Auteur Sujet: S'humidifier le gosier aux Piliers  (Lu 1002 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Dunwyd

  • Apprentis Mages
  • Messages: 201
    • Voir le profil
  • Fiche: Abracadabra !
  • Âge: 17 ans
  • Langues: Valdemaran
S'humidifier le gosier aux Piliers
« le: 06 janvier 2017, 20:59:50 »
[3eme jour de la 6eme décade d'automne 1484]
(suite de Sécher au soleil)


Dunwyd sourit devant l'enthousiasme du Bleu pour une taverne au nom plus conforme à son domaine de prédilection, et accepta d'un signe d'ouvrir la marche dans la bonne direction.
« Va pour les trois piliers, alors ! Mais je te préviens, ils ont pas franchement l'air si extraordinaires que ça… enfin, peut-être que pour un futur architecte, si, après tout, mais j'en sais rien. Disons que si tu trouves ça nul, je te promets pas que j'aurai mieux à te proposer. Enfin, je te payerai peut-être une chopine quand même ! Et ce sera pour ta pomme si ça te plaît, d'accord ? »
Tout naturellement, il tendit la main pour que l'autre tope dedans, sans penser que les enfants de la noblesse n'avaient pas forcément ces usages-là. Déjà, il n'était pas de ceux pour qui il fallait forcément cracher au préalable, ce n'était pas si mal.

La question que posa Dreyan lui avait été soumise plus d'une fois déjà, mais ça ne le dérangeait pas de se répéter. Surtout que l'histoire valait le détour, de son avis. Quand il y pensait, il se disait toujours un peu que c'était difficile à croire, malgré les presque trois années passées au Collegium.
« Ah… »
commença-t-il avec un sourire amusé,
« c'est vrai que ça a été un peu bizarre… un barde te raconterait ça bien mieux, mais bon, je vais essayer de le faire sans trop casser tout l'intérêt. Donc c'était il y a trois ans, à peu près. A l'époque, j'étais apprenti chez un maître bourrelier. Papa avait essayé de m'apprendre son métier, mais tout ce qui était comptes, et chiffres, et registres… »

Il fit une grimace éloquente, indiquant à quel point il avait « apprécié » ces tâches, avant de reprendre :
« Donc, pas moyen, j'arrivais pas, et j'avais réussi à le convaincre qu'il valait mieux que j'apprenne autre chose. T'imagines, il était pas ravi, il aurait vraiment aimé que je reprenne l'affaire après lui. J'ai pas de frères ou de sœurs, donc ça voulait dire que le boulot qu'il faisait lui, ça profiterait pas à la famille ensuite…. Enfin bon, donc c'était un soir, et je rentrais justement de l'atelier de maître Lerek, le bourrelier. Il y avait des gens de la garde devant l'auberge, et il y avait l'air d'y avoir du remue-ménage… »
Le regard dans le vague, comme s'il se remémorait la scène, il s'interrompit en s'arrêtant aussi de marcher, puis indiqua une rue à droite : s'il pensait trop à ce qui était le grand bouleversement numéro un de sa vie, il allait leur faire faire des détours pour aller aux Trois Piliers !
« Modifié: 06 janvier 2017, 21:04:45 par Dunwyd »

Dreyan Orthallen

  • Non-Affiliés
  • Bleu de poche
  • Messages: 37
    • Voir le profil
  • Fiche: Maquette
  • Compagnon ou Familier: Nuage
  • Âge: 14 ans
  • Langues: valdemaran (maternel) rethwellan (mauvais)
Re : S'humidifier le gosier aux Piliers
« Réponse #1 le: 08 janvier 2017, 21:57:07 »
« Marché conclu ! » approuva Dreyan devant la proposition de Dunwyd à qui il serra la main sans plus de cérémonie.

