Auteur Sujet: Et d'un Héritier. Un!  (Lu 1042 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Thalyana

Et d'un Héritier. Un!
« le: 11 janvier 2017, 18:33:53 »
4e jour de la 3e décade d'hiver 1485, en début d'après-midi

«Alors, comment se porte la jeune mère?» demanda Thalyana en entrant dans la chambre, un livre dans les mains. Elle portait un uniforme tout neuf, composé d'une jupe ample et d'une tunique. Ceux qu'elle avait emmenés avec elle au front n'avaient pas survécu à l'expérience et elle avait dû faire refaire sa garde-robe.

Elle vint s'assoir sur le bord du lit. Puis elle lui tendit le vieux livre à la couverture râpée.

«Je suis passée te prendre ça à la bibliothèque. Ça a du bon d'être sous les ordres de Charwin. Son nom ouvre toutes les portes et adoucit tous les caractères.» Elle sourit. «C'est un recueil d'histoire humoristique sur la maternité. C'est une Barde qui l'a écrit, il a une centaine d'années. Tu verras, ça fait du bien.»

Elle s'intéressa au bébé.

«Bonjour Montaro. Alors comme ça, tu n'étais pas pressé de sortir? Tout le contraire d'Amalia qui n'a même pas voulu attendre que j'arrive dans un lit.»

Le bébé était encore dans la phase "froissée" et ne ressemblait pas encore à grand-chose.

Par habitude, mais aussi pour se rassurer, Thalyana jeta un rapide coup d'œil à son amie. Son énergie était bonne, celle du bébé aussi, et aucune infection n'était visible nulle part.

«Vas-y. Raconte. Autorisation de se plaindre et de parler de toutes ces choses qu'on n'a pas envie de dire à ceux qui n'ont jamais accouché. Ne m'épargne rien, surtout pas ce qui pourrait me faire rire. J'en ai bien besoin. Qui est tombé dans les pommes? Raimon? Ton frère? Ne me dis pas que tu n'as pas eu le droit au traditionnel homme de la famille qui flanche!»

Isabeau d'Armentières

  • Hérauts
  • Assistante Chroniqueuse
  • Messages: 600
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche de prêt
  • Compagnon ou Familier: Bethaniel - Rinnerl
  • Langues: [ Valdemaran - Karsite - Rethwellan - Iftelien - Sironien ]
Re : Et d'un Héritier. Un!
« Réponse #1 le: 11 janvier 2017, 20:15:23 »
"La jeune mère à mal partout et ne porte rien de lourd, pour être honnête. Entre donc."

Isabeau se redressa un peu sur ses oreillers et fit signe à la guérisseuse de s’asseoir. Celle ci lui donna un livre. une partie de la jeune femme tiqua à l'idée que Thalyana ait fait jouer un passe droit pour emprunter un livre, mais elle le réprima bien vite. La bibliothèque n'était plus de sa responsabilité.

"Merci, je regarderais ça."

Thalyana admira le nouveau né et fit une remarque ironique sur la longueur de l'accouchement.

"C'est moins la faute de Montaro que celle de Betha, Edriss et Raimon. Cette chiffe molle d’étalon à commencé à stresser dès les premières contractions, il en a parlé à Edriss, qui en a parlé à Raimon. Ce crétin ne m'a même pas laissé ranger mon écritoire tranquillement avant de me porter ici. Je dis bien porter. Il ne m'a pas laissa poser un orteil par terre entre nos appartements et ici. Moi j'étais tranquille, chez moi, en train de finir de copier un truc, je gérais très bien ma douleur, mais ces MÔssieurs ont paniqué... Du coup, j'ai passé deux jours sous le nez de guérisseurs qui trouvaient bizarre que je sois déjà là. Enfin..."

Isabeau sourit quand Thalyana l'encouragea à se lancer dans les récriminations.

"Ben en fait, y avait pas d'homme. Pas pendant la poussée. C'est une affaire de femmes, chez nous, tu sais. Papa et Micha sont passé pendant le travail, on a un peu causé, et tout, mais ils sont sortis pour la poussée. Par contre, Rinnerl dit que Betha est tombé dans les pommes. Je ne saurais pas confirmer, j'ai pas fait gaffe, mais... Ah et j'ai refusé de voir Raimon entre le moment où ce traître m'a déposé ici et la naissance du petit. Non mais oh. Du coup, ce crétin en a profité pour me cafter à Galren qui est venu récupérer le travail que j'avais en cours. Saleté."

Isabeau était plutôt contente qu'il n'y ait eu que la guérisseuse et Maman pendant la fin, la poussée. Ça avait été dur, et long et angoissant. Elle n'aurait pas eu la force de gérer  Raimon et son angoisse à lui en plus. Pas qu'il aurait essayé de lui voler la vedette, mais il se serait sentit mal, sans aucun doute. Elle avait autre chose à faire de que s'inquiéter pour lui à ce moment là.
« Modifié: 12 janvier 2017, 09:01:27 par Thalyana »
Moi, dans ma tete, on est trois. Et on s'étonne de ma consommation d'anti-migraineux...
Je traite la paperasse du heraut du Roi et le la Magicienne Sourcedésert. Par ici les mp!

