Auteur Sujet: [Scénario] D'une Pierre deux coups  (Lu 1871 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Conteur

  • Plume de scénario
  • Messages: 279
    • Voir le profil
[Scénario] D'une Pierre deux coups
« le: 11 juillet 2014, 11:12:39 »
3e jour de la 3e décade d’été 1481, à l’aube - Salle de la Pierre-Cœur - épisode précédent ICI - se déroule en parallèle avec les évènements narrés ICI

Pierrelune avait remplacé Sourcedésert une marque plus tôt. Celle-ci était sans doute allée manger ou dormir. Les deux femmes se partageaient la surveillance du leurre et elles avaient instauré une rotation toutes les six marques. L’idéal aurait été de faire trois gardes de huit marques, mais elles n’avaient trouvé personne qu’elles jugeaient suffisamment qualifié pour surveiller et entretenir le fragile réseau qui constituait la fausse Pierre-Cœur. Depuis trois jours maintenant, elles ne quittaient plus le leurre des yeux. S’il s’était agi d’une véritable Pierre-Cœur, elle aurait alors atteint le point de non-retour, irrémédiablement souillée par cette sombre magie qui avait assombri les cristaux de quartz. C’était donc le moment idéal pour tenter une attaque sur la Pierre-Cœur, voire le Palais.

Pierrelune avait craint que les mages noirs aient découvert leur supercherie et renoncent à les attaquer. Or, tout leur plan reposait là-dessus. Ils espéraient parvenir à les localiser, ou au moins à les neutraliser dès qu’ils tenteraient d’attaquer la Pierre. C’était donc avec angoisse qu’elle prenait la place de Sourcedésert. S’ils n’attaquaient pas, tout cela n’aurait servi à rien.

L’Adepte s’occupait en renforçant encore et encore la cohésion du leurre, retraçant inlassablement les liaisons métaphysiques qui donnaient l’illusion à quiconque regardait les éclats avec la Vue magique qu’ils formaient encore une unique pierre. En dessous, la vraie Pierre-Cœur avait repris un fonctionnement presque normal, mais ils rationnaient toujours l’énergie, car elle continuait sinon à la puiser par à-coups.

Soudain, Pierrelune sentit qu’elle n’était plus la seule à parcourir les liaisons du leurre. Quelqu’un s’était mis en quête des failles qu’une Pierre contaminée ne manquerait de présenter. La mage savait que des Compagnons n’ayant pas encore choisi surveillaient en permanence les nodes et les lignes autour de la Pierre, et qu’ils veillaient sur la salle. Les Hérauts seraient donc prévenus. Elle alerta Niel, son oiseau-lige, pour qu’il contacte Fynal, l’oiseau de Sourcedésert. Dans le même temps, elle fit le signe convenu au mage qui lui tenait compagnie dans la salle. Celui-ci, calmement, passa dans la pièce voisine. Silencieusement, très calmement, les mages de piquet vinrent se placer à ses côtés. Elle reconnut parmi eux Elbereth ainsi que Perle, avec qui elle avait inspecté la Pierre. Ils commencèrent les préparatifs convenus, pendant que Pierrelune retardait au maximum les intrus, avec l’aide d’Elbereth, qui semblait avoir bien mordu aux leçons que Sourcedésert n’avait pu s’empêcher de lui donner. Lorenz, un des rares Hérauts-Mages, était présent ce matin et se mit immédiatement en contact avec son Compagnon pour rapporter les évènements de la salle de la Pierre-Cœur.

Très vite, l’alerte fut donnée discrètement partout dans le Palais et dans les Collegia. Les Guérisseurs stabilisèrent leurs patients en état critique puis remirent à plus tard tous les Soins prévus ce jour-là. Tous les étudiants furent réquisitionnés pour donner des soins non magiques aux patients.

Les Hérauts et élèves-Hérauts se rassemblèrent silencieusement dans le réfectoire et on les informa de la situation. Les élèves de troisièmes années, ou terminant leur deuxième année furent séparés en plusieurs groupes, chacun sous la supervision d’un Héraut confirmé. L’opération ayant été tenue secrète jusque là, on leur expliqua rapidement la situation. Ils devaient se tenir prêts à partir très vite à la recherche de mages noirs sévissant en ville et dans la campagne environnante.

Les Bardes furent regroupés dans la salle de Concert et on improvisa un concert pour tous les nobles, les ambassadeurs et les serviteurs non indispensables du Palais, afin d’éviter un mouvement de panique.

Les Gardes furent rassemblés et on choisit parmi eux ceux qui allaient se joindre aux groupes de Hérauts déjà formés.

Une véritable chasse à l’homme était sur le point de commencer, dès que Pierrelune, par l’intermédiaire de Lorenz, en donnerait le signal. Mais dans un premier temps, ils devraient localiser et immobiliser les mages, et nul ne savait combien de temps cela prendrait.

Totalement focalisée sur le leurre, elle sentit à peine Arbretempête rejoindre le cercle. Par contre, l’arrivée de Sourcedésert la soulagea d’un grand poids. Et quand Manuchan arriva, elle s’adressa à lui, dans un valdemaran très correct (magiquement appris, bien sûr).

« C’est le moment de mettre en place le bouclier-piège dont vous avez le secret. Tes aides sont déjà là. »

Elle regarda ensuite le cercle en entier. La pièce était remplie de mages, et on pouvait à peine bouger. Outre le groupe de Manuchan, les sept mages de piquet s’étaient positionnés autour de la Pierre. En tout, quatorze mages participaient au cercle.

Dans la pièce d’à côté, magiquement isolée du leurre, se trouvait en outre Adrien, le jeune mage. Matt, un Héraut Doué de Vision à Distance et une jeune fille, Myra, qui les aiderait, avaient été prévenus et arriveraient au plus vite auprès d'Adrien. Matt aurait pour tâche de visualiser la ville, mais vu du dessus (cela lui avait demandé un énorme travail), tandis que Adrien, en contact avec lui, chercherait les lignes et les nodes en usage, ainsi que toutes les zones où de l’énergie magique s’accumulait ou était utilisée. Myra, elle, se chargerait de tracer sur le plan, d’après les indications des deux autres, les zones à fouiller.

Pierrelune, responsable du cercle, donna les ordres.

« Elbereth et moi nous occuperons de maintenir la stabilité et la cohésion du leurre. Sourcedésert et Arbretempête, vous occuperez et défendrez le leurre et la Pierre, à l’aide des mages présents. Il faut les retenir ici, le temps que les pièges fassent effet, et le temps que Adrien localise les zones à fouiller. »

Alors que tous se mettaient en place, Pierrelune et Elbereth sentirent d’autres présences s’insinuer dans le leurre. Rapidement, un des éclats se mit à luire plus fortement, puis à grésiller. La bataille avait commencé.