Ainsi partirent les deux jeunes étudiants dans les rues de Haven. Le Mage se retrouva assailli par la curiosité de son jeune compagnon Bleu et dû répéter une histoire sûrement déjà racontée et rabâchée. Et à entendre les premières paroles de Dunwyd, l'histoire promettait des rebondissements.

Dreyan buvait les paroles de son aîné. Avide de savoir comment un mage découvrait son pouvoir. Les Bardes rapportaient volontiers les exploits magiques des grands héros de guerre, mais on entendait beaucoup moins parler des origines de leur magie. Des débuts, de comment ils avaient obtenu tout ce pouvoir.

Au passage, Dreyan en apprenait un peu plus sur l'histoire du mage lui-même. Ainsi, contrairement à ce que Dreyan avait cru, ce n'était pas seulement l'intégration au Collegium qui avait mit fin aux espoirs du père de Dunwyd. Le garçon qu'il était alors avait lui aussi choisi une autre voie que celle qui avait été tracée pour lui… avant qu'on ne lui en désigne une nouvelle.

« Et alors ? » demanda Dreyan, avide, alors que Dunwyd s'interrompait. « Que s'est-il passé ? » s'enquit-il lorsque son guide reprit le chemin après avoir déterminé la direction à prendre.

A priori, il ne voyait pas ce que tout cela pouvait avoir à faire avec la naissance de la magie de Dunwyd, mais il devait bien y avoir un lien quelque part.

Dunwyd

  • Apprentis Mages
  • Messages: 201
    • Voir le profil
  • Fiche: Abracadabra !
  • Âge: 17 ans
  • Langues: Valdemaran
Re : S'humidifier le gosier aux Piliers
« Réponse #2 le: 11 janvier 2017, 21:36:48 »
Bon, il ne devait pas être si mauvais que ça pour raconter une histoire qu'il connaissait bien. Le Bleu avait l'air impatient d'en connaître la suite, et il ne se fit pas prier davantage.
« Mon père était dehors, et il m'a dit que la garde chassait un mage de sang. Il était dans tous ses états, évidemment, son auberge, c'est son bébé… Et moi, d'un coup, j'ai senti comme… un truc glacé et un truc brûlant, qui se combattaient. Ou plutôt, qui balançaient des… je sais pas, des trucs puissants, et vraiment pas agréables. »
Perdu dans ses souvenirs, il eut une expression plus grave.
« En fait, je le savais pas, mais c'était deux mages qui étaient dans l'auberge, le mage noir, et celui qui était avec la garde pour l'arrêter. Il l'a eu, heureusement. Et ensuite, il est venu me voir, parce qu'il avait bien vu que quelque chose n'allait pas. Il m'a expliqué que si j'avais tout senti, c'est parce que… mon don de la magie avait en quelque sorte été libéré à ce moment-là. »

Il laissa passer un moment, un peu songeur, et laissant en même temps le loisir à l'autre de l'interroger plus avant s'il le souhaitait.
« Et toi, comment tu t'es décidé à te consacrer à l'architecture ? Y'a eu comme un déclencheur, ou alors tu t'intéresse à ça depuis toujours ? »
Il continuait à les mener par les rues de Haven, les faisant tourner d'un côté, puis de l'autre. Ils débouchèrent sur une placette animée, et Dunwyd montra un point invisible.
« C'est plus très loin, juste de l'autre côté de ce pâté de maisons. »
« Modifié: 11 janvier 2017, 21:40:51 par Dunwyd »

Dreyan Orthallen

  • Non-Affiliés
  • Bleu de poche
  • Messages: 37
    • Voir le profil
  • Fiche: Maquette
  • Compagnon ou Familier: Nuage
  • Âge: 14 ans
  • Langues: valdemaran (maternel) rethwellan (mauvais)
Re : S'humidifier le gosier aux Piliers
« Réponse #3 le: 30 janvier 2017, 18:59:39 »
Manifestement, sentir la magie se réveiller était étrange. Dunwyd en perdait ses mots. Il ne trouvait pas ceux qui convenaient pour décrire l'arrivée de la magie dans sa vie. Vraiment, cela devait être exceptionnel. Dreyan essaya de s'imaginer la chose mais il lui semblait être loin de la vérité.

