Auteur Sujet: [Scénario] L'homme de la situation  (Lu 4876 fois)

Conteur

  • Plume de scénario
  • Messages: 334
    • Voir le profil
[Scénario] L'homme de la situation
« le: 16 mai 2014, 12:14:51 »
3e jour de la 6e décade de printemps 1481, minuit

Alors que le son du Glas se mêlaient aux cloches de la ville sonnant minuit, une très légère brume enveloppa le Bosquet. Autour, tout se fit silencieux. Les Compagnons n'étaient pas encore arrivés pour pleurer la mort d'Aranel et de Gaëtan. Puis, la brume s'éclaira petit à petit, se fit plus dense, plus mouvante, alors que tout le reste était comme figé. Le vent, les animaux, tous retenaient leur souffle. Un lointain bruit de galop se fit entendre progressivement.

Taver jaillit hors du bosquet, déchirant sur son passage les langues de brouillard qui se dissipèrent bien vite. Combien de fois était-il revenu de la sorte? Il ne savait pas, il ne tenait plus de comptes. On avait besoin de lui maintenant.

Sans ralentir, Taver partit en esprit à la recherche de celui qu'il allait élire. Il ne lui fallut que quelques instants pour le localiser. Là-bas. Tout près.

Il s'élança au galop à travers le Champs, saluant au passage Ryis et Kyra qui veillaient le corps de Gaëtan. Kyra, malgré sa tristesse, ne put contenir un "je le savais" quand il lui appris que son Élu était au Palais. Taver se souvenait d'elle, il fut surpris de voir à quel point elle avait peu changé.

Il appela mentalement son futur Élu, le forçant à se réveiller, à écouter les multiples cloches qui sonnaient et à sortir le rencontrer.
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Héraut Alemdar

  • Hérauts
  • Héraut Grand Destructeur de Bibelots
  • Messages: 268
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier d'immigration
  • Compagnon ou Familier: Taver
  • Langues: [ Rethwellan - Valdemaran ]
Re: [Scénario] L'homme de la situation
« Réponse #1 le: 16 mai 2014, 23:01:27 »
Ironiquement, après son exorcisme, les insomnies qu’Alem avait prétendu subir à Firyngde étaient devenues bien réelles. Il rêvait une partie de la nuit d’étouffement et d’enfermement et se réveillait en sursaut, tremblant et couvert de sueur, sur le coup de deux heures du matin. Généralement, il était étroitement enserré dans ses couvertures, ce qui expliquait en partie la sensation d’étouffement. Mais bien sûr, il savait pertinemment qu’elle venait de ces longs mois cette possession, piégé en lui-même.

En général, il était bon pour deux ou trois heures d’éveil avant d’espérer retrouver le sommeil. A l’exception, cependant, de la nuit ou Jerem avait timidement poussé la porte du salon de l’appartement des Princes et s’était blottit contre son grand frère. Emu, le batard avait éteint sa lumière magique et avait étendu une couverture sur eux. Les deux autres frères avaient trouvé leur ainé et leur benjamin paisiblement endormis sur le canapé, le lendemain matin.

Cela dit, à dormir coincé entre un ado et un accoudoir de canapé, Alem avait eu mal partout pendant deux jours.

Cette nuit-là, le rêve était tel qu’a ‘accoutumé. D’un noir d’encre dans lequel il étouffait et se noyait à la fois, comme une brume maléfique qui aurait décidé de ne plus jamais lui laisser connaitre la lumière.

Mais soudain, une bourrasque blanche le balaya et il se leva en sursaut (ça change…). Une cloche sonnait. La cloche de deux heures, supposa le jeune homme, mais elle sonnait depuis plus longtemps que deux coups… Puis soudain, la lumière se fit alors qu’il constata que ce n’était pas une heure ronde sur la pendule de l’entrée de la suite. Le Glas. Ce devait être le glas des hérauts. Quelqu’un était mort. Qui ? Était-on attaqué ou est-ce que ça venait de loin ? Il passa quelques secondes à écouter la cacophonie de cloches… Non, pas de Tocsin, la ville n’était pas attaquée.

