Auteur Sujet: Je vous ai apporté des bonbons parce que les fleurs c'est périssable  (Lu 3564 fois)

Héraut Enora

  • Hérauts
  • Mignonnette blanc sur blanc
  • Messages: 680
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier de Héraut
  • Compagnon ou Familier: Jorel
  • Âge: 23 ans, 1ere Déca automne
  • Langues: Valdemarien | Shin'a'in | Hardonien | (oral) Karsite | (oral) Tayledras
7 jours après On fait avec ce qu'on as

Enfin, Enora avait reçu la permission de quitté définitevement le collégium des guérisseurs. Elle avait dormi pendant les trois premiers jours où elle y avait été en permanence, merci aux dons de guérisons de ceux qui s'étaient alternés à son chevet. Enora leur en était très reconnaissante, mais elle avait trouvé un peu étrange de dormir de tout ce temps, et d'être ainsi le centre d'intérêt de tant de gens. Elle restait humble de personnalité, et ce, malgré les changements qui avait eu lieu chez elle dans les dernières années. Au final, elle en concluait que c'était probablement mieux qu'elle était dormi de toute façon.

Ensuite, les séances s'était espacé à quelques unes par jours, et elle avait même eu la permission de commencer l'entrainement pour sa nouvelle fonction. C'était difficile, demandant, extrêmement douloureux, même si elle avait interdiction d'utilisé son bras gauche et de se battre avec trop d'enthousiasme, mais elle avait adoré chaque moment. Elle était à sa place, entièrement. Une petite partie d'elle avait l'impression que c'était là le réel but de son existence et de son élection. C'était quand même étrange comme sensation.


Et maintenant, à part une légère raideur encore dans son épaule et le haut de son bras, elle était complètement guérie. Elle allait conserver une cicatrice, mais ce n'était pas comme elle avait réellement besoin d'être belle et parfaite. Elle était une héraut et son cœur appartenait malheureusement à un homme marié. Elle avait un peu fait une croix sur le fait d'avoir une vie active dans son lit. C'était pas plus mal. Elle était heureuse de la vie qu'elle menait... et surtout un tout nouveau défi s'offrait à elle maintenant. Devenir une garde du corps de la Reine.

Donc, elle sortait de son dernier examen avec le guérisseur responsable d'elle, juste après celui de l'esprit fait par Charwin. Ils allaient peut-être même être amis un jour qui sait, malgré c'est devers revêche, elle aimait bien l'homme derrière la fonction. Elle avait beaucoup de respect et d'admiration pour le guérisseur aussi. Il l'avait jugé apte à faire son devoir, et même félicité pour la jeune femme qu'elle était devenue. Bon, certes, c'était seulement une tape sur l'épaule, mais Enora avait comprit ce qu'il voulait dire. Il semblait heureux de voir qu'elle prenait son corps, son esprit et sa vie à cœur. C'était étrange, mais aussi flatteur. Il avait fallu beaucoup de temps, et quantité d'amour de la part de Jorel, pour qu'Enora en comprend finalement la sagesse. Comme tout héraut, bien sûr, elle ferait TOUJOURS passé son devoir avant, mais elle n'avait plus l'orgueil de se croire invincible, ni de croire que son devoir requérait tout d'elle, même l'impossible. Elle avait appris une certaine sagesse désormais. Prendre soin de soi, c'était comme prendre soin de Jorel ou de son épée, c'était vitale.

Et donc, elle allait bientôt sortir quand Jorel lui annonça quelque chose de très intéressant. Elle avait maintenant la possibilité de rendre la monnaie de sa pièce, sur se reposer, à Alemdar. Surout que c'était à la demande de Taver. L'ancienne Enora ne se le serait jamais permis, mais la nouvelle se délectait de cette possibilité. La Déesse semblait aussi avoir de l'humour. Elle passa par ses appartements pour faire une toilette rapide, changer de vêtements, mais surtout prendre deux choses qu'elle avait fait préparer la veille pour un cas exactement comme celui-ci. Elle avait demandé à un page d'aller acheter des confiseries et un bon hydromel par trop alcoolisé en ville. Elle avait mis un bon montant de sa paie sur ses achats, mais elle n'en avait cure. C'était sa manière de prouvé au Héraut du Roi qu'elle ne lui en voulait pas, et même de le remercier en quelques sortes. Et puis elle avait pris la peine de demander à Jorel de demander à Tavers ce qui plairait à Alemdar. Elle ne pouvait donc pas se tromper. L'argent n'avait pas d'importance.