« Tu as du être impressionné. »

De faibles mots, sans doute, pour parler de ce qui avait bousculer la vie entière du jeune mage. La chose avait dû lui paraître grandiose. Dreyan fourra ses mains dans les poches de son uniforme. Il n'avait pas pris de cape en sortant, cela ne lui avait pas semblé nécessaire sur le moment, maintenant il commençait à se demander si l'idée avait été bien lumineuse. Sans doute pas. Au passage, il retrouva la boule de papier froissé. Au même moment, Dunwyd lui demandait comment sa propre vocation lui était venue. Le Bleu joua avec un coin qui dépassait tandis qu'il répondait.

« Je ne peux pas prétendre que cela m'est tombé dessus, comme toi, mais je ne l'ai pas vraiment choisi non plus. En réalité, je m'occupe en bricolant des maquettes depuis que je suis en age d'aller chercher les matériaux pour cela. J'ai poussé ce passe-temps plus loin que nécessaire, et voilà où cela m'a mené aujourd'hui. »

Un large sourire illumina le visage du jeune Orthallen. Il désirait rester plutôt vague sur sa vie, étudier au Collegium était un privilège, mais pas pour les Orthallen, chez qui on aimait guère ce lieu de débauche à l'éducation laxiste.

Dreyan suivi des yeux la direction montrée par son guide improvisé. Ils arrivaient donc ? Chouette ! Dreyan avait hâte de voir ces fameux piliers.

Dunwyd

  • Apprentis Mages
  • Messages: 201
    • Voir le profil
  • Fiche: Abracadabra !
  • Âge: 17 ans
  • Langues: Valdemaran
Re : S'humidifier le gosier aux Piliers
« Réponse #4 le: 02 février 2017, 22:16:28 »
« Ouais, enfin… c'était plutôt terrifiant, sur le coup. Imagines qu'il se passe quelque chose que tu ne comprends pas, que tu maîtrises encore moins, et qui est très, très désagréable… mais heureusement, ça n'a pas duré longtemps, et ensuite, le mage est venu m'expliquer. »

L'autre garçon avait l'air du genre à garder toujours les mains occupés, pas comme lui qui se promenait dans une attitude totalement détendue, et n'éprouvait pas ce genre de besoins. Il arqua les sourcils de curiosité lorsque le Bleu évoqua son occupation favorite.
« Des maquettes de quoi ? C'est déjà bien que tu aies une passion comme ça, et que tu puisse continuer à… travailler avec. Moi, si la magie m'avait pas trouvé, je serais en train de coudre des bouts de cuir les uns aux autres, et… j'aimais bien ça, quand même, mais pas au point d'en faire plus que ce que j'aurais eu besoin pour gagner ma vie. »

Ils tournèrent donc un dernier coin de rue, et purent apercevoir leur destination. De l'extérieur, rien ne la distinguait d'un autre établissement semblable, à part l'enseigne où étaient reproduits, de manière stylisée, les trois éléments d'architecture qui lui donnaient son nom. Dunwyd ralentit à peine, il avait bien compris que ce qui intéressait son compagnon se trouvait à l'intérieur. A la porte, il prit une pose théâtrale (ou plutôt cirquatrale), stoppant un instant avant d'ouvrir.
« Et voici donc, les fameux, les magnifiques, les incroyables, ils sont trois, ils sont grands, ils sont beaux… »
Il laissa passer un instant de silence, au cours duquel il peina à garder son sérieux, puis enchaîna en poussant la cloison de bois :
« les trois piliers ! Allez, viens, on va s'asseoir. »
« Modifié: 02 février 2017, 22:23:11 par Dunwyd »

