Auteur Sujet: Et arriva la colombe et son brin d'olivier  (Lu 4095 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Dreyan Orthallen

  • Non-Affiliés
  • Bleu de poche
  • Messages: 37
    • Voir le profil
  • Fiche: Maquette
  • Compagnon ou Familier: Nuage
  • Âge: 14 ans
  • Langues: valdemaran (maternel) rethwellan (mauvais)
Re : Et arriva la colombe et son brin d'olivier
« Réponse #30 le: 26 novembre 2016, 22:46:17 »
Touché ! Dunwyd avait vu juste : Dreyan n'avait pas l'habitude des corvées. En général, son père payait des gens pour accomplir ces tâches ennuyeuses. Depuis qu'il était au Collegium Dreyan avait largement compris pourquoi. Rien de plus ennuyeux que de devoir ranger, nettoyer… sans parler de la cuisine ! Dreyan était doué de ses dix doigts, mais quand même ! Non, vraiment, c'était bien plus drôle lorsqu'il était chez lui, à pouvoir lire tout ce qu'il voulait sans avoir à s'occuper de tout ça. Bien sûr, à la maison il n'y avait pas les mêmes livres qu'ici, et rien que pour ça, Dreyan ne regrettait pas du tout d'avoir insisté pour venir étudier au Collegium. Ou mais attention, les livres d'accord, mais pas n'importe lesquels !

« Ça m'étonnerait qu'il lise les mêmes livres que moi. Je ne pense pas que nous nous intéressions aux mêmes sujets. » répondit-il à Dunwyd

En guise d'illustration, il brandit devant lui le livre qu'il tenait sous son bras. De bois et de pierre scandait le titre.

« Mon truc à moi ce n'est pas la musique ou les machines mais l'architecture. »

En dehors de cela, il était difficile pour ses professeurs de l'intéresser à quoi que ce soit. C'était comme ça.

Isibeal était quand même courageuse. Peut-être était-ce ainsi pour les paysans, ils étaient plus résistants, en tout cas Dreyan lui n'aimait déjà pas le froid de la capital, alors autant dire que d'aller passer l'hiver dans le nord ne l'attirait pas du tout. Une chose pourtant attira plus l'attention de Dreyan que le reste.

« Tu ne connais pas beaucoup ta famille ? »

Comment pouvait-on ne pas connaître sa famille ? D'accord, certaines familles étaient ennuyeuse à souhait, mais quand même.

Dunwyd

  • Apprentis Mages
  • Messages: 201
    • Voir le profil
  • Fiche: Abracadabra !
  • Âge: 17 ans
  • Langues: Valdemaran
Re : Et arriva la colombe et son brin d'olivier
« Réponse #31 le: 30 novembre 2016, 22:47:41 »
Il haussa les sourcils à la supposition de la Verte.
« Eh bien, tout dépend de ta définition de "spectaculaire"… Si un vieux grigou capable de continuer ses listes d'objets magiques sans se rendre compte que la moitié de ses élèves est proche du ronflement, si ça, c'est spectaculaire pour toi, dans ce cas, oui. »
Son sourire gentiment moqueur disait bien qu'il n'en croyait rien, mais il n'allait pas rater une occasion de brocarder pas trop méchamment leurs enseignants les plus ennuyeux.
« Non, en fait il y a beaucoup de théorie aussi pour la magie… malheureusement. Enfin, j'ai bientôt fini ça, normalement. Ça a beau être nécessaire et important, et tout et tout, mais… je serai pas fâché de passer au niveau suivant. »

Il se montra étonné lorsqu'Isibeal avoua s'intéresser aux inventions nouvelles. Pas un passe-temps qu'on aurait imaginé pour une guérisseuse, mais après tout, pourquoi pas…
« Ça doit être amusant à voir. Qu'est-ce que les ingénieurs ont créé d'intéressant récemment ? »
Le bleu leur expliqua quel était son domaine de prédilection, preuve à l'appui. Un sujet sur lequel il ne pouvait apporter grand chose, restaient donc les banalités.
« C'est utile aussi. Et tu arrives à appliquer tout ça ? Les bâtiments de Haven sont intéressants ? »

