Auteur Sujet: [Rp d'intro Isibeal] Quelle plaie!  (Lu 1043 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Thalyana

[Rp d'intro Isibeal] Quelle plaie!
« le: 05 août 2014, 17:41:10 »
6e jour de la 5e décade d'été 1481 - Maison de Guérison

Thalyana remplissait aujourd’hui un rôle dans la Maison de Guérison qu’elle n’avait jamais rempli. Elle s’occupait des étudiants de deuxième année lâchés dans l’arène. Elle était leur Guérisseuse référente pour la journée. Cela consistait en gros à se promener de lit en lit pour se faire expliquer par des étudiants bafouillant (dont certains à peine plus jeunes qu’elle) les soins à apporter pour chaque cas. Elle corrigeait les diagnostics, approuvait les soins et supervisait les gestes médicaux. C’était à la fois intéressant et extrêmement répétitif, car on ne confiait aux étudiants de deuxième année que des cas légers.

Alors qu’elle corrigeait la pose d’un bandage, elle fut hélée par la personne en charge du tri des patients.

« Tu peux t’occuper du suivant, s’il te plaît. Y a plus personne de disponible. Dans la salle une. »

Thalyana approuva d’un signe de tête et finit ses explications avant d’aller voir ce nouveau patient. Avisant une étudiante désœuvrée, elle lui fit signe de la suivre. Arrivée à l’entrée de la grande salle de soin, elle se retourna et parla bien fort, pour être entendue de tous :

« Je suis dans la première salle d’examen. Venez me chercher avant de pratiquer n’importe quel geste que je n’aurais pas approuvé. »

Elle ne prenait pas trop de risques, vu qu’elle s’occupait du dernier lit quand on l’avait appelée.

Elle repartit en direction de la salle d’examen, vérifiant que son étudiante était sur ses pas. Entrant dans la pièce elle fronça les sourcils, puis avisant le bandage imbibé de sang, elle eut un haut-le-cœur, merci à sa grossesse qui la rendait sensible à des choses qui la laissaient auparavant de marbre. Elle s’appuya sur le cadre de la porte pour reprendre ses esprits. Elle reconnut alors le soldat Mick, qui était parti avec elle en Hardorn. Un brave homme.

« Bonjour soldat Mick. Vous avez eu un petit problème à l’entraînement ou ...? »

« Un râtelier m’est tombé dessus. J’ai pris une épée en plein de l’épaule. Heureusement c’est la gauche. »

« Heureusement... » C'était une manière de voir les choses.

Thalyana se tourna vers l’étudiante.

« Peux-tu ... Tu t'appelles comment? Peux-tu s’il te plaît enlever ce bandage de fortune ? Et il faut découper sa tunique. On va regarder cette plaie. Moi je vais préparer de quoi nettoyer tout ça. Tu as tout le matériel nécessaire là, sur le plateau.»
elle indiqua un petit plateau métallique posé sur une petit table à côté de la table d'auscultation. Puis, elle s'adressa au soldat d'un ton chaleureux, avec une pointe d'humour.« Désolé Mick, je vais devoir découper votre vêtement. »

« Pas de problème ma petite. Mais tu dis pas au Lieutenant que tu m'as vu presque tout nu, ou je vais souffrir au prochain entraînement. »

Elle se contenta de lui sourire avec chaleur.
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Isibeal Greenfield

Re: [Rp d'intro Isibeal] Quelle plaie!
« Réponse #1 le: 06 août 2014, 19:39:19 »
Silencieuse, studieuse surtout, Isibeal prenait des notes comme à l'accoutumé sur le dernier cas visité aujourd'hui. Juste le temps de relèver son regard de ses écrits, qu'elle surprit le signe de la résidente Thalyana. Son air stoïque pouvait bien induire en erreur mais, la jeune apprentie se trouvait être bouillante d'impatience de s'occuper d'un cas plus grave que ceux habituellement confiés à ses soins.

Elle suivit donc en silence sa supérieure jusqu'à la salle d'examen où patientait un soldat. Concentré sur le bandage imbibé de sang, Isibeal ne fit absolument pas attention à la réaction de Thalyana et pénétra dans la pièce. Elle n'osait pas pour l'instant prendre la parole préférant écouter d'une oreille attentive l'échange entre le dénommé Mick et sa résidente.....

Et ne put que tenter de masquer le rire léger qui venait de s'échapper d'entre ses lèvres à la remarque du soldat sur sa chance d'être droitier.  