[Pour éviter un tour “à blanc”, narrez votre arrivée et votre première action dans le cercle. Les indications qui suivent seront valables pour toute la durée du rp. Je vous redonnerai des indications supplémentaires par mp ou en jeu si cela s’avère nécessaire.
Manuchan : Toi et d’autres mages vous êtes entraînés à créer des "pièges" depuis plusieurs jours. Mais c’est toi qui diriges cette opération, car c’est ta spécialité. Tu peux donc “manœuvrer” les quelques mages qui ont travaillé avec toi (trois en tout). Toi et tes trois acolytes, vous commencez à tisser votre piège. MP moi pour les manœuvres que tu veux faire et je te dirai combien de jet faire.
Elbereth : Pierrelune et Sourcedésert ont rapidement détecté que tu visualises bien les structures et les constructions magiques. Aussi elles t’ont expliqué comment fonctionne le leurre et tu les as aidés à le maintenir. Tu ne saurais pas reproduire un tel leurre, mais maintenant tu comprends mieux les liens magiques et physiques du cristal, et tu es capable d’en percevoir les schémas. Aujourd’hui, tu peux donc sans problème soutenir Pierrelune dans le maintien du piège. Tu dois égarer et repousser deux intrus. Comment fais-tu ? MP-moi pour tes idées.
Arbretempête et Sourcedésert : Très vite, vous réalisez qu’en plus des mages qui s’infiltrent dans la Pierre, certains commencent à attaquer physiquement la structure. Défendez-la, retenez les mages et tentez de les localiser. Pour chaque nouveau mage noir que vous combattez, lancez un D20; ce chiffre est une indication pour moi (si vous vous attaquez au même mage qu'un autre joueur, indiquez son chiffre entre parenthèses). Puis lancez un d10 pour la résolution des actions, quelles qu’elles soient. Vous manœuvrez quelques mages (trois chacun) en plus de votre perso.
Soyez honnêtes avec vos jets de dés (ici un lanceur), même s'ils sont catastrophiques. Au pire, on rattrapera du côté MJ.]
« Modifié: 16 août 2015, 10:33:52 par Thalyana »

Héraut Arthon

  • Hérauts
  • Roi des Violettes
  • Messages: 1317
    • Voir le profil
  • Fiche: Charte royale
  • Compagnon ou Familier: Ryis
  • Âge: 40 ans
Re: [Scénario] D'une Pierre deux coups
« Réponse #1 le: 16 juillet 2014, 09:29:39 »
Perle s'était proposée pour participer à tout ce qui concernait la Pierre-Coeur. Bien qu'elle n'ait pas officiellement le rang d'Adepte, elle savait se montrer utile et aidait de son mieux. Depuis que les mages avaient compris qu'un Compagnon pouvait se montrer plus utile que quelqu'un de plus haut niveau, les moins gradés du Collegium avaient été mis à contribution de manière plus soutenue. Habituée à obéir aux ordres et à travailler en équipe, Perle avait trouvé normal de se faire une place dans le groupe et d'y ajouter ses forces. Entraînée à mettre en oeuvre le plan de Pierrelune, elle se mit au travail sans un mot, concentrée. Glenn aurait été fier d'elle s'il n'avait pas été occupé ailleurs.
Malgré l'alerte gravissime, Perle était calme et  diligente. Elle était prête à passer à la seconde phase du plan.

Arbretempête quant à lui avait pu prendre du repos et venait à peine de rentrer dans la salle de travail quand Pierrelune donna le signal. Immédiatement, l'Adepte fut prêt au combat. Il vint s'installer et se glissa mentalement dans le cercle avec une fluidité due à l'habitude. Il observa les leurres et la pierre avant de prendre son propre poste. Il salua vaguement ses collègues et s'empressa de se mettre au diapason. Cette fois-ci, malgré son statut, il n'était là qu'en tant qu'Adepte et collègue et non en tant que Doyen. Il avait laissé le commandement à Pierrelune, la seule qui savait parfaitement quoi faire. C'est elle qui donna le signal de la mise en place du bouclier à Manuchan dès qu'il les rejoignit.
Ensuite, elle donna les ordres - les répéta plutôt - aux mages remplissant la pièce bondée. Sans un mot, Arbretempête acquiesça. Dans une des zones saines repérées la fois précédente, il se servit en énergie et vérifia que tout allait bien chez lui. Fin prêt, il alla se connecter aux leurres et prit la relève pour les entretenir pendant que les autres se préparaient.

Puis soudain, ils ne furent plus seuls. Aux esprits du Collegium s'ajouta un inconnu... Puis plusieurs. Il y eut comme un grésillement. Etrangement calme, Arbretempête maintint les leurres en cohésion avec les mages qui travaillaient sur la même étape que lui. A quatre, ils n'avaient guère de mal à soutenir les leurres souillés et à préparer les boucliers cachés derrière les leurres, protégeant la vraie Pierre. Mais c'était sans compter une attaque directe, évidemment. Méthodiquement, Arbretempête et ses collègues jouèrent avec les ennemis, leur opposant les leurres pour continuer à dissimuler la Pierre-Coeur (1). Cela fonctionna bien au début. Rasséréné, Arbretempête disposa ses forces équitablement, pour ne pas s'épuiser. Il tenta de vérifier combien d'hommes attaquaient mais il ne pouvait le deviner assez facilement.

* Attention * Lança-t-il à Sourcedésert. * Ils viennent de comprendre que ce ne sont que des leurres et ils cherchent la vraie Pierre... *

En effet, la Pierre elle-même était de nouveau en danger. Et pour la première fois, Arbretempête sentit une présence presque physique, dangereuse, visant la Pierre.

* Attention! * prévint-t-il de nouveau son équipe.

La première attaque contre la Pierre (2) le prit par surprise mais il la contra sans aucune difficulté. Ce devait être un test. Une deuxième attaque suivit immédiatement (3) venant d'un autre côté. Cette fois, elle faillit passer la garde d'Arbretempête qui changea de tactique. (1D20: 17)

* Retenons les entre les leurres et la Pierre pour les forcer à rester en place. Ca donnera du temps pour les repérer. Je renforce les boucliers. * prévint-t-il son équipe et Sourcedésert.

Il joignit l'acte à la parole (4) et un bouclier épais tourbillonna autour de la Pierre. Au lieu de l'ancrer sur un endroit stable, il l'avait ancré sur lui et faisait voltiger plusieurs couches de boucliers qui atténuaient les attaques et ravalaient l'énergie noire. Pendant ce temps, les trois mages les plus proches firent de semblables boucliers. Avec la vision magique, la Pierre en était presque trouble. Les leurres continuaient de fonctionner. Arbretempête s'adressa au mage le plus prêt de lui et ils échaffaudèrent un plan. Pour garder les attaquants au centre de leur cercle, ils se mirent à trois pour faire semblant qu'un des leurres allaient céder. (5) Malheureusement, Arbretempête se rendit compte que c'était trop dangereux pour la Pierre en elle-même quand elle faillit recevoir un contre-choc. Ils durent arrêter. Alors ils tentèrent autre chose. Un des mages "suça" l'énergie mauvaise qui venait d'un attaquant et "tira" à lui. (6) (1D20: 10) Arbretempête en profita pour cerner le mage noir et tenter d'en savoir plus. Une fois qu'il fut certain de voir d'où venait l'attaque, il prévint Sourcedésert, Pierrelune et l'équipe qui traçait la carte.

* Ils sont au moins dix et viennent de la ville, j'en suis certain. *

Puis il se prit une grosse décharge d'énergie noire dans la face malgré son bouclier et il vascilla. (7) Blessé, il mit du temps, caché derrière son bouclier, à reprendre assez d'énergie pour regagner sa place dans le cercle d'où il avait été éjecté comme un bleu. Plus stable, il revint soutenir son équipe de toutes ses forces.

* Et maintenant? * demanda-t-il à ses collègues, priant pour une idée de génie.