Thalyana

Re : Et d'un Héritier. Un!
« Réponse #2 le: 12 janvier 2017, 09:30:31 »
Thalyana rit au récit imagé d'Isabeau. Elle visualisait sans peine le fort Raimon soulever d'autorité sa femme pour l'emmener en courant à la Maison de Guérison, où on avait dû l'accueillir sans trop comprendre son empressement.

«Ah, je comprends mieux! Je me disais aussi que c'était étrange que tu aies passé tant de temps ici. Le désavantage d'être entouré d'hommes. Moi j'étais seule, et étant Guérisseuse, personne n'a essayé de prétendre mieux savoir que moi. Bon, si Kal avait été présent, peut-être aurais-je accouché dans un lit, et pas dans les jardins. Lui aussi m'aurait porté ici. Et dans mon cas, ça aurait été justifié. Enfin...»

C'était de sa faute à elle. Elle aurait dû écouter son corps. Elle avait eu des contractions régulières pendant les trois dernières décades, ce qui expliquait qu'elle n'ait pas pris spécialement garde aux premières vraies contractions qu'elle avait eu le matin de l'accouchement. Elle n'avait compris leur nature que lorsque la poche s'était rompue.

«C'est pas mal, ça, pour ton tableau de chasse, un Compagnon dans les pommes. Moi je peux tout juste me vanter d'avoir rendu Fleur de Trevale malade.» Elle prit l'air faussement déçu. «Et il faudra que tu t'y fasses. Personne ne va te laisser travailler avant au moins trois décades. Même si pour moi, il n'y a aucune contrindication à une reprise progressive des activités, dès que tu te sentiras moins fatiguée. Et si Montaro te laisse. Mais bon...» Elle prit un ton trop enjoué et joyeux. «La maternité, c'est un tel bon-heur! Un tel ac-com-pli-sse-ment! Et l'allaitement. Un vraie joie! Cette com-mun-ion entre la mère et l'enfant...» Elle rit. «J'imagine qu'on t'a déjà fait ce laïus une bonne dizaine de fois, non?»

Ceci-dit, Thalyana avait beau se moquer, elle aimait être mère. Elle ne pensait pas que la maternité était l'accomplissement final d'une femme — elle-même se sentait parfaitement accomplie dans son travail — mais c'était une source de joie toujours renouvelée. Et de fatigue. Et de saleté. Et dire qu'elle signait pour un nouveau tour... enfin, rien n'était encore sûr. Elle saurait d'ici peu, quand le cœur se mettrait à battre.

«Tu as déjà trouvé une nourrice? Ou tu l'allaites toi au début?»

Isabeau d'Armentières

  • Hérauts
  • Assistante Chroniqueuse
  • Messages: 600
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche de prêt
  • Compagnon ou Familier: Bethaniel - Rinnerl
  • Langues: [ Valdemaran - Karsite - Rethwellan - Iftelien - Sironien ]
Re : Et d'un Héritier. Un!
« Réponse #3 le: 13 janvier 2017, 13:25:21 »
Isabeau ricana doucement:

Tu verras bien ce que ça donnera à ton prochain enfant! Je suis sure que Valdemar pourras se retenir d'avoir une guerre en cours à ce moment-là. Presque sure."

La jeune femme fit une petite révérence de la tête quand son amie admira son palmarès.

"Arrête, pousser Fleur à ne pas être une Dame parfaite, c'est en soi un exploit!"

Puis la discussion provoqua une montée d'angoisse chez Isabeau qu'elle réprima fermement.

"Thalyana... Tu le sais, tu me connais, tu es empathe... Je vais pas supporter de ne rien faire d'autre que de m'occuper de Montaro pendant trois décades entières... Je comprends bien que je vais pas reprendre le rythme tout de suite. Mais si je passe mon temps à materner, je vais devenir folle."

Isabeau fit une chose qu'elle ne faisait quasiment jamais. Elle laissa voir à quelqu'un cette partie de son esprit qu'elle ne laissait voir à personne, pas même son compagnon. Elle lui laissa voir son angoisse, profonde et irrationnelle de n'être qu'une mère. Elle avait déjà montré cette angoisse qu'a Raimon, et elle l'avait exprimé face à Enju. Bien sûr, d'autres gens étaient conscients de l'existence de cette angoisse chez la jeune mère, à commencer par Bethaniel. Mais elle ne la montrait pas, normalement. Elle-même ne la regardait jamais en face.

Aide-moi à les convaincre de me laisser faire quelque chose. Pas forcément urgent, pas forcément long. Juste... Laissez-moi faire quelque-chose. Je t'en prie.

La conversation repartit sur un sujet plus léger. L'allaitement.