..... Avant de se reprendre très rapidement et de décliner son identité.

- Isibeal madame. Je m'en occupe tout de suite.


La jeune femme s'approcha et déposa une main douce sur l'épaule du patient. . Avec minutie, elle commença à découvrir la blessure.  

- Si jamais je vous fais mal monsieur, n'hésiter pas à me le faire savoir.

Le bandage se retrouva bien vite dans un récipient adapté à son usage souillé et déjà la paire de ciseaux ornait la main de l'étudiante. Qui pratiquait immédiatement une découpe certes lente mais, avec grande précaution.
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Thalyana

Re: [Rp d'intro Isibeal] Quelle plaie!
« Réponse #2 le: 09 août 2014, 09:07:48 »
Thalyana ne s’habituerait jamais à se faire appeler “madame” ou “dame”. Elle se reconnaissait à peine dans cette dénomination et elle la jugeait assez peu appropriée dans son cas.

« Appelle-moi Guérisseuse Thalyana, ou Thalyana, c’est égal. Mais pas “madame”. Ce sont les patients que l’on appelle ainsi. »
Elle expliquait cela avec un sourire.

Elle alla ensuite chercher des linges propres, un broc d’eau chaude et une bouteille de teinture d’achillée et de sauge qu’elle posa à côté de la table où se tenait le soldat. Isibeal s’occupait maintenant de découper minutieusement la tunique du soldat. Thalyana voyait toute l’application qu’elle y mettait, de crainte de mal faire et sans doute de blesser le patient avec les ciseaux. Elle attendit que la jeune fille ait terminé de découper le vêtement pour venir l’aider à dénuder le torse du soldat.

« C’est bien, tu t’appliques beaucoup. Mais prends garde à ne pas perdre de temps sur des gestes préliminaires comme celui-ci. Dans la plupart des cas, les petites coupures sans gravité que tu causeras au patient n’auront aucune importance, en comparaison de la plaie à soigner. La vitesse est primordiale. »


Tout en parlant, Thalyana prit un linge et le plongea dans l’eau chaude. Elle commença ensuite à nettoyer précautionneusement la zone entourant la plaie. Elle fit signe à Isibeal de l’imiter et observa ses gestes.

« Nettoie la blessure maintenant. Vas-y doucement, sans trop appuyer. Mieux vaut tamponner plusieurs fois. Sinon tu risques d’abîmer les lèvres de la plaie. »

Une fois la blessure propre, elle demanda à la jeune fille de la décrire.

[Le bras présente une grosse entaille, d’environ 10 cm de long, dans le biceps, très profonde. Elle n’atteint heureusement pas l’os. La plaie saigne de manière continue. Les bords sont nets. (Je te laisse reformuler ça avec tes mots)]

Elle écouta attentivement l'étudiante et apporta quelques précisions.

« La manière dont la plaie saigne indique qu’aucune artère n’a été sectionnée, ni probablement aucune veine d’importance, car le flot serait plus important. Maintenant, décris-moi comment tu soignerais ça. » Elle sourit au soldat. « C’est une étudiante, et elle doit apprendre à mettre en pratique ce qu’elle a appris. Désolée si c’est un peu plus long que d’habitude. »

Le soldat avait l’air ravi d’avoir deux jeunes femmes pour le soigner.

« Pas de problème. J’ai tout mon temps maintenant. Je vais pas pouvoir retourner à l’entraînement tout de suite, je pense. »
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Isibeal Greenfield

Re: [Rp d'intro Isibeal] Quelle plaie!
« Réponse #3 le: 17 août 2014, 21:53:59 »
Les deux femmes étaient loin d’être de très bonnes connaissances pour ce permettre cette marque de familiarité. Isibeal ne pouvait donc ce résoudre à nommer directement sa supérieur sans un titre démontrant le rang hiérarchique les séparant. La voix de son maître en protocole ne cessait d’hurler dans son esprit à chaque heure de la journée à chacun de ses faits et gestes…. Acquiesçant de la tête, la jeune femme se corrigea immédiatement.

  - Oui Guérisseuse Thalyana !

Apprendre, retenir, appliquer ! Ce leitmotiv qui se répétait en boucle sous son crâne depuis ses débuts au Collégium, enregistra les conseils  offert par Thalyana lorsque cette dernière l’aide à dénuder le patient. Son manque de pratique se reflétait énormément dans son travail et avoir les connaissances appropriées ne suffisait généralement pas dans son travail.