Dreyan Orthallen

  • Non-Affiliés
  • Bleu de poche
  • Messages: 37
    • Voir le profil
  • Fiche: Maquette
  • Compagnon ou Familier: Nuage
  • Âge: 14 ans
  • Langues: valdemaran (maternel) rethwellan (mauvais)
Re : S'humidifier le gosier aux Piliers
« Réponse #5 le: 05 février 2017, 10:55:19 »
Dreyan imaginait mal ce que lui décrivait le jeune mage. D'ailleurs, comment aurait-il pu concevoir une telle chose ? Sans aucun doute, pour le comprendre il fallait le vivre. C'est pourquoi il lui était beaucoup plus aisé de parler de sa propre expérience. Les maquettes qui avaient fait son enfance et continuaient à le suivre dans sa vie. Encore courte, certes, mais qu'il espérait avec un brillant avenir.

« Principalement des maquettes d'habitation. Parfois des maisons toute simple, parfois des châteaux. C'est selon mon humeur du moment. »

Là encore, Dreyan ne pouvait rien ajouter. Travailler pour gagner sa vie n'avait pas été une véritable préoccupation. S'il avait vaguement conscience que pour lui il était plus intelligent de trouver un domaine où exceller afin de ne pas vivre aux crochets d'un autre, cette vision n'était pour lui qu'un tableau flou et lointain. Quoi qu'il advienne, il aurait plus de facilité à trouver un endroit où vivre que le jeune mage issu du peuple. Il pouvait comprendre une seule chose : que l'on ai pas envie de coudre des bouts de cuir ensemble plus que le nécessaire ne l'exigeait.

C'est alors que l'établissement apparu, reconnaissable à son enseigne qui annonçait de manière claire son identité. Et Dunwyd fit durer le suspense. Ce qui eu le don d'impatienter le Bleu. Il l'aurait bien aidé à pousser cette fichu porte pour les voir, malgré sa mise en garde quant à leur absence de particularité. Il suffisait de peu, parfois, pour faire naître votre intérêt.

Et finalement, la porte fut ouverte, laissant voir l'intérieur. Dunwyd entraîna Dreyan pour qu'ils aillent s'asseoir, ce dernier repéra une table bien située pour l'observation de l'architecture locale. Le Bleu tira l'autre par la manche pour qu'ils aillent y prendre place. Une fois assis, Dreyan ne se priva pas de détailler les piliers. Dunwyd avait eut raison, ils n'étaient pas exceptionnels. Rien que de très classique, en fait. Le jeune architecte en herbe observa la voûte, les courbes qui la composaient et la façon dont elles rejoignaient les piliers en maintenant le plafond au dessus de leurs têtes.

Le nez en l'air, Dreyan ne vit pas venir la serveuse. Quand elle leur demanda ce qu'ils voulaient, Dreyan ne sut quoi répondre. À dire vrai, le jeune sang bleu n'avait jamais mis les pieds dans un établissement comme celui-ci. Autant par son age que par son sang il n'avait pas été amené à pousser la porte d'un endroit tel que celui-ci. Heureusement, le Bleu ne manquait pas de culot. Sans se laisser démonter, il commanda deux bières. La serveuse sembla hésiter. Dreyan était jeune, et sa carrure de crevette n'aidait sans doute pas à le rendre crédible. La jeune femme regarda en direction de Dunwyd, visiblement plus âgé, pour guetter son approbation.

Dunwyd

  • Apprentis Mages
  • Messages: 201
    • Voir le profil
  • Fiche: Abracadabra !
  • Âge: 17 ans
  • Langues: Valdemaran
Re : S'humidifier le gosier aux Piliers
« Réponse #6 le: 12 février 2017, 17:29:33 »
« Et tu les gardes, après ? Ou alors tu les démontes pour en faire d'autres ? Ça doit prendre pas mal de place, à la longue... »
Il imaginait bien une pièce remplie de maisonnettes miniatures, dans toute leur variété. Ça dépendait sûrement de l'échelle choisie, mais ça devait pouvoir être assez gros, pour une pièce de collection. Plus qu'un sou ou une plume.

