Auteur Sujet: [Isabeau/Irmingarde] Révélations en cascade  (Lu 4459 fois)

Héraut Irmingarde

  • Hérauts
  • Flamme humaine
  • Messages: 1568
    • Voir le profil
  • Fiche: Chaud devant!
  • Compagnon ou Familier: Ezarel
  • Âge: 24 ans
  • Langues: Valdemaran - Karsite - Rethwellan
[Isabeau/Irmingarde] Révélations en cascade
« le: 27 mai 2014, 22:50:40 »
[1er jour de la septième décade de Printemps]

Récemment, Mina avait gardé pour elle des changements importants dans sa vie, et Isabeau avait finit par l'attraper à part pour lui faire cracher le morceau. Du coup, les secrets, elle connaissait! Et elle sentait bien qu'il s'était passé quelque chose de décisif dans la vie de son amie. Elle ne savait pas quoi pour le moment. Dans le Palais et les Collegia en effervescence, ou plutôt en état de siège, difficile de s'arrêter pour papoter, mais elle l'avait... senti. C'était curieux d'ailleurs. Ezarell lui avait patiemment expliquer que c'était le principe de l'amitié, savoir certaines choses sans avoir besoin de parler.

Du coup, oeil pour oeil, Irmingarde avait demandé à Betha, via son Compagnon, où elle pouvait trouver Isabeau un moment histoire de parler. La réponse n'avait pas tardé. Dans sa chambre, aujourd'hui, Isabeau aurait quelques marques de libres. Sautant sur l'occasion, Mina était parti la rejoindre, et toqua à sa porte:

"Isabeau?"
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Isabeau d'Armentières

  • Hérauts
  • Assistante Chroniqueuse
  • Messages: 655
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche de prêt
  • Compagnon ou Familier: Bethaniel - Rinnerl
  • Langues: [ Valdemaran - Karsite - Rethwellan - Iftelien - Sironien ]
Re: [Isabeau/Irmingarde] Révélations en cascade
« Réponse #1 le: 01 juin 2014, 20:49:35 »
Depuis une décade, Isabeau était effectivement sur son nuage. Elle se traitait régulièrement d'idiote romantico-gogole, mais... Mais la demande en mariage de Raimon l'avait expédiée sur son petit nuage. Même la mort d'Aranel n'avait pu la faire redescendre plus que quelques heures. Elle était bien, un noble héraut venait de lui demander sa main, elle emmerdait toute sa famille et allait épouser SON Raimon. Pour elle. Pour eux. Na.

Mais bon, pour le moment, elle faisait son devoir de karsite parce qu’il ne fallait pas déconner (ces gens ont une langue de barbare, au passage). Et non, elle n’était pas du tout distraite. Non son rythme de travail n’avait pas baissé de moitié parce qu'elle passait son temps à rêvasser. C'était de la diffamation. Et si elle bossait de nouveau jusqu'à point d'heure le soir ce n’était pas parce qu'elle avait plus le temps de tout faire, c'était parce que... parce que... C'était à cause de la guerre. Elle était anxieuse, voilà!

Hum... Est-ce que... Son tailleur habituel la satisfaisait entièrement, mais elle aurait adoré porter une création de Saskia... Mais la future Reine souffrait autant voire plus qu'elle du rythme de travail actuel. C'était idiot de lui demander un tel travail... Mais elle pourrait juste faire des croquis?

On frappa et une petite voix l'appela. Une petite voix qui rappela à Isabeau l'enveloppe qui dormait sur son bureau.

"Ouais, entre Mina!"

Isabeau fit piloter sa chaise pour faire face à sa visiteuse:

"Salut Mina, ça va?"

Euh... Elle l'avait pas deja salué ce matin en cours? Bah peu importait!
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »
Moi, dans ma tete, on est trois. Et on s'étonne de ma consommation d'anti-migraineux...
Je traite la paperasse du heraut du Roi et le la Magicienne Sourcedésert. Par ici les mp!

Héraut Irmingarde

  • Hérauts
  • Flamme humaine
  • Messages: 1568
    • Voir le profil
  • Fiche: Chaud devant!
  • Compagnon ou Familier: Ezarel
  • Âge: 24 ans
  • Langues: Valdemaran - Karsite - Rethwellan
Re: [Isabeau/Irmingarde] Révélations en cascade
« Réponse #2 le: 03 juin 2014, 14:42:06 »
A l'appel d'Isabeau, Mina entra dans sa chambre. Ce n'était pas un endroit où elle se  rendait souvent, dans sa propre chambre non plus d'ailleurs, à bien y réfléchir.
D'un pas décidé, elle s'approcha de son amie et s'assit au bord de son lit, avisant le devoir sur lequel la jeune femme travaillait visiblement.

"Bonjour Isabeau, je vais bien merci."