  - Je prends note de votre remarque Mada… Guérisseuse Thalyana.

Il n’y avait guère autre chose à ajouter sur ce point précis. Et puis Isibeal n’aimait guère parler pour meubler les silences, préférant s’exprimer uniquement si cela était nécessaire. Observant les gestes de sa supérieur avec attention, elle n’hésita pas une seconde à prendre un linge dès qu’elle y fut invitée. A l’instar de Thalyana, elle travailla avec minutie, tamponnant lorsque cela était nécessaire. Bien que cela ne fût pas un cas universitaire, cette liberté de parole lui faisait plaisir. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres !

- L’entaille se situe au niveau du biceps. Une dizaine de centimètre à premier vue … Isibeal nettoya le sang une nouvelle fois avant de déposer un doigt de chaque côté de la blessure. Elle se trouve être très profonde mais ne semble pas atteindre l’os. Autre bon point, les bords nets de votre blessure ne devrait pas laisser une horrible cicatrice monsieur.

Les précisions apportées par sa supérieur se trouvaient être intéressantes. Importantes surtout pour soigner le patient.

  - Il me semble que des points de suture suffiront amplement à refermer cette blessure. Accompagné d’une bonne dose de repos le temps nécessaire à la cicatrisation…
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Thalyana

Re: [Rp d'intro Isibeal] Quelle plaie!
« Réponse #4 le: 18 août 2014, 11:44:51 »
Isibeal observa bien attentivement la plaie. C’était une étudiante très consciencieuse et appliquée. Puis elle énonça le traitement qu’elle jugeait approprié. Thalyana sourit.

« Effectivement, si nous étions en face d'un élève,  d'un marchand ou d'un clerc, c'est aussi ce que je proposerai. » Elle consulta le soldat. « Mick...  dites-moi, combien de temps réussirez-vous à rester tranquille ? »

« Avec la guerre,  pas longtemps ma petite. Une décade. Après je me sentirai trop coupable pour rester à me reposer. »

Thalyana eut un sourire un peu triste, mais hocha la tête en signe d’assentiment. Puis elle s’adressa à l’élève.

« Il faut prendre en compte le patient autant que la plaie. Ceux qui comme Mick savent qu'il existe des moyens plus rapides ont rarement la patience d'attendre le temps nécessaire pour que la cicatrisation naturelle ait lieu. Surtout ces temps avec la guerre. Si un Héraut de terrain se présente avec une telle plaie, il ne faut pas hésiter à utiliser la Guérison. Par contre, pour un étudiant, il convient effectivement de suturer et peut-être d’engager le processus de guérison avec une petite intervention du Don. Les plaies risquent moins de s’infecter. Et il faut avouer que c’est pour cela que les gens viennent chez les Guérisseurs, et pas simplement chez un herboriste ou un barbier. »

Pendant leur première année, les étudiants utilisaient très peu leurs Dons. On leur apprenait d’abord les soins non magiques, l’hygiène, l’herboristerie, et des tas d’autres choses dont l’éthique. Ils entraînaient leurs Dons pendant des cours, apprenant d’abord à dresser des boucliers pour protéger leur Empathie, et ensuite, ils apprenaient à utiliser la Guérison. Mais ils ne participaient pas à de vraies séances de Guérison. On attendait qu’ils maîtrisent mieux leurs Dons. Il était donc normal qu’une étudiante entrant en deuxième année ne pense pas à utiliser la Guérison. Elle n’avait pas été habituée à y recourir.

« Nous allons donc poser quelques points, puis nous lancerons une séance de Guérison. Comme ça, normalement, d’ici quelques jours, on pourra enlever les fils, et il pourra retourner à l’entraînement d’ici une décade. »

Elle s’interrompit pour enduire un linge encore propre de teinture d’achillée et de sauge et commença à désinfecter la plaie.

« D’abord je nettoie la plaie avec la teinture d’achillée et de sauge. Pourquoi ai-je choisi cette teinture-là ? L’achillée stoppe les saignements, tandis que la sauge est antiseptique. »

Elle fit signe à Isibeal de prendre le relais. Puis elle s’occupa de préparer l’aiguille et le fil ciré qu’elle reposa sur le plateau. Quand l’étudiante eut terminé de nettoyer la plaie avec la teinture, elle lui montra l’aiguille.