Malgré tout, quelque chose… Quelque chose de grave s’était passé. Et il devait sortir. Il sauta dans une paire de braies et dans une tunique et, tandis qu’il ceignait son épée, il frappa à la porte de Raf

"Raf ! Debout, il y a une situation. Tiens-toi prêt si besoin."


Et il se rua dehors, dévalant les escaliers vers le hall d’entrée, appelé par quelque chose qu’il ne pouvait nommer.
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Pour les mp, voyez avec la grise qui aspire à devenir archiviste, là, Isabeau de Girier, me semble

Conteur

  • Plume de scénario
  • Messages: 334
    • Voir le profil
Re: [Scénario] L'homme de la situation
« Réponse #2 le: 17 mai 2014, 08:44:08 »
Taver sortit du Champs des Compagnons, puis traversa les jardins du Palais jusqu'à parvenir à l'endroit où celui qu'il avait appelé devait apparaître. Les gens, des Hérauts surtout, commençait à peine à sortir pour se rendre au Champs. Il ne croisa presque personne sur sa route, et aucun de s'intéressa à lui. Il n'était qu'un ombre blanche dans la nuit.

Au pied des escaliers, il piaffa, nerveux, impatient. Taver était un gigantesque mâle puissant, à la musculature nerveuse. Il était impressionnant. Quelques pages sortirent du Palais par une porte discrète et passèrent devant lui, se chuchotant des choses, surexcités. Ils comprenaient ce que signifiait sa présence ici. Son Élu était dans cette partie là du Palais; élu qui avait entendu son appel et qui se précipitait vers lui.

Soudain, la porte en haut des escaliers s'ouvrit en grand. Taver eut le plaisir de constater que son Élu avait eut la décence de s'habiller à peu près correctement. Bien. La présence de l'épée le surprit autant qu'elle le conforta dans son choix. Valdemar avait besoin d'un homme fait, rompu aux combats mais aussi capable de comprendre les souffrances d'autrui.

Le Compagnon s'avança et capta son regard. Ses yeux bleus enveloppèrent le bâtard, le forçant à stopper sa course.

: Alemdar, moi Taver, je te Choisis.:
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Héraut Alemdar

  • Hérauts
  • Héraut Grand Destructeur de Bibelots
  • Messages: 268
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier d'immigration
  • Compagnon ou Familier: Taver
  • Langues: [ Rethwellan - Valdemaran ]
Re: [Scénario] L'homme de la situation
« Réponse #3 le: 17 mai 2014, 09:48:42 »
Alem parcourait les longs couloirs du palais en courant aussi vite qu'il pouvait, saisit d'un sentiment d'urgence et d'une pointe de douleur qui n'était pas due à l'effort physique. C'était une perte, brutale et injuste. Soudain son cœur se serra quand il réalisa qu'il connaissait un héraut qui savait fort bien se mettre dans le pétrin. Déesses, Dans quoi s'était fourré Wylan?!

Avec une subtilité inexistante, il poussa défonça la porte et se retrouva nez à nez avec un compagnon. Seul. Son cœur rata un battement avant qu'il l'identifie comme n'était PAS Kyra. Il était plus grand, plus solidement bâtit. Et il exsudait une sensation plus... Masculine.

Deux yeux bleus l'arrêtèrent. Une voix s'insinua dans ses barrières paraboliquement relevées. Il le choisissait. Il s'appelait Taver.

Le Moine éclata d'un grand rire hystérique. Il riait de tout. De la joie d'avoir trouvé un compagnon qui le soutiendrait toujours, de tristesse de quitter le service de Raf, de soulagement de quitter ce service auquel il avait totalement faillit, quoi qu'on en dise, de peur, d'angoisse à la réaction de Raf, qui aurait tant aimé être élu... Mais quelle ironie... Alem avait longtemps rêvé que l'épée chante pour lui, elle chantait pour son frère. Raf aurait voulu être élu, son frère l'était...

Il pleurait de rire dans l'épaisse crinière du compagnon qui était le sien, riant toujours mais secoué de gros sanglots. Puis il se reprit au prix d'un gros effort.

