Auteur Sujet: [Scénario] Mage Attack!  (Lu 1455 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Fiersaule

  • Guérisseurs
  • Trondi'irn Gilette
  • Messages: 106
    • Voir le profil
  • Fiche: Pedigree
  • Compagnon ou Familier: Kreel
  • Âge: 36 ans
  • Langues: Valdemaran, Tayledras, Iftelien
[Scénario] Mage Attack!
« le: 24 juillet 2016, 12:32:22 »
Milieu de la 8e décade d'été 1481 - faubourg de Ka’Ven’Ush’Ta / Palais

Après l'audience menée par Barrn, Isabeau de Girier avait été envoyée plusieurs fois surveiller les étals des marchands. Elle put constater que les gardes semblaient particulièrement prompts à verbaliser les marchands de Valdemar, et que les responsables du marché cherchaient moult raisons de déplacer les étals dans des coins moins favorables. Heureusement, grâce à sa présence, aucun nouvel incident ne fut à déplorer.

Les placets avaient été renvoyés à Valdemar pour tenter d'en apprendre davantage. Par téléson, les ambassadeurs apprirent qu'un mage était en effet à l'origine des modifications. Par contre, aucun Héraut n'était parvenu à avoir de vision claire de ce mage. Seule certitude: celui-ci vouait une haine farouche à Valdemar.

Suite à son entrevue avec Fiersaule et Isabeau dans les jardins, le conseiller Prercion avait demandé l'envoi d'une délégation à Rethwellan et Valdemar afin de mieux comprendre les raisons du conflit. Il avait été suivi par une très large majorité, qui avait apprécié le bon sens de cette proposition. Politiquement, la faction anti-Valdemar semblait reculer, car avec les Tyrills, une partie des indécis penchèrent souvent pour l'autre camp.

Aénor était heureuse de voir qu'ils étaient parvenus à inverser la tendance. Elle s'inquiétait cependant. La situation restait fragile, et maintenant qu'ils n'avaient plus rien à perdre, les mages noirs pourraient tenter quelque chose de désespéré, voire hâter leur hypothétique coup d'état.

********

Depuis sa rencontre avec le conseiller Prercion, Fiersaule s'était souvent rendu chez ce dernier pour le soigner. S'il existait à Iftel des Guérisseurs habilités à soigner tous les êtres pensants, il semblait cependant manquer de gens formés dans l'art de simplement masser. Or le conseiller Prercion n'avait pas réellement besoin de soin. Il se faisait simplement vieux, et ses articulations devenaient raides. Il n'aurait jamais osé déranger un Guérisseur pour cela. Tandis que Fiersaule, lui, s'était gentiment proposé, et il dut admettre que les onguents et huiles du trondi'irn faisaient des merveilles.

Ce jour-là, Fiersaule s'était rendu comme à son habitude dans la maison du conseiller. Celle-ci se situant relativement loin du palais, dans les faubourgs de Ka’Ven’Ush’Ta, Fiersaule avait demandé à son ami Teren de le porter jusque là-bas.

La demeure du conseiller était une large construction d'un étage, situé au milieu des arbres, dans une zone relativement humide. Elle était d'ailleurs entourée d'étangs et de canaux, et malgré la chaleur estivale, il y faisait relativement frais. Cette maison possédait un nombre très restreint de fenêtres, car comme leur cousin de plus petite taille, les tyrills aimaient vivre dans des endroits sombres. Fiersaule se sentait parfois un peu claustrophobe dans cette maison, mais il n'avait guère le choix.

La séance de massage touchait à sa fin quand tout à coup, il sentit son patient se raidir.

«Que se passe-t-il?»

«Silence... J'ai entendu...» Il n'allait pas au bout de sa phrase, car un nouveau bruit, beaucoup plus fort que le précédent, se fit entendre. Fiersaule, malgré son ouïe d'humain, l'entendit aussi parfaitement. Quelqu'un venait casser un des rares carreaux de la maison. Le trondi'irn se raidit. Il tenta de contacter Kreel, qui était resté à l'extérieur.

: Kreel? Fais le tour de la maison. Je regarde avec toi.:
: Jeu? :
: Intru! :


L'oiseau obéit immédiatement et l'élança dans les airs. Il plana au-dessus de la demeure du conseiller. Bien vite, Fiersaule repéra l'intrus, ou plutôt les intrus. Un homme s'introduisait dans la demeure pendant qu'un autre attendait derrière lui, l'œil aux aguets. Il repéra d'ailleurs Kreel. Avec un rictus mauvais, il lui lança une décharge électrique, que l'oiseau parvint à esquiver de justesse.

: Pars! Va prévenir Aenor, Isabeau, Barrn, n'importe qui! Vite! :

«Nous avons un problème... il semblerait que deux personnes tentent de s'introduire dans votre maison. Je crains que ce ne soit pas pour vous voler votre collection de poteries...»

Fieraule regarda autour de lui. Cette pièce n'avait qu'un seul accès, et aucune fenêtre. C'était à la fois un avantage et un inconvénient. Ils ne pouvaient pas s'enfuir, mais les intrus ne pourraient pas les prendre à revers.

Avec un esprit pratique qui le surprit lui-même, Fiersaule poussa le seul meuble de la pièce, une large méridienne, devant la porte.

«Ça ne les retiendra pas longtemps... Conseiller, savez-vous vous battre?»




Kreel volait le plus vite possible en direction du Palais. Il n'était pas très malin, mais il savait que Fiersaule avait besoin de lui. Il devait se dépêcher. Heureusement, comme tous les falconidés, Kreel avait un vol très rapide. Il finit par arriver aux abords du palais et se mit à émettre avec inquiétude. Il savait que la vieille dame en blanc, la fille en blanc et le jeune homme en blanc avaient des chevaux-liges. Et ceux-ci étaient souvent dehors à brouter l'herbe. Kreel aimait bien leur parler.

Les premiers à entendre les appels désespérés du caracara furent donc les Compagnons Edriss, Gaelian et Bethaniel.

: Aide! Vite! Aide! Fiersaule en danger! :

Il se précipita ensuite à travers la fenêtre ouverte des appartements de Barrn tout en émettant fort à la ronde.

: Aide! Vite! Danger! Fiersaule! :

Il refusa de se poser quelque part et continuait à crier mentalement tout en volant à travers la pièce.

«Dieux, c'est quoi tout ce boucan? Kreel, calme-toi! Kreel!»

Aénor venait d'entrer dans la pièce et elle sentit la panique de l'oiseau s'insinuer à travers ses barrières. Elle tenta de le calmer en lui envoyant des ondes de calme.

«Viens Kreel, pose-toi ici et calme-toi.»

Elle ramassa le premier vêtement à sa portée, l'enroula autour de son bras et le tendit pour que l'oiseau se pose. Elle ferma les yeux, légèrement apeurée à l'idée que cet énorme oiseau lui déchiquette le poignet. Mais il se posa avec une relative douceur et Aénor entreprit de lui caresser le bréchet pour le calmer.

«Sieur Barrn... je crois que de nous deux, vous êtes le plus à même de communiquer avec lui... On ne pourra pas aider Fiersaule si Kreel n'est pas plus précis.»