"Je me suis laissé convaincre de l'allaiter les premiers jours. Le premier lait, tout ça... Mais après, j'ai Gabriella. Elle a eu un bébé y a un an, donc elle a encore du lait."

Thalyana connaissait Gabriella, puisque c'était la nourrice qu'Isabeau avait engagé pour s'occuper d'Amalia pendant que Thalyana était en guerre.
Moi, dans ma tete, on est trois. Et on s'étonne de ma consommation d'anti-migraineux...
Je traite la paperasse du heraut du Roi et le la Magicienne Sourcedésert. Par ici les mp!

Thalyana

Re : Et d'un Héritier. Un!
« Réponse #4 le: 13 janvier 2017, 15:37:50 »
«Ah, ça... elle n'était pas très distinguée. Et elle fonctionnait au ralenti. Même Liane a été plus utile, c'est dire!»

Thalyana se doutait bien qu'Isabeau n'appréciait pas d'être inactive. Mais elle avait largement sous-estimé l'angoisse que cela suscitait chez la Héraut. Celle-ci ouvrit ses barrières sans crier gare, et la Guérisseuse reçut comme un coup de poing dans l'estomac. Elle était barricadée, évidemment, mais l'Empathie était un Don qu'on ne pouvait jamais totalement contenir, surtout quand il était aussi puissant que chez elle. Elle grimaça presque, pâlit certainement. Puis elle tenta de se couper au maximum le temps que la jeune mère relève son bouclier mental. Cependant, plutôt que de reculer, comme elle avait instinctivement eu envie de le faire, elle s'approcha d'Isabeau et lui prit la main.

«Calme-toi... ça va aller. Ça a l'air long comme ça, mais tu verras, ça passe à toute vitesse!» Elle posa une main rassurante sur l'épaule de son amie. «Personne ne te forcera à rester tranquille si tu ne le supportes pas. Je peux aller demander à Galren de te préparer un peu de travail à faire à la maison. Il m'écoutera, moi. Tu sais, le respect de l'uniforme... et le crainte de voir mon supérieur débarquer s'il ne m'écoute pas.»

Elle la prit dans ses bras et lui caressa doucement les cheveux. Puis elle s'écarta et lui sourit.

«Fais-moi prévenir, si ton mari, ton frère, ton Compagnon essaie de te cloîtrer. Je viendrai sonner quelques cloches. Ils ne me font pas peur, tous ces grands idiots.»

C'était peu dire! Malgré sa silhouette menue et son air timide, Thalyana savait semer la terreur quand c'était nécessaire.

L'allaitement était un sujet attendu pour une jeune mère, et Isabeau ne parut pas gênée d'en parler. La Guérisseuse se doutait bien que son amie avait déjà tout organisé. Elle approuva le choix de la nourrice d'un hochement de tête.

«Je me demande comment on peut supporter d'avoir tout le temps du lait. J'étais tellement contente quand Amalia s'est mise à manger du solide et que j'ai pu abandonner l'allaitement!» Elle sourit. «Enfin... peut-être que toi tu vas y prendre goût. Il y a des femmes qui adorent ça! Je ne les comprends pas, mais il faut de tout pour faire un monde.»

La question de Thalyana sur la nourrice n'était pas totalement désintéressée. Si elle était vraiment enceinte, elle accoucherait au moment où le petit Montaro aurait moins besoin d'une nourrice. Et espérait donc pouvoir peut-être profiter de la même nourrice, si Isabeau était d'accord de la lui prêter. Elle n'avait pas de quoi engager une nourrice pour son usage uniquement, mais si elle la partageait...

Parler de Gabriella lui fit immanquablement penser à sa fille.

«Quand tu seras un peu plus remise, je viendrai te rendre visite avec Amalia. Elle veut absolument voir son "petit frère de Tatisa". Je lui ai dit que vous étiez encore très fatigué tous les deux et qu'il faudrait qu'elle attende un peu.»


Isabeau d'Armentières

  • Hérauts
  • Assistante Chroniqueuse
  • Messages: 600
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche de prêt
  • Compagnon ou Familier: Bethaniel - Rinnerl
  • Langues: [ Valdemaran - Karsite - Rethwellan - Iftelien - Sironien ]
Re : Et d'un Héritier. Un!
« Réponse #5 le: 16 janvier 2017, 13:47:44 »
Isabeau pâlit d'un ton en voyant l'effet de sa démonstration sur Thalyana. Elle remonta bien vite ses boucliers et les reverrouilla bien.

"Pardon, je suis désolée. Désolée."

Thalyana lui pris la main mais, honteuse, Isabeau se dégagea et se replia en position fœtale. Elle accepta néanmoins la main de la guérisseuse sur son épaule. Thalyana, le moment passé, ne semblait plus si gênée. Elle était même attentionnée. Isabeau se détendis d'un cran et remercia son ami d'un sourire.

"Promis. Si j'ai un peu de choses à faire, je serais sage. Je promets."