L'apprenti mage se laissa entraîner vers la table choisie par son camarade, après tout, il lui avait un peu « vanté » les Piliers, il était juste de laisser le futur architecte en profiter tout à loisir. Et visiblement, il ne s'en priva pas. Dunwyd le regarda qui détaillait la construction, amusé, mais ne l'interrompit pas. Ça avait l'air important pour Dreyan...

Sur ce, on vint prendre leur commande, et le Bleu y alla franchement, mais son assurance affichée ne sembla pas suffire. Son aîné hocha sereinement la tête à l'adresse de la jeune femme :
« Oui, ce sera très bien. A moins que ça ne pose un problème ? »
Il doutait que la fille leur dise franchement ce qui avait pu la déranger un instant. Et puis, on les aurait regardé aussi bizarrement si jamais ils avaient réclamé deux verres de lait. (hj : un dé 10 pour voir si ça marche - plus c'est haut, mieux ça prend : 9)

Le blond retourna le regard vers son camarade :
« Alors ? Qu'est-ce que t'en dis ? Pas trop déçu j'espère ? »
Il s'étira sur son siège, parfaitement à l'aise.
« Ah, c'est vrai que ça fait du bien de bouger un peu du collegium ! Souvent, je vais juste dans les jardins... solution de facilité. Mais là, ça change... Et toi, t'as pas dû souvent te balader en ville, j'me trompe ? T'avais pas l'air de trop connaître. »
« Modifié: 12 février 2017, 17:33:23 par Dunwyd »

Dreyan Orthallen

  • Non-Affiliés
  • Bleu de poche
  • Messages: 37
    • Voir le profil
  • Fiche: Maquette
  • Compagnon ou Familier: Nuage
  • Âge: 14 ans
  • Langues: valdemaran (maternel) rethwellan (mauvais)
Re : S'humidifier le gosier aux Piliers
« Réponse #7 le: 21 février 2017, 21:21:19 »
« Beaucoup ont été jetées. Mes parents, mon père surtout, n'apprécie pas beaucoup que j'encombre la maison avec toutes mes affaires. Mais j'ai réussi à en garder quelques unes, les plus réussies. »

Il avait négocié avec son père pour qu'on lui laisse un peu de place dans un débarras qui servait à ranger des outils. Il fallait seulement qu'il veille à ne pas prendre trop de place, de façon à en laisser pour les outils.

* * *

Dreyan avait encore du travail pour devenir plus crédible. Du moins l'age lui apporterait plus de crédibilité. C'est sûr que ce n'était pas avec ses trois poils au menton qu'il allait pouvoir passer pour un homme, on ne parlerait bien entendu pas de sa silhouette qui le faisait passer pour une branche.

Quand la serveuse s'en alla, finalement convaincue par le mage plus âgé, celui-ci s'enquit de son avis sur l'architecture locale. Dreyan haussa les épaules, l'air faussement hautain et s'en détourna avec un dédain affecté.

« Piètre qualité, si tu veux mon avis. Un enfant de six ans aurait pu concevoir cela. »

Puis il rit, incapable de garder son sérieux plus de quelques instants.

« Non, tu as raison, je n'ai pas l'habitude de venir par ici, mais j'aime bien. De manière générale j'aime beaucoup ma nouvelle vie depuis que je suis au Collegium. »

Il sourit, rayonnant.