[Isa: Où que tu sois (je te laisse choisir), Bethaniel t'avertit que Kreel est revenu paniqué et que Fiersaule serait en danger.
Barrn: Kreel te saute presque dessus après avoir franchi la fenêtre, et il semble clairement paniqué. Heureusement Aénor semble avoir eu le bon réflexe, et il est maintenant plus calme. Quand tu lui demandes plus de précisions, il t'explique difficilement et à grand renfort d'image la situation dans laquelle se trouve Fiersaule.]
« Modifié: 24 juillet 2016, 12:33:08 par Fiersaule »

Barrn

  • Non-Humains
  • Toutou savant
  • Messages: 616
    • Voir le profil
  • Fiche: Parchemin
  • Âge: 30 ans
  • Langues: kyree, valdemaran, karsite, rethwellanais, iftelien
Re : [Scénario] Mage Attack!
« Réponse #1 le: 25 juillet 2016, 21:50:45 »
Ce livre sur l'histoire de Ka’Ven’Ush’Ta était instructif, et très prenant, surtout du fait qu'il était écrit en iftelien et que Barrn ne maîtrisait pas encore tous les aspects de cette langue. La lecture demandait une concentration importante, qui fut soudain troublée par un projectile lancé à toute vitesse à travers la fenêtre de la suite. Barrn sursauta et tous ses poils se dressèrent le long de son échine. Le kyree vécu un moment d'incertitude, pensant d'abord à une attaque directe contre l'ambassade valdemaranne, puis la nature de la cacophonie lui devint plus familière tandis que le projectile se faisait moins menaçant (ce qui n'empêcha pas Barrn de se baisser car le volatile menaçait d'entrer en collision contre lui). Ce fut alors Aénor qui fit irruption dans la suite et calma l'oiseau lige.

Barrn s'ébroua, encore sous l'effet du coup de frayeur subit à l'entrée soudaine de l'oiseau et de son message paniqué : Fiersaule était en danger. Le bibliothécaire sentait son cœur affolé battre dans sa poitrine et envoyer dans ses veines des décharges destinées à lui permettre de réagir au danger. Ce n'était pas lui qui subissait une attaque de leurs ennemis, mais peut-être s'en prenaient-ils à l'un des membres de l'ambassade à cette heure. Il n'y avait qu'un moyen de le savoir. Abandonnant son livre, le kyree se rapprocha du Héraut qui tenait l'oiseau sur son bras.

L'esprit de Kreel était plus calme, mais toujours agité. Une suite de mots sans forme se succédait dans leurs tête, accompagnée d'images dépourvues de sens. Barrn comprenait bien qu'il avait plus de facilité à converser avec l'esprit simple de l'oiseau que Aénor, de par sa propre nature, et le Héraut n'avait pas fini sa phrase que le kyree était déjà au travail. Il mobilisa ses capacités de communication pour tenter de mettre de l'ordre dans l'esprit de l'oiseau.

Calme-toi, nous ne pouvons pas te comprendre ainsi.

Ces paroles n'eurent pas un grand effet, si ce n'est que les mots et les images s'assemblèrent avec un tout petit peu plus de clarté. Barrn parvint finalement à remettre de l'ordre pour extraire l'essentiel du message. Il se détourna alors de Kreel pour traduire au profit d'Aénor, d'une voix où perçait un brin de panique.

Fiersaule est avec le conseiller Prercion. Des hommes se sont introduits dans la maison, dont au moins un mage. Fiersaule et le conseiller se sont réfugiés dans une pièce mais ils ne peuvent pas s'échapper.

Tandis qu'il prononçait ces mots, Barrn saisissait l'entièreté de la situation. Son sang ne fit qu'un tour. Ils savaient tous que cela risquait de leur arriver, mais le bibliothécaire n'imaginait pas que cela se passerait ainsi… à vrai dire, il avait préféré ne pas l'imaginer. Il n'était pas un guerrier !

Isabeau d'Armentières

  • Hérauts
  • Assistante Chroniqueuse
  • Messages: 600
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche de prêt
  • Compagnon ou Familier: Bethaniel - Rinnerl
  • Langues: [ Valdemaran - Karsite - Rethwellan - Iftelien - Sironien ]
Re : [Scénario] Mage Attack!
« Réponse #2 le: 02 août 2016, 08:06:56 »
Les deux fiancés étaient dans une autre pièce de l'ambassade. Officiellement, ils bossaient, écrivant leurs rapports, mais tout le monde se doutait bien  qu'ils étaient en train de flirter. Isabeau gloussait d'ailleurs bêtement en rougissant comme une tomate quand Bethaniel s'insinua dans sa tête pour la prévenir de la présence de l'oiseau paniqué. Les deux hérauts (ou presque) se levèrent d'un bon.  Isabeau, qui n'arrivait pas à s'habituer à la présence d'une épée battante à sa taille attrapa son baudrier d'uniforme et le boucla en courant vers la pièce ou Elle sentait l'oiseau. La pièce où les autres travaillaient. Etant lui, complètement équipé, (et de manière général plus rapide qu'elle), Raimon la précédait d'une ou deux toises.  Ils esquivèrent quelques serviteurs et arrivèrent au salon Au moment ou Barrn traduisait les paroles de l'oiseau.

"Prévenez la Garde. J'y vais."
"Pas seul."
"Isa..."
"Pas seul. Je sais me défendre, ne t'en fais pas."

A peu prés, rajouta-t-elle en son fort intérieur. Mais elle savait qu'elle ne laisserais pas son fiancé affronter seul des conjurés. Hors de question. Tout comme à Sironis, elle avait été prête à tout pour protéger Saskia, aujourd'hui, elle ferait tout ce qui était en son pouvoir pour empêcher l'assassinat du conseiller Prercion, qui était leur principal point de pivot dans toute cette embrouille.

"Pis tu n'a jamais été à la maison du Conseiller. Moi j'y ai accompagné Fiersaule l'autre jour. Viens."

Raimon eu l'air d’avaler une couleuvre, mais il emboîta le pas à sa fiancée, non sans prévenir Barrn qu’il resterais en contact télépathique avec lui aussi longtemps que possible. Ils sortirent en courant de la  maison, Edriss et Bethaniel les attendant. Les deux élus sautèrent souplement à cru. Autant, elle devais reconnaître que l'art du combat lui était encore difficile, autant, elle n'avait jamais eu de problème avec l’équitation. Avant son élection, elle était déjà très bonne cavalière, et le voyage à Sironis avait cultivé ce talent. Et depuis qu'elle était rentré chez les Gris, elle avait put améliorer encore son habileté. Et elle était capable de galoper à cru à toute vitesse.  Il était presque dommage qu'elle n'ai pas besoin de plus de concentration, car elle avait bien le temps d'avoir peur. Mais ça irait. elle savait se défendre désormais.

Ton rôle est d'exfiltrer le conseiller et Fiersaule, tu comprend? Rien de plus. Je t'interdit de rester une seconde de plus que nécessaire.
Promis.
Et s'ils sont trop nombreux, tu repars, c'est clair?
Hum...
C'est Clair?
C'est clair.


Elle avait très bien compris. Mais de là à obéir...
« Modifié: 03 août 2016, 08:14:26 par Isabeau de Girier »
Moi, dans ma tete, on est trois. Et on s'étonne de ma consommation d'anti-migraineux...
Je traite la paperasse du heraut du Roi et le la Magicienne Sourcedésert. Par ici les mp!