En effet, Isabeau avait longuement prévu l'arrivée de son enfant. Elle se sentait déjà assez coupable de satisfaire ses envies dynastiques en temps de guerre, elle avait donc prévu le plus de choses possible pour que ça n'impacte pas trop son travail. Elle haussa les épaules.

"J'aurais bien aimé allaiter moi-même. Mais ce n'est guère possible avec un travail à plein temps comme les nôtres."

Isabeau sourit à la mention de sa filleule.

"Accorde moi encore un ou deux jours et amène la moi? Ca me fera plaisir de la voir."
Moi, dans ma tete, on est trois. Et on s'étonne de ma consommation d'anti-migraineux...
Je traite la paperasse du heraut du Roi et le la Magicienne Sourcedésert. Par ici les mp!

Thalyana

Re : Et d'un Héritier. Un!
« Réponse #6 le: 16 janvier 2017, 16:31:22 »
Isabeau sembla honteuse de s'être laissé aller à montrer ses faiblesses et s'excusa de son geste. Thalyana secoua la tête, un sourire rassurant aux lèvres.

«Tu n'as pas besoin de t'excuser. J'ai l'habitude, tu sais.»

Elle donna à Isabeau toute la tendresse dont celle-ci semblait avoir besoin. L'accouchement était une expérience éprouvante tant pour le corps que pour l'esprit, et il était normal d'avoir les nerfs à fleur de peau si peu de temps après.

La Héraut sembla rassurée par la promesse de Thalyana, par le fait qu'elle pourrait continuer à travailler, un peu au moins, malgré son congé.

«Je n'en doute pas une seconde. Il vaut mieux rester occupé de toute manière, ça évite de perdre le rythme.»

Après cet épisode fort en émotion, Isabeau justifia son choix de ne pas allaiter par des problèmes pratiques. Ce qui fit sourire la Guérisseuse.

«Hum, c'est tout à fait possible quand on travaille comme toi dans un bureau... ou comme moi ici. Je ne sais pas comment font les Hérauts habituellement, si la couronne leur paie une nourrice, mais nous, ici, on doit se débrouiller par nos propres moyens.» Elle soupira. «Enfin, plus pour longtemps, si ce que je suis en train de mettre en place aboutit.» Elle posa sa main sur son bas-ventre, sans y penser. «J'ai regardé avec Isolda... pardon, avec la Guérisseuse retraitée Isolda. Elle siège encore au Cercle Vert, mais ne pratique presque plus. Elle s'ennuie maintenant que le Don s'affaiblit. Et ça l'ennuie de ne plus être capable d'aider. Alors elle garde souvent les enfants des autres. Ce qui m'a donné une idée. Je lui ai proposé de m'aider à instituer une fondation qui aurait pour but l'accueil des enfants des Guérisseurs et Hérauts que le devoir accapare à longueur de journée. Nous sommes en train de regarder où installer les locaux. Ensuite, nous irons voir la Reine. Tu sais qu'elle a des fonds spéciaux pour soutenir des projets qui l'intéressent? J'en ai parlé un peu autour de moi, et beaucoup de gens trouvent que c'est une super idée. Il faut dire que je connais pas mal de femmes Guérisseuses qui repoussent le moment d'avoir des enfants de peur de ne plus pouvoir travailler ensuite. Or, le Don est bien trop précieux pour rester inutilisé. Et il est aussi bien trop précieux pour ne pas être transmis.» Elle sourit. «On réfléchit encore à quel genre de personnel engager. Peut-être des deuxièmes ou troisièmes filles de petite noblesse sans grande perspective d'avenir? Cela leur permettrait ensuite de postuler pour une place de gouvernante avec de vraies compétences à offrir.»

Isabeau d'Armentières

  • Hérauts
  • Assistante Chroniqueuse
  • Messages: 600
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche de prêt
  • Compagnon ou Familier: Bethaniel - Rinnerl
  • Langues: [ Valdemaran - Karsite - Rethwellan - Iftelien - Sironien ]
Re : Et d'un Héritier. Un!
« Réponse #7 le: 17 janvier 2017, 21:08:51 »
Isabeau avait longuement réfléchis avant de se décider pour une nourrice. Mais elle avait parfois besoin de travailler intensément, pendant des heures, sur la recopie de documents confidentiels, par exemple, ou sur des recherches bibliographiques pour la couronne. Rien que pour ces occasions rares mais existantes, elle avait besoin d'une nourrice. Et tant qu'a faire... Pis de toutes façons, il  fallait bien quelqu'un pour s'occuper de Montaro. Et s'il fallait être parfaitement honnete...

"J'aurais aimé allaiter, mais... J'ai constaté en gardant ta fille que je n'étais pas capable de m'occuper d'une enfant et de travailler en parallèle, je n'arrive pas à me concentrer. C'est pour ça que j'ai engagé Gabriella à la base. Je sais que j'ai récupéré Amalia quand elle était plus agée, mais... mais je travaille mal dans le bruits et l'agitation."