Il semblait donc que la jeune femme ait pu profiter de sa probation pour renouer avec sa famille. C'était pas mal… Lui s'en éloignerait plutôt, du moins le pensait-il à ce moment-là, mais cela ne le dérangeait pas. Il la laissa répondre à la question de Dreyan, mais ajouta tout de même son petit grain de sel :
« Bah, c'est pas facile quand on n'est pas à côté… Il y a des étudiants qui doivent pas souvent rentrer chez eux, vu comme ils habitent loin. »
Sur ce plan-là, il avait bien conscience d'être un privilégié.
« Modifié: 30 novembre 2016, 22:53:31 par Dunwyd »

Isibeal Greenfield

Re : Et arriva la colombe et son brin d'olivier
« Réponse #32 le: 02 décembre 2016, 17:47:22 »
Un rire léger s'échappa des lèvres de la "verte". Les mages pouvaient manipuler l'énergie magique, créer du feu, provoquer des tempêtes etc etc. Et tout ce que Dunwyd citait concernait un vieux mage énumérant des fournitures sur un ton monotone. L'on pourrait croire que le Collegia des mages faisait signer une clause de confidentialité à ses membres !

- La théorie est souvent barbante, je trouve qu'il est toujours préférable de passer rapidement à la pratique pour mieux assimiler les techniques. Combien de temps de reste-t-il à étudier entre les murs du Collegia ? 

Isibeal lut le titre de l'ouvrage que présentait le bleu, un sourire sur le visage.

- Tu étais en train de lire juste avant de venir rejoindre tout le monde en ces lieux, je suppose ! Je peux ?! Demanda-t-elle en tendant la main afin de prendre le livre pour le feuilleter. Lorsque j'ai quitté la capitale l'année dernière, les ingénieurs travaillaient sur un nouveau projet de communication à distance. J'irais sans doute me renseigner sur l'avancer du projet dans les jours à venir. Si vous le désirez, je n'ai rien contre un peu de compagnie à ce moment là.

Il semblait surprenant pour ses deux interlocuteurs qu'elle ne connaissait pas sa famille. Maintenant que le sujet était abordé, il faudrait peut-être accorder quelques explications aux deux jeunes hommes.

- Je n'ai jamais connu l'identité de mon père durant mon enfance. Ma mère ne m'a révélé son nom que sur son lit de mort y a trois années de cela environs. Il se trouve que mon père est un Héraut et d'une petite famille de la noblesse de Valdemar. Du coup, j'essaye de passer le plus de temps possible avec ma famille paternelle pour compenser toutes ses années de perdues.

Dreyan Orthallen

  • Non-Affiliés
  • Bleu de poche
  • Messages: 37
    • Voir le profil
  • Fiche: Maquette
  • Compagnon ou Familier: Nuage
  • Âge: 14 ans
  • Langues: valdemaran (maternel) rethwellan (mauvais)
Re : Et arriva la colombe et son brin d'olivier
« Réponse #33 le: 11 décembre 2016, 10:55:54 »
Dreyan rit à la définition du spectaculaire que donnait le jeune mage. Il exagérait tout de même ! Quoi que ce n'était pas si loin de ressembler à l'un des professeurs de Dreyan, ce qui lui fit dire que, peut-être, il y avait du vrai.

« C'est dommage de gâcher une chose aussi excitante que la magie avec des cours théoriques. »

La théorie était cependant inévitable pour les domaines dont parlaient Isabeal et Dreyan.

« Très intéressants, » confirma le Bleu à Dunwyd qui l'interrogeait sur les constructions de Haven, tout en laissant le livre entre les mains de la guérisseuse.

