Auteur Sujet: Lien de sang, lien de cercle, choix de coeur [Enora/Dyalwen]  (Lu 1275 fois)

Héraut Enora

  • Hérauts
  • Mignonnette blanc sur blanc
  • Messages: 680
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier de Héraut
  • Compagnon ou Familier: Jorel
  • Âge: 23 ans, 1ere Déca automne
  • Langues: Valdemarien | Shin'a'in | Hardonien | (oral) Karsite | (oral) Tayledras
3e jour de la 8e décade d'hiver

Enora était installée à Haven depuis maintenant plusieurs mois. L'été s'en était aller, ainsi que l'Automne qui avait apporté les 22 ans de la jeune femme. Depuis la visite des De Lolryn durant l'été, l'Albinos avait renoué avec le plaisir d'écrire à ses parents. N'étant plus constamment sur les routes, elle avait maintenant le luxe de leur écrire et de recevoir régulièrement les lettres. Certes, elle ne serait jamais complètement proche de ses frères et sœurs, il y avait une trop grande différence d'âge, et que dire de ses parents qui pourraient presque être ses grand-parents. Elle était à peine plus vielle que ses neveux et nièce en fait.

Elle prenait plaisir à avoir des nouvelles de siens, de comment se portait la famille, le domaine, les gens qu'elle avaient connu enfant. Et bien sûr, sa fratrie lui apportait aussi des nouvelles utiles sur les nobles, leur manigance, les ragots, etc. Certes, étant ostensiblement pro-compagnon, il y avait tout un pan de la Haut-Société qui leur fermait les portes, mais ça ne dérangeait nullement son frère aîné, ni son père.

Et c'était au fil de ses échanges de lettres qu'Enora apprit un fait intéressant. La jeune fille qu'elle avait un peu perçue comme une petite sœur et une amie, était en fait, une cousine. Au sens large certes, mais leur mère respective, étaient elles, de vrai cousine. Enora trouvait la situation fort plaisante, et ce fait lui donnait une excuse pour se rapprocher un peu plus de la jeune femme.

Cette dernière était très occupée, avec ses classes et ses devoirs encore le héraut du Roi, mais Enora la voyait prendre un peu plus de temps pour elle au fil du temps. C'était une bonne chose. Trop de loisirs étaient mal certes, mais aucun, et la jeune femme était bien placé pour le savoir, n'était pas mieux. Il fallait avoir un équilibre. Les jeunes gris, particulièrement les nobles, était souvent surchargé de travaux manuels et de responsabilité pour s'assurer qu'il ne se décourage pas une fois seul sur la route, mais ne plus avoir de temps à soi, pour se détendre et se faire des amis était très préjudiciable.

Alors Enora avait veillé de loin, pour s'assurer que tous allaient bien pour la jeune femme. Les premiers mois, ça avait été difficile, vu les blessures qu'elle avait récoltées durant la bataille, mais maintenant qu'elle était entièrement remise, qu'elle avait terminer sa rééducation et qu'elle avait prit ses marques à la cours de justice où elle était assigné, elle avait un peu plus de temps pour vraiment se créer une vie sociale.

Avant, elle était toujours reparti sur la route, occupée, et si elle prenait des vacances, elle tentait surtout de se reposer un peu et d'aidé Saskia dans ses propres responsabilités. Maintenant, elle avait vraiment le temps de se construire une vie ici. Certes, dans quelques mois, elle repartirait peut-être sur une rotation comme flèche, mais elle aimait le fait que ce ne serait plus son travail à temps plein. Voyager était vraiment extraordinaire, surtout à la vitesse d'une flèche, mais passer sa vie sur la selle, Enora ne s'ennuierais pas de ça.

Et donc, voyant Dyalwen qui terminait ses cours de la journée et semblait se diriger vers le champ des compagnon, Enora décida de prendre du temps pour aller discuter un peu. Elle était dans sa journée de congé, et Dyalwen ne semblait pas pressé non plus. C'était donc le meilleur moment pour prendre de ses nouvelles en personnes. Elle pressa le pas et vint se placer à sa hauteur.