Elle désigna le devoir du menton:

"Tu as du mal avec le Karsite, je peux t'aider si tu veux, je m'en sors pas mal."

C'était d'ailleurs une de ses rares fiertés. Vivre dans les Holds lui avait permit d'apprendre à parler un Karsite usuel, et les cours suivis ici avait affiné sa connaissance de la langue. Elle n'était pas bilingue, et son orthographe tout autant que sa lecture défaillante freinait un peu les choses, mais elle avait appris plus vite que les autres, saisissant la logique de cette langue  étrange.

"Quoiqu'il en soit..."

Elle pencha la tête et la regarda droit dans les yeux:

"Et toi, comment vas-tu? Tu as l'air... distraite ces derniers temps, on dirait que tu ne touches pas terre, je me trompe?"

La clairvoyance, ce n'était pas vraiment le truc de Mina, mais c'était tellement, tellement voyant sur Isabeau que même elle l'avait remarqué!

"Ah et tient, d'ailleurs, je ne sais pas si je dois te remercier ou non de m'avoir envoyer chez Thalyana. Je crois que j'ai vécu un des moments les plus gênants de toute ma vie..."

C'était d'ailleurs curieux ce que ces-dits moments s’enchainaient ces derniers temps. Elle les attirait ou quoi?

:Non, tu vis juste une vie normale pour une femme de ton âge, enfin! Et ta tranche d'âge est spécialisée en moments gênants!: commenta Ezarell.
:Fabuleux!:
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Isabeau d'Armentières

  • Hérauts
  • Assistante Chroniqueuse
  • Messages: 655
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche de prêt
  • Compagnon ou Familier: Bethaniel - Rinnerl
  • Langues: [ Valdemaran - Karsite - Rethwellan - Iftelien - Sironien ]
Re: [Isabeau/Irmingarde] Révélations en cascade
« Réponse #3 le: 07 juin 2014, 00:56:34 »
Isabeau haussa un sourcil à l'encontre de Mina. Ca faisait un bail qu’on ne lui avait pas offert un coup de main en langue... Vu qu'elle en avait parlé une fois à Fleur, tout le Collégium "savait" qu'elle lisait  n'importe langue comme elle lisait du Valdemaran, alors qu'évidemment, la réalité étant moins alléchante, elle préférait la bonne vielle méthode pour ses cours de langues. Mais puisqu'elle savait tout lire, on ne lui proposait pas d'aide... Et Isa était trop fière pour en demander.

"Ouais, je veux bien, c'est gentils."

A la question suivante, elle haussa négligemment les épaules.

"Peut-être un peu, je sais pas."

Menteuse.
Chut
Tu lui as couru après dans tout Haven.
Chut
Pour avoir de la précision sur sa vie amoureuse.
Chut
En te permettant des questions vachement intrusives.
Je te hais quand t'a raison.
Moi j'adore ça!


"Raimon m'a demandé en mariage."

Rouge pivoine et peu désireuse d’épiloguer sur la question, elle avait dit ça très vite. Elle n’avait aucune envie de subir l’étonnement ou les sarcasmes de son amie. Elle serait bien partie sur le sujet de l’enveloppe, mais Mina fournit d’elle-même une distraction.
 
"Ça s'est mal passé?"

Qu’est-ce que Thalyana avait bien put dire ? Elle avait réprouvé la liaison de Mina et du capitaine ? Mais elle était elle-même enceinte hors mariage, elle ne pouvait pas dire des trucs pareils !
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »
Moi, dans ma tete, on est trois. Et on s'étonne de ma consommation d'anti-migraineux...
Je traite la paperasse du heraut du Roi et le la Magicienne Sourcedésert. Par ici les mp!

Héraut Irmingarde

  • Hérauts
  • Flamme humaine
  • Messages: 1568
    • Voir le profil
  • Fiche: Chaud devant!
  • Compagnon ou Familier: Ezarel
  • Âge: 24 ans
  • Langues: Valdemaran - Karsite - Rethwellan
Re: [Isabeau/Irmingarde] Révélations en cascade
« Réponse #4 le: 09 juin 2014, 18:33:48 »
Mina hocha la tête quand Isa accepta son aide. A vrai dire, pas une seconde elle n'avait pensé à son don. Visiblement, la jeune femme bloquait sur son devoir, elle devait donc avoir des difficultés, don ou pas.

"Je pense que l'apprentissage du Valdemaran doit être plus difficile pour les Karsites que l'apprentissage de leur langue en ce qui nous concerne. Le truc, c'est de vraiment bien comprendre la façon dont ils construisent leur phrase. Une fois que tu a bien compris dans quel ordre placer les mots avant le verbe qui vient toujours à la fin, le reste, c'est du vocabulaire et de la grammaire. Je peux te montrer maintenant, ou plus tard, comme tu préfères, je sais qu'il est difficile de trouver du temps, je ne sais pas toi, mais moi, je suis débordée..."