Elle prit donc les deux cadeaux et se mit en direction. Une fois arrivée à la porte du bureau, elle toqua. Certains se seraient permis d'entrée tout de suite après, mais ça, c'était quelque chose qu'elle ne ferait sans doute jamais. Ce genre de politesse était trop ancré en elle.

L'albinos attendit donc patiemment l'invitation à entrée.
« Modifié: 02 juin 2021, 06:36:10 par Héraut Enora »

Héraut Alemdar

  • Hérauts
  • Héraut Grand Destructeur de Bibelots
  • Messages: 268
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier d'immigration
  • Compagnon ou Familier: Taver
  • Langues: [ Rethwellan - Valdemaran ]
Wylan était arrivé la veille. Après une bonne nuit de sommeil, il était allé décoller Alem des époux royaux et l'avait envoyé se reposer. Alem avait effectivement fait une petite sieste. Les derniers jours avaient étés très durs, au niveau charge de travail. Il détestait être garde du corps. C'était une attention de tous les instants, une cristallisation de l'attente que tout soldat haïssait. Et il n'était que trois à qui il faisait confiance. Lui, Jar et Mera.

Heureusement, l'entrainement de la relève avait commencé. Avec les époux royaux, bien sûr. Les enfants étaient plus faciles à protéger. Eux, on pouvait les enfermer dans une pièce  à une seule porte et placer des gardes devant et derrière la porte. Empêcher les époux royaux de faire leur boulot, c'était plus embêtant. Niveau panique dans le pays. Et gestion, aussi.

Alem avait donc fait une sieste... Et était retourné bosser. Il était certain d'avoir de la paperasse en retard. Dyalwen faisait un travail formidable, mais... Mais bon, elle n'avait pas accès à tout et...

Toc toc toc!

Pfffff.... Qui c'était encore, il n’avait pas demandé à ne pas être dérangé? Apparemment pas. Il sonda la zone de la porte. Ah. Enora. Il ouvrit la porte d'une pensée.

"Enora? Qu'est-ce que je peux faire pour vous?"
« Modifié: 02 juin 2021, 06:42:55 par Héraut Alemdar »

Pour les mp, voyez avec la grise qui aspire à devenir archiviste, là, Isabeau de Girier, me semble

Héraut Enora

  • Hérauts
  • Mignonnette blanc sur blanc
  • Messages: 680
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier de Héraut
  • Compagnon ou Familier: Jorel
  • Âge: 23 ans, 1ere Déca automne
  • Langues: Valdemarien | Shin'a'in | Hardonien | (oral) Karsite | (oral) Tayledras
La porte s'ouvrit soudainement, sans aucun bruit annonçant que quelqu'un c'était lever. C'était quand même bien pratique comme don rit-elle dans le secret de son esprit.

-Tu peux bien parlé Enora, tu as la chance d'avoir deux don puissant maintenant.

-Oui, grâce à toi et Wylan, quoique je ne pense pas qu'il va jamais te le pardonner lui.

Elle avait ajouter la phrase avec humour, elle n'en avait jamais voulu à son Compagnon d'avoir fait une erreur, au contraire, elle remerciait encore la Déesse-aux-yeux-étoilées tous les soir pour cette bénédiction.

Et donc, elle pénétra dans la pièce, les yeux rieur de l'échange mental, mais aussi de ce qu'elle s'apprêtait à faire et dire.