"Bonjour Dyalwen ! C'est charmant de te croiser, je me demandais justement comment se passait tes études et des responsabilités."
« Modifié: 13 mai 2021, 23:21:02 par Héraut Enora »

Dyalwen de Bordebure

  • Élèves Hérauts
  • Messages: 127
    • Voir le profil
  • Fiche: Registre d'élevage
  • Compagnon ou Familier: Tisia & Vela
  • Âge: 17 ans (09.05P.1468)
  • Langues: Valdemaran
Re : Lien de sang, lien de cercle, choix de coeur [Enora/Dyalwen]
« Réponse #1 le: 13 mai 2021, 22:05:09 »
[HJ - C’est huitième décade d’hiver, pas d’automne ;-)]

Pour la première fois depuis deux saisons qu’elle avait découvert la capitale, Dyalwen se laissait vraiment happée par la routine du Collegium. Ses premières décades à Haven, au début de l’été précédent, avaient été chamboulées par son Élection puis l’annonce de l’attaque et les préparatifs qui en avaient découlé. Et l’automne n’avait pas vraiment arrangé les choses. Après l’attaque, la Grise avait vu son emploi du temps adapté à sa convalescence, physique d’abord, mentale ensuite, et les vacances d’hiver avaient achevé de tout perturber. Mais elles lui avaient fait du bien. Retrouver Bordebure et ses habitants, passer du temps avec Mère, Derlyth… et les chevaux, faire le tour des écuries et de tous leurs pensionnaires lui avaient permis de souffler et de faire une pause, loin de l’activité trépidante de la capitale. Et de découvrir le Héraut du Roi dans un autre contexte, aussi, tout en faisant connaissance avec son frère.

Et depuis leur retour à Haven, la vie de la rouquine semblait avoir pris un cours plus calme. Elle avait retrouvé ses leçons avec les professeurs du Collegium, ses corvées auprès d’Alemdar, ses moments de détente avec Tisia. Qui n’avait même plus besoin de la partager avec Veladora puisque l’alezane était restée à Bordebure. C’aurait été mentir de dire qu’il avait été facile de s’en séparer ou qu’elle ne lui manquait pas – non seulement, elle faisait partie de sa vie depuis toujours ou presque, mais elle restait un cadeau de Père – mais elle devait avouer que l’organisation de ses journées était un peu plus simple à présent qu’elle n’avait plus besoin de trouver le temps de s’occuper d’elle quotidiennement. Même ses cauchemars se faisaient de plus en plus rares, encore plus qu’avant les vacances, comme si la routine ne leur laissait pas la place de s’exprimer.

Et la routine ne cessait pas. Elle en devenait presque immuable. Une fois ses cours de la journée terminés, Dyalwen disposait d’un peu de temps libre avant d’aller rejoindre le bureau de l’Attitré. Comme tous les jours, elle profitait de cette respiration pour aller rendre visite à Tisia et profiter de la présence de son Compagnon. Qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il vente, rien ne pouvait l’en empêcher. Pendant des années, elle s’était occupée de sa jument sans faire cas de la météo, elle ne pouvait pas faire moins pour son Compagnon. Même si l’hiver à Haven était plus froid qu’à Bordebure et nécessitait qu’elle fasse un crochet par sa chambre pour récupérer un manteau.

Tu vas vite te réchauffer, tu vas voir.
Pourquoi ? Tu es encore couverte de boue ?
C’est arrivé qu’une fois !
Pour la boue fraîche, oui. Et tu es restée avec des taches, d’ailleurs, bien fait pour toi !
Tu avais surtout la flemme de frotter, avoue.
Tu sais que je frotte autant quand tu n’as pas de boue ?

L’esprit occupé par ses chamailleries avec Tisia, Dyalwen ne faisait par trop attention à ce qui l’entourait. Il lui fallut donc quelques fractions de seconde pour revenir sur terre en entendant son nom. Mais le visage de son interlocutrice fit naître un léger sourire sur les lèvres de la rouquine.

« Bonjour Enora ! Ça se passe bien. Je n’ai pas le temps de m’ennuyer mais tout va bien. »

Elle ralentit un peu l’allure pour rester au côté de la Blanche.

« Et vous ? Vous travaillez en ville maintenant, c’est ça ? Ça vous plaît ? »

Elle avait du mal à imaginer qu’on puisse préférer se plonger dans la paperasse d’une cour de justice à la liberté de chevaucher avec son Compagnon. Les papiers, elle en avaient bien assez avec Alemdar, et, même si ce n’était pas aussi ennuyeux qu’elle l’avait toujours imaginé, ça ne pouvait pas rivaliser avec l’équitation.