Puis Isabeau essaya de contourner sa question, ce en quoi Irmingarde ne lui tint pas tellement rigueur, puisqu'elle lui avait fait le même coup. Mina repéra le dialogue intérieur que son amie semblait avoir avec son Compagnon, et celui-ci sembla porter ses fruits puisqu'elle avoua son secret, qui retentit dans la chambre comme un coup de tonnerre.

"Qu...quoiii..iii?!"

Elle faillit en tomber du lit.

"Je... je sais pas quoi dire heu..."

:Félicitation, en général, on dit félicitation: lui conseilla Ezarell.

"Félicitation, je sais que c'est quelque chose qui est important pour toi."

Son amie avait donc entériné le choix de ses parents, choisissant d'unir sa vie à celle de Raimon. Mina fit l'effort de ne pas trahir son étonnement. Isabeau était visiblement ravie, et son rôle d'amie était de partager sa joie, pas d’émettre des doutes.
Et encore, elle ne doutait pas du choix d'Isabeau! Raimon semblait être un jeune homme bien élevé et ayant le sens des valeurs, un apprenti Héraut apprécié par son cercle. C'était plus l'état de mariage qui la laissait septique, mais parce qu'elle l'avait en horreur. Ce n'était pas le cas de tout le monde, il ne fallait pas qu'elle l'oublie.

"Il te l'as demandé, de façon... romantique? En privé?"

Elle avait du mal à imaginer la réaction de son amie toute en retenue quand il était question de sentiment.

"Et vous avez décidé d'une date? Rapidement, avant... que la guerre arrive aux portes de Haven?"

:Ah bravo, c'est vraiment très gai, comme question!" la morigéna son Compagnon.

Mina fit alors une grimace désolée à Isabeau et s'excusa:

"Pardon, je suis un peu déprimante hein? Je suis ravie pour toi, pour vous deux!"

Elle ne mentait pas. Si Isabeau était heureuse, alors elle l'était aussi pour elle.

Quand la jeune femme lui demanda pourquoi son entrevue avec Thalyana avait été si gênante, Irmingarde se racla la gorge:

"Elle a posé des questions très... précises au sujet de ma... hum... mon intimité avec Beltran. Et elle s'est rendu compte que j'étais une abominable coincée, du coup j'ai eu droit à un... cours d'éducation sexuel privé..."

Pas que les conseils de Thalyana soient tombé dans les oreilles d'une sourde, bien sûr, ils étaient même encore très frais dans son esprit, mais le malaise qu'elle avait ressenti était aussi toujours présent!
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Isabeau d'Armentières

  • Hérauts
  • Assistante Chroniqueuse
  • Messages: 655
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche de prêt
  • Compagnon ou Familier: Bethaniel - Rinnerl
  • Langues: [ Valdemaran - Karsite - Rethwellan - Iftelien - Sironien ]
Re: [Isabeau/Irmingarde] Révélations en cascade
« Réponse #5 le: 02 juillet 2014, 22:32:28 »
Rouge de ravissement, Isabeau haussa pudiquement les épaules.

"Y a rien de transcendant à raconter, tu sais. On a discuté de ce qu'on attendait de ce mariage, on a décidé de se marier bientôt, sans arrêter de date précise, encore, puis il m'a demandé... ben de l'épouser, quoi. Ça peut paraître con, vu qu'on est fiancé depuis un paquet de mois, mais... Enfin bref."

Isabeau rangea machinalement ses affaires. Elles ne bosseraient pas plus ce soir. Elle rangea soigneusement sa plume et son parchemin chacun à sa place et effleura l'enveloppe. Pensivement, elle hésita à continuer avant de prendre son courage à deux mains.

"On s'est embrassé aussi."

Mais Isabeau ne serait pas la seule à partir dans les confidences gênantes et elle éclata peu charitablement de rire à la mention du rendez-vous de Mina.

"Oh ma pauvre. Je te jure que j'avais pas idée!"

L'enveloppe l'hypnotisait littéralement en fait.

"Sinon, j'ai parlé à ma tante. Y a trois jeunes femmes qui ont disparu l'année avant ta naissance. L'une s'est engagée dans les Éclairs, la seconde avait en fait fait une terrible chute de cheval et est revenue 3 ans plus tard à la cour, totalement paraplégique. La troisième... La troisième a jamais réapparu nulle part, à ce qu'on sait. Elle est morte dans le château paternel, seule, d'une "fièvre", ace qu'on dit. Là où c'est intéressant, c'est qu'elle est morte une semaine à peine après la fête des moissons. Juste le temps pour une infection post-partum de se développer et de la terrasser. Je t'ai trouvé son arbre généalogique, tu verras c'est... Intéressant."