« Tu as déjà fait des points aujourd’hui, non ? Sinon c’est l’occasion de commencer. Je t’en prie, vas-y. »
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Isibeal Greenfield

Re: [Rp d'intro Isibeal] Quelle plaie!
« Réponse #5 le: 20 août 2014, 20:12:53 »
Isibeal se redressa pour être droite comme un ‘’i‘’, croissant les bras derrière son dos pour écouter avec attention. Tant les informations sur le patient que les conseils et l’analyse personnelle de Thalyana. Avec un air très sérieux sur le visage, elle hochait la tête de temps à autre pour signifier qu’elle comprenait ce qu’on lui expliquait. Bien que son avis diffère de celui de sa supérieure, elle ne fit aucunes remarques concernant ce point précis. Car si dans son argumentation, la jeune femme n’avait mentionné la Guérison ce fut pour une raison précise. A ses yeux, ce Don ne devait être réservé qu’au cas les plus graves, qu’il fallait mieux parfois laisser le temps faire son œuvre plutôt que de vouloir jouer avec Mère Nature. Puisqu’au final le verdict ne faisait pas partie de ses prérogatives, l’étudiante s’inclina avec grâce.

-  Il en serait fait selon votre décision Guérisseuse Thalyana.

Silencieuse, attentive, Isibeal prêtait attention aux moindres faits et gestes de l’autre guérisseuse. Elle prit entre ses doigts le linge imbibé de la teinture d’achillée et de sauge lorsqu’on le lui demanda et l’appliqua doucement sur la blessure du soldat. Mise en confiance par la douceur de Thalyana, elle prit la parole pour ajouter un détail qui lui semblait important.  

-  Puis-je recommander également l’utilisation d’huile essentielle d’armoise pour aider à la cicatrisation.

A peine déposa-t-elle ce qui se trouvait dans la paume de sa main que déjà, sa supérieure lui désigna l’aiguille à sa portée. Il était étrange que la première pensée qui lui venait à chaque fois qu’elle se trouvait en présence d’une aiguille soit pour sa défunte mère pourtant, elle ne pouvait s’empêcher de se remémorer ses longues heures à coudre au coin du feu en sa compagnie… à ronchonner contre cette tâche qu’elle trouvait répétitive et barbante.  Et dire qu’à présent, elle aimait bien cette activité ! Cette simple idée engendra un léger rire qu’elle ne put réprimer à temps, s’élevant dans la pièce à la suite des paroles de Thalyana.

-  Je suis vraiment désolé, je ne voulais pas ! Déclara-t-elle confuse en baisant le regard vers le sol. Je pensais juste à ma mère qui aurait levé les yeux au ciel en me voyant tenir une aiguille avec plaisir… !

Elle ne put retenir également ce sentiment de tristesse qui lui échappa car, la disparition de sa mère était encore une blessure bien trop fraîche dans son cœur.
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Thalyana

Re: [Rp d'intro Isibeal] Quelle plaie!
« Réponse #6 le: 21 août 2014, 16:19:23 »
*Ouh la la, quel ton ! *

À lui seul, il indiquait que l’étudiante n’avait pas apprécié d’être corrigée. Thalyana pouvait le comprendre. Mais elle préférait les élèves qui argumentaient et défendaient leur opinion à cette abdication polie.

« Une coupure aussi profonde pourrait handicaper longuement un soldat de métier comme Mick, sans Guérison en tout cas. Car durant le temps nécessaire à la cicatrisation, il ne pourrait pas faire travailler son muscle, et même une fois les points retirés, il garderait une gêne au niveau du bras qui lui ferait perdre de la dextérité. »


Elle espérait qu’avec l’éclairage supplémentaire qu’elle venait d’apporter, Isibeal accepterait mieux son diagnostic. Il était parfois difficile pour les élèves Guérisseurs — Thalyana était aussi passée par là — d’accepter leur Don comme quelque chose faisant partie intégrante de la médecine de Valdemar, et qu’il convenait d’utiliser. Évidemment, des tas des maladies et de blessures guérissaient très bien sans Don. Mais il était ridicule de ne pas utiliser tous les outils à leur disposition simplement par conviction religieuse ou même par crainte de soi-même. Ou parce que le Don devait servir à des cas “plus nobles”. Mais si la plaie de Mick s’infectait, cela demanderait beaucoup plus d’énergie que de l’avoir simplement Guéri la première fois.