"Taver m'a fait passé le message que vous êtes sensée vous reposer, mais que vous ne l'avez pas écouter, ni lui, ni Wylan, me voilà donc à votre porte, pour ce que des âmes peu charitable pourrait appeler une vengeance personnel. Personnellement, je préfère parler de rendre la pareille."

C'était dit avec humour, elle n'oserait jamais tancé son supérieur ouvertement, même avec la permission de Taver, mais que la vengence était douce à son coeur.

"Pour vous rendre les choses plus tentante, cependant, je me suis permise de vous apporter quelques gâteries."

Elle mit les confiseries devant lui, tenant le bocal dans laquelle elles étaient et les agitant un peu. Il y avait toute sorte de chose sucré et délicieuse, des fruits confits, des des fruits secs et des noix enrobés de sucre ou pilés et malaxés avec du miel, des gels de fruits et des sucre cuit aux huiles essentielles. De son autres mains, elle mit la bouteille d'hydromel sur le bureau, dans un endroit libre de papier. Elle sorti aussi deux gobelet en acier, cadeaux de ses parents quand elle avait été envoyé sur sa première missions en solo. Il n'avait rien d'ouvragé, mais ils étaient d'excellente facture. Il étaient usés, égratigné, mais encore solide et Enora les aimait beaucoup. Il avait une grande valeur sentimentale.

Elle les posa à coté de la bouteille.

"Alors, je vous laisse le pot de confiserie, c'est un cadeaux, et nous pourrons partager la bouteille. Si vous ne pouvez dormir maintenant, je crois que ce remède devrais vous aidé."

Elle avait certes continué avec humour, mais il y avait aussi une réelle sollicitude derrière chaque geste, et chaque parole de la jeune héraut. Elle ne le montrait pas souvent, possiblement à cause de sa timidité, mais elle était quelqu'un qui aimait profondément et férocement. Et pour elle, chaque membre du cercle, et plus encore ceux qui le dirigeait, méritait toute sa loyauté et une grande partie de son affection. Elle cachait tout cela derrière de l'humour, pour éviter d'alourdir l'atmosphère, mais aussi parce qu'elle avait réellement prit gout au taquinerie et à l'humour dans ses dernières années. Ça avait quelque chose de libérateur.
« Modifié: 02 juin 2021, 07:08:30 par Isabeau d'Armentières »

Héraut Alemdar

  • Hérauts
  • Héraut Grand Destructeur de Bibelots
  • Messages: 268
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier d'immigration
  • Compagnon ou Familier: Taver
  • Langues: [ Rethwellan - Valdemaran ]
Alem grogna comme un chat délogé de son coussin.

"Mais ils sont mignons, tous, mais le boulot ne s'est pas arrêté avec l'attentat, au contraire. Il faut bien que je traite ce que mon assistante ne peut pas faire! Et puis j'ai dormi. Un peu."

Mais Alem aimait bien les cadeaux, bien qu'il le cache soigneusement. Que dirait la Cour si elle le savait?

"Des gâteries? C'est quoi?"

Ooooh.... Des bonbons. Il adorait les bonbons... Si Dyalwen savait ça... Elle ne devait pas savoir. Déjà qu'elle lui apportait plein de gâteaux... Et de l'hydromel! Il adorait l'hydromel!

"Bon, je veux bien faire une petite pause. Petite."

Il attendit qu'Enora le serve en hydromel. Il huma le bouquet du vin de miel. Hum... C'était du bon! Il en prit une gorgée.

"Ou vous avez trouvé ça?"

Pour les mp, voyez avec la grise qui aspire à devenir archiviste, là, Isabeau de Girier, me semble

Héraut Enora

  • Hérauts
  • Mignonnette blanc sur blanc
  • Messages: 680
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier de Héraut
  • Compagnon ou Familier: Jorel
  • Âge: 23 ans, 1ere Déca automne
  • Langues: Valdemarien | Shin'a'in | Hardonien | (oral) Karsite | (oral) Tayledras
Enora se contenta de hausser les sourcils quand Alemdar fit preuve d'autant de mauvaise fois dans sa prise de responsabilité. Elle choisit cependant de tenir sa langue pour le moment, elle aurait tout à fait l'occasion de le travailler respectueusement pour l'amener à se reposer. Elle choisit cependant de tenir sa langue pour le moment, elle aurait tout à fait l'occasion de le travailler respectueusement pour l'amener à se reposer. Surtout qu'elle avait l'aval de Taver.