Dreyan n'avait pas vu les choses sous l'angle que suggérait Dunwyd. Oui, c'est vrai qu'ils entraient jeunes au Collégium, et tout le monde ne venait pas de Haven. Cela faisait sûrement bien longtemps que la jeune fille n'avait pas vu les siens. Mais Isibeal leur donna une toute autre explication. Qui laissa Dreyan interdit.

« C'est toi la fille du Héraut Wylan ? »

Mais bien sûr ! Isibeal Greenfield, il en avait entendu parler, autant par sa famille qu'au Collegium, mais il n'avait pas fait le rapprochement. Alors que maintenant l'évidence lui sautait aux yeux.

Autour des trois étudiants, la salle se vidait petit à petit. Maintenant que l'annonce était faite, chacun retournait à ses affaires, ou partait discuter ailleurs de la nouvelle qu'ils venaient d'apprendre. La foule était déjà moins nombreuse.

Spoiler: montrer
Je suis parti du principe que ce n'était pas un secret, que Wylan avait une fille, mais si c'est un problème j'édite.

Dunwyd

  • Apprentis Mages
  • Messages: 201
    • Voir le profil
  • Fiche: Abracadabra !
  • Âge: 17 ans
  • Langues: Valdemaran
Re : Et arriva la colombe et son brin d'olivier
« Réponse #34 le: 14 décembre 2016, 20:07:11 »
Dunwyd eut un sourire un peu ennuyé.
« En fait, je sais pas plus précisément… c'est pas moi qui décide, c'est les profs, donc s'ils ont envie de me garder en cours encore, ils peuvent. M'enfin, normalement, ça devrait plus être très long maintenant. Et puis, ils avaient pas spécialement l'air de dire que je devrais rester plus que la normale. »
Il n'était pas inquiet, tout viendrait en son heure. Par la suite, il conserva une attention partielle à la conversation des deux autres sur l'ouvrage d'architecture. En savoir davantage sur les avancées technologiques évoquées par Isibeal lui semblait par contre une bonne perspective.
« Pourquoi pas, oui, ça doit être curieux de voir comment ils peuvent essayer de faire ça. »

Puis l'attention se focalisa sur la famille de la jeune femme, et Dreyan comprit tout de suite ce qu'il en était. L'apprenti mage ne connaissait certainement pas aussi bien les familles nobles, il avait certes entendu parler du Héraut Wylan, peut-être même de sa fille cachée, mais il n'y avait pas prêté beaucoup d'attention. Il se contenta d'abord de hocher la tête : ainsi, si la guérisseuse voulait leur donner davantage de précisions, elle le pourrait, mais pour le cas où cela l'aurait gênée d'être ainsi au centre de la conversation, il espérait qu'elle n'aurait pas de mal à réorienter le sujet.
« Mieux vaut tard que jamais, hein ! T'as bien raison de profiter maintenant. »

Isibeal Greenfield

Re : Et arriva la colombe et son brin d'olivier
« Réponse #35 le: 10 janvier 2017, 18:03:05 »
Feuilletant distraitement l'ouvrage que venait de lui tendre Dreyan, Isibeal ne put masquer la reaction d'amusement qui venait d’apparaître sur son visage à la reaction de se dernier. Sa filiation avait fait à l'époque, les choux gras des conversations tant chez les Hérauts que le reste des nobles de Haven. La jeune femme avait été la cible de quelques quolibets  évidement mais, la plus grande partie fut celle dont hérita son paternel.

- Et bien oui effectivement, je suis Isibeal de Greenfield ! J'espère qu'aucune grief ne cours entre nos deux familles ?

Il était toujours plus prudent de se renseigner en amont plutôt que de faire une bourde en avale. En vu de la réaction du jeune homme !  Elle hocha de la tête en un signe d’acquiescement concernant les paroles de Dunwyd.