(1) 1D10: 7
(2) 1D10: 2
(3) 1D10: 6
(4) 1D10: 9
(5) 1D10: 2
(6) 1D10: 7
(7) 1D10: 9
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Elbereth

  • Mages
  • Compagnon Mage (et bonne compagnonne)
  • Messages: 457
    • Voir le profil
  • Fiche: Parchemin
  • Compagnon ou Familier: Dellaria
  • Âge: 26 ans
  • Langues: Iftélien (LM), Valdemaran (B), Rethwellanais (I)
Re: [Scénario] D'une Pierre deux coups
« Réponse #2 le: 16 juillet 2014, 12:44:30 »
Plusieurs décades s’étaient écoulées depuis leur première tentative de réparation de la Pierre Cœur et la découverte des gouttes de du comment de la contamination. Peu après, Pierrelune avait mis son plan à exécution et  la fausse Pierre-Cœur avait été élaborée. La jeune femme avait assisté à une partie, lors de la division du cristal. Adrien leur désignait les zones de contaminations et ils plaçaient les fragments à ces différents endroits, afin d’isoler au mieux la vraie Pierre de la magie du sang et de pouvoir entamer un véritable de travail de purification.

Elbereth avait vu en quelques décades le nouveau cristal se teinter de rouge sombre à une vitesse inquiétante. Heureusement, la Pierre-Cœur avait été en partie décontaminée,  mais pour que la réparation soit complète, il fallait que la source de contamination soit éradiquée. Or, la fausse Pierre Cœur étant presque totalement atteinte, le temps d’attente avant une réelle attaque des mages du sang n’allait pas durer.

Les deux Adeptes Tayledras avaient sollicité la Compagnonne pour ses capacités de visualisation des structures magiques. S’en était suivi une longue explication des mécanismes et de la construction du piège. Une fois qu’elle avait compris comment tout cela tenait en place, la jeune apprentie mage avait, avec l’aide de sa Liée, aidé Sourcedésert et Pierrelune à maintenir le leurre.

Au début de la troisième décade d’été, la jeune femme fut à nouveau suspendue de cours pour être en continue non loin de la salle de la Pierre Cœur, prête à intervenir avec les autres mages en cas de besoin. On sentait une attaque imminente. Soudain, le mage qui accompagnait Pierrelune vint les chercher, dans le calme. Silencieusement, Elbereth entra dans la salle où se trouvait déjà l’Adepte. Elle visualisa immédiatement la structure. Elle n’aurait pas eu les capacités de la reproduire, bien sûr, mais elle avait saisi comment le piège fonctionnait et était aujourd’hui plus en capacité de voir les liens entre les différents fragments du cristal.

Sentant que Pierrelune avait besoin d’un coup de main, elle vint lui prêter main forte à retarder des premiers intrus pendant que tout se mettait en place. Perle était là. Arbretempête, Sourcedésert et Manuchan les rejoignirent à leur tour et le groupe fut au complet. Jamais la salle n’avait renfermé autant de personnes au même moment. Adrien, lui, était resté dans la pièce d’à côté, prêt à chercher d’où provenait la source exacte de la magie sombre.

Pierrelune donna ses ordres, et la jeune femme, ainsi que Dellaria , se tenaient prêtes à maintenir la structure avec l’Adepte, pour que le leurre fonctionne assez longtemps, permettant ainsi de protéger la Pierre et détruire la source de la contamination. Peu après, la Compagnonne sentit des nouvelles présences tenter d’attaquer le leurre. Pierrelune se chargea de certains, tandis qu’Elbereth en voyait deux venir.

Elle réfléchit à toute allure à comment éviter qu’ils n’attaquent tout de suite les fragments, histoire de laisser un peu de temps aux autres. La jeune femme pensa tout d’abord à mettre un bouclier en place sur un fragment, puis un autre alors que les attaquants se dirigeraient vers un autre fragment, mais elle se dit que cela lui prendrait beaucoup trop d’énergie, trop rapidement. Elle ne pouvait puiser son énergie qu’en elle, renforcée de celle de sa Liée. Une idée germa soudain dans son esprit. Un peu folle, mais après tout, pourquoi pas ?

Se concentrant, elle n’oublia pas de trouver son point d’ancrage et visualisa l’énergie. Elle la modela alors pour former une sorte de tube octogonal dont les parois étaient réfléchissantes (1). Elle le plaça au centre du cercle, pour que les fragments se réfléchissent dans les parois et observa sa création, afin de vérifier qu’elle tenait solidement (2). Hum, ça n’était pas très stable, mais ça tenait. Peut-être Pierrelune pourrait-elle le renforcer. Cela donnait ainsi l’illusion de fragments qu’on ne distinguait pas des vrais à première vue. Elle créa ensuite un autre miroir assez grand (3), mais plutôt difficilement. Del’ lui donna un peu d’énergie pour renforcer la création (4) et ce fut bon. Elle entreprit ensuite de le diviser en une dizaine de morceaux de parts égales (5). Puis elle les dissémina dans le cercle, pour créer de nouvelles illusions (6).

On avait à présent l’impression d’une multitude de fragments au sein de la fausse Pierre-Cœur et les assaillants avaient alors moins de chance de toucher à un vrai morceau de cristal. Elle regarda pour voir où en était Pierrelune.

(1) 1D10 : 9
(2) 1D10 : 5
(3) 1D10 : 5
(4) 1D10 : 10
(5) 1D10 : 9
(6) 1D10 : 8
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Manuchan

  • Inactifs
  • *
  • Messages: 632
    • Voir le profil
    • http://ailesdeterre.forumgratuit.fr/
Re: [Scénario] D'une Pierre deux coups
« Réponse #3 le: 31 juillet 2014, 15:24:14 »
Oui, le travail sur la Pierre avait avancé lors de leur dernière tentative, mais il était désormais temps de mettre à profit ce qu’ils avaient alors découvert. Spécialement en ce qui concernait ceux qui jusqu’ici étaient parvenu à corrompre la Pierre-cœur.

Manuchan était présent, mais également tous ceux qui étaient là auparavant, même si les groupes étaient divisés en fonction des tâches et l’Adepte avait également à sa disposition trois Mages supplémentaires pour lui prêter main forte. Il avait prévu et s’était entraîné avec eux à créer des pièges qui leur servirait éventuellement à repérer l’ennemi et, même si ces sorts n’étaient pas d’un très haut niveau, ils seraient – l’espérait-il – largement suffisants.

De toutes les façons, le temps qui leur avait été alloué n’aurait pas suffi à plus et la fragilité tout comme la dangerosité de leurs actes ne prédisposait certes pas à prendre trop de risques magiques. Ils allaient déjà en prendre suffisamment.

Pierrelune, qui avait appris très vite, c’est le moins que l’on pouvait dire, s’adressa à lui en valdemaran pour lui donner la possibilité d’entrer en action.

L’Adeptes et ses trois acolytes se mirent donc au travail. Les trois suivaient ses indications si besoin était. Bien entendu, il disposait de plus d’énergie qu’eux et c’est donc lui qui en fournit la majorité et qui s’efforçait de stabiliser les choses.

Toutefois, n’étant pas non plus une divinité après tout, il fallait diviser le travail en deux groupes. Deux d’entre eux s’occuperaient d’installer un bouclier-brouilleur sur un fragment. Celui-ci, s’il était touché par l’ennemi, « brouillerait » leur perception de l’énergie. Cela pouvait au pire les désorienter un peu, au mieux, leur faire perdre la localisation du leurre.