Dans le même geste, Isabeau avait sorti l'arbre de l'enveloppe et montrait une certaine Kylbeth Sadare, morte à 18 ans, célibataires et sans enfant. Calmement, Isabeau laissa Mina découvrir le document...
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »
Moi, dans ma tete, on est trois. Et on s'étonne de ma consommation d'anti-migraineux...
Je traite la paperasse du heraut du Roi et le la Magicienne Sourcedésert. Par ici les mp!

Héraut Irmingarde

  • Hérauts
  • Flamme humaine
  • Messages: 1568
    • Voir le profil
  • Fiche: Chaud devant!
  • Compagnon ou Familier: Ezarel
  • Âge: 24 ans
  • Langues: Valdemaran - Karsite - Rethwellan
Re: [Isabeau/Irmingarde] Révélations en cascade
« Réponse #6 le: 06 juillet 2014, 01:11:18 »
Ce qui était sympa, avec Isabeau, c'est qu'elle avait beau venir d'une honorable famille, elle n'avait pas les manières ampoulées typique des jeunes filles privilégiées - et ennuyeuses. Non, elle avait son franc-parler, jamais vulgaire cependant.

"Ce n'est pas con, c'est... romantique. Votre mariage est à présent votre choix et plus celui de vos famille, je suppose que ça change les choses. Et tu n'as pas de bague?" demanda Mina avec étonnement.

Une jeune femme originaire d'une grande famille de joailler sans bague de fiançailles! Curieux...
Puis Isabeau finit par avouer qu'ils s'étaient embrassés et Irmingarde lâche un sifflement appréciateur et amusé:

"Ooooh... Voyez-vous ça!"

Elle ne comptait rien rajouter quand son amie se moqua gentiment d'elle et de son entrevue avec Thalyana. Du coup, elle continua avec malice:

"Et bien puisque tu te retrouves dans la même position que moi, plus sérieusement encore attendu que tu vas te marier, je ne peux que te conseiller d'y aller à ton tour. Tu verras... Thalyana est très au fait de ces choses et prodigue de conseils!"

Elle repensa à sa gêne immense quand la guérisseuse avait entamé le sujet de la sexualité et de la découverte de soi. Connaissant la pudibonderie encore plus prononcée que la sienne d'Isabeau, il y avait fort à parier qu'une éventuelle consultation serait encore plus rocambolesque que la sienne.

Puis, plus sérieusement, Mina demanda:

"Et... c'était bien? Le baiser?"


La jeune femme n'avait pas tellement l'occasion de parler avec qui que ce soit de ce que pouvait provoquer un baiser. Oh, elle en avait parlé vaguement avec Thalyana, mais c'était plus... médical. En posant cette question, elle voulait savoir si... si c'était aussi bien pour les autres que ça l'était pour elle. Par curiosité.

Mais Isabeau dévia sur un sujet plus sérieux auquel Mina ne s'attendait pas. A vrai dire, elle avait oublié que son amie avait promit de se renseigner sur qui était sa mère. Malgré toute la confiance qu'elle plaçait en elle, elle doutait sérieusement que quiconque se souvienne de qui avait disparu il y a dix-neuf ans.

"Trois femmes? Seulement trois femmes? Allons, il y a des milliers de femmes qui disparaissent chaque année..."
rétorqua Irmingarde, incrédule.

: Pas chez les nobles, ils sont moins nombreux, donc tout se sait...: corrigea Ezarell dont l’intérêt avait été éveillé par la conversation.

"Pas dans ton milieu, certes..." concéda alors son élue.

Sérieusement, se pourrait-il que la réponse à la question qu'elle se posait depuis toujours, Isabeau l'ait trouvé juste en posant les bonnes questions aux bonnes personnes? Ce serait si simple que ça?

:En général, c'est la méthode la plus logique, et la plus efficace, oui.: réagit son Compagnon.

Mina pensa alors à cette femme. Si c'était vraiment sa mère... Elle avait été déshonorée et punit à passer les derniers mois de sa vie à l'écart de la vie qu'elle avait connu, à cause de son père qui l'avait embobiné comme il savait si bien le faire. Et elle était morte dans la douleur, peut-être seule, et elle avait du avoir si peur, si peur de mourir, sans le pardon de ces proches, et en laissant seul son bébé, un bébé qu'elle avait du aimer, malgré tout.
Un soir, quand Irmingarde avait neuf ans, on l'avait envoyé donné un coup de main pour l'accouchement d'une cousine. Cela s'était très mal passé, et celle-ci avait contracté une infection puerpérale. Et Mina l'avait vu mourir dans une souffrance atroce. Dieux, ses cris avaient si longtemps hanté ses nuits... Et son teint blafard, tandis que la vie la quittait sans qu'on puisse l'en empêcher, comme celle de l'enfant qu'elle avait mis au monde...