Thalyana aborda le coté pécuniaire de la chose, demandant si la nourrice était payée par la Couronne. Isabeau haussa les épaules négligemment:

"Peut être. Je sais pas. J'ai pas demandé. Je suis riche tu sais. J'ai les moyens de payer les services de Gabriella. Tu sais, si j'avais pas été élue et que j'avais épousé Raimon, tout le monde se serait attendu à ce que je prenne une nourrice. Ça se fait comme ça. Après, je pense pas que le cercle laisserait tomber un heraut-parent. Y a probablement des solutions possibles. Mais je me suis bien gardé de les demander."

Thalyana détailla un projet élaboré pour résoudre les problèmes de garde. Isabeau l'écouta attentivement, approuvant de la tête.

"Je pense aussi que c'est une excellente idée. La problématique de transmission du don existe aussi chez certains hérauts, d'autant plus qu'on a un peu tendance à... pas faire long feu. Vraiment, c'est une super idée. Quand tu la présentera à la reine, si je peux aider, dis moi. Saskia est une amie, et si je peux appuyer ton projet, ce sera avec plaisir."

Isabeau réfléchis une seconde.

"Mais méfie toi. je vois bien la noblesse un peu désargentée en profiter pour vous refiler leurs mômes pour pas cher. Genre pendant qu'ils vont faire les paons à la Cours en espérant une charge. Ce serait dommage de faire des mini-bleus, c'est pas le but."
Moi, dans ma tete, on est trois. Et on s'étonne de ma consommation d'anti-migraineux...
Je traite la paperasse du heraut du Roi et le la Magicienne Sourcedésert. Par ici les mp!

Thalyana

Re : Et d'un Héritier. Un!
« Réponse #8 le: 19 janvier 2017, 14:51:50 »
Qu'Isabeau se dise incapable de travailler dans un environnement bruyant ne surprit pas Thalyana. Mais elle ne put s'empêcher de rire intérieurement: Isabeau, comme toutes les mères, allait vite découvrir que c'était une capacité qu'on acquerrait vite. Ou peut-être non. Si Montaro était en permanence avec sa nourrice, elle n'aurait jamais à expérimenter les tâches du quotidien avec un bébé hurlant à côté.

«Moi je me suis découvert une capacité d'attention assez exceptionnelle depuis que je travaille ici. Je sais que l'endroit à l'air calme, mais en fait, c'est extrêmement bruyant. Et les bruits les plus fréquents sont du genre... peu ragoûtant. C'est pas pour rien que notre Chroniqueur a son bureau à côté des dortoirs. La journée, il y règne un silence de mort.»

Dans la maison de Guérison, les chambres étaient plutôt tranquilles, mais dans les couloirs, les bureaux, les salles de travail, le bruit pouvait parfois être important. Pendant les urgences, tout le monde hurlait en même temps. Si un bébé malade arrivait, on était certain de profiter de ses pleurs où qu'on se trouve. Et même dans son service à elle, il n'était pas rare que le doux brouhaha ambiant soit troublé par un hurlement de terreur.

«Et difficile d'oublier que tu es riche!» s'exclama-t-elle en riant. «Et je sais qu'il est difficile d'aller contre son éducation et son milieu. Je ne te le reproche pas. Si je vivais encore dans mon village natal, ce serait les femmes de la génération de ma grand-mère qui s'occuperaient d'Amalia, avec tous les autres enfants du village. Comme ça je pourrais participer aux travaux des champs, ou du moulin, ou à une quelconque autre activité nécessaire à ma survie. Pour ma mère, cela fait bourgeois, de s'occuper soi-même de ses enfants. Et elle n'a pas tort. Finalement, il n'y a que les femmes d'artisans qui peuvent se permettre de garder leurs enfants elles-mêmes. Rien ne t'empêche de tenir une échoppe avec un bébé dans un coin, ou même de t'adonner à des tâches manuelles en parallèle.»

Qu'Isabeau approuve son projet lui fit plaisir. Ses dernières décades, elle s'était souvent demandé si elle ne voyait pas trop grand. Si son projet n'était pas trop progressiste. Elle n'avait aucune intention de secouer l'ordre établi, elle laissait cela à ceux qui avaient le temps. Tout ce qu'elle désirait, c'était simplifier la vie de ceux qui la dédiaient à leur pays.

Le problème que souleva la Héraut n'en était par contre pas un à son sens.

«La noblesse? Aucune chance qu'on accepte. J'ai parlé de Hérauts et de Guérisseurs. À la limite de Bardes, quand la structure sera en place. Je sais que ça peut paraître discriminatoire, mais les Bardes, à part ceux qui enseignent ici, sont les seuls à percevoir un salaire à la hauteur de leur engagement et ils sont aussi les seuls à pouvoir décider de leurs horaires... Bref, dans mon projet, les Hérauts et les Guérisseurs ont la priorité. Les places restantes vont aux Bardes et aux gardes.»

C'était un point qu'avait soulevé Kalaïd. En effet, même si elles n'étaient pas nombreuses, il y avait des femmes dans les garde, et sans doute apprécieraient-elles aussi de pouvoir tomber enceinte sans devoir sacrifier leur place.