« Il faut faire attention avec les corps gras sur les plaies. Ça peut ramollir les croûtes, ce qui entraîne la formation de cicatrices douloureuses et vraiment peu esthétiques. Les teintures ou infusions d’armoise sont plus adaptées à ce genre de plaies. »

Alors qu’elle confiait l’aiguille à Isibeal, celle-ci fut prise d’un fou rire. Thalyana la regarda d’un air interrogatif et celle-ci s’expliqua bien vite. La comparaison semblait douteuse à la Guérisseuse, mais après tout, pourquoi pas ? Bien que ces travaux de couture aient rarement hurlé de douleur quand elle piquait mal l’aiguille. Quant à recoudre un patient avec plaisir... c’était une question de goût. Elle gardait trop en mémoire le souvenir de sa première suture, à vif, sur un bûcheron de son village pour apprécier ça.

Elle jeta un coup d'œil à Mick qui semblait à la fois perplexe et amusé. Elle lui jeta un regard désolé avant de s'adresser à Isibeal.

« Je comprends, même s'il est assez malvenu de rire devant un patient. Reprends tes esprits avant de commencer à suturer. Prends ton temps. »

Elle observa du coin de l’œil la jeune fille qui commençait à suturer tout en discutant avec le soldat. Il fallait lui changer les idées. Elle prit des nouvelles des soldats qu’elle connaissait par leur nom et s’enquit du morale des troupes.

« Pas besoin de faire trop de points » précisa-t-elle à l’étudiante qui avançait tranquillement dans sa tâche. « Quand tu auras fini, je t’expliquerai comment on procédera pour la suite. »
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Isibeal Greenfield

Re: [Rp d'intro Isibeal] Quelle plaie!
« Réponse #7 le: 26 août 2014, 01:24:10 »
Contrairement à de nombreux camardes de promotion, Isibeal se trouvait être de loin la moins bornée des étudiantes. Elle savait également reconnaître lorsqu’elle avait tord mais surtout, le confesser à qui de droit.

- Ce sont là des conséquences qui ne me sont absolument pas venues à l’esprit.  

Il y avait toujours cette manie de s’exprimer clairement ; poliment et doucement cependant ; sans fioriture dans les phrases qu’elle construisait. Pour elle, il y avait la majuscule de départ et le point d’arriver, le chemin entre devait être le plus souvent le plus court possible. Et lorsque l’essentiel était dit, pourquoi en rajouter une couche !

- Même si nous la diluons avec une huile végétal ?!

Le ton employé prouvait à l’autre guérisseuse que la réponse l’intéressait réellement. Les femmes de son village utilisaient fréquemment un mélange d’huile d’armoise et d’huile d’amande pour aider à la cicatrisation. Car une utilisation pure risquerait d’irriter la peau, une conséquence guère appréciée par le patient.

La remarque de Thalyana engendra une coloration des joues d’Isibeal qui ne parvenait à détacher son regard du sol. Le carrelage se trouvait souvent très attractif lors d’une remontrance.

- Je vous prie d’accepter mes excuses Monsieur pour ce manque de professionnalisme. Cela ne se reproduira plus.

Ses problèmes personnels n’avaient absolument à rejaillir sur le côté professionnel de sa vie. Elle s’accorda quelques secondes pour refouler tout ceci dans un coin de son esprit, respirant doucement les yeux fermées. Une fois prête, elle commença à suturer à l’aide de points simples séparées. La technique utilisée par presque tous les élevés du Collegium des guérisseurs et l’une des plus simples à mettre en œuvre . Elle avait opté pour ceux là car, ils étaient également les plus rapides à réaliser et puisque le Don de Guérison se trouvait être de la partie pour accélérer la cicatrisation, nul besoin d’en faire des plus compliqués.

- J’ai terminé …

Annonça-t-elle après une bonne vingtaine de minutes d’un travail minutieux. Rapide à réaliser ne voulait pas forcement dire bâclé pour autant. Elle ne souhaitait pas non plus que le pauvre Soldat se retrouve avec une cicatrice très laide.
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Thalyana

Re: [Rp d'intro Isibeal] Quelle plaie!
« Réponse #8 le: 26 août 2014, 08:47:45 »
Thalyana se demanda brièvement en quoi diluer une huile essentielle dans une autre huile pouvait résoudre le problème. Il s’agissait toujours d’un corps gras.

« Le problème se pose avec n’importe quel corps gras. L’eau ramollit les croûtes, mais l’huile tout autant, et parfois plus durablement. Personnellement, je préfère que les gens ne mettent rien du tout sur les plaies. Ça limite les risques d’infection, en plus. Par contre, l’huile essentielle d’armoise est très bonne à appliquer sur des cicatrices récentes. Elle aide à assouplir la peau et favorise la création de nouveaux tissus. »

Isibeal eut le bon goût de rougir après son fou rire déplacé. Elle s’excusa même auprès de son patient, ce que Thalyana approuva d’un signe de tête.