Les doigts d'Irmingarde se refermèrent sur le papier qu'elle avait dans la main, le froissant. Elle tremblait.
Si Kylbeth Sadare était bien sa mère, alors, elle était morte en lui donnant la vie.  Et alors, Mina n'avait aucune chance de la retrouver. Et c'était étrange, parce qu'au fond d'elle-même, même elle était venu à Haven dans l'espoir de l'y retrouver, elle s'était toujours douté que sa mère était morte. Sinon, elle aurait essayé d'avoir de ses nouvelles non? De sa fille, sa chaire et son sang!

Mais entre ses suppositions et la réalité, il y avait un gouffre. Un gouffre extrêmement douloureux. Et cette douleur, la violence de ce chagrin soudain la prit au dépourvu tant elle ne s'attendait pas à en souffrir. Pourquoi souffrir pour quelqu'un qu'elle n'avait jamais connu?
Des larmes lui vinrent aux yeux, elle qui ne pleurait jamais. Et la présence mentale réconfortante d'Ezarell ne l'aida pas non plus à les empêcher de couler. Rapidement, elle les essuya d'un revers de sa manche et demanda, la gorge serrée:

"Ta tante... elle est sûre de ce qu'elle dit?"

Si ça se trouve, son père lui avait dit des bêtises et sa mère n'était qu'une pauvre fille de la campagne...
Non, c'était impossible. Elle savait le montant de la somme que sa famille avait donné pour son silence, et ce n'était pas n'importe qui qui pouvait payer ça. Et Kun', qui savait repérer le mensonge, l'avait toujours cru. Son père n'avait juste jamais su qu'elle était morte, pour le peu qu'il s'en intéresse. Probablement que la famille de sa mère n'avait pas jugé important de le lui dire.
Et Kouvrat avait dit à Mina ce qu'il en savait parce que ses questions d'enfant l'avait fatigué. Sa mère venait d'une famille de petite noblesse et n'avait pas su résister à son charme (pouah!). Elle n'avait pas voulu de ce bébé et l'avait envoyé ici, en payant pour qu'on l'accepte, alors que personne ne voulait d'elle dans les Holds non plus. Et si elle ne voulait pas s'en prendre une, il valait mieux qu'elle se taise et qu'elle retourne aider aux champs. Rien de cela n'était un mensonge, non. Il lui avait dit la stricte vérité, pour la blesser. Et lui avait répété au fil des ans pour la faire se sentir encore plus minable...

Finalement, peu satisfaite des mauvais souvenirs qui affluaient, elle déplia le papier pour y voir ce qu'Isabeau jugeait d’intéressant. Elle mis quelques minutes à comprendre comment l'arbre était fait et à distinguer les noms qui y apparaissaient. Grâce aux nombreux cours d'histoire qu'elle avait suivit, elle avait appris à interpréter un arbre généalogique correctement.
Sous le nom de sa supposée mère, rien. Aucune mention de la naissance d'une obscure et illégitime Irmingarde, bien sûr, juste l'année de la mort de la pauvre fille-mère. A côté, il y avait le nom de son frère, plus vieux de quelques années, Orderic. Au dessus, les parents de Kylbeth, Aspar et Liobbe Sadare. Plus d'autres aïeuls, dont les noms l'importaient peu. Qu'est-ce qui était intéressant alors? A part le fait qu'elle avait des grands-parents et un oncle encore en vie qui avaient laissé mourir sa mère qui avait eu le malheur de tomber amoureuse d'un salaud?
Elle regarda de l'autre côté de l'arbre, dans les branches voisines. Et soudain, un nom lui sauta aux yeux. De Girier.
A gauche du nom de sa possible grand-mère se trouvait celui d'un De Girier. Un De Girier qui avait donné naissance à un certain Sertan, le père d'Isabeau.
Une petite gymnastique mentale et elle s’exclama:

"Isabeau... Liobbe Sadare était la tante de ton père! Et ton père, le cousin de... de ma mère, si c'est bien elle! Isa! Si on découvre que Kylbeth Sadare est bien ma mère, alors nous sommes... cousines!"

Alors là... Cette révélation-là balayait un peu sa peine. Si sa mère était bien Kylbeth, alors elle perdait une mère, mais gagnait une cousine, son amie. Le monde ne pouvait tout de même pas être aussi petit!
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Isabeau d'Armentières

  • Hérauts
  • Assistante Chroniqueuse
  • Messages: 655
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche de prêt
  • Compagnon ou Familier: Bethaniel - Rinnerl
  • Langues: [ Valdemaran - Karsite - Rethwellan - Iftelien - Sironien ]
Re: [Isabeau/Irmingarde] Révélations en cascade
« Réponse #7 le: 17 juillet 2014, 23:48:57 »
A la question de Mina, Isabeau observa sa main, comme surprise de n'y trouver aucune bague (ce qui était idiot, elle en avait deux).