Le reste de ses offrandes firent leur travail, et elle remercie à la fois sa cousine, ainsi que les compagnons qui leur servaient d'ange gardien. Les ragots avaient du bon quelques fois, même si rarement. Elle ne put empêcher le sourire presque moqueur qui fleurit sur ses lèvres quand Alemdar tenta de cacher son air gourmand et qu'il mit l'emphase sur le mot petite. Comme si elle allait lui laisser prendre seulement une petite pause. Non, on lui avait donné une mission importante et elle la prenait à cœur. D'autant plus qu'elle se liait vraiment de plus en plus avec l'homme derrière la fonction et qu'elle était tout aussi féroce en amitié qu'en devoir.

Et ensuite, sa question, La question, Enora ne put résister. Il devait être bien fatigué pour lui tendre une telle perche. La réponse sorti toute seule avant même qu'elle puisse se demander si c'était bien sage de lui rendre ainsi ce qu'il lui avait dit quelques mois plus tôt.

"Sur une carte."
« Modifié: 02 juin 2021, 07:40:37 par Héraut Enora »

Héraut Alemdar

  • Hérauts
  • Héraut Grand Destructeur de Bibelots
  • Messages: 268
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier d'immigration
  • Compagnon ou Familier: Taver
  • Langues: [ Rethwellan - Valdemaran ]
Alemdar regarda Enora dans les yeux quelques seconde, n'osant croire qu'elle avait osé faire ça, qu'elle avait osé retourner sa réplique contre lui...

Oui, elle avait osé.

...

L'attitré éclata de rire et partit dans un fou-rire inarrêtable.

Pour les mp, voyez avec la grise qui aspire à devenir archiviste, là, Isabeau de Girier, me semble

Héraut Enora

  • Hérauts
  • Mignonnette blanc sur blanc
  • Messages: 680
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier de Héraut
  • Compagnon ou Familier: Jorel
  • Âge: 23 ans, 1ere Déca automne
  • Langues: Valdemarien | Shin'a'in | Hardonien | (oral) Karsite | (oral) Tayledras
Ce fut plus fort qu'elle, Enora rit elle aussi. Elle était soulagée qu'il le prennent ainsi, elle était heureuse d'être en vie, d'avoir survécu au carreau empoisonné et le rire était quelque chose de contagieux. Sans s'en rendre vraiment compte, elle avait complètement baissé sa garde avec l'Attitré, il était passé de supérieur à ami, et ce rire venait de cristalliser les choses. Les mots suivant lui échappèrent avant qu'elle n'est le temps de réfléchir, ce qui était une bonne chose car elle ne les auraient pas dit.

"A tiens, vous savez rire ?"

C'est donc en riant qu'elle leur servit à chacun un verre d'alcool. Celui d'Alemdar bien remplis, le siens, juste un peu. Elle devait encore ménager la quantité d'alcool qu'elle prendrait pour les quelques prochains jours, ordres des guérisseurs. Elle avait promis de faire tout ce que dirait les guérisseurs pour être sur pied le plus rapidement possible, c'était son devoir. Elle respecterait donc sa parole. Et puis le but était de faire dormir le Héraut du Roi, pas elle-même. Elle s'était bien assez reposé comme ça durant ses derniers jours.

Attendant que le fou rire cesse, elle lui tendit ensuite son verre.

"Tiens, je l'ai fait choisir par Dyalwen exprès pour toi. J'espère qu'il te plaira."