Fiersaule

  • Guérisseurs
  • Trondi'irn Gilette
  • Messages: 106
    • Voir le profil
  • Fiche: Pedigree
  • Compagnon ou Familier: Kreel
  • Âge: 36 ans
  • Langues: Valdemaran, Tayledras, Iftelien
Re : [Scénario] Mage Attack!
« Réponse #3 le: 03 août 2016, 09:49:17 »
[Début de l'attaque: T+1/4 de marque]

Aénor, trop concentrée à maintenir l'oiseau calme tout en écoutant Barrn, n'entendit pas Isabeau et Raimon arriver. Entièrement fixée sur ses Dons, elle ne saisit que trop tard le sens de leur parole. Quand elle releva la tête, ils étaient déjà partis.

: Empêche-les de partir! On ne va pas les laisser se jeter au combat sans réfléchir! :
:Trop tard. Je n'étais pas au même endroit qu'eux. Et les jeunes ne vont pas m'écouter. Ils brûlent trop d'agir! Et c'est la mission de probation de Raimon, tu dois le laisser prendre des initiatives! :
:Je ne me fais pas de soucis pour lui, mais pour Isabeau! Elle est à moitié formée! :
:Tu veux que je les suive? :
:Vas-y. Je reste ici pour gérer l'aspect diplomatique.:


«Ces enfants sont un peu trop fougueux... Mais ils n'ont pas tort
(:humpf:), le temps presse! Il faut aller prévenir qui de droit ici. Gaélian de son côté les empêchera de faire quelque chose de trop inconscient.»

Elle soupira et se concentra à nouveau sur l'oiseau. Il fallait qu'il reparte pour avertir Fiersaule que l'alerte avait été lancée. Il ne fallait pas qu'il tente quelque chose de téméraire (ce qui n'avait que peu de chances d'arriver, connaissant Fiersaule).

:Kreel, retourne près de Fiersaule. Dis-lui que les secours arrivent.:
:Fiersaule? :


 Pauvre oiseau, la phrase était trop compliquée à comprendre pour lui en cet instant. Aénor pesta dans sa barbe et recommença.

:Secours arriver! Va dire:
:Vais dire! :


Kreel se raidit sur le poignet d'Aénor, mais ne bougea pas. Elle le regarda un instant, perplexe, jusqu'à ce qu'elle réalise qu'il n'était pas suffisamment stable sur son gant improvisé pour oser décoller. Elle s'approcha de la fenêtre et l'oiseau sauta sur le rebord. Il s'envola alors et se dépêcha de retourner vers Fiersaule.

«Dépêchons-nous. Il faut aller prévenir la garde!»

[Tu as plusieurs moyens de contacter la garde: arrêter le premier garde que tu croises, te rendre dans la caserne du palais, etc. Arrêter le premier garde venu ne te prendra qu'un instant. Mais il faut compter le temps que ça remonte à qui de droit. Aller directement à la caserne prend plus de temps, mais une fois sur place, tout devrait bouger plus vite. À toi de choisir. La personne à qui tu t'adresses acquiesce et te demande de la suivre (si c'est dans un couloir) jusqu'à un officier ou te laisse là en plan (si tu vas à la caserne) le temps d'aller chercher un officier. ]

Finalement, deux officiers arrivèrent, un humain et un griffon. L'humain semblait le plus haut gradé des deux; c'est lui qui interrogea l'ambassadeur et la Héraut.

«Expliquez-moi précisément ce que vous savez de la situation. Lieu, personnes impliquées, nombre d'assaillants, etc.»




[Isa: ce n'est pas instantané de rejoindre la maison du conseiller. Ka'Ven'Ush'Ta est au moins aussi étendue que Haven... compte une demi-marque à fond la caisse pour atteindre les faubourgs. Dis-toi que Kreel met environ un quart de marque à rejoindre le palais, et lui n'a pas à s'inquiéter des rues et des passants. Très vite, Gaélian vous rejoint et chevauche à côté de vous. ]

Gaélian, comme son Héraut, n'était pas un Compagnon d'action. Il travaillait surtout avec sa tête et détestait la précipitation. Il savait que sa froide logique n'avait que peu de chances d'atteindre deux jeunes Compagnons fougueux, il ne chercha donc pas à les ralentir. Mais il pouvait au moins les forcer à préparer un semblant de plan.

:Vous comptez arriver tambour battant à la maison du conseiller? Ne devriez-vous pas prendre un peu de temps pour réfléchir? Vous serez à découvert alors que les assaillants seront à l'intérieur et auront tout loisir de vous canarder depuis la fenêtre. Et que ferez-vous s'ils prennent le conseiller et Fiersaule en otage? S'ils les utilisent comme bouclier? Avez-vous pensé à prendre vos arcs? :
Lui en tout cas n'en voyait pas.

Au-dessus d'eux, Kreel passa à toute vitesse. Personne ne pouvait battre les faucons en matière de vitesse, ils étaient les rois du sprint aérien.

[À la fin de ton post seulement tu arrives en vue de la maison du conseiller. Alors que vous êtes encore à une bonne cinquantaine de mètre, tu entends Gaélian crier :Attention: dans ton esprit, et Bethaniel fait un écart pour éviter ce qui ressemble à une boule d'électricité. Un homme surveillait l'arrivée de potentiels renforts depuis des buissons. Le temps réaliser ce qui vous arrive, l'homme se prépare à incanter une deuxième boule. Que faites-vous?]




Fiersaule n'avait jamais réalisé à quel point le temps pouvait être long quand on se retrouvait dans sa situation. Il n'y avait aucune bougie graduée dans la pièce, et il avait l'impression que cela faisait déjà des marques qu'ils s'étaient barricadés dans la pièce.

Seul signe de la présence des assaillants, le bref tintement d'un rideau de perle, ou le grincement léger d'une porte. Ils semblaient fouiller la maison pièce après pièce. La demeure était grande, labyrinthique et sombre. D'après ce que Fiersaule entendait, ils ne savaient pas où se trouvait le conseiller et ils avançaient méthodiquement, sans doute pour lui bloquer toute sortie. De l'extérieur, cette pièce n'était pas très loin de la fenêtre qu'ils avaient cassée pour entrer. Mais pour la rejoindre, il fallait traverser plusieurs couloirs et chambres, car la maison était conçue comme un terrier, avec un unique accès pour chaque pièce, mis à part le salon où ils étaient entrés.

« Les secours devraient arriver... enfin, je crois. Je ne sais pas depuis combien de temps Kreel est parti.»
«Pas si longtemps... vole-t-il vite?»
«Très... les faucons et les caracaras sont les plus rapides des rapaces...»
«Alors il devrait être arrivé au palais...»
«J'espère.»

Le silence se fit de la pièce.

«Quelle poisse que mes dagues soient restées dans mon bureau! »
«J'ai une dague dans ma botte... Mais elle ne suffira sans doute pas.»

Savait-il encore se servir d'une dague? Sans doute. Mais il avait toujours été bien meilleur à l'arc ou à la fronde.

Les bruits se rapprochaient dangereusement. Ils ouvraient la pièce d'à côté.

:Secours vient:
:Bravo! Merci:


Il regarda à nouveau par les yeux de Kreel. Il n'y avait plus personne devant la maison. Il indiqua à l'oiseau d'aller se poser sur une branche et d'attendre.

Il avait beau s'y attendre, il sursauta quand on tenta d'ouvrir la porte. La personne s'acharna longtemps sur la poignée, puis sembla réaliser qu'on avait barricadé la porte.

Soudain, il sentit Kreel s'agiter.