Dunwyd

  • Apprentis Mages
  • Messages: 201
    • Voir le profil
  • Fiche: Abracadabra !
  • Âge: 17 ans
  • Langues: Valdemaran
Re : S'humidifier le gosier aux Piliers
« Réponse #8 le: 01 mars 2017, 21:47:20 »
Dunwyd se laissa d'abord prendre au pseudo mépris affiché par le Bleu, et afficha un visage dubitatif, mais cela ne dura pas longtemps, et l'apprenti mage retrouva bien vite son air insouciant.
" En même temps, c'est rien qu'une taverne, hein, pas un truc de luxe pour des gens qui ont que ça à faire que d'imaginer des trucs originaux… mais ça change déjà des tavernes habituelles. "

Dreyan confessa son goût pour l'existence au Collegium, et il ne put qu'opiner :
" Je vois ça… c'était si terrible, avant ? Ou alors, tu t'ennuyais ? J'ai pas l'impression que tous vos cours soient passionnants, quand même. Tes collègues sont sympas ? Nous, on les voit pas des masses, les bleus. Enfin, pas longtemps, surtout. Et les première année encore moins. "

Sur ce, la serveuse repassa avec leur commande, et le plus âgé des garçons lança un "merci" sonore, avant de la retenir d'un geste.
" Je m'demandais, y'a pas une histoire, ici, avec les piliers ? C'est pas souvent qu'on voit une salle comme ça, alors, il y a peut-être une raison ? Ou alors, une légende ? "
questionna-t-il avec espoir. C'est qu'il se prenait au jeu de l'apprenti architecte, finalement !

Dreyan Orthallen

  • Non-Affiliés
  • Bleu de poche
  • Messages: 37
    • Voir le profil
  • Fiche: Maquette
  • Compagnon ou Familier: Nuage
  • Âge: 14 ans
  • Langues: valdemaran (maternel) rethwellan (mauvais)
Re : S'humidifier le gosier aux Piliers
« Réponse #9 le: 31 mars 2017, 20:44:54 »
Pas un truc de riches qui ont de l'imagination. Dreyan aurait presque pu la prendre pour lui celle là, mais le garçon n'était pas du genre à s'offusquer pour si peu. D'autant que manifestement la réplique ne lui était pas destinée.

« C'est déjà pas mal pour une taverne du bas peuple. » répliqua-t-il sans quitter son ton plaisantin.

Bien sûr qu'ils étaient classiques ce piliers, cela donnait cependant une touche singulière, ce qui rendait les lieux plus originaux que les autres tavernes. La touche personnelle pourrait-on dire. Quant aux questions plus personnelles de Dunwyd, Dreyan s'empressa de le détromper. Il s'imaginait des choses qui n'avaient rien en commun avec la vérité.

« Oh non, j'aimais bien ma vie avant aussi. Je n'ai pas de raison de m'en plaindre. C'est juste que, au Collegium, je fais ce que j'ai envie de faire. Et ça, c'est beaucoup plus intéressant ! Bon, pas tout, tu as raison. Franchement je me passerais bien des cours de religion, j'en vois pas l'intérêt, mais il paraît que j'ai pas le choix. »

Pour les autres Bleus c'était plus difficile de répondre, et Dreyan haussa les épaules.

« Certains sont sympas, d'autres moins. C'est partout pareil, je suppose. »

Lui, tant qu'on le laissait étudier ce qui lui plaisait tant, il s'intéressait beaucoup moins aux personnes qui ne lui plaisaient pas. Ceux avec qui il s'entendaient bien, par contre, c'était une autre histoire.

Les boissons arrivèrent finalement, interrompant provisoirement leur discussion. Dunwyd en profita pour interroger la serveuse à propos des piliers. Dreyan leva des yeux plein d'espoir vers elle. Il fut déçu pourtant.

"Pas la moindre idée. Faudrait demander au patron."

Elle n'eut pas l'air de vouloir en dire plus, et s'en alla de toute façon, hélée par un autre client qui demandait lui aussi de quoi rafraîchir son gosier.

Dreyan se retourna vers son ami et rit.

« On n'en saura pas plus on dirait. »

Puis une lueur s'alluma dans son regard :

« Et si on la créait nous-mêmes cette légende ? »

L'esprit malicieux du garçon créait déjà des histoires farfelues.