Elle n'avait même pas remarqué être passé au tutoiement. C'était comme naturel après ce fou rire et les derniers jours. Elle prit une gorgée elle-même. C'était vraiment sucré, mais en soi, pas mauvais du tout. Elle pourrait apprendre à aimer ce truc, surtout si, comme elle l'avait prévu, elle trouvait un moyen d'approvisionné souvent Alemdar.

Elle ouvrit aussi le pot de confiserie, pour faire bonne mesure, et le lui remit sous les yeux.

-Oh Enora ! Comme tu as grandi.

Les paroles chaleureuses, mi-moqueuse, mi-sérieuse firent naître une grande chaleur dans le cœur de la jeune femme. Là, tout de suite, elle se sentait heureuse. Elle n'aurait jamais cru pouvoir atteindre tout ça en fait, ni avoir le luxe de le savourée. La vie était belle.
« Modifié: 02 juin 2021, 08:05:57 par Héraut Enora »

Héraut Alemdar

  • Hérauts
  • Héraut Grand Destructeur de Bibelots
  • Messages: 268
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier d'immigration
  • Compagnon ou Familier: Taver
  • Langues: [ Rethwellan - Valdemaran ]
"Un peu que je sais rire, sous ma perfection héraldique, je suis humain, vous savez!"

Si tu pouvais t'en souvenir, parfois...
Ta gueule.


Alors oui, cher lecteur, Alem intimaient souvent à son compagnon de la fermer. Mais je vous rassure, c'était plutôt un jeu entre eux et ils s'entendaient très bien.

Il haussa un sourcil au tutoiement puis le rebaissa. Oh, après tout. Il n'avait rien contre un peu de familiarité de la part d'une soeur de cercle.

Il savourait le vin délicat , puis il étudia les confiseries du bocal... Hum... Un morceau de melon confit tient... Mmmmh.

"Damned, mon secret est découvert. Et je suppose que tout le champ sait désormais que j'aime le sucré, hein?"

Ça ne faisait pas sérieux, pour un homme d'aimer les sucreries, il en était conscient. Mais bon. Il adorait cela.

Pour les mp, voyez avec la grise qui aspire à devenir archiviste, là, Isabeau de Girier, me semble

Héraut Enora

  • Hérauts
  • Mignonnette blanc sur blanc
  • Messages: 680
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier de Héraut
  • Compagnon ou Familier: Jorel
  • Âge: 23 ans, 1ere Déca automne
  • Langues: Valdemarien | Shin'a'in | Hardonien | (oral) Karsite | (oral) Tayledras
Enora ne se sentait pas peu fière de son petit effet finalement. Qui dans le cercles, à part quelque rare élus, avait réussi à faire rire le Grand Alemdar... et à le faire baissé sa garde. Certes, ce n'était pas que de son fait, mais elle en ressentait une certaine fierté, en plus du véritable plaisir de sa compagnie. Derrière son armure de chef du cercles, il était un homme amusant et intelligent.

Elle eu peur une seconde quand elle réalisa qu'elle l'avait tutoyé après qu'il eu lever un sourcis, mais finalement, il avait décidé de ne pas commenter et de se concentré sur les confiseries, avec une remarque amusante et chagrine à la fois. Elle se retint de rire une fois de plus, mais laissa filé la remarque un peu ironique qui passa dans son esprit.

"Ça fait un bon moment déjà, tu connais les comapgnons, de vrai comère. Ni Taver, ni Tisia n'y font exeption. Je crois même qu'il y a une conspiration quelques part pour vous gâter."