:Bruit derrière! :

L'oiseau s'envola à nouveau et avisa la bataille qui avait commencé entre les Hérauts et le mage resté à l'arrière.
« Modifié: 04 août 2016, 11:15:57 par Fiersaule »

Barrn

  • Non-Humains
  • Toutou savant
  • Messages: 616
    • Voir le profil
  • Fiche: Parchemin
  • Âge: 30 ans
  • Langues: kyree, valdemaran, karsite, rethwellanais, iftelien
Re : [Scénario] Mage Attack!
« Réponse #4 le: 16 août 2016, 08:54:41 »
Deux nouvelles personnes entrèrent en trombe dans la suite. Isabeau et Raimon arrivèrent semble-t-il à l'instant même où les explications affluaient. Les apprentis Hérauts ne furent pas long à réagir et repartirent aussitôt. Cette suite était en passe de devenir un vrai moulin !

Fougueux, comme disait Aénor, c'était bien le mot, mais c'était aussi le privilège de la jeunesse. Et des Hérauts. Quant à eux deux, ils avaient un autre rôle à jouer. Barrn attendit plus ou moins patiemment qu'Aénor ait rendu l'oiseau aux cieux pour retourner à son maître avant de s'engouffrer à son tour dans le couloir. Il resta un instant au côté de la Héraut diplomate puis songea qu'il irait bien plus vite tout seul. Il avait quatre pattes au lieu de deux et allait nettement plus vite qu'un humain moyen. Ce n'était probablement pas une bonne idée d'un point de vue diplomatique, ni pour son image de marque, mais tant pis. Le pseudo ambassadeur piqua des deux et se mit à galoper à travers le palais pour se rendre à la caserne. En chemin, il fit son possible pour éviter les obstacles et les personnes mais il lui fallut bousculer néanmoins quelques personnes qui s'en plaignirent. Barrn ne leur prêta guère d'attention.

Le kyree arriva à bout de souffle à la caserne. Heureusement pour lui, cela n'influa en rien sa manière de s'exprimer. Cela avait du bon de ne parler que par l'esprit. Il demanda à parler à un gradé en insistant bien sur l'urgence de la situation. Il avait une conscience aiguë des regards étonnés qui se posaient sur lui, mais il les chassait de son esprit pour ne garder que le plus important. Fiersaule et le conseiller Prercion étaient en danger.

Enfin, on vint. Alors Barrn fit de son mieux pour expliquer succinctement mais de manière claire, nette et précise la situation dans laquelle se trouvait un membre de son ambassade et un homme politique important iftelien.

Des hommes se sont introduits chez le conseillers Prercion, plusieurs mais je ne connais pas le nombre exact. Il y a un mage parmi eux. Deux Apprentis Héraut sont en route, notre trondi'irn est avec le conseiller, c'est son oiseau lige qui nous a prévenu. Je n'en sais guère plus.

Barrn se sentait terriblement impuissant. Il était extrêmement nerveux et sa queue s'agitait derrière lui pour le confirmer. Tout ce qu'il pouvait faire, il l'avait déjà fait, il ne pouvait désormais plus faire grand-chose pour Fiersaule et le conseiller. Tout ce qu'il lui restait, c'était l'espoir, et l'attente.

Isabeau d'Armentières

  • Hérauts
  • Assistante Chroniqueuse
  • Messages: 600
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche de prêt
  • Compagnon ou Familier: Bethaniel - Rinnerl
  • Langues: [ Valdemaran - Karsite - Rethwellan - Iftelien - Sironien ]
Re : [Scénario] Mage Attack!
« Réponse #5 le: 26 août 2016, 23:26:07 »
Aux paroles de Gaélian, Isabeau secoua la tête Non, ils n'avaient pas d'arc. Mais ils allaient faire autrement. Fiersaule massait généralement le conseiller dans une pièce aveugle au centre de la maison. Avec un peu de chance, ils étaient là. Ça leur permettait de se barricader, mais s'ils arrivaient par le couloir, l'intrus les trucideraient un a un. Mais le bâtiment ne faisait qu'un étage

On va faire deux groupes. Un composé des combattants, Raimon, Edriss et vous, Gaelian, Vous occuperez ceux qui font le guet. Moi et Bethaniel, qui connaissons mieux l'endroit, nous contournerons la demeure par les petites ruelle et nous essaierons d'exfiltrer les otages.

Raimon grimaça, mais il avait lui même chargé sa fiancée d'exfiltrer le conseiller et le tayledras...

Une attaque interrompit le briefing. Isabeau lâcha un juron, indiqua aux trois autres qu'ils y étaient et Bethaniel, après avoir esquivé l'attaque, obliqua dans une rue perpendiculaire



Raimon pesta contre ces filles qui ont l'audace d'avoir de l'audace et dégaina son épée. Il s’agissait de ne pas laisser le magicien recommencer son exploit. Il incantait de nouveau. Raimon n'aurait pas le temps  de l'atteindre. Il essaya de l’empêcher de finir d'incanter en lançant une attaque mentale, faisant confiance à Edriss pour esquiver l’éventuel projectile. Bien sur, le magicien avait des boucliers, mais s'il pouvait juste le distraire...

En attendant, Edriss se rapprochait du magicien, en faisant des zigzags irréguliers pour empêcher le mage d'ajuster sa visée.



Bethaniel ralentit avant de débouler de l'autre coté du bâtiment Autant éviter de se faire surprendre a nouveau. Elle chercha s'il y avait des gens de ce coté là, espérant que tous assistaient à la superbe diversion de son quasi mari. Qu'elle tuerais s'il osait se faire tuer. Elle scanna mentalement la maison, à la recherche d’éventuels autres intrus et surtout de Fiersaule.
Moi, dans ma tete, on est trois. Et on s'étonne de ma consommation d'anti-migraineux...
Je traite la paperasse du heraut du Roi et le la Magicienne Sourcedésert. Par ici les mp!

Fiersaule

  • Guérisseurs
  • Trondi'irn Gilette
  • Messages: 106
    • Voir le profil
  • Fiche: Pedigree
  • Compagnon ou Familier: Kreel
  • Âge: 36 ans
  • Langues: Valdemaran, Tayledras, Iftelien
Re : [Scénario] Mage Attack!
« Réponse #6 le: 27 août 2016, 11:09:05 »
Au moins le compte-rendu était-il succinct et délivré avec calme. L'officier le plus gradé hocha la tête et fit un signe au griffon qui se dépêcha de sortir de la caserne pour s'envoler. Il fut rapidement rejoint par deux autres membres de son escadron et ils partirent tous en direction de la maison du conseiller.

L'officier humain se tourna vers le kyree.

«Préférez-vous rester ici pour attendre ou suivre la troupe à cheval qui va partir sous peu?»

Aénor, essoufflée, arriva pendant que l'officier parlait. Elle se positionna à côté du kyree, sans rien dire, comme l'aurait fait un secrétaire ou un garde du corps. L'officier la salua d'un signe de tête et repartit, vraisemblablement pour s'équiper.

Dans le pièce ne se trouvaient plus que Barrn, Aénor et un garde, celui qui était allé chercher l'officier. Soudain, le garde hurla :«Attention!»

Aénor se retourna à temps pour intercepter le coup de poignard destiné à son cœur. Elle reçut la lame dans le bras. Son agresseur, un autre garde visiblement, lui assena un coup de poing dans l'estomac avant de libérer sa lame et de se tourner vers le kyree. [Tu reconnais le garde qui était en faction non loin de ta suite.]



Gaélian approuva le plan d'un signe de tête. Il n'avait guère le choix de toute manière.