"Euh... Non. Non, je n’ai pas de bague. Je n'y ai même pas pensé, en fait."

Et quelque part, elle n'aurait peut-être pas particulièrement bien accueillit une bague. Couverte de bijoux par son père depuis des années, Isabeau ne leur accordait pas une si grand symbolique. La demande Raimon et leurs discutions à propos de leur pariage était bien plus précieux que n'importe quel bijoux. Parce qu'on ne construit pas une vie avec des bijoux. Mais en pensant cela, Isabeau se sentit mal à l'aise. Ne révélait-elle pas la Dame d'Or Ciselée? Sa déesse n'était-elle pas un peu dans chaque bijou? Etait-ce blasphématoire de placer plus d'importance dans la parole d'un homme mortel que dans la présence lourde et sacrée de l'or à sa peau?

Heureusement, la discussion porta ensuite sur ses embrassades avec Raimon et ses interrogations théologiques furent balayées par un rougissement gêné, qui ne s'améliora pas à l'idée de subir des cours d'éducation sexuelle de la part de Thalyana:

"Gna gna gna!"

Ouais, très mature, je sais.

Et retour au baiser... et au rougissement, évidement

"Ou...ou... Oui. Me suis sentie cruche, mais c'était bien..."

Pa Palalala... Changement de sujet... Et vive les histoires de famille! Isabeau ne put s’empêcher de sourire à l'étonnement de Mina. Que Trois femme? Ben oui!

"C'est un petit monde, tu sais."
Dit-elle, paraphrasant sans le savoir Ezarell

Puis, elle laissa Mina digérer l'histoire de sa mère. Elle se doutait bien que ce ne serait pas facile à avaler pour son amie. En général, quand on cherche sa mère, ce n’est pas une mère morte qu'on cherche. Non, plonge dans ce genre de recherche pour se trouver une origine, un foyer, une personne qui vous accueilleras et vous aimeras. Surtout quand on vient d'une famille aussi bouchée que semblait l'être celle de Mina. Doucement, Isabeau caressa le dos de son amie, lui communiquant son soutient tout en approuvant de la tête. Oui, elle était sure d'elle.

"Bien sûr, le mieux serait qu'on aille vérifier ensemble là-bas. Poser la bonne question, et tout. On aura sans doutes plus de précisions."

Puis elle retrouva son silence chaleureux, espérant que leur cousinage permettrait à Mina de surmonter sa déception. Elle priait pour que ça suffise et pour que Mina ne cherche pas trop loin. Par exemple vers le fait qu'il était probable que personne n'ai appelé de Vert pour la pauvre Kylbeth. Que l'accouchement avait sans doute été géré sur place par une vielle domestique qui, sous prétexte d'avoir chié une tripotée de marmots, s'était improvisée sagefemme. Parce que ça permettrait de garder le secret. De rester discret. Même si ça avait condamné la pauvre femme.

Tu exageres.
Peut-être. Mais je suis prête à le parier. Ils ont peut être appelé un vrai guérisseur diplômé en voyant se rependre l'infection, mais je te parie ma dot que pour l'accouchement, elle était seule, dans sa chambre, sans aide qualifiée.
Isa...
C'est ma famille. Ils peuvent être très...
Famille éloignée.
Hum...
Et de toute façon ta propre famille que tu craignais, t’as trouvé un mari idéal, non ?
Hum…


Mais la jeune femme ne laissa soigneusement rien paraitre de cette colère. Elle resta calme et fit un grand sourire joyeux à son amie quand celle-ci comprit:

"Yep! C'est ça! C'est génial, non?"
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »
Moi, dans ma tete, on est trois. Et on s'étonne de ma consommation d'anti-migraineux...
Je traite la paperasse du heraut du Roi et le la Magicienne Sourcedésert. Par ici les mp!

Héraut Irmingarde

  • Hérauts
  • Flamme humaine
  • Messages: 1568
    • Voir le profil
  • Fiche: Chaud devant!
  • Compagnon ou Familier: Ezarel
  • Âge: 24 ans
  • Langues: Valdemaran - Karsite - Rethwellan
Re: [Isabeau/Irmingarde] Révélations en cascade
« Réponse #8 le: 19 juillet 2014, 21:45:43 »
"Si tu n'y a pas pensé, c'est que ça n'a pas d'importance pour toi et que vos promesses te suffisent. Cela t'honore." répondit Irmingarde à Isabeau qui avait l'air toute retournée par sa question.

Sa remarque sur un éventuel entretien avec Thalyana acheva de rendre Isa mal à l'aise et celle-ci se contenta d'une réponse immature très drôle à laquelle Mina rétorqua:

"Oh, tu ne perds rien pour attendre!"