Ce qu'elle ne disait pas bien sur, c'était qu'Enora et Dyalwen en était les fondatrice, mais elle avait été agréablement surprise que plusieurs autres héraut viennent la voir, prévenu par leur compagnon, et semble honnêtement heureux de participer aussi. Elle avait commencer l'idée dans le but de compensé toute les heures qu'il devait consacré au couple Royal. Il fallait bien qu'il puisse prendre du bon temps, même si ce n'était qu'une sucrerie de temps à autre. Tiens d'ailleurs, il fallait qu'elle pense à inclure Wylan comme récipiendaire. Lui aussi allait très certainement cumulé beaucoup plus d'heure qu'il n'était humain de le faire. Il y avait déjà inclus Jarindel et Méra aussi pour qu'il soit libéré de tous les petits tracas possible et puisse se concentré. C'était rien de bien extraordinaire, mais les compagnons était doué pour prendre soins des gens. Même si ce n'était qu'un repas chaud qui les attendait, la salle toujours propres, de petites attentions apporté par des gris ou des pages dans leur chambres, etc. Dyalwen aussi en bénéficierais bientôt, dès qu'elle aurait mit quelque truc en place, c'était un peu plus compliqué pour elle, vu qu'elle faisait à la fois partie de la conspiration et des gens à en bénéficier.

- Je me charge de voir ce qu'on peut trouvé pour lui rendre la vie plus facile.

- Merci Jorel

Enora aimait prendre soin de son monde, et le faire en secret, était une sorte de défi très amusant. Bientôt, même, ce petit réseau fonctionnerait tout seul. Elle en concevait une certaine fierté, qu'elle n'avouerais jamais, il ne fallait pas brisé le silence d'une conspiration, mais tout de même, elle avait découvert qu'elle aimait faire ce genre de chose.

"Ne t'étonnes pas de voir des petites surprise apparaître ici et là, je crois, les compagnons sont incorrigible."

-Et les Hérauts eux ?

Enora ne put s'empêcher de rire un peu à la remarque de son compagnon. Elle ne savait pas si elle était la pire de toute, mais elle ne laissait pas sa place, c'était certains.
« Modifié: 04 juin 2021, 03:24:52 par Héraut Enora »

Héraut Alemdar

  • Hérauts
  • Héraut Grand Destructeur de Bibelots
  • Messages: 268
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier d'immigration
  • Compagnon ou Familier: Taver
  • Langues: [ Rethwellan - Valdemaran ]
"Ben voyons. Je suis sûr que seuls les compagnons en sont coupables..."

Là où trainaient les compagnons, les hérauts n'étaient généralement pas bien loin. Et il soupçonnait bien ce héraut précisément d'y être pour beaucoup...

Tout en grignotant, il étudia sa vis-à-vis.

"Faut que je trouve des effectifs supplémentaires pour les gardes du corps. Mina a déjà accepté. Isabeau est aussi proche de la Reine, mais...."

Mais elle maniait son épée comme une fourchette. Et encore, elle était sans doute plus dangereuse avec une fourchette.

"Remarque, elle ne manque pas de ressources. Une fois elle a mis un adversaire hors combat en lui hurlant dessus mentalement."

Hop, il goba un bonbon de plus. Hum... Enora avait vraiment pris de la qualité...

Pour les mp, voyez avec la grise qui aspire à devenir archiviste, là, Isabeau de Girier, me semble

Héraut Enora

  • Hérauts
  • Mignonnette blanc sur blanc
  • Messages: 680
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier de Héraut
  • Compagnon ou Familier: Jorel
  • Âge: 23 ans, 1ere Déca automne
  • Langues: Valdemarien | Shin'a'in | Hardonien | (oral) Karsite | (oral) Tayledras
"Ben voyons. Je suis sûr que seuls les compagnons en sont coupables..."

Enora se contenta d'un sourire amusée. Elle se doutait bien que peu de chose échappait à leur chef Attitré... mais elle n'allait pas pour autant confessé aussi facilement. En tant qu'Héraut, et particulièrement flèche, elle avait quand même été entrainé à résister à toute forme de questionnement. Elle resta donc silencieuse, c'était plus amusant ainsi de toute façon.

Par contre, quand il aborda la question qui mettait la héraut mal à l'aise, elle allait prendre une gorgé de vin et s'étouffa avec. Heureusement que ce n'était qu'une toute petite, mais quand même. Merde. Elle se doutait bien que ça finirait par se savoir dans le cercles, que la belle Enora en pinçait pour Raimon, mais elle avait fait de son mieux pour ne pas lui répondre, pour essayer de rester honorable.