Après la première attaque, ils se séparèrent, comme prévu. Le mage de son côté ne prenait pas la peine de viser réellement. Il tirait dans le tas. Son but était visiblement plus de les retarder que de les tuer. Et si un de ces coups pouvait faire mouche, cela arrangerait bien ses affaires. La tentative de Raimon de passer le bouclier du mage ne semblait pas donner de réels résultats. Ce n'était pas la bonne technique.

: Edriss, il faut l'attaquer frontalement. Je pense que tu peux absorber une décharge. Fonce-lui dessus, comme ça Raimon pourra l'attaquer avec son épée. Je vais essayer de l'attaquer latéralement, pour diriger plus de tirs dans ma direction. :

Soudain, un rapace dans le ciel poussa un cri agressif. C'était Kreel qui venait prêter main-forte à Raimon et aux Compagnons.

[ Gaélian charge donc le mage, tandis que Kreel, qui semble avoir vaguement compris le plan plonge en piqué pour tenter de scalper l'ennemi.]



[Isabeau, alors que tu scannes la maison, Bethaniel t'avertit qu'il a vu quelque chose bouger dans un buisson. Dans la maison, tu sens quatre présences, toutes concentrées dans la même zone. Bethaniel te dit alors d'y aller tandis que lui s'occupera du guet. À peine as-tu démonté qu'il se jette dans un buisson et tu entends un cri de surprise. :Allez, vas-y! : t'exhorte-t-il. Dans la maison, tu entends des bruits sourds au loin. Comme tu es entrée à l'opposée des mages, tu sais que tu es plus loin qu'eux de la pièce sans fenêtre. Heureusement, tu connais les lieux, donc tu te repères. Alors que tu arrives dans le bon couloir, tu vois qu'ils ont presque défoncé la porte. Ils sont deux. Un se tient légèrement en retrait, tandis que l'autre utilise un tabouret pour attaquer la porte. Comment comptes-tu faire pour les attaquer? Ils sont à environ 10 mètres de toi et ils ne t'ont pour le moment pas repérée.]

Isabeau d'Armentières

  • Hérauts
  • Assistante Chroniqueuse
  • Messages: 600
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche de prêt
  • Compagnon ou Familier: Bethaniel - Rinnerl
  • Langues: [ Valdemaran - Karsite - Rethwellan - Iftelien - Sironien ]
Re : [Scénario] Mage Attack!
« Réponse #7 le: 27 août 2016, 12:52:37 »
Raimon approuva le plan de Gaelian. Manifestement, ses bêtises télépathiques ne servaient à rien. Il était temps de faire parler l'acier. Edriss pris une course plus directe, foncant vers le mage. Elle y arriva après Gaelian et le piaf.

Le coup le plus évident pour un cavalier, c'est le coup de taille, mais la zone était trop remplie d’alliés pour risquer un blessé. Raimon attendis donc d’être au contact, il choppa le mage par les cheveux et porta un coup d'estoc sur l'épaule gauche du mage. Normalement,  comme il était au dessus de sa victime, l'épée devrais s'enfoncer verticalement dans la cage thoracique comme dans du beurre, traversant les poumons et le cœur du mage.




Bon. Ok, quatre zozos dans la baraque. Et elle pensais bien avoir reconnu le Tayledras dans l'une d'elle. Bethaniel repéra un guetteur et s'en chargea pendant que son élue sprintait vers la maison. Bien sur, elle était à l'opposé de la salle de massage, mais entre ses dons et sa connaissance de la maison, elle trouva vite le bon couloir. Deux mec s'y trouvaient. L'instinct de la jeune femme lui souffla que le mec au tabouret était sans doute le moins dangereux: il frappait avec un simple tabouret. L'autre... L'autre... son instinct lui criait MAGE.

Elle repartit vers la cuisine et la salle a manger. première, elle trouva une broche, dans la seconde, une table roulante, un de ces chariots à plusieurs étages utilisés pour amener les plats. Elle trouva aussi des couteaux de cuisine, testa leur équilibre et y renonça. Elle n'était pas sure de pouvoir les lancer correctement et un couteau mal lancé est une arme offerte à l'ennemie. Elle fixa la broche sur le chariot avec le cordon d'un rideau, saisis une des immondes statues du Conseiller et revint au couloir.

Elle mis discrètement son chariot en place, et balança la statue moche à la gueule du pseudo-mage, puis elle pris son chariot et chargea les deux zozos, visant du bout de sa broche le mage, et percutant l'un puis l'autre, essayant de les éloigner de la porte. A ce moment là, elle reçu un message télépathique de Raimon qui lui disait que le premier mage était mort et qu'il arrivait. Tout en poussant de tout son poids sur la table, Isabeau lui indiqua le chemin pour la rejoindre en priant pour qu'il arrive vite.


Spoiler: Si elle arrive à les bloquer • montrer

Quand la porte fut libre, elle gueula en Valdemaran:

"SORTEZ, VITE!"
« Modifié: 27 août 2016, 12:54:58 par Isabeau de Girier »
Moi, dans ma tete, on est trois. Et on s'étonne de ma consommation d'anti-migraineux...
Je traite la paperasse du heraut du Roi et le la Magicienne Sourcedésert. Par ici les mp!

Barrn

  • Non-Humains
  • Toutou savant
  • Messages: 616
    • Voir le profil
  • Fiche: Parchemin
  • Âge: 30 ans
  • Langues: kyree, valdemaran, karsite, rethwellanais, iftelien
Re : [Scénario] Mage Attack!
« Réponse #8 le: 29 août 2016, 11:18:54 »
Les choses bougèrent. Barrn venait de transmettre le relais à des personnes compétentes qui prenaient les choses en mains -ou en griffes. Mais à la question de l'officier humain, Barrn ne savait que répondre. Certes il n'aimait pas l'idée de rester là à ne rien faire d'autre qu'attendre, mais il n'était pas un combattant, plus habitué à se battre contre les étudiants dont les négligences abîmaient ses précieux ouvrages que contre des mages aux attaques mortelles. Ne serait-il pas un poids, un objet encombrant dans les pattes des personnes réellement compétentes ?

Aénor arriva alors, essoufflée, le décidant pour l'attente. Peut-être pourraient-ils avoir les informations sur la situation grâce au Compagnon de la dame Héraut. Il fit part de sa décision à l'officier qui partit alors, visiblement pour se préparer à partir lui aussi. Barrn s'apprêta alors à faire un rapport à la Héraut. On en décida autrement.

Un homme vêtu comme un garde s'attaqua directement à Aénor. Un glapissement de louveteau échappa au kyree, qui en aurait honte plus tard. Par réflexe, il s'écarta de l'agresseur et reconnu alors le visage de l'homme qui s'en prenait à la jeune femme. C'était le garde qui surveillait leur suite il n'y avait pas si longtemps encore ! Barrn en fut frappé d'horreur. Ses poils se hérissèrent le long de son échine et un nouveau réflexe vint remplacer l'autre. Retroussant les babines sur ses crocs, grognant comme une bête sauvage acculée et toutes griffes dehors il se jeta sur l'assaillant. Il espérait lui mordre la gorge et déchiqueter cet homme en petits morceaux.