Le deuxième groupe quant à lui, composé de Manuchan et du troisième Mage, mettrait en place le deuxième bouclier-piège, un piège de liaison qui était à double-tranchant, mais au point où ils en étaient, Manuchan pensait vraiment que le jeu en valait la chandelle. C’était un risque à prendre. Ce piège, installé lui aussi sur un fragment disponible aurait pour effet de lancer un filin d’énergie vers celui ou celle qui le toucherait magiquement. Il serait ainsi possible de remonter magiquement ce filin jusqu’aux ennemis. Cela pourrait faciliter la localisation de ceux-ci.

Les ordres étaient donnés et chaque groupe se mit au travail, tissant les pièges avec circonspection et fluidité.

L’entraînement parlait et les acolytes étaient assez au fait de l’importance de tout ceci pour démontrer leur sérieux et leurs capacités. Au bout de quelques minutes, le brouilleur était en place mais hélas, semblait être imparfait, il ne serait probablement pas aussi efficace que prévu (1). Ceci probablement dû aux différences d’énergie et à la magie contaminée. Les acolytes ne devaient pas être habitués à de telles manœuvres et Manuchan se voyait mal les blâmer.

Restait à terminer le piège de liaison et peu de temps après, il était lui aussi en place, mais probablement à peine plus efficace que l’autre (2). Manuchan espérait que le filin parviendrait tout de même à rejoindre sa cible s’il était actionné, mais peut-être serait-il difficile à voir pour le coup. L’Adepte rageait contre lui-même car le mage qui ‘lavait accompagné n’avait fait aucune erreur. Tout cela était dû à Manuchan qui, à son grand désarroi, avait mal jaugé le montage de l’énergie, provoquant une légère dissonance dans le sort. Dissonance suffisante pour amoindrir l’effet. L’erreur était humaine, certes, mais enfin ! Ce n’était vraiment pas le temps de faire des erreurs.

Peut-être pourraient-ils plus tard les renforcer s’ils en avaient le temps plus tard.

Pour le moment, mieux valait signaler les choses et le rethwellan s’adressa à Pierrelune

"Deux pièges sont posés, ils devraient tenir, mais je crains pour leur efficacité."

Rien à rajouter, les choses étaient en place, Manuchan pensait maintenant à peut-être renforcer les boucliers déjà mis en place mais préférait attendre les directives. Il n’était pas le décisionnaire cette fois.

*Déesse, aide-nous, je t'en prie.*

(1)   1D10 : 5
(2)   1D10 : 6
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »
Être shaych, c\'est.... Magique !!

Sourcedésert

Re: [Scénario] D'une Pierre deux coups
« Réponse #4 le: 12 août 2014, 18:45:17 »
Evidemment, Sourcedésert ronflait comme un sonneur quand l'action se déclencha. A la fin de son tour de garde, particulièrement fatiguée, elle était rentrée chez elle et s'était effondré sur son lit, tellement comateuse qu'elle ne remarqua même pas que Solys remplaçait sa tenue vaporeuse couleur de foin doré, celle qu'elle adorait parce que sa grand-mère en la voyant avait dit que ça lui rappelait les plaines l'été, par un vieux pyjama bien usé comme il faut, mais encore d'une belle couleur rouge petant. Un des nombreux avantages de Solys. Avec lui, les vêtements ne restaient jamais délavés longtemps.

Quand Fynal, de garde sur son perchoir, la réveilla, l'urgence ne faisait aucun doutes, aussi ne laissa-t-elle même pas à Solys le temps de protester un mot (et Pourtant, Solys était très rapide dans ce domaine): elle fusa hors de la pièce, dans un état vaguement second, suivant docilement son oiseau qui la précédait.

Heureusement, le temps qu'elle arrive, l'adrénaline avait fait son effet: elle était a peu pres réveillée et prête à agir. Se grattant la tête, elle remarqua néanmoins qu'ils étaient tressés en une grosse natte. Tiens? En plus de la changer, Solys l'avait coiffée? Elle adorait ce lézard. Grace à lui elle était certes en tenue de nuit, mais correcte et raisonnablement coiffée (sa tête ne ressemblait pas au nid de Fynal, quoi)

Dans un premier temps, consciente que son état d'attention était plus chimique que réel, elle laissa l'initiative à Arbretempête, ses mages et elle se contentant de les soutenir. Et c'est ainsi qu'en essayant de piéger les assaillants, ils abimèrent un leurre dont le contrecoup faillit déstabiliser la pierre. Saisissant le problème au dernier moment, et faute de temps, Sourcedésert détourna un morceau de son propre bouclier qu'elle lança entre le leurre et la pierre. (1D10: 1) Oui, manouvre totalement idiote, j'en conviens. L'énergie folle monta dans le bouclier par capillarité et remonta jusqu'à la magicienne qui eut tout juste le temps de dévier le flux de ses biefs vers son bras droit (1d10:5). Par un petit miracle, elle réussit in extremis à dévier le flux, mais...

"AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARH"

Elle avait essayé de retenir son cri. Vraiment, elle avait fait tout pour se retenir, mais la douleur était telle... Avec l'instinct de l'oiseau lige prêt à se casser les ailes pour se dégager d'un piège, Sourcedésert arracha les terminaisons nerveuse qui lui hurlait toute la douleur du monde venant de ce qui, quelques instants plus tôt, était son bras et qu'elle n'osait meme plus regarder de peur de voir une brindille carbonisée entourée d'une jolie manche rouge (1D10: 8). Enfin, la douleur se calma, mais elle n'osa pas plus se regarder. Dommage, elle aurait pu constater la presence d'un membre globalement intact pendant sans vie a son coté. Quelques écorchures saignaient sur sa main, suite à des mouvement de défenses qui l'avait amené à heurter la table sans en avoir conscience.

Tremblante, en sueur, écumante de la rage d'avoir perdu son bras, la magicienne n'était pas prête à faire de quartiers quand Arbretempête demanda ce qu’il faisait maintenant. Elle se protégea d'un bouclier neuf et attrapa une boule de l'énergie puante qui suintait des leurres.

*Maintenant? Arrêtons de nous défendre et envoyons-leur leur merde dans la gueule!*


Utilisant son énergie colérique pour pointer un ennemi au hasard (1D20:18) et lui balança sa boule de boue magique radioactive a la gueule (1D10:8). La satisfaction d'entendre les hurlements de douleurs mentaux du salopard calma sa rage et lui permis de penser plus clairement. Elle observa ses trois arpètes une seconde et en désigna deux pour incanter des boucliers et un autre pour jouer à la bataille de boule de boue. Sourcedésert verrouillait la cible et son coéquipier, Danor, balançait les boules. (1D20: 11) (1D10: 2) Malheureusement, d'un beau revers, leur cible leur renvoya leur projectile que Source dévia vers la campagne. Merde. C'était quoi, ça?

*C'est leur énergie Adepte! Ils la manient mieux que nous! Vous avez eu le premier par surprise!*
*... T'as probablement raison. Merde.*

A cours d'idée (sortir d'une garde de six heures, se faire en sursaut puis crucifier le bras aidait pas à la créativité, faut dire), Source observa les autres en quête d'une idée.
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »
Pour les mp, j'ai embauché une secretaire, voyez avec Isabeau de Girier

Conteur

  • Plume de scénario
  • Messages: 279
    • Voir le profil
Re: [Scénario] D'une Pierre deux coups
« Réponse #5 le: 14 août 2014, 12:01:32 »
Pierrelune devait à la fois maintenir la structure du leurre et coordonner le cercle. Ce qui était extrêmement difficile. Elle était heureuse d'avoir Elbereth pour la soutenir dans l'une de ces deux tâches. Elle avait l'habitude de diriger des cercles, mais pas de maintenir une structure magique complexe en parallèle.
Après avoir repoussé des ennemis sans chercher à les identifier, elle s'intéressa aux actions d'Arbretempête. Après avoir dangereusement joué avec les cristaux du leurre, il avait dû changer de tactique, au grand soulagement de Pierrelune. Puis il était parvenu à retenir un mage noir pour aider à sa localisation par le groupe qui s'en chargeait. Pierrelune vit là une bonne occasion pour le mage des Vents Blancs de faire usage de ses talents.