«Mais je veux bien ton soutient quand j'irai présenter ce projet. J'ai beau "connaître" Saskia, je ne suis pas très habituée à tout le cérémonial de la cour. J'aurais peur de commettre un impair.»

Isabeau d'Armentières

  • Hérauts
  • Assistante Chroniqueuse
  • Messages: 600
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche de prêt
  • Compagnon ou Familier: Bethaniel - Rinnerl
  • Langues: [ Valdemaran - Karsite - Rethwellan - Iftelien - Sironien ]
Re : Et d'un Héritier. Un!
« Réponse #9 le: 24 janvier 2017, 20:28:14 »
"Tu reconnais donc qu'un chroniqueur a besoin de calme!"

Puis la conversation se déplaça vers le temps qu'on pouvais consacrer à ses enfants. Isabeau pensa à Saskia qui s'était complètement repliée sur ses enfants. Le seul devoir de reine qu'elle remplissait c'était un rôle protocolaire. Ce n'était pas suffisant. Pas pour une co-Reine. Elle évitait tant le pouvoir politique direct que la salle du conseil ne comportait encore que le trône simple. Elle n'avait jamais siégé au Conseil. Isabeau n'abandonnerais jamais son uniforme de la sorte, elle le jurait.

"Conjuguer vie familiale et professionnelle... une grande question..."

Isabeau secoua la tête tristement.

"Tu ne comprend pas comment fonctionne la noblesse. Ces gens considèrent que tout service financé par l'état leur est du. De base ils considèrent que tout leur est du en fait. La moitié de la noblesse à des dettes chez tel ou tel commerçant alors qu'ils ont les moyens de payer leurs factures. Mais tout leur est du. C'est un milieu où payer une facture dans les temps ça fait "petit bourgeois". Si tu veux chasser les nobles de ton projet, tu dois le dire hyper clairement dés le début. Ne considère surtout pas ça comme évident."

Ce serait vraiment dommage si un tel projet tombait à l'eau. il y avait vraiment du potentiel.

"Je serais ton prête nom pour ce projet si tu veux. Je m'occuperais du versant politique. Dans quelques décades."
Moi, dans ma tete, on est trois. Et on s'étonne de ma consommation d'anti-migraineux...
Je traite la paperasse du heraut du Roi et le la Magicienne Sourcedésert. Par ici les mp!

Thalyana

Re : Et d'un Héritier. Un!
« Réponse #10 le: 27 janvier 2017, 17:18:08 »
«Une question que je ne pensais pas devoir me poser de sitôt, je dois avouer. Enfin... finalement, j'ai toujours réussi à m'arranger. Mais... avec un enfant ça va. Quand j'en aurai un deuxième, ça risque encore de compliquer les choses.»

Enfin... si la Déesse lui accordait de tomber une nouvelle fois enceinte. Il n'y avait aucune raison que cela n'arrive pas, mais on ne pouvait jamais être certain... Elle saurait bien assez tôt, quoi qu'il arrive.

Isabeau avait mis le doigt sur un problème de Thalyana n'avait pas vu, faute d'être suffisamment informée sur la noblesse. Elle avait candidement pensé que des gens riches — car pour elle les nobles étaient tous riches — se sentiraient offensés qu'on imagine qu'ils aient besoin d'aide pour faire garder leurs enfants. S'ils pouvaient se payer une nourrice, pourquoi accepter de les élever avant six ou sept autres bambins, roturiers de surcroit?

«C'est vrai qu'ils ont fini par envoyer leurs enfants aux Collegia alors qu'initialement, cela nous était réservé, à nous les Doués. Si on fait passer cela pour une œuvre de charité, crois-tu que ce sera nécessaire pour les rebuter? Aucun n'aurait envie de se mêler à de pauvres femmes sans le sou... Ce serait comme envoyer leurs cousins à l'hospice...»

La Héraut lui renouvela son soutien futur. Elle n'était pas en état de s'occuper de quoi que ce soit pour le moment.

«Oh oui, ne t'inquiète pas. Pour le moment on en est encore à dresser des listes, des budgets, chercher un lieu adapté... nous ne présenterons le projet que quand tout sera réglé. Dans l'intervalle, nous n'aurons pas besoin de toi. Surtout que tu auras bien assez à faire d'ici là, avec un bébé tout neuf, un mari nouvellement père, un corps à réapprivoiser. Je sais que je ne suis pas ta Guérisseuse et que ce n'est pas à moi de te dire ça, mais... J'espère que tu n'hésiteras pas une seconde à aller voir celle qui s'occupe de toi si tu ressens une douleur qui persiste. C'est quand même plus facile de corriger les choses quand la cicatrisation est récente. Ha... d'ailleurs, vu que tu n'allaiteras pas Montaro, n'oublie pas de reprendre un contraceptif. Sauf si tu rêves de deux grossesses rapprochées.»