En revanche, au sujet du baiser, elle n'obtint qu'une vague réponse et n'insista pas. Même si, quand elle y pensait, c'était tout de même le monde à l'envers, elle en train de parler de baiser et de sexualité!

Cependant, les choses devinrent bien moins légères quand il fut question du passé de Mina, de sa famille.
Son amie confirmait l'exactitude des disparitions féminines l'année de naissance de Mina. Tout convergeait, tout collait, c'en était perturbant. La jeune femme se dit que peut-être, elle aurait préféré ne rien savoir, c'était plus confortable que de se rendre compte que la vérité pouvait être aussi douloureuse.
Elle apprécia le soutien affectif d'Isabeau quand elle se laissa aller à pleurer, juste une seconde, mais ne lui dit pas. Elle avait peur d'éclater en sanglot si elle ouvrait la bouche.
Elle écouta sa proposition d'aller vérifier et acquiesça:

"Il faudra aller vérifier oui. Je sais pas comment. Envoyer une lettre? M'étonnerai que des gens qui aient laissé leur fille mourir avouent sur papier que celle-ci a mis au monde une bâtarde... Aller là-bas? C'est pas tellement le moment mais on verra, plus tard... Ils vivent où ces gens?"

Ca promettait d'être compliqué si Mina devait se déplaçait en personne. Elle devrait attendre les prochaines vacances par exemple, et selon si c'était loin, préparer un voyage qui pourrait être coûteux, même si voyager à dos de Compagnon était très économique. Et en tout état de cause, elle ne consacrerait pas son temps à cette histoire alors que le pays était en guerre. Ce qui remettait ces retrouvailles familiales à bien plus tard, et ce qui n'était pas pour lui déplaire.
Sauf si ces gens étaient à Haven, comme des tas de courtisans...

Puis ce fut la découverte du lien probable entre elle et Isabeau. Cela provoqua chez Isabeau son enthousiasme coutumier. Quant à Mina, elle était... chamboulée.
Non, ce n'était pas génial.
C'était plus que ça. Si différent. C'était le sentiment de ceux qui découvre qu'une personne qu'ils aiment fait parti de leur famille, un sentiment qui n'avait pas de nom propre en soi.
Ce n'était pas génial.
C'était réconfortant, c'était surprenant, c'était bouleversant.
Isabeau pourrait être sa sœur ce cercle, et sa cousine de sang.

Mina ne sut pas quoi répondre, à court de mot, du coup, elle se contenta de sourire, un très grand sourire comme elle en faisait rarement.
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Isabeau d'Armentières

  • Hérauts
  • Assistante Chroniqueuse
  • Messages: 655
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche de prêt
  • Compagnon ou Familier: Bethaniel - Rinnerl
  • Langues: [ Valdemaran - Karsite - Rethwellan - Iftelien - Sironien ]
Re: [Isabeau/Irmingarde] Révélations en cascade
« Réponse #9 le: 12 août 2014, 23:45:50 »
"Ils sont du nord est du pays, a plusieurs jours de cheval. Mais on finira bien par nous accorder des vacances, t'en fais pas. Soit ca, soit on attend le solstice. Ils sont souvent en ville en hiver. Je crois que leur domaine est tres froid."

Frétillante d'enthousiasme, Isabeau attrapa une de ses vielles plumes et commenca à jouer avec. Elle avait faillit hurler de joie quand sa tante avait, au bout de mille cajoleries, laché le nom de Sadare. Il n'avait pas fallut longtemps à la jeune femme pour faire le lien avec sa tante Sadare. Quelques plongées généalogiques plus tard, elle avait effectué une danse de la joie, heureuse de rajouter à sa famille (d'abrutis) une amie qu'elle adorait. Elle avait supposé que Mina réagirait de meme, mais... Mais Mina n'était pas enthousiaste. Elle était... bouleversée. Et ce sourire... etrange?

"Mina? Ca va?"

Une pensée indigne traversa soudain l'esprit de la grise. Mina était bouleversée. Et si elle perdait le controle de son...

En meme temps, se découvrir apparentée à ton oncle et ta tante, y a de quoi perdre la boule!


[pas tres long, désolée]
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »
Moi, dans ma tete, on est trois. Et on s'étonne de ma consommation d'anti-migraineux...
Je traite la paperasse du heraut du Roi et le la Magicienne Sourcedésert. Par ici les mp!

Héraut Irmingarde

  • Hérauts
  • Flamme humaine
  • Messages: 1568
    • Voir le profil
  • Fiche: Chaud devant!
  • Compagnon ou Familier: Ezarel
  • Âge: 24 ans
  • Langues: Valdemaran - Karsite - Rethwellan
Re: [Isabeau/Irmingarde] Révélations en cascade
« Réponse #10 le: 19 août 2014, 21:31:29 »
"Le nord? Tu veux dire vers Greenhaven? Ah non, le nord-est... Peut-être que Beltran les connait... Ou Wylan, je lui demanderai si je le croise..."