- Il paraîtrait effectivement  ! Et puis, maintenant que j'ai retrouvé une grande famille, je suis très entourée à présent.  Et vous deux ? Vous avez des frères ou des sœurs ?

Dreyan Orthallen

  • Non-Affiliés
  • Bleu de poche
  • Messages: 37
    • Voir le profil
  • Fiche: Maquette
  • Compagnon ou Familier: Nuage
  • Âge: 14 ans
  • Langues: valdemaran (maternel) rethwellan (mauvais)
Re : Et arriva la colombe et son brin d'olivier
« Réponse #36 le: 15 janvier 2017, 18:53:03 »
Dunwyd approchait de la fin de ses études, cela devait le réjouir, songea Dreyan. Le mage devait être pressé de quitter le Collegium pour faire ses preuves dans le vrai monde. De pratiquer la magie seul, sans la surveillance des professeurs.

Isibeal, quant à elle, proposait aux garçons de se joindre à elle pour rendre visite aux ingénieurs. Dunwyd accepta, et Dreyan ne fut pas en reste. Il approuva d'un vigoureux hochement de tête.

Quant au sujet portant sur la famille de la Guérisseuse, Dreyan nia pour la rassurer.

« Pas à ma connaissance, bien que je ne sois pas tenu au courant de tout ce que fait mon père. »

Puis, comme elle s'intéressait à leurs fratries, Dreyan répondit :

« J'ai deux frères et une sœur. Nous ne sommes pas particulièrement proches. »


[HRP]On va peut-être pas tarder à conclure ? [/HRP]

Dunwyd

  • Apprentis Mages
  • Messages: 201
    • Voir le profil
  • Fiche: Abracadabra !
  • Âge: 17 ans
  • Langues: Valdemaran
Re : Et arriva la colombe et son brin d'olivier
« Réponse #37 le: 19 janvier 2017, 22:23:11 »
La salle se vidait de plus en plus, bientôt, il n'y aurait plus qu'eux au beau milieu d'un grand local désert. Et comme Dreyan acceptait lui aussi la proposition d'Isibeal, ils auraient tous trois une occasion de se revoir. Il semblait donc qu'il était temps de penser à se séparer. L'apprenti mage n'en répondit pas moins aux questions familiales, mais n'avait pas beaucoup d'eau à apporter au moulin à ce propos :
« Aucun pour moi. Mais j'ai des cousins pas trop loin, et puis dans les rues de Haven, c'est facile de trouver plein de copains. Je crois que j'aurais bien aimé avoir une petite sœur, quand même… au lieu de ça, j'ai dû supporter une grand-mère qui considère les cuisines comme son territoire exclusif ! Enfin, c'était pas si terrible… »
conclut-il avec humour, ainsi qu'une affection évidente pour la vieille Kerydwen.

« Je crois qu'on devrait dégager, si on veut pas se faire virer d'ici peu, »
suggéra-t-il avec un geste vague désignant les alentours.
« Tu sauras bien nous trouver pour nous dire quand t'iras voir les ingénieurs, Isibeal ? Pour moi, le plus simple, c'est le midi au réfectoire. Si j'y suis pas, il faut juste continuer vers les cuisines, c'est les jours où je suis de corvée là-bas. »

[HJ : pour moi, on peut clore]
« Modifié: 19 janvier 2017, 22:30:09 par Dunwyd »

Isibeal Greenfield

Re : Et arriva la colombe et son brin d'olivier
« Réponse #38 le: 27 janvier 2017, 19:41:34 »
Isibeal laissa échapper un petit soupire. En tant que bâtarde de la petite noblesse, elle fréquentait très peu les soirées mondaines  - sauf sur invitation de son oncle lorsqu'il était en ville - et avait toujours peur de provoquer une brouille par inadvertance avec une des grandes familles valdemarienne.