Thalyana restait une Guérisseuse envers et contre tout, et elle souffrait comme la majorité d'entre eux de cette horripilante habitude de traiter tout le monde comme un patient pas très raisonnable. Elle ne pouvait s'empêcher de donner des conseils non sollicités, et ce, en toute bonne foi. Elle ne réalisait pas forcément que les gens n'appréciaient pas.

«D'ailleurs, comment Raimon gère-t-il la chose? Est-il à l'aise avec Montaro ou bien a-t-il peur de le faire tomber? Et ton frère? Ce sera bientôt son tour, non? Enfin, une fois qu'il aura arrêté de draguer tout ce qui bouge et qu'il sera casé. J'ai d'ailleurs toujours trouvé étrange qu'il ne soit pas encore marié, alors qu'il est plus âgé que toi.»

Isabeau d'Armentières

  • Hérauts
  • Assistante Chroniqueuse
  • Messages: 600
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche de prêt
  • Compagnon ou Familier: Bethaniel - Rinnerl
  • Langues: [ Valdemaran - Karsite - Rethwellan - Iftelien - Sironien ]
Re : Et d'un Héritier. Un!
« Réponse #11 le: 05 février 2017, 16:47:48 »
"Nécessaire, oui. Suffisant, j'en doute. Je ferais des recherches. Y a sans doute moyen de verrouiller les choses, avec des conditions de ressources et d'engagement... Je chercherais."

Y avait sans doute même moyen d'argumenter d'ajouter ça à son travail normal. Permettre aux hérauts femme d'avoir des enfants favoriserait le passage des dons, aussi. Et on n’avait jamais assez de guérisseurs. A voir, donc.

Elle sourit à l'inquiétude de Thalyana pour la manière dont elle se remettrait de son accouchement.

"Je suis pas du genre à souffrir dans mon coin ne t'en fait pas. Pis si ça te rassure, je vis avec un télépathe et je suis liée mentalement à deux autres télépathes. Je peux pas leur cacher grand chose longtemps. Au pire ils me dénonceront."

Ce n'était pas totalement vrai. Il y avait des choses qu'Isabeau savait cacher à Raimon, Rinnerl ou même Béthaniel. Ses angoisses généralement. Mais il était vrai qu'elle ne leur cacherait jamais une douleur physique. Quel intérêt?

"Et j'ai déjà demandé de la poudre contraceptive, t'en fais pas. Je ne tiens pas à me faire surprendre."

Si elle retombait enceinte directe pour quelle genre de tire au flan passerait-elle?

"Raimon... Est à peu près aussi à l'aise que moi. C'est à dire pas. Mais bon. On va s'y habituer. Devenir parent, c'est pas inné, hein?"

Elle haussa les épaules avec indifférence à la mention de son frère.

"Il a bien le droit de faire ce qu'il veut. Je n’approuve pas son mode de vie actuel, mais il fait bien ce qu'il veut. Je te rappelle qu'il va faire un mariage de raison, avec quelqu'un qu'il n'aimera probablement pas. Je comprends qu’il ne soit pas pressé. Grand dieux, je n'était pas hyper pressée, moi non plus."
« Modifié: 07 février 2017, 09:09:22 par Thalyana »
Moi, dans ma tete, on est trois. Et on s'étonne de ma consommation d'anti-migraineux...
Je traite la paperasse du heraut du Roi et le la Magicienne Sourcedésert. Par ici les mp!

Thalyana

Re : Et d'un Héritier. Un!
« Réponse #12 le: 07 février 2017, 09:28:57 »
Isabeau s'engagea à l'aider à trouver des moyens juridiques d'empêcher les nobles de profiter de son projet, ce qui soulagea Thalyana. Elle n'était pas armée pour s'occuper de l'aspect politique et juridique d'une telle structure. Elle avait eu l'idée et trouvé des moyens pour la mettre en œuvre, tout le reste était bien trop compliqué pour elle.

En bonne Guérisseuse, Thalyana s'était inquiété de la convalescence d'Isabeau et surtout des problèmes qu'un accouchement pouvait occasionner. Mais cette dernière l'assura qu'elle signalerait le moindre problème, ajoutant qu'au vu de son entourage, il lui serait impossible de cacher quoi que ce soit. Cela fit sourire la Verte. Elle-même aurait difficilement supporté d'avoir autant de monde partageant ses pensées.

«Bien. Ce serait dommage de garder des séquelles simplement par peur d'en parler.»

Kalaïd s'était glissé avec facilité dans le rôle d'un père. Dès sa rencontre avec sa fille, il avait su comment la porter, la faire rire, la calmer. Thalyana, qui avait peiné les premières décades, en avait presque été jalouse. Mais son tendre époux avait eu la tâche facile: il était arrivé après la bataille.

Raimon, lui, était, aux dires de sa femme, aussi peu doué qu'attendu. Le ton d'Isabeau fit émerger une image dans l'esprit de Thalyana: Raimon, l'air perdu, tenant son fils par un talon. Elle put alors s'empêcher de rire un peu bêtement.