Quoi dire ? Elle ne savait trop comment expliqué son soudain malaise et tout. Elle ne devrait même pas se laissé affecter ainsi, ni par des sentiment amoureux impossible, ni par la honte ou la peur d'être découverte. On ne contrôle pas ce genre de chose, et elle n'avait RIEN fait. Mais sa conscience, bien que beaucoup mieux qu'avant, ne la laissait pas vraiment tranquille sur ce point. Avoué tout à Alem maintenant ? Garder le silence parce que c'était sa vie privé ?

"Je... eu... je ne connait pas suffisament la Héraut Isabeau pour juger de ses capacité à protégé la Reine... par contre.... si je puis demander cela comme une faveur personnelle... j'aimerais autant que nous ne retrouvions pas affecter ensemble à cela."

Elle devait être absolument toute rouge maintenant et pas seulement parce qu'elle s'était étouffé. Elle avait terriblement honte.

Héraut Alemdar

  • Hérauts
  • Héraut Grand Destructeur de Bibelots
  • Messages: 268
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier d'immigration
  • Compagnon ou Familier: Taver
  • Langues: [ Rethwellan - Valdemaran ]
Ah, la Blanche la plus blanche de tout le cercle blanc passait maintenant au Rose. C'était assez rigolo, finalement.

"Une faveur personnelle.... Hum... Voyons..."

Il goba une praline, le regard maléfique:

"Est ce que je fais des faveurs personnelles, moi... Taver? On fait des faveurs personnelles, nous?"

*A Alem et Enora* Ah je sais pas, ça mérite réflexion...

"En même temps, elle a amené de quoi me corrompre..."

*A Alem et Enora* Et moi?

"Ah, va falloir corrompre Taver aussi..."

Pour les mp, voyez avec la grise qui aspire à devenir archiviste, là, Isabeau de Girier, me semble

Héraut Enora

  • Hérauts
  • Mignonnette blanc sur blanc
  • Messages: 680
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier de Héraut
  • Compagnon ou Familier: Jorel
  • Âge: 23 ans, 1ere Déca automne
  • Langues: Valdemarien | Shin'a'in | Hardonien | (oral) Karsite | (oral) Tayledras
Enora était extrêmement mal à l'aise. Ce n'était pas tout à fait rationnelle, elle n'avait pas conscience, mais en même temps, elle savait aussi que sa position n'était pas honorable du tout. On ne tombe pas amoureuse du mari d'une sœur du cercle, ni du mari de qui que ce soit en fait. Surtout pas quand leur mariage allait bien.

La réparti d'Alemdar la fit sourire un peu et lui fit du bien. Il ne semblait pas prendre mal le soudain changement dans l'atmosphère, elle lui en fut reconnaissante.

La voix de Taver la fit sursauter. Elle savait qu'il pouvait choisir de s'adresser à qui il voulait, mais les compagnons du bosquet le faisait si rarement que cela la troubla un instant. Cependant, le ton amusé et taquin la mit à l'aise, ou enfin, par rapport à lui, pas la situation.

Elle sourit et décida de répondre avec aplomb et humour. Elle savait aussi que le moment viendrait rapidement de s'expliquer, elle ne rechignerait pas à faire son devoir. Elle se doutait bien qu'il lui faudrait len parler un jour ou l'autre de toute façon. C'était une information importante pour Alemdar, pour le reste du cercle. Elle avait juste espéré réussir à trouver un moment pour en discuter avec Raimon et Isabeau avant, mais là, c'était trop tard. Elle ne pouvait plus lier son attirance pour le beau héraut, et il fallait crever l'abcès.

Préférant resté polie, cependant, elle s'adressa à Alem.

"Et qu'est-ce qui ferait plaisir à ton compagnon ? Il est vrai qu'il n'est pas juste de te gâter et de ne pas le faire pour Taver."