« Il était une fois un tavernier qui voulait vivre dans un château. »

Son idée le fit rire avant même d'en arriver à la suite.
« Modifié: 09 avril 2017, 12:48:43 par Dreyan Orthallen »

Dunwyd

  • Apprentis Mages
  • Messages: 201
    • Voir le profil
  • Fiche: Abracadabra !
  • Âge: 17 ans
  • Langues: Valdemaran
Re : S'humidifier le gosier aux Piliers
« Réponse #10 le: 10 avril 2017, 22:16:26 »
" Ah, parce qu'il y a des tavernes pour le "haut peuple" ? "
renvoya l'apprenti mage, toujours fort amusé. Existait-il donc des établissements semblables pour les riches ? C'était certainement bien différent, si les grands messieurs et leurs belles dames voulaient prendre un rafraîchissement distingué à l'extérieur de leur noble demeure. Mais ce milieu était bien inconnu de Dunwyd. Il connaissait les lieux favoris des étudiants, et l'honnête auberge tenue par son père, mais cela s'arrêtait là.
La suite le fit sourire plus franchement, et hocher la tête.
" On est bien d'accord. Moi aussi, je trouve qu'on est bien plus libres ici, même s'il y a forcément quelques contraintes et quelques trucs moins marrants. Mais ça en vaut la peine, surtout pour étudier ce qui nous plaît vraiment, au final. "

Il n'en saurait visiblement pas davantage sur les condisciples de Dreyan, qui ne semblaient pas l'intéresser beaucoup. La serveuse, quant à elle, n'avait pas l'air très loquace, ou alors, elle ne voulait pas perdre de temps durant son travail. Quoi qu'il en soit, la légende des trois piliers gardait ses mystères, mais son camarade ne voulait visiblement pas s'avouer vaincu aussi rapidement. Le rire du blond lui fit écho.
" Pourquoi pas, après tout ? "
Amusé, il se prit au jeu, et proposa à la suite du Bleu :
" Seulement, il ne savait pas comment on construisait un château, alors, il chercha quelqu'un qui pourrait le renseigner, mais les architectes professionnels spécialisés en grandes demeures étaient trop coûteux pour lui. Un jour, il entendit un groupe d'étudiants Bleus du collegium, venus réviser…"
Dunwyd toussa ostensiblement avant de continuer, poussant la taquinerie :
" …venus réviser leurs cours dans sa taverne, qui discutaient de bâtiments et de contreforts. L'homme se dit que ceux-là en savaient sûrement déjà pas mal, et qu'ils ne demanderaient pas aussi cher qu'un maître architecte."
« Modifié: 10 avril 2017, 22:25:48 par Dunwyd »

Dreyan Orthallen

  • Non-Affiliés
  • Bleu de poche
  • Messages: 37
    • Voir le profil
  • Fiche: Maquette
  • Compagnon ou Familier: Nuage
  • Âge: 14 ans
  • Langues: valdemaran (maternel) rethwellan (mauvais)
Re : S'humidifier le gosier aux Piliers
« Réponse #11 le: 21 juin 2017, 22:09:51 »
Des tavernes où les nobles daigneraient venir pour s'amuser ? Peu probable. Du moins Dreyan n'avait-il jamais vu sa famille le faire. Pour un voyage, il le fallait bien, ou pour affaire à la limite, mais pour s'amuser l'on s'invitait les uns chez les autres. Le confort, la nourriture et le luxe de manière générale y étaient bien plus présent que dans n'importe quel établissement public. C'est ce qui inspira la réponse de Dreyan.

« Ils ne s'encanaillent pas avec la racaille des bas quartiers » lâcha-t-il en affectant un petit air supérieur.

Dreyan ignorait ce que son compagnon du jour savait de la noblesse. Le garçon, lui, malgré son goût pour les belles et bonnes choses, ne souhaitait pas s'éloigner du jeune mage et de ses propres camarades dont la plupart faisait partie de milieux bien plus modestes que celui duquel Dreyan venait.