- Nous partageons un point en commun en ce cas. Le mien est extrêmement secrets sur ses activités et ne partage pas grande information avec moi. Mais, je préfère toujours me renseigner dans l'éventualité où une brouille existerait bien que je trouve cela idiot de reporter les prises de tête des membres d'une génération sur les suivantes.Tenez par exemple, ils y avaient une vieille rivalité de ce genre dans le village de mon enfance. Les membres de ces familles ne pouvaient s’empêcher de se cogner dessus dès qu'ils se croisaient dans les rues ou de se pourrir l'existence à chaques instants de leurs vies... Ils ne se souvenaient même pas l'origine de cette haine qui datait de six générations ! Incroyable n'est ce pas ?

Isibeal trouvait cela fort dommage de n'être pas proche de sa fratrie lorsqu'on avait la chance de n'être pas enfant unique. Mais, chacun vivait sa vie différemment et elle ne se serait pas permise d'émettre un jugement.  Dunwyd semblait être tacitement du même avis qu'elle puisqu'il aurait apprécier d'avoir une petite sœur. Il avait néanmoins eut la chance de vivre bien entouré en vivant dans la capitale plutôt qu'un petit hameau de campagne.

Elle rendit l'ouvrage qu'elle tenait toujours entre ses mains à son propriétaire légitime avec un petit sourire.

- Je saurais vous retrouver tout les deux n'ayez aucune crainte. Je prend note de tes disponibilités pour te voir Dunwyd et je vous tiens au courant pour organiser cela. Je vais aller me plonger dans ce bain dont j'ai fais mention au courant de notre discutions. Au revoir vous deux et passer une bonne fin de journée.

Et sur ces mots, la jeune femme disparut dans les méandres de palais.

Hj : Clos pour moi donc.

Dreyan Orthallen

  • Non-Affiliés
  • Bleu de poche
  • Messages: 37
    • Voir le profil
  • Fiche: Maquette
  • Compagnon ou Familier: Nuage
  • Âge: 14 ans
  • Langues: valdemaran (maternel) rethwellan (mauvais)
Re : Et arriva la colombe et son brin d'olivier
« Réponse #39 le: 30 janvier 2017, 20:00:04 »
« J'imagine que c'est le plus simple pour moi aussi, le réfectoire. C'est sans doute l'endroit où nous sommes sûrs de pouvoir nous retrouver. »

Dreyan récupéra son livre et salua Isibeal qui partait se débarrasser de la poussière qui la recouvrait. Sans aucun doute, elle apprécierait. Le garçon se tourna vers Dunwyd :

« J'imagine que maintenant que l'annonce est faite, nous n'avons plus rien à faire ici. Tu as sans doute des choses à faire, quant à moi, des devoirs m'attendent. »

La joie ne se lisait pas particulièrement sur son visage, mais c'était le prix à payer pour apprendre. Il l'acceptait donc, bonan-malan.

« On se reverra sûrement bientôt. Au revoir donc. »

Il gratifia le mage d'un dernier sourire et s'en alla à son tour, le livre dans les mains.

Dunwyd

  • Apprentis Mages
  • Messages: 201
    • Voir le profil
  • Fiche: Abracadabra !
  • Âge: 17 ans
  • Langues: Valdemaran
Re : Et arriva la colombe et son brin d'olivier
« Réponse #40 le: 31 janvier 2017, 23:26:12 »
" Bon décrassage, alors. A une prochaine fois ! "
lança-t-il joyeusement à l'adresse de la Verte qui les quittait pour des eaux qui seraient bientôt troubles, apparemment. Les au revoirs ne tardèrent pas non plus avec le Bleu, et Dunwyd acquiesça avec simplicité.
" Ouais, quelques trucs à réviser… j'en tremble d'impatience,"
ironisa-t-il, mais avec un grand sourire.
" Ce sera avec plaisir que je te recroiserai. Bonne journée, salut ! "
Sur ce, il s'en fut lui aussi, retournant à ses études magiques.