Fiersaule

  • Guérisseurs
  • Trondi'irn Gilette
  • Messages: 106
    • Voir le profil
  • Fiche: Pedigree
  • Compagnon ou Familier: Kreel
  • Âge: 36 ans
  • Langues: Valdemaran, Tayledras, Iftelien
Re : [Scénario] Mage Attack!
« Réponse #9 le: 29 août 2016, 11:31:41 »
On avait dit à l'homme que le kyree ne poserait pas de difficultés, car ses problèmes de santés étaient manifestes. Il fut donc surpris quand celui-ci se jeta sur lui, la gueule grande ouverte. Il interposa son avant-bras protégé d'un canon en cuir bouilli. Il tenta de repousser griffes du loup de sa main armée puis donna un coup de genou dans l'estomac de Barrn. Il n'était pas certain de l'utilité d'une telle manœuvre sur un kyree, mais cela nous coûtait rien d'essayer.

Derrière eux, Aénor reprenait ses esprits, contrairement au garde qui les regardait, les bras ballants. Elle fouilla la pièce à la recherche d'une arme et ses yeux se posèrent sur une arbalète. Elle se releva péniblement, courut la chercher et tenta de viser l'assaillant. Malheureusement, lui et Barrn étaient pris dans un corps à corps féroce. Barrn était parvenu à lui mordre le bras jusqu'au sang tandis que le soldat était parvenu à le blesser d'un coup de dague.

: Dégagez! :

Dès que Barrn se fut écarté de la trajectoire, elle tira. Elle n'attendit pas de voir si le carreau avait fait mouche pour recharger et tira une seconde fois.

Et soudain, le silence. Puis des martèlements de bottes. L'officier entra en trombe, l'arme au poing.

«Que se passe-t-il ici?»

«Je crois... qu'il nous faudra un nouveau garde pour notre suite.»

Puis elle se laissa tomber à terre, étourdie par la perte de sang.

[Tu vois que Aénor est sacrément secouée. C'est à toi de gérer la suite des opérations. Tu remarques enfin qu'il t'a blessé, mais la blessure n'est pas très grave, tu es coupé superficiellement sur les côtes, à gauche.]


Fiersaule se tenait prêt derrière la porte, armé de sa petite dague. Il espérait être capable de poignarder le premier dans le cœur pour avoir le temps de maîtriser le second. Il n'y croyait que moyennement, mais il ne pouvait se payer le luxe de douter.

Soudain, il entendit quelque chose de très lourd percuter le sol, de l'autre côté de la porte. Il perçut ensuite un bruit étrange, régulier et bas, avec des petits sons métalliques par moment. Et une broche à rôtir traversa la porte de bois déjà malmenée.

«SORTEZ, VITE!»

Isabeau?

Fiersaule enleva la méridienne et ouvrit la porte pour découvrir une scène étrange: Isabeau poussant de toutes ses forces un chariot de service sur lequel était fixé une broche à rôtir, dans le but de retenir les deux assaillants.

«Conseiller, vite! Si elle est là, son Compagnon aussi! Dépêchez-vous de sortir le rejoindre!»

Fiersaule vint aider la Grise à retenir les deux hommes tandis que le conseiller se hâtait autant que lui permettait ses rhumatismes. Soudain, Fiersaule remarqua que le mage bougeait silencieusement les lèvres.

«Atten...»

Il fut interrompu quand l'autre homme se renversa le chariot. Il poussa Isabeau sur le côté et se retrouva à moitié coincé sous le service-boy. Il se débattit pour se dégager alors que le mange lançait une décharge d'énergie dans leur direction. Il allait se la manger en pleine figure... il espérait juste qu'Isabeau, elle, s'en sortirait indemne.

Il ne put s'empêcher d'hurler quand il sentit le courant le traverser. Une petite voix au fond de sa tête lui murmura que c'était bon signe. Les cadavres ne hurlaient pas.


Raimon arriva enfin à la demeure du conseiller. Il aperçut celui-ce filer aussi vite que possible en direction de Bethaniel. Raimon entra et grâce aux indications d'Isabeau, il se retrouva au bon endroit. [je te laisse le reprendre depuis là.]
« Modifié: 29 août 2016, 11:39:25 par Fiersaule »

Isabeau d'Armentières

  • Hérauts
  • Assistante Chroniqueuse
  • Messages: 600
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche de prêt
  • Compagnon ou Familier: Bethaniel - Rinnerl
  • Langues: [ Valdemaran - Karsite - Rethwellan - Iftelien - Sironien ]
Re : [Scénario] Mage Attack!
« Réponse #10 le: 29 août 2016, 11:36:16 »
Isabeau poussait comme une perdue en marmonnant des prières tout a tour à la Couleuse et à Vkandis (elle ne savait pas prier quelqu'un d'autre). Elle entendit la porte s'ouvrir, le Masseur ordonner au lézard de se barrer et soudain, Fiersaule fut à ses cotés. Elle n'osa pas regarder, mais elle espérait que Conseiller s'enfuyait bien. Restait à lui en donner le temps.

Fiersaule poussa un cri d’avertissement, interrompit par le basculement de la table. Désorienté une seconde, Isabeau ne vit pas la décharge arriver. Le Trond'irn se la prit en pleine poire. Merde. D'un geste, elle dégaina son épée  et l'envoya vers le coup du mage. Le Maitre d'arme disait toujours que les mages ça s’attendait pas à la violence physique, et que donc c'était le meilleur moyen de les buter. La violence brutale et rapide. Le sang fusa des jugulaires de l'homme, elle sentit son épée riper sur les vertèbres mais heureusement ne pas s'y coincer. Il n'avait pas heurté le sol qu'elle s'était décalé au dessus du Tayledras dans les choux.

Seule, elle aurait courut en faisant tomber les guéridons et autres étagères derrière elle pour bloquer l'autre homme, mais elle ne pouvait pas laisser Fiersaule. et elle n'était déjà pas sure d’être capable de le traîner alors assez vite pour s'enfuir, c'était du délire. Elle devait rester en espérant que Raimon arrive vite. Le mec en face d'elle était manifestement un soldat un vrai. contre une Porte il ne pouvait sans doute rien faire de plus que de taper au tabouret, mais face a une apprentie héraut...


Le Conseiller avait atteint Bethaniel et était monté sur son dos sans difficulté, mais quand Bethaniel lui demanda ou il voulait qu'il l’emmène, le vieux fous refusa de partir sans avoir des nouvelles des autres. Il disait qu'il était parfaitement en sécurité sur le dos du compagnon. Ce qui était certes vrai, mais Bethaniel voulais éloigner la cible du lieu de l'attentat. Il partit donc vers le palais.


Elle para un coup ou deux avant de jeter la sacro-sainte éthique télépathique qu'on lui avait patiemment apprise aux orties. Ok, entrer dans un autre esprit sans permission, c'est MAL, mais essayer de tuer quelqu'un aussi, donc légitime défense, merde! Elle envoya une sonde aiguisée dans l'esprit de son adversaire et entra dans son esprit comme dans du beurre. ok, du beurre quand même dur. là, elle commença à... hurler. Elle constata qu'il n'y avait que peu d'impact, alors elle hurla plus fort, de toute la force de son esprit. Elle hurla à s'en écorcher les biefs. Et les cordes vocales. Parce que instinctivement, elle s'était mise à hurler vocalement aussi. Un cri  de rage, primal et haineux.

Face à tous ces hurlements, la garde du soldat se défit un peu, il portât la main à son oreille. Isabeau en profita pour lui porter un coup au flanc vulnérable... Et tapa contre la cote de maille. Isabeau repris sa garde défensive et ses hurlements. elle ne pouvait qu'attendre Raimon. Il ne tarderait pas, hein?

