

  • Pages et Domestiques
  • Messages: 145
    • Voir le profil
  • Fiche: Suivre la voleuse
  • Âge: 11 ans
  • Langues: Valdemaran
Un drôle de petit soldat (one-shot ou libre)
« le: 18 mai 2020, 10:33:19 »
1er jour de la 3ème décade d'Automne 1485
[/i]


Sou s'avance avec prudence dans les couloirs désertés. La fillette avait entendu parler de ce jour. Après tout il lui suffisait souvent de ne plus bouger et de rester dans un coin assez longtemps pour que les adultes ne fassent plus attention à elle. Et les discussions de ces derniers temps l'avait terrifiées. L'annonce de l’évacuation du palais la plongea dans les affres de l’inquiétude plus encore. Le palais bruissait de milles rumeurs. Inquiétantes. Les hérauts se préparaient visiblement à la bataille tout comme les gardes. Les nobles songeaient à fuir ou l'avait déjà fait. Depuis plusieurs jours il lui était bien difficile de dormir tranquille. La guerre était aux portes de la ville. Ou dans la ville. Cela n’était pas toujours très clair. Et Sou n'avait qu'une peur. Pas celle de mourir. Non celle d’être chassée du palais. Chassée de ce lieux où elle avait su se faire quelques connaissances qui étaient presque des amis. Ou les adultes lui parlaient gentiment. Que ferrait ces gens s'ils tuaient ses bienfaiteurs ? Elle devrait retourner en ville. Auprès de sa mère. La fillette aimait sa mère de tout son cœur mais vivre avec elle c’était revenir à une vie de violence et de peine. C’était retourner à l'ignorance. Wylan ne pourrait plus la protéger. Elle ne jouerait plus avec Rinnerl. Et tant d'autres qu'elle avait apprit apprécier. Et si Antoine était libéré ? Chaque nuit Sou adressait des prières à tous les dieux qu'elle connaissait en pleurant silencieusement dans son oreiller.

Alors maintenant que ce jour qui pourrait être fatal à son avenir était venu, la fillette n'avait plus qu'une chose en tête : Protéger sa vie actuelle, son palais, son royaume à elle. Elle avait bien réfléchi. Elle avait fabriqué une sorte de pochette fermée par un sceau falsifié et y avait caché un grand couteau. Vain efforts anéanti quand il avait fallut se préparer à partir pour un lieu jugé plus sur. Mais il n'y avait pas de lieu plus sur à ses yeux. Il lui faudrait rusé pour ne pas être vue de la garde. Elle avait délaissée la pochette et accrocher le couteau à sa taille. Ses poches étaient bourrées de cailloux ronds récoltés dans les jardins, sa fronde bien cachée sous sa veste de page. Une fine et solide corde enroulée autours de sa taille. Dans ses cheveux qui lui arrivaient maintenant à mi-épaule, et qu'elle avait attaché, était planté un peigne dissimulant une fine lame.  Ainsi parée Sou était bien décidée à se battre contre le premier ennemi venu.

Décidée, farouche et terrifiée la fillette avait entreprit d’échapper à la vigilance de l’intendante et de ses aides dès la veille. Elle avait demandé la permission de partir retrouver sa mère et sa sœur. Dans le brouhaha du déménagement du personnel non-essentiel, elle s’était glissée sans bruit jusqu'aux greniers. Elle avait toujours préféré les hauteurs aux sombres caves. Bien cachée sous un large guérison, silencieuse et immobile, elle avait attendu que le jour fatidique arrive. Et désormais, utilisant tous les raccourcis qu'elle connaissait, jouant à cache-cache avec les patrouille des gardes elle faisait consciencieusement sa ronde à elle. N'oubliant pas de regarder aux fenêtres régulièrement afin de vérifier si un ennemi se trouvait dans les jardins. Sou y passera la journée et les jours d'après s'il le faut mais elle vérifiera tous les lieux qu'elle connaît. Une tâche titanesque pour une seule fillette. Mais sa détermination est telle qu'elle n'en a cure.

A une des plus hautes fenêtres elle peut apercevoir au loin un point étrange volant dans le ciel. Le Griffon qu'elle a pu apercevoir dans les cours d’entraînement ces derniers temps. L'ennemi est encore loin et Sou prie pour qu'ils ne puissent s'approcher. Dans le cas contraire elle est prête se dit-elle en redescendant l'escalier pour aller vérifier un autre point.
« Modifié: 18 juin 2020, 12:28:15 par Sou »