«Non, ce n'est pas inné. Vraiment pas. Mais quand j'ai compris qu'un bébé, c'était comme un chaton, tout est devenu plus simple. Je parle dans le mode de communication, pas pour ce qui est de la propreté et tout. Pour rendre un bébé heureux, il faut lui agiter des choses marrantes et de préférence qui font du bruit sous le nez.»

La réaction de la Héraut concernant son frère fit sourire Thalyana. Malgré leur différence d'âge, elle semblait beaucoup l'aimer. Suffisamment pour le défendre en tout cas.

«C'est la chronologie qui m'étonne, pas son manque d'intérêt. Je ne comprends pas pourquoi c'est la cadette qu'on s'est dépêché de marier, alors que l'aîné ne l'est pas.» Elle soupira. «J'espère pour lui que ce ne sera pas trop une corvée. Ce serait dommage qu'il perde sa bonne humeur... il a un si joli sourire. Tu sais qu'Amalia est "amoureuse" de lui? Elle me dit que quand elle sera grande, elle l'épousera.»

Micha de Girier était vraiment beau. C'était le genre d'homme au pied duquel les femmes se pâmaient. Il devait avoir brisé bon nombre de cœur. Le jour de son mariage serait un jour sombre pour les jeunes femmes nobles de Haven.

«Bon... Il faut que j'y retourne, sinon Charwin va me tirer les oreilles. Ça faisait du bien de venir ici... de voir des gens qu'on peut facilement soigner. Enfin...»

Elle poussa un long soupir avant de se relever.

«Préviens-moi quand aura lieu la fête pour la naissance de Montaro. Et je passerai te voir d'ici quelques jours avec Amalia. Elle sera ravie de vous voir.»

Isabeau d'Armentières

  • Hérauts
  • Assistante Chroniqueuse
  • Messages: 600
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche de prêt
  • Compagnon ou Familier: Bethaniel - Rinnerl
  • Langues: [ Valdemaran - Karsite - Rethwellan - Iftelien - Sironien ]
Re : Et d'un Héritier. Un!
« Réponse #13 le: 21 février 2017, 13:28:46 »
Isabeau avait effectivement beaucoup de monde sous son crâne. Si elle avait longtemps espéré être élue, elle n'avait pas alors réalisé la perte d'intimité que ce serait. Et une jeune Kyree très demandeuse d'attention en plus avait doublé le problème. Dans ces conditions, il n'était guère étonnant qu'Isabeau ai été, dans la promo, l'une des premières à mettre en place un bouclier efficace autour de ses pensées. La pierre cœur n'avait pas facilité les choses, et plusieurs de ses camarades en avaient pâtit, mais Isabeau s'était appliqué, avec l'aide de son Compagnon. Elle avait besoin de retrouver le contrôle de son esprit. Puis ils avaient appris le même tour à Rinnerl, qui avait elle aussi besoin de pouvoir jouir de l'intimité de son esprit quand elle le désirait.

Isabeau et Bethaniel en avaient surpris plus d'un dans leur motivation à enseigner à Rinnerl des technique un peu avancées pour son âge. Mais peu de gens réalisaient ce que représentait une fusion d'esprit tripartite comme celle qu'ils partageaient. Il était facile de s'y perdre, surtout pour l'enfant qu'était Rinnerl à l'époque.

Par la suite, elle avait fait le choix bizarre d'épouser un autre télépathe  lui aussi lié à un cheval bavard.  Comme si elle avait besoin de plus de télépathie dans sa vie. Mais bon. La vie...

Mais le sujet déviait sur les méthodes pour dresser un môme.

"Agiter des trucs bruyant sous le nez, je note!"

Le sujet, étrangement, se déplaça sur Micha. Isa haussa les épaules.

"Je ne me suis pas du tout dépêché de me marier. J'avais 21 ans, c'est vieux pour mon milieu. Chez les artisans, comme chez les nobles, on a assez souvent des hommes faits, comme Micha ou même un peu plus vieux, qui épousent de jeunes tendrons de 16-18 ans. Mon père s'est marié extrêmement jeune pour son sexe, mais c'était un cas un peu particulier. Mon grand-père l'a pris comme apprenti gamin et il ne voulait pas lui laisser l'occasion de colporter nos techniques ailleurs.  Dès que lui et ma mère ont eu l’âge, il les a mariés, histoire de garder l'art dans la famille. Mais c'est pas du tout la norme."

Isabeau fit mine de réfléchir un moment.

"Bah... Si elle attend ses 16 ans, ça lui ferait 43 ans. Ce serait presque faisable!"

Thalyana annonça ensuite devoir rejoindre son poste. Isabeau fit signe qu'elle comprenait et promis de la tenir au courant de la date de la fête.

[Clos pour moi]
Moi, dans ma tete, on est trois. Et on s'étonne de ma consommation d'anti-migraineux...
Je traite la paperasse du heraut du Roi et le la Magicienne Sourcedésert. Par ici les mp!