Auteur Sujet: [Scénario] Attrape-(Pierre-)Cœur  (Lu 591 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Conteur

  • Plume de scénario
  • Messages: 279
    • Voir le profil
[Scénario] Attrape-(Pierre-)Cœur
« le: 11 juillet 2014, 11:46:17 »
Entre la 5e décade de printemps et le début de la 3e décade d'été 1481- Salle de la Pierre-Cœur - épisode précédent ICI

Après leur grande séance sur la Pierre, ils étaient parvenus à la conclusion qu'elle subissait une contamination constante par une substance inconnue d’origine magique, probablement créée par un groupe de mages noirs.

Les mages tentaient maintenant de découvrir par quels moyens et à partir d’où sévissait le groupe de mages noirs forcément impliqués dans cette abomination. Pierrelune laissa ces recherches à d’autres. Elle n’avait pas l’imagination nécessaire ni l’expérience pour tenter de réfléchir comme un mage du sang. Et elle n’en avait pas envie. Elle était par contre parfaitement compétente pour travailler sur la Pierre-Cœur elle-même et tenter de ralentir sa dégradation.

Après leur séance, Arbretempête et elle s’étaient immédiatement mis en quête d’un cristal pouvant jouer le rôle de fausse Pierre-Cœur. Heureusement pour eux, quelques décades plus tôt, un groupe de bleus de dernière année accompagnés d’un professeur étaient partis en exploration au Nord, pour étudier la géographie locale, et ils avaient découvert parmi les rochers du Col du Bossu un gisement de quartz. Ils avaient donc rapporté plusieurs pierres, dont une de taille plus qu’impressionnante. Une fois sortie de sa gangue de granit, elle faisait la taille d’une tête, et pesait bien plus lourd. Sa clarté et sa pureté en faisaient une pierre d’exception que tout joaillier aurait rêvé de posséder. Mais, plutôt que de la revendre, elle avait été gardée, avec les autres pierres ramenées de l’expédition, sur la base d’un pressentiment. Or ici, à Haven, on faisait grand cas des pressentiments et prémonitions. Aussi, quand Arbretempête se mit en quête d’une pierre, on lui parla rapidement de ce grand cristal, et le professeur de géographie qui le conservait le lui donna sans même poser de question. L’objet était idéal pour la focalisation et la manipulation des énergies. Il était évident que la découverte d’une telle pierre si peu de temps avant qu’on en ait le besoin urgent, était un signe des Dieux, quels qu’ils soient.

Pierrelune passa plusieurs jours à inspecter et sonder le cristal. Avec Sourcedésert, elles firent transiter en continu, pendant plusieurs marques, de l’énergie à travers la pierre. Pierrelune la marqua magiquement, l’habitua au contact magique et fixa l’unité du cristal. Puis vint le moment de diviser la pierre en de multiples fragments. Sourcedésert et elle passèrent de nombreuses marques à étudier la structure atomique du cristal, afin de définir les lignes de cassure. Quand elles furent certaines d’avoir le bon schéma, il ne leur fallut qu’un instant pour découper la pierre. On entendit à peine le bruit de verre brisé qu’elle produisit, et elle semblait toujours intacte. Puis Pierrelune vint frôler le cristal du bout des doigts, et celui-ci se sépara en une multitude d’éclats réguliers, en forme de prisme hexagonal terminé d’un côté par un rhomboèdre, de l’autre par une cassure conchoïdale.

Après avoir vérifié que les fragments formaient toujours un unique réseau d’énergie, Pierrelune put commencer à les connecter aux lignes qui arrivaient à la vraie Pierre-Cœur. Elle en déplaça la moitié vers les nouveaux cristaux, ne laissant que les lignes les moins contaminées pour la Pierre. Puis, mages et étudiants placèrent les éclats selon les indications du jeune Adrien, qui était celui qui percevait le plus clairement les zones de contamination. Pendant toute l’opération, Pierrelune et Sourcedésert durent maintenir la cohésion magique des fragments, afin de préserver l’existence métaphysique de l’ancien cristal. Quand tout fut en place, Pierrelune fixa la structure magiquement, physiquement et métaphysiquement pour créer une fausse Pierre-Cœur, pendant que Sourcedésert, à l’instant même où se fixait le leurre, plaçait un bouclier sur la vraie Pierre-Cœur, l’isolant de sa réplique.

Après quelques jours, la contamination de la Pierre-Cœur se stabilisa. Petit à petit, avec une infinie prudence, on commença les travaux de purification. La fausse Pierre-Cœur fut placée sous surveillance constante. On espérait ainsi être prêt au moment où ceux qui avaient contaminé la Pierre penseraient leur but atteint et passeraient à la prochaine étape de leur plan.

Il ne fallut que quelques décades pour que le leurre soit totalement contaminé. Le cristal, si clair à l’origine, avait pris une teinte rougeâtre, presque violette par endroit, et pulsait en répandant une lueur malsaine autour d’elle. La vraie Pierre n’était pas encore purifiée. Pour terminer ce travail, il faudrait se débarrasser du leurre, et donc se débarrasser de ceux qui l’attaquaient.

Au début de la 3e décade d'été, tous les mages étaient sur le qui-vive. Pierrelune et Sourcedésert commencèrent à se relayer constamment à côté de la Pierre-Cœur, tandis que dans la pièce d’à côté, les adeptes, maîtres et compagnons se tenaient prêts à intervenir à la moindre alerte.

[Suite ICI]
« Modifié: 16 juillet 2016, 10:40:10 par Conteur »