Héraut Enora

  • Hérauts
  • Mignonnette blanc sur blanc
  • Messages: 680
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier de Héraut
  • Compagnon ou Familier: Jorel
  • Âge: 23 ans, 1ere Déca automne
  • Langues: Valdemarien | Shin'a'in | Hardonien | (oral) Karsite | (oral) Tayledras
Re : Lien de sang, lien de cercle, choix de coeur [Enora/Dyalwen]
« Réponse #2 le: 15 mai 2021, 21:58:19 »
Enora sourit à sa jeune cousine, elle semblait effectivement bien aller, et de plus, elle semblait avoir au moins un peu de temps pour discuter. Continuant leur marche vers le champs des compagnons et les bâtiments attenant, les jeunes femmes en profitèrent pour approfondir la discution.

"Je dois avoué que oui, je m'y plait merveilleusement bien en fait. Quand je suis arrivé au Collégium, je m'imaginait devenir diplomate, même après avoir été élues, je ne voyait que ce métier pour moi, vu que j'était une noble et que j'avais lut un peu trop de roman. J'avais une idée bien trop romantique de ce travail."

Elle rit un peu de la jeune femme naïve et romantique qu'elle avait été. Elle n'avait pas tellement changer, mais la Déesse en soit remercié, elle avait au moins mûrit suffisement pour comprendre à quel point elle aurait été une mauvaise diplomate, et à quel point elle aurait été malheureuse dans ce travail.

"C'est comme un nouveau mystère à chaque fois, une sorte de casse-tête dont il faut trouvé les pièces, posé les bonne questions, bien connaitre les gens, leur non-verbale, lire leur réactions. Et surtout, j'aide les gens, pas seulement en rendant la justice et en découvrant la vérité derrières les petites affaires de tout un chacun, mais en tentant d'aidé mon collègue juge à comprendre le pourquoi du comment, et en aidant à trouver des sentences approprié à chacun. Je n'aurait jamais pensée me plaire dans un travail de bureaucrate, mais en fait, c'est tout sauf un travail de scribe. Ça nourrit mon sens de la justice, mais ce n'est pas ennuyeux non plus. Et je m'entend bien avec les juges du district. Ils me respect et moi eux, nous travaillons ensemble, discutons et tout. C'est vraiment bien."

Elle souriait les yeux pétillants et de la passion dans sa voix. Elle s'épanouissait vraiment dans son nouveau travail.

"La route me manque parfois, l'aventure et l'excitation, mais pas suffisamment pour regretter. Je peut chevaucher Jorel quand j'en ai envie après tout. Et j'ai enfin une vie social. Et toi ? Comment apprécie-tu d'aidé l'Attitré ? Pas trop de paperasse ? Tu prend suffisamment de soleil ?"

C'était dit avec une certaine affection et elle se permit même de la taquiner un peu. Enora s'était prise d'amitié pour la jeune grise dès leur première rencontre et elle avait l'impression de la connaître depuis toujours. Elle était presque comme une petite sœur en soit.

Dyalwen de Bordebure

  • Élèves Hérauts
  • Messages: 127
    • Voir le profil
  • Fiche: Registre d'élevage
  • Compagnon ou Familier: Tisia & Vela
  • Âge: 17 ans (09.05P.1468)
  • Langues: Valdemaran
Re : Lien de sang, lien de cercle, choix de coeur [Enora/Dyalwen]
« Réponse #3 le: 27 juin 2021, 22:33:44 »
Le sourire de Dyalwen s’élargit un peu lorsque la Blanche déclara que son nouveau travail lui plaisait. Elle était heureuse pour elle… mais ne put s’empêcher de hausser un sourcil de surprise quand Enora avoua qu’elle avait longtemps rêvé d’être diplomate. Vraiment ? Diplomate ? Alors ça, c’était bien un métier auquel la rouquine n’avait jamais aspiré. Elle voulait bien reconnaître que le travail de bureau qu’elle effectuait pour le Héraut du Roi n’était pas aussi ennuyeux qu’elle l’imaginait avant d’arriver à Haven, mais elle n’était pas prête à se plonger dans la paperasse à temps plein comme le faisait son frère. Et encore moins à essayer de jongler entre les papiers et les personnes, pour concilier les textes de lois et les exigences de chacun… Elle ne voyait pas du tout ce que ça pouvait avoir de romantique.