Hein?


Non. Il était là. Déjà inquiet d'avoir vu le conseiller sortir et enfourcher Bethaniel sans Isabeau, il avait redoublé de hâte en entendant ce hurlement quasi inhumain. Il arriva pour voir une situation étrangement figée. Isabeau, couverte de sang , au dessus d'un Fiersaule inconscient, était en position de défense  et contrait les coup occasionnel de son adversaire. Tout en hurlant de tous ses poumons. Et de son esprit. L'adversaire en question avait une bonne position d'escrimeur, mais il semblait étrangement lent et crispé.  Un simple cri ne pouvait pas...

Peu importait. Il attaqua, mais son temps d’arrêt avait permit à l'ennemi de le repérer.  Il engagea néanmoins le soldat dans un duel.


Pendant ce temps, Isabeau ne pris pas le temps d'apprécier l'arrivée de Raimon. Dés que l'attention du soldat passa d'elle au Blanc, elle entrepris d’éloigner Fiersaule. Mais pas moyen. Il était trop volumineux, elle ne le traînerais jamais dans ce couloir encombré. a défaut, elle le traîna dans la pièce qu'il venait de quitter. Elle essaya de le réveiller de deux grosses claques, mais sans succès. Fievrement, elle sa scanna du regard et retira la broche planté dans la porte. Puis elle surgit sur le pas de la porte, cherchant une fenêtre pour aider Raimon.


Putain, il était bon, ce con. Raimon n'avait pas une seule seconde pour penser. Il contenait les les assauts de l'assassin, mais à la première occasion, il gagnerait un piercing un peu extrême. Pas du tout bienséant pour un mariage. L'ancien Garde perdit le compte de leurs passes d'armes quand finalement, le malfrat décida de prendre la fuite. Soucieux de sa fiancée qu'il voyait pâlir à vue d’œil, il chargea Edriss de le rattraper.


La jument se mit en embuscade derrière un pan de mur a coté d'un e des fenêtres fracturée... Mais il sortit par la porte. Peu importe, il ne courrerai jamais plus vite qu'elle. Elle le poursuivit, perdant néanmoins du terrain quand il lui lança une série de couteaux. Il n’eut pas le temps de s'en réjouir. Un Griffon piqua sur lui et le déchiqueta. Elle s’arrêta et Salua le membre de la garde.

Merci à Vous. Mon camarade Compagnon, Bethaniel, porte le Conseiller vers le palais.


Dans la maison, Isa avait les genoux qui commençaient à trembler. Le danger était partit en même temps que l'assassin. Elle avait le droit de paniquer maintenant? Mais Raimon lui colla deux baffe. Ça devait vouloir dire non. Il essuya sa lame sur son uniforme blanc (a la base) et lui dit de rengainer. Ce qu'elle fit. Il en fit autant avec sa propre lame.

"Isa! Reste avec moi! Ou est Fiersaule?"
"Dans... la pièce. il se réveille pas."
"Il a été blessé?"
"Une décharge. Il a crié et plus rien."

Raimon alla jusqu'au Tayledras et testa son pouls.  et sa respiration. Présent. Il le mit en position de sécurité et revint à Isabeau.

Edriss? On peux avoir un guérisseur? Fiersaule est inconscient.
Je demande.


Puis il enfouit sa courageuse petite fiancé dans une grande étreinte d'ours. Et la laissa pleurer convulsivement.
« Modifié: 30 août 2016, 12:54:34 par Thalyana »
Moi, dans ma tete, on est trois. Et on s'étonne de ma consommation d'anti-migraineux...
Je traite la paperasse du heraut du Roi et le la Magicienne Sourcedésert. Par ici les mp!

Barrn

  • Non-Humains
  • Toutou savant
  • Messages: 616
    • Voir le profil
  • Fiche: Parchemin
  • Âge: 30 ans
  • Langues: kyree, valdemaran, karsite, rethwellanais, iftelien
Re : [Scénario] Mage Attack!
« Réponse #11 le: 29 août 2016, 17:39:07 »
Le goût du sang parvint dans sa gueule ouverte. Barrn avait planté ses crocs si profond qu'il avait traversé la protection et atteint la chair de son adversaire. Malheureusement, ce n'était pas le cou, comme il l'avait espéré, mais seulement le bras. En récompense, le kyree reçu un coup violent dans le ventre. Inutile de nier, ce ne fut pas un plaisir. Pourtant, ce ne fut pas le coup qui fit lâcher Barrn mais l'ordre mental qu'il reçu. Reconnaissant la voix d'Aénor, il obéit sans discuter ni réfléchir et desserra sa mâchoire. Et alors que la Héraut tirait un carreau avec son arbalète, le kyree se recevait souplement sur le sol.

Et alors le silence. Plus rien. Barrn regarda leur agresseur tombé au sol, deux carreaux dépassant de sa poitrine. Tout cela lui semblait surréaliste. Le bibliothécaire ne prenait pas encore toute la dimension de ce qu'ils venaient de vivre. Il avait le souffle court et le coeur qui battait à tout rompre dans sa poitrine. Il avait encore du sang sur les crocs et le poil hérissé. S'il avait pu se voir, il aurait probablement eu honte de son apparence.

Puis un bruit de course mis fin à cette bulle atemporelle et l'officier humain fit irruption dans la pièce. Aénor s'écroula un instant plus tard. Barrn se plaça à son côté. Elle n'allait pas fort. Son regard dans le vague disait assez à quel point elle était choquée. Le kyree n'était pas beaucoup plus vaillant, encore était-il capable de s'exprimer, c'était donc à lui de s'occuper de la suite. Rassemblant tout ce qui lui restait de courage, il se redressa avec dignité, se dissimulant dans son rôle d'ambassadeur pour s'aider.

Cet homme était un ennemi de Valdemar. Il doit être avec ceux qui s'en prennent à cet instant à nos amis chez le conseiller. Il vient de nous attaquer.

Puis son regard accusateur se tourna vers le garde qui était resté inactif devant l'agression qu'ils venaient de subir.

Quant à lui, il n'a pas même levé le petit doigt pour nous venir en aide. J'aimerais qu'il soit interrogé, ajouta-t-il en se souvenant que son statut d'ambassadeur lui donnait le droit de faire cette demande. Je pense également que ma... secrétaire aura besoin d'un guérisseur au plus vite.

Toujours fébrile, Barrn se calmait peu à peu. Et alors que ses sens s'apaisaient et que son esprit reprenait ses droits sur son corps, il se rendit compte qu'une douleur vive lui battait le flan. Tournant la tête pour inspecter l'endroit, il trouva une longue mais peu profonde estafilade couverte de sang séché.

Et zut ! marmonna-t-il  "voix haute".

Fiersaule

  • Guérisseurs
  • Trondi'irn Gilette
  • Messages: 106
    • Voir le profil
  • Fiche: Pedigree
  • Compagnon ou Familier: Kreel
  • Âge: 36 ans
  • Langues: Valdemaran, Tayledras, Iftelien
Re : [Scénario] Mage Attack!
« Réponse #12 le: 30 août 2016, 13:32:41 »
À la suite de l'officier entrèrent d'autres soldats. Puis il hocha la tête et il fit signe à ses hommes d'embarquer le garde qui semblait ne pas comprendre ce qui lui arrivait. Il demanda encore à l'un d'entre eux d'aller chercher le guérisseur avant d'en revenir à Barrn.

