Auteur Sujet: [Fiche alternative] Isabeau De Girier, Orfevre (en cours)  (Lu 552 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Isabeau d'Armentières

  • Hérauts
  • Assistante Chroniqueuse
  • Messages: 600
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche de prêt
  • Compagnon ou Familier: Bethaniel - Rinnerl
  • Langues: [ Valdemaran - Karsite - Rethwellan - Iftelien - Sironien ]
[Fiche alternative] Isabeau De Girier, Orfevre (en cours)
« le: 11 juillet 2017, 14:08:18 »
  Description Historique :

Maitre Fubos était un des plus riches orfèvres de la cité de Haven, dans le domaine professionnel, la chance lui souriait chaque jour. Dans sa vie Familiale pas contre… Fubos n’avait qu’une fille. Malgré 40 ans de mariage, malgré tout ses efforts, son épouse Thissa ne lui donna jamais qu’une fille, Lucile.

Qu’as cela ne tienne, il en achèterait un d’héritier! Il y avait ce Baronet, De Girier. Lignage impeccable, tout ca tout ca… vielle famille…  Il avait 8 fils et des finances plus que bancales. Pour tout dire, il était totalement ruiné. Son petit dernier, Sertan, allait sur ses 12 ans, c’était juste le bon âge.
Le Maitre artisan proposa donc au Baronnet le marché suivant : Un mariage entre Sertan et Lucile, De Girier fournirait au couple un petit domaine proche (croulant sous les dettes) et Fubos, lui, paierait une grosse somme au père, enseignerait son art au gamin et céderait tout ses bien au couple.

Il en fut ainsi.


Sauf que tout n'alla pas exactement comme Sertan l'avais prévu. Le couple eu deux enfant, Micha, un fils, un héritier puis, quelques années plus tard, une petite fille. Sertan avait déja commencé à former son fils quand celui ci développa un puissant don de guerisson. Les Verts étaient rares et précieux. Personne ne le dit en face à Sertan, mais il était hors de question que Micha ne porte pas l'uniforme, vu son don précieux. L'artisan du donc regarder son fils partir pour le Collegium.

Plus d'héritier. Et le ventre de Lucille resta désespérement plat, otant tout espoir d'un nouvel héritier. Sertan devrait-il comme son beau pere se contenter de leguer la boutique à son gendre?

Ha Ha Ha....

C'était là bien mal connaitre sa fille.  Isabeau avait six ans quand Micha monta au palais. Elle passa les quatres années suivantes à echapper à ses percepteurs et à réaparraitre magiquement dans l'atelier. causant moultes cris d'angoisse à sa famille. Soyons honnete, personne n'a envie de retrouver une gamine de sept ans à deux metres d'un creset plein de metal en fusion. Personne.

Peu à peu ému par la passion manifeste de sa fille pour l'art famillial, Sertan se laissa attendrir et décreta un jour que puisque son Fils devait réparer des gens, ben il formerais sa fille. NA!

Isabeau s'investit à fond dans son apprentissage. Habile, imaginative, elle devin bientot une compagnonne extremement douée.

Et puis... Ses parents commencèrent à lui présenter des jeunes hommes. plus ou moins subtillement. La jeune femme refusa catégoriquement d'épouser un artisan alié de son pere. Pas moyen qu'elle risque de se faire a terme remplacer par son mari. Ou pire, que celui ci néglige l'atelier De Gririer pour se consacrer au sien. elle fit néanmoins une contreproposition interressante: elle commenca à courtiser Alan, leu
« Modifié: 11 juillet 2017, 20:10:26 par Isabeau d'Armentières »
Moi, dans ma tete, on est trois. Et on s'étonne de ma consommation d'anti-migraineux...
Je traite la paperasse du heraut du Roi et le la Magicienne Sourcedésert. Par ici les mp!