Mais elle n’eut pas le temps d’approfondir la question puisqu’Enora détaillait ce qui lui plaisait dans son travail. L’enthousiasme de la Héraut était facilement perceptible et Dyalwen laissa tomber ses interrogations précédentes pour se contenter de l’écouter. La mention du mystère lui rappelait certaines conversations qu’elle avait pu avoir avec son frère, quand il lui affirmait que faire des recherches dans les vieux parchemins s’apparentait à chercher les indices pour une enquête.

« Je suis contente que ça vous plaise, émit la rouquine. Ça doit vous changer. »

Sans surprise, Enora avoua que la route lui manquait un peu parfois mais pas suffisamment pour regretter son changement de vie. La rouquine songea brièvement que chevaucher son Compagnon autour de la capitale n’avait rien à voir avec de vrais voyages. Elle avait eu un aperçu de ces derniers lors de sa venue à Haven l’été précédent avec Veladora et, surtout, avec Tisia lors des vacances. Mais elle n’eut pas le temps de partager son opinion, car la Blanche lui demandait des nouvelles.

« On ne le voit pas beaucoup en ce moment, le soleil, sourit la Grise. Mais, comme vous voyez, j’arrive à trouver le temps de voir Tisia tous les jours. »

Elle réprima un léger soupir.

Elle est aussi bien là-bas qu’ici.

La jalousie du Compagnon s’exprimait beaucoup moins depuis le retour des vacances.

Je sais bien.

« Et effectivement, ce ne sont pas les papiers qui manquent… Je ne dirais pas que j’adore ça mais je ne m’ennuie pas, c’est très varié. »

Ça faisait bien rire Dubhán d’ailleurs, que sa sœur se plonge à son tour dans les parchemins et reconnaisse que ce n’était pas forcément ennuyeux à mourir.

« Mais je n’aimerais pas faire ça toute ma vie, ajouta Dyalwen. Je préfère passer du temps avec Tisia que dans les papiers. On pourrait aller faire un tour ensemble si vous voulez, quand vous aurez du temps ? »

Héraut Enora

  • Hérauts
  • Mignonnette blanc sur blanc
  • Messages: 680
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier de Héraut
  • Compagnon ou Familier: Jorel
  • Âge: 23 ans, 1ere Déca automne
  • Langues: Valdemarien | Shin'a'in | Hardonien | (oral) Karsite | (oral) Tayledras
Re : Lien de sang, lien de cercle, choix de coeur [Enora/Dyalwen]
« Réponse #4 le: 01 juillet 2021, 22:38:25 »
Enora écouta sa cousine avec un sourire. Elle se souvenait elle aussi de l'époque où elle rêvait d'aventure et ne tenait pas en place. C'était un peu étrange d'ailleurs de réalisé, chaque fois qu'elle y pensait, à quel point elle avait vieillis et changer depuis.

- C'est vrai que tu es vielle.

- Et toi alors ?

- J'ai 5 mois de moins que toi.


Elle sentit l'humour et l'amour dans sa voix. Elle aimait bien de pouvoir plaisanté avec Jorel. Elle ne s'en lasserait probablement jamais.

"Je suis contente de voir que tu te plaise bien dans ta nouvelle vie, et que toi et Tisia vous entendiez si bien. Pour ce qui est de la balade, tu semblais te diriger par la, si je ne me trompe pas ? J'ai moi-même un peu de temps libre si tu veux."

Elle sourit avec un air un peu facétieux.

"Et j'aurais peut-être un truc ou deux à discuter avec toi."

Oh oui, Enora avait très envie de discuter avec Dyalwen, premièrement pour lui parler de leur lien de parenté dont son frère lui avait parlé. Et aussi parce qu'elle savait de source sûre que Dyalwenn avait voyagé avec le jeune prince de Rethwellan et que l'ayant déjà rencontré elle aussi, Enora avait une petite idée que ses deux-là pourrait beaucoup se plaire. Elle avait donc envie de taquiner un peu la grise. Après tout, les cousins, c'est fait pour ça non ?