« Manuchan, à vous ! Emprisonnez celui que retient Arbretempête. »

Elle s'intéressa ensuite aux actions de son élève. Sourcedésert reçut une sévère blessure au bras, conséquence d’une mauvaise manœuvre de sa part ; elle sortait à peine de sa garde et était épuisée. Mais celle-ci ne se laissa pas désarçonner et attaqua de plus belle. Pierrelune ne put qu'admirer le résultat.

« Celui qu'a attaqué Sourcedésert est hors course. Sourcedésert, veux-tu sortir du cercle ou tu peux continuer ? » [Mage n°18 HS]



De leur côté, Adrien, Matt et Myra voyaient les choses se préciser de seconde en seconde. Adrien voyait de multiples points de pouvoir rallumer dans la ville, mais souvent trop brièvement pour en noter la localisation. Heureusement pour lui, deux attaques portées par leur camp quasiment simultanément allumèrent la même zone dans leur visualisation de la ville. Myra se hâta de noter le lieu.

« On a un groupe ! »

Comme convenu, à ce signal, un jeune page entra, releva le lieu sur sa propre carte et partit en courant vers les équipes formées pour débusquer les mages. Un autre page vint prendre sa place derrière la porte.



Pierrelune voyait bien les difficultés du cercle. Les mages noirs avaient l'avantage du terrain, l'énergie contaminée du leurre était une source énorme pour eux.

« Il faut puiser dans des lignes pures pour les attaquer. Il ne sert à rien d'utiliser celle qu'ils envoient. »

Tandis qu'elle réfléchissait à la situation, elle sentit plusieurs attaques se préparer contre les cristaux du leurre. Les mages adverses avaient maintenant compris l’astuce et cherchaient à détruire ce qui les empêchait d’accéder à la vraie Pierre. La première attaque se perdit dans le miroir d'Elbereth. La deuxième actionna le piège du mage révélant la localisation d'un autre mage ( 1d20:2). La troisième se dirigea sans entrave vers un cristal situé au centre de la structure. Pierrelune s'interposa, mais fut violemment repoussé[exp:2rsaq6h9]a[/exp:2rsaq6h9] et poussa un hurlement de rage et de douleur. Puis sachant le cristal perdu, elle se lança dans une reconfiguration désespérée de la structure. Quand le cristal vola en éclats, elle l'avait déjà séparé de la moitié des fragments qui l'entouraient[exp:2rsaq6h9]b[/exp:2rsaq6h9]. Elle pesta. Elle avait mal. Elle serra les dents tandis qu’elle luttait pour maintenir la structure. Si elle échouait, tous seraient éclaboussés par l’énergie malsaine contenue dans le leurre et nul ne savait ce qui se passerait alors.

« Elbereth, aide-moi. Soutiens-moi ! »

Elle luttait pour recréer une structure avec un cristal de moins. Elle avait mal. Elle savait qu'elle avait des lésions internes. Mais elle n'abandonna pas. Soudain, tout se mit en place[exp:2rsaq6h9]c[/exp:2rsaq6h9], peut-être grâce à l'aide d’Elbereth, elle n'aurait pu dire. Le leurre formait à nouveau un tout cohérent malgré la destruction d’un fragment.
Ce problème momentanément réglé, elle songea à sa vengeance, et à son besoin d‘évacuer sa rage d’une manière utile. Elle renvoya toute sa douleur vers celui qui l'avait blessée. Elle ne fut pas très précise[exp:2rsaq6h9]d[/exp:2rsaq6h9], mais elle le toucha quand même (1d20:4).



De l’autre pièce, Myra cria :

«Un autre groupe !»



Pierrelune avait pensé qu’ils pourraient agir de manière subtile. Mais maintenant que l’astuce était éventée, ils devaient agir vite, très vite.

« Arbretempête, Sourcedésert, attaquez sans relâche. Manuchan, emprisonnez-les dès qu’ils sont affaiblis. Elbereth, continue avec tes miroirs, c’est très bien, ça les retient. Tout ce qu’on peut pour les mettre hors d’état de nuire. Il faut maintenant que les équipes les trouvent et les neutralisent ! »


a: 1d10: 1
b: 1d10: 5
c: 1d10: 9
d: 1d10: 5


[ Elbereth: deux mages (les n° 5 et 8) commencent à s’attaquer à la structure. Ils savent que tu es là et que tu fais tout pour les perdre. Un (le n°8) t’attaque directement pendant que l’autre commence à détruire un cristal. Défends-toi, contre-attaque, appelle à l’aide si besoin est.
Manuchan: Tu as trois mages “piègeables” (n°2, 4 et 10). Le premier est celui qui est lié à ton piège-traceur. Lequel tentes-tu de piéger? Et tes acolytes? MP-moi pour avoir les jets du ou des mages que tu tentes de piéger.
Sourcedésert et Arbretempête: Trois nouveaux mages entrent en action (n°3, 15, 19) Ils sont frais et n’ont pas encore participé à la bataille. Ils s’attaquent directement à vous cette fois, par l’entremise du leurre et de l’énergie contaminée qu’ils lancent vers vous. Les autres mages que vous avez identifiés ( n° 10, 11 et 17) sont encore présents et profitent de la diversion pour trouver la vraie Pierre. ]
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Elbereth

  • Mages
  • Compagnon Mage (et bonne compagnonne)
  • Messages: 457
    • Voir le profil
  • Fiche: Parchemin
  • Compagnon ou Familier: Dellaria
  • Âge: 26 ans
  • Langues: Iftélien (LM), Valdemaran (B), Rethwellanais (I)
Re: [Scénario] D'une Pierre deux coups
« Réponse #6 le: 26 août 2014, 10:47:32 »
Elbereth était trop concentrée à maintenir son leurre pour se rendre compte de ce qu’il se passait autour d’elle, mais elle entendit tout de même le cri de douleur de Sourcedésert. Ils étaient diablement féroce ces mages… Elle espéra que l’Adepte n’était pas trop touchée, mais Pierrelune avait déjà pris les choses en main, continuant de donner des ordres à droite et à gauche afin de maintenir la cohésion du cercle.

Peu après l’attaque de Sourcedésert, ceux qui cherchaient à localiser les mages ennemis leur firent savoir qu’ils avaient pu repérer un premier groupe. Il ne restait plus qu’à espérer que ceux qui allaient les trouver pourraient rapidement les mettre hors d’état de nuire. La bataille de son côté, avait repris de plus belle. Elbereth sentait les attaques arriver sur le leurre et heureusement son miroir servit cette fois ci. Ils n’eurent pas cette chance plus longtemps, puisqu’une des attaques finit par arriver sur un morceau de cristal central du leurre.