La Guérisseuse observa les premiers points, puis, rassurée quant à la technique de la jeune fille, la laissa brièvement pour aller chercher un tabouret. Elle pouvait sans problème utiliser son Don malgré sa grossesse. Mais son énergie n’était pas infinie, et elle se sentait souvent un peu faible après. Elle avait donc pris l’habitude de s’asseoir. Elle prit garde à ne pas bousculer l’étudiante pendant qu’elle installait son siège près de la table d’auscultation.

Quand Isibeal annonça avoir terminé, Thalyana vint regarder les points.

« Très bien. Je te laisse ranger ton matériel avant de passer à la suite. »

Elle s’assit sur son tabouret et attendit que la jeune fille ait fait de l’ordre autour d’elle. Puis elle reprit.

« Comme c’est la première fois que tu vas pratiquer la Guérison sur un vrai patient, je m’occuperai de diriger. Toi tu devras simplement laisser ton Don agir. Je ne sais pas quel processus mental tu utilises pour l’activer. C’est très personnel. Moi je chantonnais, au début. Maintenant je n’ai plus besoin de faire quelque chose de particulier. Mais ne te gêne surtout pas de faire ce qui est nécessaire pour utiliser ton Don. »


[Je te laisse expliquer ce que ton personnage fait pour activer son Don.]

Quand elle avait appris à utiliser la Guérison, Thalyana avait réalisé que le fonctionnement du Don, qui accélérait la guérison naturelle en ramenant le corps dans un état “sain”, lui rappelait une comptine que le vieux soigneur du village chantonnait. Elle avait, disait-il, le pouvoir d’accélérer la guérison. Repenser à cette chansonnette lui donna soudain mauvaise conscience. Elle avait promis qu’elle la mettrait par écrit, en se faisant aider d’un Barde pour la notation musicale. L’idée était de l’étudier pour vérifier si effectivement, elle n’avait pas des vertus magiques. Elle se jura d’aller voir un Barde à la première occasion.

Après quelques instants, elle estima que l’étudiante était parvenue à activer son Don. Elle fit de même puis demanda :

« Tu es prête ? Donne-moi la main. »

Thalyana prit la main d’Isibeal. Elle ferma brièvement les yeux pour bien sentir que le contact s’était établi entre elles. Elle ne perçut pas grand-chose au premier abord[exp:xnajs1np]1[/exp:xnajs1np]. Elle se força à respirer pour entre en résonance avec Isibeal, puis enfin, elle sentit le picotement familier[exp:xnajs1np]2[/exp:xnajs1np].

« Tu sens l’énergie qui circule entre nous ? Nous allons pouvoir commencer. »

________________________________________
1. 1d10 : 3
2. 1d10 : 8
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Isibeal Greenfield

Re: [Rp d'intro Isibeal] Quelle plaie!
« Réponse #9 le: 02 septembre 2014, 20:55:16 »
Hj : Arf la course au déménagement est enclenchée… post express !

Le matériel fut rangé avec une certaine rapidité et surtout une extrême propreté ! Hochant la tête avec sérieux, elle se plaça debout près du soldat avant de fermer les yeux pour ce concentrer. Inspirant, expirant … à plusieurs reprises avec lenteur, Isibeal laissa le vide s’installer dans son esprit. Il lui fallut plus d’une dizaine de minute pour parvenir à une sérénité intérieur qui lui permit d’activer le don que la Déesse lui avait accordé à la naissance.

La jeune apprentie avait toujours préférer ce réfugier dans le silence et la méditation pour contrôler ses talents ou activé sa réflexion. Cette état lui permettait d’analyser la situation sous tous les angles et lui permettre d’agir en toute connaissance. Elle tendit ses mains en conservant les yeux clos et noua ses doigts avec ceux de Thalyana. Rien ne semblait provenir de se premier contacte et alors qu’Isibeal pensait que le soucie venait de sa maîtrise inexpérimentée, elle sentit soudainement l’énergie circuler entre elles. Rassurée sur ses compétences, elle répondit simplement.