Dyalwen de Bordebure

  • Élèves Hérauts
  • Messages: 127
    • Voir le profil
  • Fiche: Registre d'élevage
  • Compagnon ou Familier: Tisia & Vela
  • Âge: 17 ans (09.05P.1468)
  • Langues: Valdemaran
Re : Lien de sang, lien de cercle, choix de coeur [Enora/Dyalwen]
« Réponse #5 le: 31 juillet 2021, 08:39:26 »
Un instant, les mots d’Enora firent naître une question dans l’esprit de la Grise. Se pouvait-il qu’un Héraut et son Compagnon ne s’entendent pas ? Tisia l’avait Choisie, elle parmi tous les autres habitants d’Haven… et, même si Dyalwen avait toujours du mal à comprendre pourquoi, sans même parler du comment le Compagnon ne l’aurait sans doute pas Élue si leurs caractères avaient été incompatibles, si ?

Mais la proposition suivante de la Blanche chassa toutes ces interrogations inutiles pour les remplacer par quelque chose de beaucoup plus concret et plaisant. La rouquine lui offrit un grand sourire en réponse.

« J’ai une petite heure devant moi avant d’aller rejoindre le Héraut du Roi. »

Et, pour faire plaisir à Dyalwen, Enora se rendrait vite compte, comme Dubhán avant elle, qu’il n’y avait rien de mieux que de proposer une balade à cheval – ou, en l’occurrence, à dos de Compagnon. Passer du temps avec Veladora l’avait toujours détendue mais l’équitation avait le don de la libérer des soucis pendant quelques instants. Avec Tisia, c’était encore plus marqué… Même si elles n’étaient pas toujours d’accord et que leurs discussions s’échauffaient parfois, la plupart de leurs chamailleries n’étaient que ça : des chamailleries qui permettaient d’éliminer les tensions et le stress accumulé par des journées longues et bien remplies.

« Si Tisia n’est pas trop sale, on aura le temps de faire une petite balade. »

Je ne te permets pas.
Quoi ? Je ne fais qu’énoncer un fait.
Ça se paiera.

Le Compagnon assortit sa pensée de l’image de la vision d’un saut par-dessus la rivière, ce qui ne fit qu’agrandir le sourire de son Élue. Sans vraiment s’en rendre compte, elle accéléra légèrement l’allure vers le Champ des Compagnons.

« De quoi vouliez-vous discuter ? »

Héraut Enora

  • Hérauts
  • Mignonnette blanc sur blanc
  • Messages: 680
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier de Héraut
  • Compagnon ou Familier: Jorel
  • Âge: 23 ans, 1ere Déca automne
  • Langues: Valdemarien | Shin'a'in | Hardonien | (oral) Karsite | (oral) Tayledras
Re : Lien de sang, lien de cercle, choix de coeur [Enora/Dyalwen]
« Réponse #6 le: 04 août 2021, 18:05:00 »
Enora était contente que Dyalwen est du temps, et accepte sa proposition de discuter en s'occupant de leur compagnon respectif. Elle lui emboîta le pas en pouffant légèrement sur la remarque de la propreté. Elle était vraiment heureuse que la nouvelle génération de Héraut, bien qu'ayant connu eux aussi leur lots de guerre et de conflit, connaisse désormais une paix, sinon définitive, au moins durable. Qu'elle ne connaisse jamais la peur de savoir si son compagnon mourra d'une maladie débilitante, et si elle se rendra jusqu'à la fin de ses études. Qu'elle ne connaisse pas la même solitude qu'elle avait vécu au début.

Certes, leur vie ne serait jamais paisible, elles étaient des hérauts, mais au moins une partie des horreurs de la générations d'Hérauts dont elle faisait partie était épargné à la suivante. Elle chassa ses pensée plus sombre, et ne laissa que le contentement d'avoir gagné leur paix s'installer dans son esprit.

"En fait, mon frère à découvert un fait généalogique intéressant dernièrement. Chez les nobles, comme tu le sais, nous sommes tous plus ou moins apparenté, mais il a découvert que ta grand-mère est la sœur de la mienne en fait. Ce qui fait de nous des cousines. Certes, je te trouvait déjà sympathique avant, mais je me suis dit que tu serais peut-être intéressé par ce fait. Et comme je suis plutôt loyale comme personne, ce qu'espérait sans doute mon frère en me donnant l'information, je voulait t'informé que tu aurais une cousine un peu protectrice sur le dos désormais."