 Pierrelune tenta de s’interposer en vain et fut violemment touchée pendant que la structure entière était ébranlée. Pourtant celle-ci se remit aussitôt à travailler sur le leurre afin de le maintenir en place, histoire qu’ils ne soient pas tous assaillis par une vague d’énergie malsaine. Lorsqu’elle l’appela à l’aide, Elbereth et Del’ n’hésitèrent pas une seconde et lui transmirent de l’énergie pour la soutenir dans sa tâche. Ce qui eut l’air de fonctionner puisque tout se plaça correctement. Le leurre tenait à nouveau. Ils étaient passés près de la catastrophe et n’auraient pas autant de chance à chaque attaque…

Elle put se concentrer à nouveau sur ses miroirs et entreprit de les faire bouger (1) mais une partie seulement se déplaça, créant de nouvelles fausses images. La jeune femme pesta et voulu recommencer, mais elle n’en eut pas le temps. Deux mages tentaient à nouveau de s’attaquer à la structure mise en place. Et les deux attaques vinrent simultanément. Dont une la visait elle personnellement. Et elle n’avait pas de miroir pour créer une illusion.

DEL !

Sa Liée comprit instantanément et se positionna sur l’autre attaque qui visait un des fragments de cristal. Elle voulut contrer l’attaque (2), mais ne réussit qu’à se la prendre de plein fouet en hurlant de douleur. Simultanément, Elbereth envoya une dose d’énergie à son adversaire direct (3) mais elle se perdit dans celle envoyée par le mage. La Compagnonne fut donc touchée à son tour et tomba à la renverse, tandis qu’elle ressentait à la fois sa douleur et celle de Dellaria, leur cri se rejoignant. Elbereth se releva en grimaçant, elle devait avoir des trucs de casser. A son tour, elle rejeta toute sa colère dans une nouvelle offensive (4)… Sans grand succès. Elle était trop faible. Elle appela :

-Pierrelune… Attention, la structure…


(1) 1D10 : 5
(2) 1D10 : 1
(3) 1D10 : 2
(4) 1D10 : 2
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Héraut Arthon

  • Hérauts
  • Roi des Violettes
  • Messages: 1317
    • Voir le profil
  • Fiche: Charte royale
  • Compagnon ou Familier: Ryis
  • Âge: 40 ans
Re: [Scénario] D'une Pierre deux coups
« Réponse #7 le: 26 août 2014, 16:49:32 »
Tout se passait très vite, et en même temps chaque minute, chaque seconde semblait s'étirer le plus possible pour épuiser les équipes en charge de la Pierre-Coeur de Haven. Arbretempête, aussi impliqué que ses nombreux collègues et étudiants, avait accepté la présidence de Pierrelune pour un travail qu'il savait sien depuis son arrivée à Haven. Il était content, malgré son orgueil légèrement écorché, d'être sous la supervision d'une experte qui ne perdait pas son temps en blabla et agissait dès qu'on lui rapportait la moindre avancée. Quant à lui, responsable de sa petite équipe, il avait bien assez à faire pour ne pas se perdre dans des considérations jalouses inutiles. La Pierre-Coeur d'abord - et puis il restait le Doyen.
Son équipe et lui eurent quelques difficultés au début, puis repérèrent et "marquèrent" un mage ennemi qu'ils retinrent le temps que le groupe chargé de la localisation s'en occupe. Destiné à aller plus loin que ça, Arbretempête apprécia l'ordre de Source à Manuchan, et il refila le bébé au Mage des Vents Blancs, sachant qu'il avait plus de chances que lui de le retenir jusqu'au moment crucial.

D'une oreille, Arbretempête entendit ce qui se passait à côté. Sourcedésert blessée. Lui, et ses partenaires directs, allaient bien, même si l'effort était éprouvant. Une nouvelle intervention de Pierrelune le laissa songeur une seconde, puis il ordonna aux mages travaillant avec lui:

"Prenez dans les zones sécurisées par les compagnons. Et vérifiez qu'elles tiennent." fit-il d'une voix rauque en s'éxécutant lui-même.

Il sentait que tous se tendaient de plus en plus, et il reprit sa tache sous pression. Au même moment, une attaque combinée de plusieurs attaquants tenta d'accéder à la vraie Pierre, se désintéressant des leurres. Arbretempête jura. Deuxième attaque. Celle-ci révéla un nouvel opposant à repérer sur la carte. Troisième attaque. Pierrelune elle-même l'intercepta - et se reçut mal, ainsi que le crystal qu'elle devait protéger. Elle demanda son soutien à la compagnonne à côté d'elle. Arbretempête fronça les sourcils. Suffirait-elle, si peu expérimentée?
Puis une jeune fille vint s'asseoir derrière Pierrelune. C'était Perle, la Maître des Montagnes Grises. Elle se mit en devoir de soutenir également Pierrelune et son travail.
Cela dut marcher car une seconde (une heure?) plus tard, les ordres fusaient de nouveau.

Arbretempête repartit à l'attaque des entités qui tentaient leur chance dans son secteur. (1) Sa colère le remplissait d'énergie et il atteignit gravement l'une d'elle: le n°3. Il éclata d'un rire nerveux et un brin vengeur. Il continua de la même manière (2) sur une autre cible qui l'attaquait, le n°10 mais si celle-ci fut touchée, ce fut loin d'être le même résultat douloureux que pour le précédent. Alors (3) il recommença. "Touché!" grinça-t-il avec satisfaction. Ses hommes y allaient également de leur côté (4) et rencontraient un succès énorme: chaque cible, n° 15, 19 et 11, pendant une bonne dizaine de minutes fut touchée et affaiblis, assez pour être pris dans les pièges servant à les retenir pour les repérer.

"Ils ont trouvé la vraie Pierre!" dut malheureusement prévenir Arbretempête car leur action avait été un poil trop longue pour cacher la vérité plus longtemps. "Prenez garde."

Au même moment, Elbereth hurla. D'abord de douleur, ensuite pour prévenir Pierrelune. Derrière elle, impassible, Perle passa son énergie à Elbereth pour la remettre un peu d'aplomb tout en lui imposant une barrière le temps qu'elle puisse se ressaisir. Elle se pencha même pour la relever, puis lui souffla à l'oreille, avec un coup d'oeil pour son familier:

"Veux-tu sortir du cercle? Comment va Dellaria?"

1) 1D10: 8
2) 1D10: 5
3) 1D10: 9
4) 1D10: 10
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Sourcedésert

Re: [Scénario] D'une Pierre deux coups
« Réponse #8 le: 17 septembre 2014, 20:28:47 »
Distraite par la blessure de son mentor, Sourcedésert relâcha sa vigilance une poignée de millisecondes, assez pour que n°10 (qui, probablement frustré de son échange de coups peu probant avec Arbretempête changeait de cible) en profite pour lui balancer une vacherie à la tête. Dans ces cas-là, une seule solution: les réflexes. D’une espèce de fronde magique, elle attrapa la boule d'énergie, la fit faire demi-tour et retour à l'envoyeur! (1D10: 7) Elle se roussit un peu les biefs, mais son adversaire était ko pour le moment. Haha!

Mais, évidemment, ils n'étaient pas au bout de leurs peines. Les mages avaient localisé la vraie pierre et Sourcedésert repoussa une ou deux attaques mineures avant de réaliser qu'un des leurres commençait à chauffer. Remontant mentalement la piste du sortilège, elle repéra deux magiciens, (9 et 16) qui prenaient un malin plaisir à charger encore plus le leurre déjà lourdement instable.