Elle reprenait un peu le contrôle sur elle, et plaisanté faisait du bien. Elle n'aurait jamais pensé se sentir aussi à l'aise, ni même être reconnaissante à Alem de faire de l'humour avec elle, mais elle l'était sincèrement en ce moment. Il méritait tout ce qu'elle avait apporté ce soir et beaucoup plus.

Héraut Alemdar

  • Hérauts
  • Héraut Grand Destructeur de Bibelots
  • Messages: 268
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier d'immigration
  • Compagnon ou Familier: Taver
  • Langues: [ Rethwellan - Valdemaran ]
"Hum..."

Des titres.

Cette fois, le Compagnon du Bosquet ne s'était adressé qu'a son élu.

"Des titres."

Des domaines.

"Des domaines."

De l'argent.

"De l'argent."

Ah non, merde, je suis pas humain.

"Ah non, merde, il est pas humain."

Alem fit un clin d'oeil à sa collègue avant de s'étirer.

"Ce qui manque à sa vie, pour le moment c'est que je l'écoute un peu plus. Et tu ne me changeras pas sur ce point-là, ma chère..."

Et soudain, l'Attitré redevint sérieux.

"Enora. Quel est le problème avec Isabeau? Si ça affecte ton efficacité, je dois le savoir."
« Modifié: 06 juin 2021, 05:01:32 par Héraut Alemdar »

Pour les mp, voyez avec la grise qui aspire à devenir archiviste, là, Isabeau de Girier, me semble

Héraut Enora

  • Hérauts
  • Mignonnette blanc sur blanc
  • Messages: 680
    • Voir le profil
  • Fiche: Dossier de Héraut
  • Compagnon ou Familier: Jorel
  • Âge: 23 ans, 1ere Déca automne
  • Langues: Valdemarien | Shin'a'in | Hardonien | (oral) Karsite | (oral) Tayledras
Avant la fin de la tirade entre Alemdar et Taver, Enora riait au éclat. La tête que faisait le héraut du Roi, et les paroles, c'était vraiment amusant, et aussi, ça lui faisait du bien d'en rire un peu avant de se jeter à l'eau et de tout raconter. Elle avait confiance qu'Alemdar ne rirait pas d'elle, mais on n'efface pas presque toute une vie à essayer d'être constamment parfait, et de ne jamais se sentir suffisamment adéquate, en une année. La petite voix qui la suivait depuis l'enfance lui répétait constamment que ce n'était ni honorable ni convenable de tomber amoureuse de Raimon. Mais elle ne pouvait pas contrôler ses sentiments, pas plus qu'elle n'avait de raison de se sentir honteuse de l'avoué à Alemdar.

Néanmoins, elle rassembla son courage quand il lui pose finalement la question. Rire lui avait fait du bien. Jorel restait silencieux dans son esprit, mais Enora savait que c'était parce que les compagnons ne se mêlaient pas de ce genre de chose. Sans vraiment l'avoir décidé, le regard de la jeune femme se baissa sur ses mains qui se tordait sur ses genoux. Elle se lança avec son courage habituelle cependant. Et si elle était rouge de honte, elle n'omit rien, et fonça dans la conversation comme elle le faisait au combat.

"J'ai des sentiments pour Raimon. Il ne s'est rien passé, ni ne se passera jamais rien. Il est marié à Isabeau, mais me retrouver face à elle, surtout si on doit protéger la Reine, je crois que ce serait une distraction qui serait dangereuse pour moi. Je ne sais pas si elle le sait, je n'en ai même pas parlé avec personne encore. Seul Jorel sait. Mais voilà, je ne peux pas refouler mes sentiments, j'ai essayé."

Il ne restait plus qu'à attendre le verdict. Elle savait que c'était mal, elle savait toutes les raisons qui font qu'elle n'aurait jamais dû tombé amoureuse du héraut du maréchal. Surtout qu'elle avait le plus grand respect pour Isabeau. Elle se sentait sale, même, d'espéré qu'il se passe quelque chose entre eux un jour.