C'était dit avec une pointe d'humour, Enora appréciait déjà la jeune grise suffisamment pour être son amie bien avant de savoir qu'elle était apparenté, mais le fait de le savoir ajoutait quelque chose à leur relation qu'elle ne pouvait pas exactement nommé. Enora n'avait jamais été proche de ses parents, ainsi que de ses frères et sœurs, en grande partie à cause de leur différence d'âge. Et elle avait été très seule à son arrivé au collégium, elle avait été seule au milieu des foules en fait une grande partie de sa vie. Et il y avait quelques choses en elle qui refusait que Dyalwenn subissent le même sort. Certes, elle avait été élues presque dès son arrivées, néanmoins, avec les événements et tous, elle avait reçu beaucoup plus de responsabilités que ses camarades, et par conséquents, elle avait moins de temps libre et se retrouvait un peu à part d'eux.

Et n'ayant pas d'enfant, ni de membre de sa famille de son âge, pourquoi ne pas prendre soin d'une cousine éloignée si attachante ?

Dyalwen de Bordebure

  • Élèves Hérauts
  • Messages: 127
    • Voir le profil
  • Fiche: Registre d'élevage
  • Compagnon ou Familier: Tisia & Vela
  • Âge: 17 ans (09.05P.1468)
  • Langues: Valdemaran
Re : Lien de sang, lien de cercle, choix de coeur [Enora/Dyalwen]
« Réponse #7 le: 20 août 2021, 00:15:01 »
Une part de Dyalwen se demandait ce dont Enora pouvait bien vouloir discuter, surtout avec une telle introduction, mais elle ne s’en inquiétait pas plus que ça. Rien dans l’attitude de la Blanche n’était alarmant, ni son expression, ni le ton de sa voix, et la rouquine était presque plus pressée de retrouver Tisia que de savoir ce que lui voulait Enora. Même si elle était contente de pouvoir discuter et partager un peu de temps avec elle et que leurs (trop rares) conversations étaient toujours plaisantes et intéressantes…

Et surprenantes.

Surprise, la Grise stoppa sa progression vers le Champ pour jeter un regard presqu’incrédule à son interlocutrice.

« Nous sommes cousines ? » répéta-t-elle, en tâchant d’analyser les paroles de la Blanche.

Lors de leur première rencontre, Enora lui avait assuré qu’elle était à présent « comme une nouvelle petite sœur » pour les Hérauts, ce qui était déjà assez difficile à concevoir, mais apprendre qu’elle avait effectivement un lien de parenté avec l’une d’entre eux était encore plus étrange. Gardant le silence quelques secondes, le temps de dérouler sa généalogie dans son esprit, Dyalwen se demanda quelle pouvait être sa grand-mère concernée. Il n’y en avait que deux, mais elle n’avait aucune idée de laquelle il s’agissait. Elle n’avait quasiment aucun contact avec la famille de Mère et la femme de Grand-père était décédée avant sa naissance… Il allait falloir qu’elle demande à son frère ce qu’il savait sur le sujet. C’était lui, le spécialiste après tout. Enfin, spécialiste… il avait quand même manqué l’information. Ou bien, il l’avait gardée pour lui.

« Je ne m’attendais pas à ça, reconnut la rouquine, je ne suis pas trop versée dans la généalogie. C’est plutôt les centres d’intérêt de mon frère, ça. »

Mais elle ne put s’empêcher de sourire en repensant à la dernière phrase de la Blanche.

« Mais votre compagnie ne me dérange pas. C’est vous qui allez devoir supporter une cousine plus jeune et pleine de questions. »

Même si, en réalité, elle n’était pas certaine de se permettre de déranger Enora. Il aurait été mentir de dire qu’elle n’éprouvait pas d’affection pour l’Élue de Jorel, mais elle restait une Héraut confirmée alors que, elle, elle n’était qu’une petite Grise.

Tu seras une Héraut confirmée aussi, bientôt.
Pas si tôt que ça, j’ai encore plein de choses à apprendre.
C’est un peu le principe d’un apprentissage en même temps.