«Monsieur l'ambassadeur, je ne sais que dire. Cet homme était dans la garde depuis longtemps, il cela fait plus de deux ans qu'il est assigné aux ambassades. Il n'avait jamais posé le moindre problème, ni donné le moindre signe que... Quoi qu'il en soit, veuillez accepter mes excuses les plus sincères!»
Il s'inclina brièvement. «Je vais mener l'enquête parmi mes hommes pour débusquer ceux qui ont pris part à cet attentat.»

Aénor avait les jambes coupées. Ce n'était pas tant qu'elle était choquée, mais maintenant que l'adrénaline était retombée, elle avait mal au bras et tout lui paraissait flou.

«J'espère... j'espère que tout va bien pour les jeunes. À cette distance, je ne peux pas plus communiquer avec Gaélian...»

«Je pense que les griffons sont arrivés sur place maintenant. On devrait rapidement avoir des nouvelles.



Les trois griffons étaient arrivés et s'étaient posés devant la maison. Ils s'enquirent de la situation auprès d'Edriss, qu'ils avaient vu poursuivre l'assaillant. Celui-ci leur fit une description succincte des derniers événements et signala que l'un des otages avait été blessé. Un des trois griffons s'envola pour retourner chercher des secours au Palais tandis que les deux autres décidèrent de patrouiller dans les environs.

[Au palais vous êtes informé de la situation par le griffon qui se dépêche de repartir.]

Une demi-marque plus tard, le griffon était de retour, transportant un homme dans une nacelle. Celui-ci se précipita à l'intérieur de la maison pour s'occuper du blessé.




Une marque plus tard, tout le monde était de retour au palais, en plus ou moins bon état. Isabeau semblait épuisée et échevelée, Raimon était couvert de sang, de même qu'Edriss. Fiersaule avait besoin d'aide pour se tenir debout, même s'il ne portait pas trace d'une quelconque blessure. Le Conseillier Prercion avait l'air secoué, mais c'était finalement celui qui semblait en meilleur état.



Trois gardes furent arrêtés par la suite, pour complicité. On ne retrouva par contre pas les organisateurs, même si beaucoup se doutaient de qui étaient les commanditaires. Fiersaule mit deux décades à pouvoir se lever sans douleur et Isabeau fut "enrouée" mentalement pendant au moins autant de temps. Aénor dut ménager son bras, mais cela ne la dérangeait guère pour travailler. Barrn guérit très vite, la plaie n'ayant jamais été grave.



La mission fut considérée comme réussie dès le début de l'automne et le vote qui scella la proposition du conseiller Prercion d'envoyer des observateurs sur le front. La tendance au sein de la Chambre des Peuples semblait s'être inversée et les partisans de l'ouverture étaient à nouveau majoritaires. Bientôt on décida de remettre un vrai ambassadeur à Iftel et la mission put commencer ses préparatifs de retour. Le 2e jour de la 6e décade d'automne 1481, la mission était de retour à Haven.

[Vous pouvez poster pour conclure et raconter comment votre perso vit la fin de cette aventure..]

Barrn

  • Non-Humains
  • Toutou savant
  • Messages: 616
    • Voir le profil
  • Fiche: Parchemin
  • Âge: 30 ans
  • Langues: kyree, valdemaran, karsite, rethwellanais, iftelien
Re : [Scénario] Mage Attack!
« Réponse #13 le: 02 septembre 2016, 10:42:46 »
Voilà, le relai était passé. L'officier avait pris les choses en main, Aénor allait être prise en charge, Barrn pouvait lâcher prise. Le contre coup se faisait déjà sentir. Son corps s'apaisait peu à peu et la douleur prenait le pas sur le reste. La peur rétrospective tétanisait une part de l'esprit du kyree, pourtant brillant d'habitude. Il ne put que hocher la tête pour répondre à l'officier humain qu'il avait entendu et comprit ce qu'il venait de lui dire. Mais réfléchir était au dessus de ses moyens. Il avait le goût fade du sang dans la bouche, le poil hirsute, lui aussi tâché de sang en certains endroits, l'esprit dans le vague... le moment était venu pour lui de tirer sa révérence.

Couché à côté d'Aénor jusqu'à ce qu'on vienne la chercher pour la soigner, il attendit en silence. Des informations leur parvinrent en provenance du lieu de l'attaque. Fiersaule, le conseiller ainsi que Raimon et Isabeau allaient bien. L'attaque ennemie avait échoué. Barrn souffla de soulagement. Tout irait bien à présent.

* * *

La situation pris un nouveau tour. Valdemar fini par reprendre du poil du kyree auprès de son allié. La faction anti-Valdemar sembla reculer et la fausse ambassade reçu la nouvelle que leur rôle était terminé. Ils allaient pouvoir rentrer à la maison et laisser la place à une véritable personne compétente. Barrn s'en réjouissait. Il avait la nostalgie de sa bibliothèque, bien qu'il soit particulièrement fier de ce à quoi il avait participé ici. Il avait appris beaucoup de choses et comme toujours s'en souviendrait encore longtemps, ce qui était pour lui la meilleure des compensations, outre le fait d'avoir aidé sa nation d'accueil. Et par dessus le marché, il n'avait pas été défiguré par sa blessure, ce qu'il avait particulièrement appriécé en rencontrant une certaine kyree...

Isabeau d'Armentières

  • Hérauts
  • Assistante Chroniqueuse
  • Messages: 600
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche de prêt
  • Compagnon ou Familier: Bethaniel - Rinnerl
  • Langues: [ Valdemaran - Karsite - Rethwellan - Iftelien - Sironien ]
Re : [Scénario] Mage Attack!
« Réponse #14 le: 18 septembre 2016, 12:55:18 »
Isabeau se laissa entraîner, faisant à Raimon une confiance absolue. Elle était épuisée, autant par la terreur rétrospective que par l'usage intensif et complètement inhabituel de son don de parole par l'esprit. Une marque plus tard, ils étaient de retour au palais. Isabeau mangea sans appétit la barre énergétique que Raimon lui donna, puis, malgré sa fatigue, commanda un bain. Quand elle avait tranché la jugulaire du mage, le sang avait jaillit et elle en était couverte. Elle ne voulait que dormir, mais elle n'y arriverais jamais avant de s’être débarrassé du sang de la première personne qu'elle avait tué.

Elle resta extrêmement mutique pendant plusieurs jours, ses voix mentales et physiques enrouées. Et Franchement, elle n'avait pas envie de parler. elle avait besoin de réfléchir. De réfléchir à ses actions. A la façon dont, sans une seconde d'hésitation, elle avait attaqué la gorge de ce mage. Au manque total de pitié dont elle avait fait preuve.

Mais un matin, elle décida qu'elle n'avait pas à culpabiliser de ça. Ils attaquaient des alliés, il fallait bien faire quelque chose. Et elle demanda à Raimon de l’entraîner à l'escrime. Elle avait besoin de s'améliorer.

Le reste de la mission se passa sans heurt. La tentative d'assassinat et leur prompte réponse semblait même amplifier les efforts d'ouverture du Conseiller Prercion. C'est une Isabeau satisfaite du travail accomplis qui revint à Haven.

[RP CLOS]
Moi, dans ma tete, on est trois. Et on s'étonne de ma consommation d'anti-migraineux...
Je traite la paperasse du heraut du Roi et le la Magicienne Sourcedésert. Par ici les mp!