Le leurre instable, dangereux, qui venait de mettre Pierrelune et la petite compagnonne rousse à terre. Le truc qui servait plus a rien vu qu'ils avaient repéré la vraie pierre.

"Lâchez tous le leurre. Je vais le vider avant qu'il ne nous explose à la tête. Vous!" Elle interpellait ses arpètes "Protégez moi, deux mages attaquent le leurre, mais ne rompez surtout pas leur liens avec celui-ci."

"Pourquoi?"

"Je vais siphonner l'énergie sale du leurre vers le plan des portails. Si je peux y envoyer leur énergie ou mieux, eux  même, ce sera ça de gagné!"

"Bien Madame."


Ben oui, autant essayer de faire d'une pierre deux coups (ndlj: non, ce n’était pas fait exprès et oui, j'ai honte).

Occultant ce qui se passait dans la pièce, Source envoya son esprit et sa magie entre les atomes, entre les réalités pour feuilleter le livre cosmique afin de trouver la reliure, le plan des portail, le plan à la fois partout et nulle part, froid, lointain et assoiffé de magie quelle qu'elle soit. Une fois trouver, l'ouvrir était facile (1D10: 8). Une bulle noire apparut soudain au-dessus du leurre. Parfait. Sourcedésert tissa soigneusement une connexion vers chaque partie survivante du leurre... et lâcha tout en sentant quelque chose s'écraser sur le bouclier qui la protégeait (1D10: 4). Une des mages a son service lui fit signe de continuer. Ok. De nouveau, elle tissa les liens de chaque cristal glauque et gorgé de non-magie maléfique. Une fois le réseau couplé à la sphère (1D10: 6), Source eu l'excellente surprise de voir la charge magique des leurres diminuer. Et diminuer assez rapidement pour surprendre les deux mages qui se virent prendre une part non négligeable d'énergie (1D10: 7)

Savourant son triomphe, Sourcedésert fit signe à ses assistants de baisser le bouclier et envoya aux deux malfrats une bonne dose de magie là ou ça fait mal (oui oui, elle vient de leur donner un coup de pieds magique dans les couilles. Oui, elle est puérile à ce point.) (1D10:4) Sans grand succès, mais bon. Au pire, la décharge magique aiderait à les repérer.
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »
Pour les mp, j'ai embauché une secretaire, voyez avec Isabeau de Girier

Conteur

  • Plume de scénario
  • Messages: 279
    • Voir le profil
Re: [Scénario] D'une Pierre deux coups
« Réponse #9 le: 22 septembre 2014, 10:10:58 »
Le mage Manuchan libéra son piège sur le mage qu’Arbretempête avait retenu. Il remplit tout juste sa fonction en retenant le mage et en l’empêchant d’agir[exp:t625i1za]1[/exp:t625i1za]. Ses acolytes firent de même avec les mages n° 15 et 19. Le n° 11, qui avait subi d’abord les assauts de Sourcedésert, puis du groupe d’Arbretempête, était hors cours.
[N°11 HS. N° 15 et 19 entravés]



Matt cria, la voix enrouée.

« Encore un. »



Pierrelune avait dans un premier temps réussi à remettre la structure du leurre en place. Mais soudain, Elbereth fut touchée par une attaque en même temps qu’une frappe touchait un cristal. Pierrelune n’eut pas besoin de l’avertissement de la jeune fille pour prendre à son compte toute la structure. Heureusement, le leurre détruit se trouvait à l’extérieur de la structure, et sa perte n’affecta que peu de liaisons magiques, qui furent promptement remises en place [exp:t625i1za]1[/exp:t625i1za].

Sourcedésert se débarrassa du n° 10. Mais des adversaires se présentaient à mesure. On sentit deux nouveaux mages prendre part à l’empoignade, forçant Sourcedésert à trouver d’autres solutions.

[N°10 HS]

Soudain, une violente décharge d’énergie remonta le filin qui pointait vers le mage n° 2 et toucha directement Manuchan, qui n’eut pas le temps de se protéger. Il fut projeté loin de la Pierre et atterrit mollement contre un mur. Point positif, le mage adverse semblait avoir tout donné et sa présence magique s’effaça. Il était soit inconscient, soit mort.

[N° 2 HS]

Pierrelune n’eut pas le temps de s’inquiéter pour lui. Sourcedésert prit les choses en main et ordonna à tous de s’éloigner du leurre. Pierrelune s’éloigna physiquement, mais resta connectée à la structure. Elle n’était pas certaine que les liaisons tiennent seules dans ces conditions. Surtout que Sourcedésert modifiait les liaisons pour les connecter au vide entre les portails. La mage se focalisa donc sur son ancienne élève, pour lâcher le leurre dès qu’il commencerait à se vider. Malheureusement, sa réaction, ralentie par la douleur, ne fut pas tout à fait assez rapide, et elle y perdit un peu de son énergie[exp:t625i1za]3[/exp:t625i1za].

La perte de leur chef de groupe ne déstabilisa pas les piégeurs qui continuèrent leur travail acharné. Ils lancèrent leurs pièges sur les mages n° 9 et 16 qui étaient bien affaiblis. Mais sans plus personne pour coordonner les actions de chacun, ils firent preuve d’imprécision, se gênant les uns les autres et leurs pièges n’étaient que très modérément efficaces [exp:t625i1za]4[/exp:t625i1za].



« Un quatrième. »



Le leurre finissait de se vider dans le néant, et la Pierre, maintenant vulnérable, recueillait toutes les attentions. Pierrelune, épuisée, blessée, mais toujours debout, rallia à elle ceux qui étaient encore en état.

« Aidez-moi à dresser un bouclier autour de la Pierre-Cœur! »

Elle commença à élaborer un bouclier épais, dense, et élastique autour de la Pierre. Puis elle fit signe au mage à ses côtés de créer un bouclier au-dessus du sien. Et le mage suivant rajouta le sien. Et encore un mage et un bouclier. Rien ne venait entraver la création des boucliers autour de la Pierre[exp:t625i1za]5[/exp:t625i1za]. A la sixième couche, Pierrelune fit signe que cela suffisait. Les autres devraient reconstruire les boucliers au fur et à mesure.

Tous attendirent. De rapides coups de sonde, trop bref pour les identifier clairement, venaient buter contre les boucliers. Mais personne n’attaqua. Soudain, on ne sentit plus la présence de mages autres que ceux retenus par des pièges. Ceux qui s’étaient contentés de sonder le cercle ou d’effectuer des petites attaques avaient disparu. Avaient-ils gagné ?

« Je crois... je crois que c’est bon pour l’instant. Je ne sais pas combien ils étaient, mais nous avons en tout cas quatre coincés dans des pièges, et je crois que nous en avons blessé un certain nombre. » Elle fit une pause, reprenant douloureusement son souffle. « Il faut directement commencer les opérations de nettoyage de la Pierre, dès que les mages pris dans des pièges auront été interceptés physiquement. » Elle regarda autour d’elle, l’air un peu hagard. « Elbereth, ça va aller ? Quelqu’un peut-il ausculter Manuchan pour voir dans quel état il est. Sourcedésert, ton bras ? »

[Je vous laisse raconter la fin de la bataille de votre point de vue.
Elbereth: Perle te soutient bien, mais tu n’as pas le temps de reprendre clairement tes esprits et de revenir dans la bataille.
Arbretempête: Juste avant que Sourcedésert ne vide le leurre, tu subis l’attaque désespérée du mage n°13. Il est frais, mais totalement désordonné et désorganisé. Tu sens qu’il est fou de rage.
Sourcedésert: Tout se vide bien. Attention à bien refermer après ;-)

Merci à tous pour cette bataille épique mais très compliquée à meujeuter!]


