Auteur Sujet: [Enora/Fitz] Blanc sur Blanc  (Lu 1150 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Héraut Enora

  • Hérauts
  • Mignonnette blanc sur blanc
  • Messages: 549
    • Voir le profil
  • Compagnon ou Familier: Jorel
  • Âge: 21 ans, 1ere Déca automne
  • Langues: Valdemarien | Shin'a'in | Hardonien | (oral) Karsite | (oral) Tayledras
Re : [Enora/Fitz] Blanc sur Blanc
« Réponse #15 le: 29 août 2016, 19:49:51 »
Fitz était sage et Enora ne pouvait qu’acquiescer. Elle aurait dû avoir cette discussion avec lui longtemps auparavant, mais il n'était jamais trop tard pour changer, pour faire mieux. Il était un peu tard sans doute pour certaines de ses amitiés, mais elle se jura de faire mieux. Maintenant qu'elle savait, qu'elle comprenait son erreur elle était déterminé à faire mieux. Elle savait s'amuser petite, même si elle devait bien admettre qu'elle avait toujours été un enfant un peu sérieuse, petite elle aimait jouer, s'amuser, taquiner les gens. Elle avait envie de renouer avec cette partie d'elle-même. Elle sourit à Fitz, son regard plein de reconnaissance.

Avant qu'elle est put le remercier ou ajouter quoi que se soit, il la prit au dépourvu avec son éloge. Elle avait l'impression de ne pas du toute mériter cette foi qu'il avait en elle. Elle ne prétendait pas, ni même ne voulait réellement viser à être une des meilleurs hérauts. Elle laissait cela au Roi, à Saskia, aux gens réellement importants. Tout ce qu'elle voulait c'était faire ce qu'on attendait d'elle le mieux possible, pour Valdemar, pour les gens qu'elle avait jurer de protégé, pour ses amis et toutes les vies qui dépendait d'elle.

"Je... merci, mais tout ce que je veux c'est faire de mon mieux, protégé le plus de gens possible. Pour le reste, je crois que je préfère laisser la grandeur au grand de ce monde. Je ne suis, heureusement, qu'une Héraut ordinaire parmi tous les autres. J'ai entendu tout ce que tu m'as dit, et merci beaucoup. Jusqu'à maintenant je ne m'étais pas rendu compte que je m'isolais, que je fuyais les autres. J'ai beaucoup de choses à changer, à apprendre, mais je ferai de mon mieux pour le faire. Après la trahison d'Elryk, je me suis enfermer, j'ai laissé mes amis partir, j'ai laissé le travail me submerger au lieu d'affronté le monde et je n'aurais pas du. Mais je sais maintenant que ce n'était pas la bonne solution. Je ne sais pas comment je vais faire, m'y prendre pour concilier les deux, mais je ferai de mon mieux pour apprendre..."

Elle lui sourit, avec un peu de tristesse aussi. Son départ arrivait à grands pas.

"Nos discussions et notre amitié vont me manquer pendant ma probation. Ça me fait étrange de quitter le collégium et de partir sur les routes. Avec la guerre et tout, ce ne sera pas facile et ça me fait un peu peur à vrai dire. Mais grâce à tes conseils et à ton amitié, je me sens plus capable d'y arrivé. Je ne sais pas ce que je serais devenue sans toi."

Elle lui sourit de nouveau, avec reconnaissance, et lui lance un semblant de coup de point sur l'épaule.

"Prends soin de toi pendant que je serai partie, même si je sais que tu n'as pas vraiment de difficulté avec ça. Et si ça ne te dérange pas... j'aurais besoin de quelqu'un pour s'occuper de mon chat. Je sais que les serviteurs du collégium vont le nourrir et tout, mais juste passer de temps en temps pour qu'il ne se sente pas trop seul, j'apprécierais."

Fitz

Re : [Enora/Fitz] Blanc sur Blanc
« Réponse #16 le: 03 septembre 2016, 08:19:52 »
Elle avait encore beaucoup de chemin à faire, mais il était indéniable pour le capitaine que la jeune fille avait grandi depuis la première fois qu'il l'avait apperçu. Valdemar avait peut être cet effet sur les gens. Les changer assez profondément pour que toute la courbe si bien préparée de leur vie en soit modifiée à jamais.

Quoiqu'il en soit la mission de probabtion d'Enora la changerait encore plus, et chaque fois qu'il la reverrait il y aurait de fortes chances qu'elle ne soit plus tout à fait la même. Il lui adressa un sourire.

"Les histoires extraordinaires sont pleines de gens ordinaires qui ont juste fait ce qu'ils avaient à faire. Ne déprécie jamais ta valeur."

Après tout, lui même n'était qu'un mercenaire, une sorte de vagabond du combat, avant de devenir bras armé d'une déesse qu'il ne connaissait pas quelques années avant.

"Et ne t'en fais pas, je serai toujours là quand tu reviendras si le besoin de parler se fait sentir. Quant au reste, je ne sais pas encore si je vais stationner à Haven encore longtemps, on m'a fait convoqué pour quelque chose de visiblement urgent, je n'en sais pas encore plus. Mais si jamais je reste ici, je m'occuperai de tout cela avec plaisir."

On l'avait fait mandé, et il devait rencontrer les hautes instances. Secrètement il espérait être envoyé en mission à la frontière, histoire de pouvoir se défouler un peu, même si, au vu de l'importance qu'on lui avait donné, il y avait fort à parier qu'on l'exile loin de tout cela. Il s'étira, récupéra son arme, et parti en direction des écuries, non sans s'être retourné avant pour adresser un dernier conseil à Enora, clin d'oeil à l'appui.

"Ne t'en fais pas pour moi, on a essayé de me tuer assez souvent pour en remplir la bibliothèque de Haven, mais je suis plus résistant qu'une tâche de graisse sur un costume tout neuf. Bonne chance pour ta mission de probation, et si jamais tu doutes, dis toi qu'ici des gens savent que tu peux le faire. Ca devrait suffire à te mettre le coup de pied nécessaire pour que tu continues à avancer."

Il salua Enora de la main, avant de repartir en direction de la lourde tâche qui l'attendait: aller discuter d'avenir avec les grands chefs pour savoir ce qu'on devait faire de lui. Tout un programme.



[HJ: Tu peux poster une fois de plus pour clore, ou on clos sur cela je te laisse choisir :) [/hj]