Ce qui était peu probable, mais en formulant les choses ainsi, elle se connait l'impression de faire quelque chose, même si ça ne menait à rien.
Une famille.
Elle avait une famille!
Pas que Mina ait envie qu'ils la reconnaissent ou quoi que ce soit du genre, mais si c'était vrai, alors elle avait un nom auquel se raccrocher.

Isabeau ne sembla pas comprendre son sourire, et la jeune femme secoua la tête:

"Ca va très bien. Pour être honnête, je doutais que tu ais un jour un nom à me donner..."

Ezarell lui donna une secousse mentale assez limpide et son élue se rattrapa aux branches (de l'arbre généalogique):

"Enfin pas que je doute de tes capacités à déterrer des informations bien sûr, mais je pensais... une fille illégitime, en général on cache bien les traces de ce crime... En tout cas, si je suis curieuse de les rencontrer, je me fiche d'eux, mais pas de savoir que tu es... ma cousine! Ma cousine!"

Elle fit une grimace amusée et continua:

"D'ailleurs, tu vas devoir en parler à Raimon, car il va devenir mon cousin par alliance!"

On y était, l'enthousiasme de la découverte commençait à la gagner, elle qui trahissait si peu ses sentiments, c'est dire si elle était chamboulée!
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Isabeau d'Armentières

  • Hérauts
  • Assistante Chroniqueuse
  • Messages: 655
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche de prêt
  • Compagnon ou Familier: Bethaniel - Rinnerl
  • Langues: [ Valdemaran - Karsite - Rethwellan - Iftelien - Sironien ]
Re: [Isabeau/Irmingarde] Révélations en cascade
« Réponse #11 le: 02 septembre 2014, 23:08:29 »
Isabeau haussa les épaules. Elle n'avait aucune idée de la distance entre greenhaven et le manoir Sadare et encore moins sur la présence du héraut Wylan dans la conversation. Par contre sur les interrogations de Mina à savoir pourquoi elle n’était pas mieux cacher, elle avait une hypothèse:

"Tu sais, ils t'ont envoyé dans les Holds ou, selon la croyance populaire, et attention, je ne parle la que de la croyance populaire, tu aurais du être mariée à 13 ans et probablement mourir* en couche vers 18 ans, donc tu sais... Ah! Vous avez aussi une possibilité d'entrer en religion et de faire vœux de silence, je crois. Franchement, ils t'ont bien caché, une chance pour eux que ton père soit Hold. Et si on ne sait pas qu'une enfant illégitime est née dans ces eaux là... Elle est juste rentré à la campagne et y est morte des fièvres. Ça arrive."

Elle gloussa à l'évocation de Raimon:

"Il s'y fera... Déjà, il s’est fait à Rinnerl, il s'habituera vite à la cousine Hold!"

Et de sujets en sujet, les deux amis continuèrent de discuter un long moment avant de finir par aller se coucher, plus riche d'une cousine chacune.


____________
*J'avais écrit pourrir a la base xD
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »
Moi, dans ma tete, on est trois. Et on s'étonne de ma consommation d'anti-migraineux...
Je traite la paperasse du heraut du Roi et le la Magicienne Sourcedésert. Par ici les mp!

Héraut Irmingarde

  • Hérauts
  • Flamme humaine
  • Messages: 1568
    • Voir le profil
  • Fiche: Chaud devant!
  • Compagnon ou Familier: Ezarel
  • Âge: 24 ans
  • Langues: Valdemaran - Karsite - Rethwellan
Re: [Isabeau/Irmingarde] Révélations en cascade
« Réponse #12 le: 20 septembre 2014, 15:34:55 »
"Ce n'est pas qu'une croyance tu sais, et si j'avais été une fille légitime, je pense que je serait dans ce cas de figure. Hêê..."

Mina grimaça rien qu'à l'idée de s'imaginer mère d'une tripotée d'enfant braillards. Rien à faire, elle avait beau adorer les enfants, c'était parce que c'étaient ceux des autres!

Quant à Raimon, elle se fit de nouveau la réflexion qu'elle devrait chercher à mieux le connaitre, surtout maintenant.

"Il va t'épouser, il doit donc savoir qu'il va avoir une vie pleine de surprise à tes côtés!"

La fin de cette soirée fut drôle et fit un peu oublier à Mina l'importance de des découvertes familiales d'Isabeau.

RP CLOS

Spoiler: montrer
Désolé pour la merditude absolue de cette réponse. Par contre le coup de pourrir m'a bien fait rire^^
« Modifié: 29 juin 2016, 15:57:37 par Thalyana »