Quant à l'assentiment de Dunwyd, Dreyan était plus que d'accord avec lui. Il le souligna d'un signe de tête approbateur sans rien ajouter de plus.

La blague qui prenait la forme d'un récit, en revanche, obtint plus de réaction de sa part. Le Bleu écouta le bout d'histoire qu'ajoutait le jeune mage et se pencha plus près lorsqu'il en vint à évoquer les étudiants, comme s'il était fasciné par le récit.

« Mais les étudiants ne comprirent pas la demande du tavernier et ne produisirent que trois piliers. Très fiers de leur œuvre, ils ne réclamèrent qu'un modique somme au tenancier, et le droit de graver leur nom dans la pierre de son établissement. Alors, bien que déçu, le tavernier n'eut d'autre choix que d'accepter. »


[désolée pour le temps de réponse, peut-être peut-on conclure en quelques posts ? J'imagine que tu n'as plus trop d'inspi depuis le temps.]

Dunwyd

  • Apprentis Mages
  • Messages: 201
    • Voir le profil
  • Fiche: Abracadabra !
  • Âge: 17 ans
  • Langues: Valdemaran
Re : S'humidifier le gosier aux Piliers
« Réponse #12 le: 08 juillet 2017, 10:04:37 »
Dreyan n'avait vraiment pas l'air de ressembler à ces Bleus à qui tout était dû. C'était agréable pour Dunwyd, de constater qu'il pouvait discuter en toute simplicité, et amitié, avec un fils de noble qui ne le regardait pas de haut. Il semblait même le considérer comme un égal, voire un complice. Alors, il n'eut aucun problème pour laisser libre cours à sa spontanéité, et compléter la petite histoire qu'ils bâtissaient ensemble, apportant chacun quelques pierres à l'édifice. Normal, avec un architecte.
« Sauf qu'il n'avait pas très envie que ces noms d'étudiants se voient de trop, alors, il leur offrit de graver leur nom dans la pierre qui pavait l'arrière du comptoir, là où seuls lui et ses employés les verrait. C'était au tour des étudiants de se trouver déçus, eux qui espéraient la gloire avec leurs trois colonnes… »

Il fit une pause, cherchant une chute bien sentie, et son regard fit le tour de la salle, s'attardant de nouveau sur les piliers, puis revenant à leur table où les deux chopes quasi pleines les attendaient encore. Ses yeux brillèrent soudain, et son petit sourire revint, signe qu'il avait trouvé son idée. Il leva un doigt et poursuivit :
« Mais le tavernier n'était pas un mauvais bougre, et il leur offrit une compensation qui arrangerait tout le monde. Il leur promit que quiconque pourrait lui donner les noms inscrits là, dans la pierre qui n'était pas visible au public, aurait droit à une bière offerte par la maison à chacune de ses venues. Alors, les apprentis architectes se montrèrent satisfaits, et profitèrent largement de la générosité du tavernier. En même temps, ils amenèrent d'autres étudiants avec eux, et la taverne se fit ainsi connaître au Collegium. »

« On dit que le secret de ce qui est gravé dans la pierre est bien gardé, mais que même aujourd'hui, on peut être servi sans débourser un sou si on le connaît. Ce qui amène d'autres personnes à tenter leur chance en donnant un nom ou un autre, dans l'espoir de pouvoir s'amuser gratuitement… mais seuls quelques élus ont accès à la connaissance véritable, et les autres devront ouvrir leur bourse pour goûter à la bière locale, tant qu'ils n'auront pas percé ce mystère… »
Il avait pris un ton faussement grave et énigmatique pour conclure, et terminé en saisissant sa propre boisson, avant de la lever en direction  de Dreyan pour trinquer. C'est que ça donnait soif, de raconter des histoires à dormir debout !

[HJ : ça me va :)]
« Modifié: 08 juillet 2017, 10:07:21 par Dunwyd »