- Oui, je la ressens également. Je suis prête !
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Thalyana

Re: [Rp d'intro Isibeal] Quelle plaie!
« Réponse #10 le: 04 septembre 2014, 12:40:48 »
Thalyana attendit que Isibeal soit prête, puis elle approcha son autre main du bras de Mick et la maintint à quelque centimètre de la plaie.

« Mets ta main sur la mienne. »

Elle ajusta la position de sa propre main pour que le contact soit optimal. Puis elle expliqua :

« Tu sens bien les contours de la plaie ? Maintenant il faut visualiser le processus de guérison. Les bords qui se rejoignent, qui se soudent de l'intérieur vers l'extérieur. Chaque fibre musculaire doit se reconnecter avec l'autre partie d'elle-même, couche par couche. »
Elle prit une grande inspiration. « Allons-y ! »

Elle se concentra sur la plaie, sentant l'énergie circuler entre Isibeal et elle, puis entre elles et le patient. Celui-ci grimaça un peu quand le processus s'engagea. La Guérison magique était certes plus rapide, mais aussi beaucoup plus fatigante et douloureuse.

Elle sentit les fibres les plus profondes retrouver leur intégrité et les bords se rejoindre doucement, commencer à se souder. La liaison restait fragile et sans les points elle ne tiendrait pas. Mais c'était suffisant pour une plaie comme celle-ci. Elle rompit doucement le contact entre Isibeal et elle. Une grande lassitude l'envahit.

[Tu te sens un peu faible, comme si tu venais de courir sur une longue distance.]

Elle observa un instant la plaie. Elle semblait toujours bien nette et elle n'avait pas saigné durant le processus.

« Mick, comment vous sentez-vous ? Pas trop fatigué ? »

« Un petit coup de barre... mais c'est tout bon, ma petite. »

Elle sourit puis se tourna vers Isibeal.

« J'imagine que tu as trouvé que j'arrêtais très tôt. On venait à peine de commencer, n'est-ce pas ? En fait, c'est très difficile d'estimer le temps quand on guérit. Ça nous a déjà pris presque un quart de marque. » Elle sourit. « J'ai guéri les couches les plus profondes, et j'ai assuré un alignement optimal pour le reste de la plaie. C'est suffisant. Tu as des questions ? Sinon je te laisse faire un pansement. »
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Isibeal Greenfield

Re: [Rp d'intro Isibeal] Quelle plaie!
« Réponse #11 le: 12 octobre 2014, 21:04:24 »
Isibeal fit ce que Thalyana lui demanda et plaça sa main au dessus de celle de sa supérieure. Faisant de son mieux pour toucher au maximum celle de l'autre guérisseuse. A son tour, la jeune apprentie concentra son attention sur la plait et en focalisa ses contours. Hochant la tête en silence pour confirmer qu'elle comprenait  ce qui était attendu de ses dons, Isibeal souffla profondément avant d'entamer le travail.

L’énergie circulait entre les deux femmes, elle le ressentait jusqu'au plus profond de son être puis, celle-ci glissa jusqu'au soldat. Isibeal se concentra deux fois plus, visualisant chaque étape les une après les autres pour ne pas compromettre l'opération.  Bien que ses paupières fut closes, la jeune fille sût au plus profond d'elle même que les bords de la plaie se rejoignaient ! Grisé par la sensation, elle voulu en faire plus .... guérir entièrement la blessure du soldat puisque ses dons étaient utilisés, pourquoi faire si peu ....

Pourtant Thalyana en décida autrement, rompant avec douceur le lien les unissant. La fatigue s'abattit soudainement sur Isibeal ! Elle chancela quelques secondes avant de déposer une main sur le mur se trouvant à ses côtés. Elle se força à respirer plusieurs fois avant de prendre la parole.

-J'ai perdu la notion du temps je dois bien l'avouer. J'avais juste ressentie l'irrésistible envie de guérir la plait entièrement. Est-ce normal d'après vous Thalyana ?

La jeune femme se redressa complètement, poursuivant :

- La fatigue s’atténue t-elle avec la maîtrise ?
« Modifié: 18 octobre 2014, 15:50:03 par Isibeal »

Thalyana

Re: [Rp d'intro Isibeal] Quelle plaie!
« Réponse #12 le: 18 octobre 2014, 12:58:30 »
Isibeal fut prise de vertiges quand Thalyana rompit le lien et que la Guérison s'interrompit. La Guérisseuse s'inquiéta brièvement avant de se souvenir que c'était la première fois que l'étudiante utilisait son Don en situation réelle. Avoir des vertiges était donc normal. Mais elle regretta de ne pas lui avoir dit de s'asseoir. En même temps, Isibeal devait apprendre seule comment son corps réagissait à l'usage de son Don. D'ailleurs, elle se remit assez vite et questionna Thalyana.