"Enchanté, Taver. Qui est mort?"
« Modifié: 28 juin 2017, 14:25:53 par Thalyana »

Pour les mp, voyez avec la grise qui aspire à devenir archiviste, là, Isabeau de Girier, me semble

Conteur

  • Plume de scénario
  • Messages: 334
    • Voir le profil
Re: [Scénario] L'homme de la situation
« Réponse #4 le: 17 mai 2014, 13:03:03 »
Taver attendit patiemment que le flot d'émotions se tarisse. Puis il répondit calmement à la question d'Alemdar.

:Aranel, le Héraut du Roi, et Gaëtan nous ont quitté... Ils étaient malades depuis longtemps. Leur mort est donc à la fois une très grande perte, mais aussi un grand soulagement. Ils sont en paix maintenant...: Il fit une petite pause. : La mort du Héraut du Roi...Sais-tu ce que cela signifie?:

Taver avait une voix mentale extrêmement grave et posée, apaisante aussi.

: Tu sais que tu peux me parler par l'Esprit? Ton Don est faible, mais le mien est fort. Je t'entendrai toujours. Sinon je ne t'apprends rien en te disant que tu possèdes le Don de Commandement. Un Don fort utile à ceux qui doivent se faire entendre... et obéir.:

 Il ne parla pas du dernier de ses Dons... Alemdar le découvrirait seul, et ce serait beaucoup plus... pertinent s'il en prenait conscience par lui-même. Et plus amusant aussi. Mais Taver était quelqu'un de sérieux, il ne plaisantait pas avec ce genre de choses... enfin...hmmm.

: Viens maintenant. Arthon nous attend. Et ton ami Wylan est à ses côtés. Tu connais aussi Kyra? Elle savait, comme tous les Compagnons, que tu serais probablement Élu. Évidemment, elle ne se doutait pas par qui. D'ailleurs, si tu veux t'amuser à ses dépends, rappelle-lui souvent qu'elle n'avait pas tout juste. Ça la rendra folle...:

Si elle avait effectivement aussi peu changé, elle allait même enrager.
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Héraut Alemdar

  • Hérauts
  • Héraut Grand Destructeur de Bibelots
  • Messages: 268
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier d'immigration
  • Compagnon ou Familier: Taver
  • Langues: [ Rethwellan - Valdemaran ]
Re: [Scénario] L'homme de la situation
« Réponse #5 le: 18 mai 2014, 20:02:17 »
Euh... Héraut du Roi... qu'est ce qu'il savait de ce poste? Premier conseiller du ou des monarques du pays... dirige conjointement avec eux le cercle héraldique euh... Jamais de vacances de poste. Le compagnon  mort, un autre apparait et élit le héraut et inversement, à la mort du héraut, le compagnon choisis un remplaçant..... Non.

"Vous vous fichez de moi?"
J'aimerais...
"Vous considérez d'office que je serais mauvais à ce point?"
Je ne t'aurais pas choisi si je pensais cela. Mais avoir un changement de héraut du roi, en ce moment... C'est mauvais.

Alem sourit légèrement à la façon premier degré dont le Compagnon avait pris une remarque purement rhétorique. Puis Taver lui exposa ses dons. Parole par l'esprit et Commandement. Ile ressentit une pointe de dépit. Depuis quand ses capacités à diriger étaient dues à une magie et pas à ses propres capacités?

"Ouais, je connais Kyra. Elle et Wylan sont... acerbes. Et pire ensembles. Je vais y aller, mais je doute un peu de l'à propos de me présenter comme... remplaçant d'entrée de jeu. Mieux vaut les laisser pleurer leur collègue d'abord. Mais je vais effectivement aller soutenir Wylan. Comme ça, si on a besoin du nouveau héraut du roi, il ne sera pas loin. Mais du coup, ce serait bien que tu ne..."
Tous le monde est au courant, tu sais. Et ceux qui ne savent pas vont bientot l'apprendre.
"DEJA? Ca fait mémé pas dix minutes!"
Les nouvelles vont vite dans le cercle...
"Je vois ca... Il n'empeche. Il est plus approprié d'y aller comme civils et pas comme remplacants de la défunte. Elle doit meme pas encore etre froide, merde!"
Si tu y tiens, je resterais en périphérie.
"Merci."
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Pour les mp, voyez avec la grise qui aspire à devenir archiviste, là, Isabeau de Girier, me semble