Sans répondre, Dyalwen se remit en marche vers le Champ des Compagnons, en calquant son allure sur celle d’Enora et en conservant son sourire. Techniquement, la nouvelle ne changeait rien à la situation… et pourtant, ça lui donnait comme l’impression de changer beaucoup de choses. Cercle ou pas, la rouquine avait l’habitude d’essayer de se débrouiller toute seule et évitait de poser des questions aux Hérauts sauf dans le cadre des cours. Depuis leur rencontre, Enora semblait plus accessible que d’autres Blancs plus âgés – à commencer par Alemdar – mais elle n’avait pas fait exception pour autant. Mais là…

« Est-ce que je peux vous tutoyer ? » s’enquit finalement la Grise, sans vraiment réfléchir.

Héraut Enora

  • Hérauts
  • Mignonnette blanc sur blanc
  • Messages: 680
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier de Héraut
  • Compagnon ou Familier: Jorel
  • Âge: 23 ans, 1ere Déca automne
  • Langues: Valdemarien | Shin'a'in | Hardonien | (oral) Karsite | (oral) Tayledras
Re : Lien de sang, lien de cercle, choix de coeur [Enora/Dyalwen]
« Réponse #8 le: 05 novembre 2021, 03:24:45 »
Enora fut très heureuse de la réaction de Dyalwen à la révélation de leur parenté. Elle rit à la remarque sur la cousine plus jeune. Elle sourit avec un air un peu taquin à la question, et fit semblant d'y réfléchir.

"hum... est-ce que tu peux me tutoyer... je me demande."

Elle lui sourit alors et lui fit un clien d'oeil.

"Tu en pense quoi toi ? Tu as envie de me tutoyer ?"

Elle riait intérieurement, et entendit le rire de son compagnon dans son esprit.

- Moi je dit non ! Franchement ça ce fait pas.

La voix de son compagnon était taquine et Enora ne put conserver son faux sérieux plus longtemps.

Dyalwen de Bordebure

  • Élèves Hérauts
  • Messages: 127
    • Voir le profil
  • Fiche: Registre d'élevage
  • Compagnon ou Familier: Tisia & Vela
  • Âge: 17 ans (09.05P.1468)
  • Langues: Valdemaran
Re : Lien de sang, lien de cercle, choix de coeur [Enora/Dyalwen]
« Réponse #9 le: 24 décembre 2021, 20:07:25 »
En temps normal, jamais Dyalwen ne se serait permise de poser une telle question. Il ne lui était jamais venu à l’esprit de tutoyer un Héraut, comme il ne lui viendrait pas à l’idée de parler familièrement à un noble n’appartenant pas à sa famille proche. À Bordebure, on ne respectait pas vraiment l’Étiquette – au grand désespoir de Mère qui ne cessait de lui répéter qu’elle se conduisait trop familièrement avec les domestiques et les palefreniers –  mais il en était autrement à la capitale. Haven était peuplée de nombreux inconnus, venus de tous horizons et de tous les milieux sociaux, et nombre d’entre eux avaient un statut bien plus élevé que le sien. Il était aussi impensable de tutoyer un Héraut que n’importe quelle autre personne à la fonction élevée. Elle ne pouvait pas se permettre de faire honte à son nom et à sa famille, à Grand-père qui entraînait les nouvelles recrues et à Dubhán qui fréquentait les autres Bleus.

Malgré l’air taquin d’Enora, Dyalwen sentit le rouge lui monter aux joues quand elle répéta sa question. La jeune femme était peut-être la Blanche qui lui paraissait la plus accessible, celle qui s’apparentait le plus à une amie, mais, cousine ou pas, elle restait une Héraut. Comme Isabeau d’Armentières, la chroniqueuse. Comme Alemdar, le Héraut du Roi.

« Je... » commença la rouquine, prête à s’excuser.

Le sourire, et surtout le clin d’œil, d’Enora la coupèrent dans son élan, suffisamment longtemps pour que la Blanche lui demande ce dont elle avait envie, elle.

« Et bien, si on est cousines, ça ne me paraissait pas inapproprié, » répondit donc Dyalwen avant que son interlocutrice abandonne complètement son sérieux.

Le rire de Tisia dans son esprit fit écho à celui d’Enora.

« Vous me faites marcher, » réalisa enfin la Grise, partagée entre le reproche et l’amusement.

Et tu ne marches pas, tu cours !