_____________________________________________________________________________________

1. 1d10 : 6
2.  1d10 : 8
3. 1d10 : 4
4. 1d10 : 5
5. 1d10 : 9
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Elbereth

  • Mages
  • Compagnon Mage (et bonne compagnonne)
  • Messages: 457
    • Voir le profil
  • Fiche: Parchemin
  • Compagnon ou Familier: Dellaria
  • Âge: 26 ans
  • Langues: Iftélien (LM), Valdemaran (B), Rethwellanais (I)
Re: [Scénario] D'une Pierre deux coups
« Réponse #10 le: 12 octobre 2014, 21:04:57 »
Elbereth fut sonnée un moment par la douleur. Elle finit par reprendre ses esprit alors qu'elle sentait qu'on lui insufflait de l'énergie nouvelle. La jeune femme vit non loin d'elle la jeune Perle qui venait pour l'aider à se relever. Ses jambes étaient tremblantes, mais elle sentit qu'elle tiendrait debout. Par contre elle essaya de bouger son bras gauche et grimaça de douleur. Elle hocha cependant la tête avant, de chercher sa Liée dans son esprit.

-Del, ça va ?

Celle-ci avait du ressentir une grande partie de la douleur éprouvée par la compagnonne et la sachant plus réceptive et sensible à la magie, elle s'inquiétait de son état. Pourtant celle-ci répondit rapidement, d'une voix tout de même fatiguée :

-Oui. Je ne sais pas si je vais tenir encore longtemps, mais pour l'instant ça va. Et toi Ashke ?
-Mieux, c'est pas la grande forme hein ?
-On a connu mieux.


Un petit sourire s'afficha sur le visage pâle de la future Adepte, mais elle ne se sentait pas encore très sûre d'elle. Cependant, elle avait retrouvé sa voix et pu donc répondre à celle qui était venue l'aider.

-Je crois que ça va. Je dois avoir un truc cassé à l'épaule, mais on verra plus tard. Merci...

Elle allait proposer de rejoindre le cercle en laissant Del en dehors, Mais Pierrelune leur signifia que c'était temporairement terminé. La jeune femme un peu dans les vapes suite à l'attaque du mage n'avait pas pu suivre la fin de la bataille, mais elle garderait ses questions pour plus tard. Elle regarda juste ce qui était fait à présent, avant de regarder à nouveau Pierrelune qui avait l'air aussi épuisée qu'eux tous et lui répondre :

-Oui ça va aller.

Jetant un coup d'œil à Manu, elle espéra que celui-ci n'avait pas de séquelle trop grave de l'attaque qu'il avait l'air de s'être pris en pleine face. Elle se demandait si elle pourrait être utile pour le nettoyage de la Pierre, mais de toute façon, il fallait d'abord qu'ils aient la certitude que les mages attaquant soient bien neutralisés. Ils allaient pouvoir souffler en attendant. De toute façon Del et elle avaient vu leur niveau d'énergie baisser assez rapidement et n'auraient sûrement pas pu dépenser trop de magie tout de suite. La ratha vint se coller contre sa Sœur d'Esprit, tandis que celle-ci se disait que ça serait peut-être une bonne idée d'aller voir un guérisseur...

Elle attendit donc les ordres avant de bouger, remerciant encore Perle pour son soutien, un peu inquiète pour son ami Manu.
« Modifié: 01 janvier 1970, 01:00:00 par Guest »

Sourcedésert

Re : [Scénario] D'une Pierre deux coups
« Réponse #11 le: 14 juillet 2016, 12:10:20 »
déverser l'anti-energie des leurres hautement instables vers le dangereux monde des portails était une taches qui demandait une concentration sans faille. une concentration qui lui demandait d'ignorer tout ce qui n'était pas le flux d'anti-magie qui coulait entre ses mains magique. Mais paradoxalement, c'était un moment presque calme dans ce combat. Une seule chose à faire. Pas de réflexes à avoir, pas de ripostes à envoyer. Elle n'avait qu'une chose à faire et les pensées envahissaient son esprit.

Pendant que ses multiples mains magiques, elle pensait à son bras physique qu'elle ne sentait plus et qui était peut être brûle pour ce qu'elle en savait. Mais elle ne devait pas penser. Elle avait vu une quantité non négligeable d’énergie teinté de l'aura caractéristique de sa mentor passer entre ses mains. Mais elle ne devais pas l'aider. Elle entendit le bruit d'un corps brutalement projeté contre un mur. Mais elle ne pouvait même pas regarder qui de ses camarades avait été blessé. Elle devait guider la magie souillée.

Mais finalement, la dernière parcelle d'énergie noire quitta le dernier leurre. Source ferma l’accès au Vide entre les Portails soigneusement et observa ce qu'il restait des leurres. Les Cristaux, purs et sans défauts lors de leur taille, qui étaient devenus noirs et "gluants", étaient redevenus clairs et purs. Mais ils n'étaient plus sans défauts. Ils étaient tous parcourus de petites craquelures La magie avait attaqué la matière.

Voyant cela, Source compris que quelque soit son désir d’arrêter, de se reposer, de fermer ses biefs irrités et de se laisser aller aux bons soins des verts, elle ne pouvait pas. Il fallait attaquer le nettoyage de la pierre avant que la structure ne subisse de trop gros dégâts structurels. D'ailleurs, Pierrelune le dit au moment même ou Source le comprenait. Et elle comprenait aussi que malgré tout, elle était plus a même de faire ce travail que la vielle magicienne, qui était énergiquement blessée.

"Je ne sens pas mon bras, donc ça va, je peux continuer. Toi, par contre, tu est trop faible. va dormir et relaie moi dans six heures. Je commence le nettoyage. Que ceux d'entre vous qui sont encore en forme me transfèrent l'énergie des nodes."

"Bien Ma Dame."

La magicienne soupira en prenant une grande lampée d'énergie propre. En partie ragaillardie, elle établie deux liaisons entre elle et ses aides. Ils pourraient l'alimenter ainsi en énergie et évacuer l’énergie sombre qu'elle sortirait de la pierre.

Elle se plongea dans le nettoyage de la pierre, comme elle et sa Mentor en avaient parler. Elles ne voulaient pas y connecter directement le vide entre les portails, de peur de trop solliciter une structure magique déjà lourdement fragilisée. Source plongea donc mentalement au cœur de la pierre, les lignes d’approvisionnement et d’évacuation la reliant à ses arpètes. Elle plongeait au cœur de la pierre, cherchant les dépôts d’énergie sombre qui bouchaient les canaux magiques de la pierre. Elle dégageait la magie sombre et utilisait la propre pour reconstituer les structures trop abîmées de la pierre. Ce n'était pas un travail d’orfèvre, Pierre et elle devraient procéder plus tard à une reconstruction plus fine, mais pour le moment, cela tiendrait.

Une fois les dépôts évacués de la pierre, ils feraient passer une grande quantité de magie au travers de la pierre afin de la débarrasser de toute trace de magie sombre. Puis viendrais les réparations fines.

C'était un travail long et minutieux, mais c'était finalement une sorte un peu spéciale de décontamination. La routine apaisa Sourcedésert qui passa bientôt d'angoissée par le combat à une tranquille concentration routinière
Pour les mp, j'ai embauché une secretaire, voyez avec Isabeau de Girier