«C'est normal oui. Mais c'est aussi une tentation très dangereuse. Tu sais évidemment que le plus grand risque pour un Guérisseur est de se vider totalement de son énergie. Il peut en mourir. Et il faut plusieurs Guérisseurs pour le remettre sur pied. C'est donc très important de savoir s'arrêter et d'utiliser le minimum d'énergie.»

Elle s'étira un peu avant de répondre à la seconde question.

«Pas vraiment. Mais on apprend à utiliser plus efficacement son énergie, et alors on en dépense moins. Mais utiliser le Don est fatigant. Ton énergie, après tout, est le prix pour le temps que tu gagnes sur la nature. Tu noteras que je me suis assise. Avec la grossesse, on a moins d'énergie pour le Don, alors on ressent encore plus la fatigue.»
Elle sourit. «Par contre, ta réserve d'énergie va encore croître. À ton âge, on n'a pas encore développé tout son potentiel.»

Elle fit quelques mouvements de tête pour soulager les tensions qui s'étaient installées dans sa nuque.

«Je te laisse donc faire un pansement. Ensuite je te conseille d'aller prendre un petit en-cas. Tu ne tiendras pas jusqu'au prochain repas sinon.»

Elle se tourna vers Mick.

«N'y touchez pas pendant sept jours au moins. Ensuite, revenez faire contrôler la plaie et changer le pansement. Si ça saigne, si ça fait mal ou si ça gonfle, revenez avant. On décidera dans sept jours si on doit vous laisser les fils plus longtemps, ou non. Quoi qu'il en soit, interdiction d'utiliser ce bras pendant au moins une décade et demie. Je préviendrai directement votre officier. Il vous donnera de quoi vous occuper intelligemment.»

«C'est vraiment nécessaire, ma petite?»

«Oui... je vous connais, vous, les soldats. Incapables de comprendre le mot repos.»

Sur ces bonnes paroles, elle se leva, vérifia qu'Isibeal faisait correctement le pansement, puis se dirigea vers la porte.

«Isibeal, je retourne voir les autres. Mick, soignez-vous bien. On se revoit dans sept jours.»

[Je te laisse clore]
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Isibeal Greenfield

Re: [Rp d'intro Isibeal] Quelle plaie!
« Réponse #13 le: 20 octobre 2014, 22:36:16 »
Contrairement aux mages les plus doués qui pouvaient puiser dans les nodes pour obtenir de l’énergie afin d'alimenter leurs dons, les guérisseurs eux ne pouvaient compter uniquement que sur celle fournit par leur propre corps pour cela. Sans oublier ; comme elle venait de le constater à l'instant ; de lutter contre irrésistible envie d'user de leurs dons au maximum. Surtout que cette envie se trouvait être exacerber généralement par l'empathie qui les caractérisait. En claire :  Problème à l'horizon et travail intensif dans les mois à venir. Comme l'expliquait Thalyana justement lorsqu'elle répondit à ses questions. A force de pratique, elle finirait par comprendre et savoir usé de ses dons avec parcimonie. Rassurée, Isibeal inclina la tête en signe de remerciement à sa supérieure.

- Il ne me reste plus qu'à pratiquer dans ce cas pour être à votre niveau Thalyana.

La jeune femme était peut-être maladroite parfois mais, elle était l'une de ses acharnées de travail qui ne songeait qu'à cela. Pour elle, avoir des dons rimait avec savoir s'en servir à la perfections des limites de ses derniers. Laissant d'ailleurs sa supérieure discuter des derniers détails avec le garde, Isibeal prépara tout ce qu'elle devait utiliser pour faire le pansement. Elle ne put s’empêcher d'avoir un sourire à la répartie de l'autre guérisseuse mais préférait conserver le silence pendant qu'elle travaillait. Elle releva la tête avant le départ de Thalyana pour lui répondre :

- Je vous rejoindrais une fois cela terminé et que je me serais sustentée.

Terminant son oeuvre quelques minutes après, elle eu un sourire envers le garde et lui dit :

-  Je ne vous apprends rien, si je vous dit de conserver le pansement propre et sec ! Je suis à votre disposition si nécessaire pour  le changer ou le refaire si jamais vous le désirez soldat Mick.


HJ : Clos pour moi aussi du coup ;p
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »