Auteur Sujet: Ma rixe  (Lu 1068 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Sourcedésert

Ma rixe
« le: 09 août 2017, 21:55:52 »
08.06P.1485

Sourcedésert s'était laissé entraîner dans les quartiers les plus  douteux de la ville. Oh pas par hasard, bien sur. Simplement, une anomalie magique avait été découverte en ville, avec même quelques modifications de structures mineures. Donc la Magicienne y était descendue pour purifier la zone.

Bien entendu, elle ne portait pas une de ses extravagantes tenues de Mage. Non, elle avait emprunté une tunique de mercenaire, ainsi qu'une capuche pour camoufler ses longs cheveux blancs.

Bien sur, elle aurait put se vêtir d'illusions. Mais si proche d'une zone de souillure, elle ne voulait pas s'y risquer. Ca pouvait faire des trucs bizarres, parfois.

Malheureusement, elle ne savait pas camoufler sa démarche et son attitude. L'attitude d'une personne au rang social très élevé. Elle s'était donc fait griller dés son arrivée dans le quartier comme une rupine potentiellement pleine aux as.

Bientôt, elle arriva sur le lieu de son intervention. Elle de cacha dans un coin, s'enveloppa d'un bouclier physique et mental et une fois que Fynal fut installée en sentinelle sur un toit, l'adepte entra en transe.

Dés qu'elle se tourna vers la souillure, elle compris pourquoi elle n'était pas parvenue à traiter le problème depuis le palais. Ce n'était pas juste une souillure, mais une saloperie de foutu repaire de mage de sang.

Elle n’eut pas le temps d'étudier plus la question que l'avertissement de Fynal l'éjecta de sa transe.

Elle revint dans son corps juste à temps pour voir un poignard s'écraser sur son bouclier. Elle sursauta, mais heureusement protégée par sa magie, elle était indemne.

D'un mouvement, elle envoya une décharge de magie électrique à l'assassin. Et remarqua dans le même mouvement qu'il n'était pas seul.

Oh Oh. Ils étaient combien, là?
Pour les mp, j'ai embauché une secretaire, voyez avec Isabeau de Girier

Jehanne

  • Gardes et Mercenaires
  • Messages: 39
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche
  • Âge: 30 ans
  • Langues: Valdemaran
Re : Ma rixe
« Réponse #1 le: 09 août 2017, 23:10:28 »
Ils sont trois. (Parce que j'aime bien ce chiffre). L'un en train de se tordre de douleur sous la décharge et deux autres dangereusement proches dague et poignard en main. Une quatrième silhouette approche par derrière.

Jehanne est en train de croquer une pomme en remontant la rue quand elle croise la haute silhouette encapuchonnée. Ici on ne regarde pas ce qui se trouve sous les capuchons. On ne sait jamais trop ce qu'on peut y trouver. Et pour les courageux qui s'y risque c'est souvent un visage recherché au poignard facile. Un mauvais coup est si vite arrivé. Mais chez la lieutenant c'est un réflexe. Et puis son bide est bien protégé par son plastron de cuir dissimulé sous sa longue cape. L'inconnu se détache au milieu de la rue. Sa démarche aussi. Décidée en apparence et hautaine. C'est ainsi que les gens du coin la perçoive. Tout comme ils perçoivent les hésitations lors de ses changements de rues. Ses vêtements sont usés mais un peu trop propres.

A ce moment là, l'inconnu traine déjà dans son sillage trois requins. Jehanne n'a pas grand chose à faire pour les découvrir étant donné qu'ils ne font même pas l'effort de se dissimuler un tant soit peu. Mais le géant est visiblement trop concentré pour y avoir fait attention. Concentré ou suicidaire. Au choix.

La soldate laisse passer homme et trio à ses côtés sans ralentir. Puis assez loin mais pas trop elle fait demi tour et emboite le pas de suivants et suivi. Lorsque le suivi passe un coin de rue, le trio se stoppe et semble conférer rapidement. Jehanne les dépasse tranquillement. Mais ils s'engouffrent dans la rue plus vite qu'elle ne le pensait et elle est obligée de trotter sur quelques foulées pour les retrouver. Dans le même temps elle rejette sa cape sur l'épaule. Elle hésite entre tirer son épée ou sortir sa matraque.

La lumière de la riposte du géant la surprend alors qu'elle pénètre dans la ruelle à la suite des voleurs. Mais elle n'est pas la seule. Jehanne n'hésite plus. Sa matraque, un lourd boudin de tissus largement lesté de sable et de plomb, s'abat sur la nuque du plus proche.

"Dodo."

Le numéro trois voyant que l'un de ses complices est tordu en deux et l'autre à terre compte ses billes et va pour filer à toute jambe à l'autre bout de la rue. La garde ne s'en préoccupe pas. Elle abat de nouveau sa matraque avec une habitude consommée sur le brûlé à qui il en faut peu pour s'endormir sagement.

L'homme touche terre quand Jehanne se tourne vers le mage. Ses muscles sont tendus, elle est prête à faire face au moindre mouvement hostile du bonhomme.

"Guet de Haven. Ne bouge plus."

Deux yeux scrutent la haute silhouette à la recherche d'arme ou du moindre mouvement pouvant faire attester d'une intention de désobéir. Et dans ce cas, ce serait dodo pour lui aussi.
« Modifié: 09 août 2017, 23:16:30 par Jehanne »

Sourcedésert

Re : Ma rixe
« Réponse #2 le: 15 août 2017, 23:29:50 »
Sourcedésert était sur le point de balancer de nouveaux sortilèges quand une silhouette encapuchonnée surgit et neutralisa un second assaillant. Le troisième agresseur s’enfuit, à l'indifférence des deux femmes. Puis la soldate se retourna vers la mage, menaçante. Parfaitement confiante dans la solidité du bouclier magique qui la protégeait des attaques physiques, Sourcedésert ôta son capuchon d'un mouvement de tête, révélant sa chevelure blanche.

'Sourcedésert K'Sheyna, Magicienne au service de Valdemar. Je suis en mission ici pour la couronne'

Ne préférant tout de même pas provoquer sa sauveuse, Sourcedésert présenta ses mains et demanda avait de farfouiller dans ses poches.

"Si vous me laissez faire, je peux vous montrer ma médaille de service."

En effet, les mages étant des gens insupportablement indisciplinés, et leur uniforme particulièrement moche, la couronne avait cessé depuis longtemps d'espérer que les mages à son service le portent en mission. Ils avaient dons plutôt opté pour un systeme de médaille distribuées aux mages employés par le pays. (*)

Bon. Faudrait pas que ce contrôle d'identité se prolonge, ou sa proie allait se barrer. Sourcedésert décida d’accélérer le mouvement en étant courtoise.

"Et merci, au fait."



(*)Invention totale de ma part.
« Modifié: 23 août 2017, 21:52:50 par Sourcedésert »
Pour les mp, j'ai embauché une secretaire, voyez avec Isabeau de Girier

Jehanne

  • Gardes et Mercenaires
  • Messages: 39
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche
  • Âge: 30 ans
  • Langues: Valdemaran
Re : Ma rixe
« Réponse #3 le: 16 août 2017, 08:21:12 »
La bouille surprise de Jehanne vaut le détour. Une géante et pas un géant. Si l'éclair ne lui avait pas déjà démontré qu'elle est est présence d'une mage, la masse de cheveux blanc dans ce visage juvénile l'en aurait convaincue. Ce qui n'est pas pour lui plaire. Les mages sont dans l'ensemble indisciplinés et globalement dangereux. Ceux qu'elle a déjà rencontré ne lui ont pas fait bonne impression.

Alors que la magicienne parle Jehanne range sa matraque et commence à ligoter les mains et les pieds de ses prisonniers. Elle jette un coup d’œil à la médaille sans s'y intéresser plus que cela, l'esprit accaparé par d'autres question plus urgentes. En mission ? Sur son territoire ? Ou juste de passage ? Dans le premier cas cela n'augurait rien de bon. Un mage noir possédant les bons contacts peut être très difficile à débusquer dans le coin. Avec assez d'argent ce ne sont pas les cachettes qui manquent. Ni les rabatteurs pour les proies éventuelles. Et pour quelle autre raison un mage descendrait du palais.

"Lieutenant Jehanne. De rien Magicienne Sourcedésert. On peut dire que tu m'as aidé toi aussi. Concentrés sur toi, ils ne m'ont pas vu arrivé."

Jehanne se redresse et lève les yeux vers la jeune femme. Elle devrait donner l'alerte

"Très bien. Tu viens de gagner une coéquipière pour cette mission si elle se situe dans le quartier. Je t'écoute."

La garde ne laisse pas le choix à Sourcedésert. Il n'est pas question qu'elle laisse une mage, même officielle, se balader dans ses rues sans chaperon.

Sourcedésert

Re : Ma rixe
« Réponse #4 le: 22 août 2017, 13:30:10 »
"Ravie de ma faire attaquer pour la bonne cause..."

La magicienne leva les yeux au ciel quand la garde s'incrusta dans sa mission "si c'était dans le quartier". Bien sûr que non, c'était dans les beaux quartiers. Elle descendait dans les coupes gorge pour le plaisir... bon, cela dit, elle avait manifestement l'usage d'une aide non magique.

"Votre aide est appréciée, Lieutenant Jehanne. Une anomalie magique a été repérée depuis un moment dans le quartier. N'arrivant pas à la résorber depuis le palais, je me suis résolue à venir sur place. Je n'ai pas eu le temps d'observer la situation en détail, mais il y a manifestement un sorcier derrière tout cela."

La jeune femme montra un coin de bâtisse branlante visible entre deux bicoques encore plus branlantes.

"Je pense que l'anomalie viens approximativement de la maison que l'on voit ici. Cette baraque s'est-elle trouvée au cœur d'activité... sanglante?"

La magicienne jeta un œil sur les malfrats à leurs pieds.

"Enfin, plus que d'habitude?"
Pour les mp, j'ai embauché une secretaire, voyez avec Isabeau de Girier

Jehanne

  • Gardes et Mercenaires
  • Messages: 39
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche
  • Âge: 30 ans
  • Langues: Valdemaran
Re : Ma rixe
« Réponse #5 le: 22 août 2017, 14:42:01 »
Jehanne est en train de finir son ligotage quand la magicienne fait part de son, disons, plaisir à jouer les proies potentielles. Sou sourire ironique est heureusement dissimulé par son visage penché vers son prisonnier. *Mais hé ma belle ! Pas ma faute si tu es mauvaise en camouflage en eaux troubles.* Mais la jeune femme ne dit rien à haute voix. Aucune envie de se frotter à une mage irascible.

Le briefing est court, clair et concis. C'est au moins cela. Et elle apprécie même l'humour de la dernière phrase. Mais franchement si cette femme avait eu le bon sens de venir au poste ou de faire part de ses soupçons à un membre de la garde elles auraient toutes les deux gagné en confort de travail. Et réduit les risques.

Jehanne tourne la tête vers la maison incriminée. Son esprit ordonné lui ressort immédiatement un dossier pas si vieux.

"Remonte deux maisons. Le fils, un adolescent, a été tué il y a une décade et demie. On a retrouvé son corps lacéré au fond d'une ruelle un peu plus loin. Mais pas de trace de sang sur les lieux. Son meurtrier y a juste laissé le corps."

Jehanne se souvient encore de la découverte du pauvre môme. Elle a alors sentit que quelque chose n'allait pas sans arriver à mettre le doigt dessus. Et le fait que le père du gosse s'en prenne violemment à elle quand elle lui avait annoncé la nouvelle n'avait pas aidé.

"J'ai aussi signalé deux disparitions très inquiétantes et un meurtre un peu différent qui concernaient des adolescents. Ils vivaient tous dans une zone de moins de trois kilomètre d'ici. Je suppose que les dossiers sont quelque part entre les mains d'un bureaucrate."

Et Wylan étant reparti en mission... La porte de l'Exil n'est jamais prioritaire. Et jusqu'à maintenant elle pensait avoir à faire à un tueur aimant les jeunes garçons. Remarque les mages noirs ne sont pas connus pour leur état mental très sain.

"Tu as eu le temps de faire une reconnaissance magique ?"

Jehanne est pressée d'aller faire une petite reconnaissance physique.

Sourcedésert

Re : Ma rixe
« Réponse #6 le: 23 août 2017, 21:41:44 »
Sourcedésert hocha gravement la tête. Au moins 4 gamins sacrifiés. Potentiellement deux torturés... Ca représentait une foutue quantité d'énergie macabre.

"Au moins quatre gamins... Et les pauvres gosses sont sans doutes pas morts facilement."

La Mage soupira empathiquement. C'était déplorable que l'information ne soit pas montée jusqu'aux mages. Mais dans un pays aussi récemment exposé à la Magie que Valdemar ce n'était finalement pas si étonnant. Ces gens pensaient à un déséquilibré mais sans penser que les meurtres puissent alimenter en magie des gens dangereux.

"Je n'ai pas complètement finis ma reconnaissance, non. Laissez moi un moment."

Sans douter que la soldate monterait la garde pour elle, Sourcedésert retomba en transe. La première fois, elle avait a peine put observer de loin la baraque, mais cette fois, sa conscience s'approcha de la baraque magiquement isolée. La magicienne en fit plusieurs fois le tour du bouclier à la recherche d'un défaut dans lequel s'infiltrer. Le bouclier était une belle construction, astucieusement camouflée derrière une impression de magie dysfonstionnelle comme la pierre coeur dysfonctionnelle en avait développé un peu en ville, quelques années plus tot. La magicienne réussis à détecter la présence de 3 personne dans la maison, mais je bouclier l'empêchait d'en voir plus.

"Il y a trois personnes à l'intérieur dont probablement un mage. Je peux le gérer mais il est possible que les deux autres soient des guerriers. Ou pas du tout d'ailleurs. C'est plus votre domaine que le mien. Si je fait tomber le bouclier, vous pouvez intervenir seule où je ne sais pas?"
Pour les mp, j'ai embauché une secretaire, voyez avec Isabeau de Girier

Jehanne

  • Gardes et Mercenaires
  • Messages: 39
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche
  • Âge: 30 ans
  • Langues: Valdemaran
Re : Ma rixe
« Réponse #7 le: 24 août 2017, 22:34:25 »
Le lieutenant laisse la magicienne faire ses... trucs de magicienne. Il n’empêche que quand l'autre ré-émerge de sa transe, elle est admirative. Cette capacité à détecter le nombre de personne à l'intérieur de la maison serait bien utile en d'autres circonstances. Est-ce qu'elle pourrait convaincre un mage de venir bosser avec elle ? Ils sont difficiles à gérer mais un seul prit correctement en main s’avérerait une aide visiblement précieuse. Un jeune peut-être. Mais pas trop. Elle en parlerait au capitaine. Le plus dur ne serait pas d'en convaincre un d'intégrer l'armée, d'autres l'avaient fait, mais d'accepter d'être posté dans le quartier. Wylan lui suggérera peut-être des noms. Sinon elle ira peut-être bien faire un tour au collégium un de ces jours.

En attendant... Jehanne revient à des préoccupations plus actuelles. Elle repousse du pied l'un des corps faisant gentiment dodo contre le mur.

"Je sais me battre. Je peux intervenir mais je peux aussi m'arranger pour que nous ne soyons pas seules. Seulement si je lance l'alerte maintenant ils vont se méfier. Si je la lance juste avant que nous ne passions à l'action, nous aurons environs 5 minutes avant que les renforts arrivent."

Quand on patrouille seul ou avec juste un collègue on a parfois besoin d'un coup de main rapide. Les guetteurs utilisent des sifflements ou des cris. Les patrouilleurs des sifflets. Deux ou trois codes simples permettent aux soldats de se retrouver en cas de coups durs. Hors les malfrats du coin connaissent parfaitement le son et les codes des sifflets de la garde. Raison pour laquelle ce n'est qu'en cas d'urgence qu'on les utilise.

Jehanne sort son épée, une fois n'est pas coutume. Son allonge est meilleure ainsi qu'avec sa seule matraque. Ensuite tout dépendra de ce qui se tient en face d'elle.

"Débarrasses-nous du bouclier. Je suis prête. - elle ajoute avec sérieux. - Tu sais faire sauter les portes aussi ?

Jehanne porte le sifflet à sa bouche. Elle appellera juste avant d'entrer dans la maison.

Sourcedésert

Re : Ma rixe
« Réponse #8 le: 27 août 2017, 09:28:01 »
"Alors lancez l’alerte juste avant. Ça semble être la meilleure solution."

La jeune femme réfléchis une seconde à procurer une protection supplémentaire à la soldate. Genre une sorte de scintillement pour empêcher ses ennemis de la voir correctement, puis elle renonça. Sourcedésert n'était pas un mage de combat. Elle préférait ne pas improviser aux dépends d'une brave femme. Elle ne songea même pas à lui faire un bouclier. Sourcedésert savait poser des boucliers sur elle même ou sur une pierre coeur. Eventuellement sur une cible fixe. En fixer un sur une tierce personne, muette mentale de surcroît, n'était pas dans ses compétences. Mieux valait ne pas risquer de faire une connerie.

La soldate se déclara prête. Source raffermit son propre bouclier, prit une grande inspiration et déchaîna sa magie sur le bouclier de la maison. Elle imagina une lame magique, surdimensionnée et s'en servit pour trancher le bouclier qui épousait étroitement les murs de la bicoque. Puis elle réabsorba l'énergie magique de son arme magique et attrapa mentalement les deux bords de la plaie. La structure résista quelques instants puis céda brutalement. Soudain, les deux femmes (ainsi que toute la rue) furent submergés par des hurlements de douleurs. Sourcedésert barricada soudainement sa légère empathie, car avec les hurlements, des vagues d'horreur, de douleur et de détresse arrivaient.

"Ils sont avec une victime!"

Rageusement, Sourcedésert envoya une boule d'énergie sur la porte de bois qui tomba en cendre au sol, réveillant deux hommes penchés sur un jeune homme attaché sur une table. L'un d'entre eux portait une épée à la hanche, l'autre avait manifestement été interrompu alors qu'il marquait le bras de sa victime au fer rouge. Le soldat dégaina et fonça vers elles.

Confiante dans la capacité de la soldate, Source ne se préoccupa pas de lui. D'une pensée, elle envoya Fynal au Palais prévenir Pluiechantante. Il allait leur falloir des soins pour le malheureux. Source avait parfaitement confiance en Fynal pour décrire la situation à Pluie et en Pluie pour envoyer du renfort.

Le tortionnaire profita de cela pour frapper Sourcedésert d'une vague d'énergie crade. Manque de bol pour lui, les boucliers de Sourcedésert étaient extrêmement efficaces. De plus, ce crétin lui balançait de la magie corrompue. A elle. Une adepte guérisseuse presque née pour éradiquer la magie corrompue. Source construit presque sans y réfléchir le sortilège de purification qui commença à absorber la charge magique du type. Pris par surprise, il se laissa même siphonner un peu de ses réserves. Mais le mec eu un sourire mauvais. Il sortit un poignard et fonça vers le pauvre corps supplicié. Source eut a peine le temps de construire un bouclier sur le pauvre gars. (Ouais, lui, pour le meilleur ou pour le pire, il était immobile). Avant qu'il ne vienne au sadique d'autres bonnes idées (genre attaquer Jehanne), Source mis carrément en place un bouclier autour d'eux deux.

Maintenant isolé du reste de la pièce, Les deux mages s'observèrent un instant...
Pour les mp, j'ai embauché une secretaire, voyez avec Isabeau de Girier

Jehanne

  • Gardes et Mercenaires
  • Messages: 39
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche
  • Âge: 30 ans
  • Langues: Valdemaran
Re : Ma rixe
« Réponse #9 le: 29 août 2017, 10:49:54 »
Le problème de la magie pour les personne comme Jehanne c'est qu'elle n'est pas visible. Cela serait trop simple sinon. Par contre quand elle disparait et que les traces de méfaits apparaissent c'est spectaculaire. Jehanne sent son cœur se glacer de rage en entendant les cris de la victime. Elle porte à ses lèvres le sifflet et trille le long appel à l'aide. Elle distingue plusieurs choses à la fois : Un visage inquiet à une fenêtre, les trilles courtes de deux sifflets répondant à son appel, la boule de feu frappant la porte, les bourreaux et leur victime.

La garde s'engouffre dans la maisonnette. Son épée intercepte celle du guerrier en face. Très vite elle se rend compte que ce dernier est très bon. Meilleur qu'elle. Son allonge est plus grande et sa technique excellente. Jehanne ne fait que parer les coups. A grand peine, parfois. Elle ne dois pas attendre trop longtemps une ouverture. Son adversaire ouvre sa garde. Jehanne perçoit qu'il l'a fait exprès. Sur le visage de l'homme, son sourire avoue qu'il s'amuse. Ses assauts redoublent. Jehanne sent son bras commencer à fatiguer. Elle joue de cela et simule plus de faiblesse que la réalité. C'est lui qui pénètre sa garde en croyant voir une ouverture. La jeune femme se glisse derrière l'épée et percute le torse de son adversaire d'un coup d'épaule. Elle accompagne le mouvement, tentant de le faire tomber et ne voulant surtout pas quitter le corps à corps. Elle délaisse son épée, qui tombe au sol et bourre son ventre de coup. Il glapit mais ne plie pas et son poing vient frapper plusieurs fois les visage de Jehanne. La main de la garde se referme alors sur les parties intimes de l'homme. Sous la douleur il cris et sa tête part en arrière. Jehanne lui écrase alors la pomme d'Adam avec la paume de son autre main. Il tombe enfin. La soldate n'attend pas et saute sur son dos, enfonçant son genou dans la colonne vertébrale. Très vite elle tord les bras de son adversaire dans le dos et le ligote rapidement. Pieds comprit.

En sueur elle se redresse avant de retomber à genoux en se tenant les côtes. Son ennemi a bel et bien réussit à profiter de l'ouverture qu'elle lui a laissée. Son épée a percuté la cuirasse et s'il n'a pas réussit à percer, il a réussit à briser au moins une côte et peut-être fracturé d'autres. Rien de dangereux mais du très douloureux.

Ahanant elle réussit à se relever et à se diriger vers la victime. Pour s’apercevoir qu'elle est incapable de toucher le pauvre gosse.  Il va lui falloir attendre de voir ce que la magicienne va faire de son adversaire. Jehanne récupère son épée, non sans un grognement de douleur. Heureusement qu'ils n'étaient pas deux adversaires finalement. Un coup de sifflet dans la rue. Sec. Elle reconnait le style de Tic. Tac ne doit pas être loin et ils ont trouvé les deux autres prisonniers. Bientôt il verront la porte ou on la leur indiquera. En attendant Jehanne garde un œil vers les deux adversaires.

"Tient bon petit. Le calvaire est bientôt finit."

Pourvu qu'elle ne se trompe pas. Affronter un mage sans aide magique serait encore plus difficile.

Sourcedésert

Re : Ma rixe
« Réponse #10 le: 03 septembre 2017, 19:57:26 »
Tous ces boucliers donnèrent soudain une idée à Sourcedésert. Elle transforma le bouclier qui entourait les deux mages en bouclier sonique, c'est à dire un bouclier tellement fin que l'air ne le traverse pas. Généralement on ne fait pas ça. Généralement on aime que l'air circule histoire de pouvoir genre respirer. Pis en plus, ils étaient plus consommateurs en énergie. Mais les boucliers soniques avaient deux avantages. Déjà, ils coupaient complètement le son, l'air extérieur et intérieurs étant tellement séparés que les vibrations ne passaient pas. De plus, ça bloquait une quantité limitée d'air dans un espace donné.

Sourcedésert repoussa deux attaques magiques de plus puis posa un second bouclier sonique pour séparer l'espace en deux. Puis elle... foutu le feu à une chaise enfermés avec le mage.

"Incapable! Tu es bonne en boucliers, mais viser, c'est pas ton truc!"

Impassible, Sourcedésert continua à foutre le feu aux chaises, puis au seau de charbon, stocké dans un coin. Le temps que le mage comprenne ce qui lui arrivait, le bouclier était remplie de fumée (d'autant que Source en favorisait l'apparition). Il lança un regard haineux à Source, s'épuisa quelques secondes à briser le bouclier de l'adepte puis tomba inconscient. Assez brutalement, Source utilisa un don qu'elle utilisait rarement activement. Elle utilisa son don de la terre pour connecter cet homme à la terre et vider ainsi ses réserves de magie. La manœuvre était bourrine, assez facile à contrer pour un mage éveillé, mais ce n'était pas le cas de celui là. Elle le débrancha de la terre juste à temps pour qu'il n'en meure pas.

Le temps qu'elle fasse ça, le feu s'était éteint, faute d'oxygène. Source perça le bouclier au niveau de la cheminée et invoqua un courant d'air pour la faire s'évacuer. Puis elle leva les boucliers. Ca sentait un peu le cramé, mais l'incendie ne s'était pas répandu. Elle n'avait même pas fait cramer les meubles de rangements qui pourraient renfermer des trucs intéressants.

Elle se tourna vers la garde, qui avait été rejointe par des collègues:

"Merci de votre assistance. J'ai envoyé chercher une assistance guérisseuse au château. Pourriez vous y faire escorter votre adversaire? Le miens montera sur un brancard, je pense."

Un mage vidé de son énergie était toujours en danger vital. Source pensait s’être arrêté à temps, mais elle ne pouvait en être certaine. Et interroger de salopard risquait d’être utile.

Elle se tourna vers l'enfant, essayant de voir s'il avait des blessures urgentes.

"Je suis pas très bonne en guérison humaine. Vous pensez qu'il à une urgence? Quelque chose qui ne puisse pas attendre les verts?"

Apres une seconde de réflexion, elle ajouta.

"Et vous?"
Pour les mp, j'ai embauché une secretaire, voyez avec Isabeau de Girier

Jehanne

  • Gardes et Mercenaires
  • Messages: 39
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche
  • Âge: 30 ans
  • Langues: Valdemaran
Re : Ma rixe
« Réponse #11 le: 16 septembre 2017, 14:51:48 »
La fumée qui envahie une partie de la pièce inquiète un moment la garde. Avant qu'elle ne se rende compte qu'elle est très circonscrite et ne se comporte pas comme de la fumée "normale". Les volutes restes sur place au lieu de filer le long des poutres. Et Sourcedésert est toujours visible, elle. Jehanne n'a plus qu'à espérer que c'est un bon présage.

Tic et le Sergent Tienne passent la porte au grand soulagement de leur lieutenant. Elle leur désigne rapidement son adversaire.

"La femme est avec moi. Magie noire."

Quand enfin le bouclier sous sa main disparait, elle revient à la victime. Le pauvre garçon est pas mal amoché. Tout en douceur Jehanne l'examine, tout en lui parlant doucement et en le détachant. Il n'y a qu'à voir ses grimaces de douleur et ses yeux plein de larme pour comprendre son calvaire. Jehanne passe derrière la tête de l'enfant et après l'avoir soulevée et s'être elle-même assise sur la table, la pose contre son torse. Elle soutient ainsi l'enfant, l'enlace de ses bras et le rassure. Caressant ses cheveux et l'apaisant de sa voix. Jehanne fait taire sa propre douleur. Elle peut marcher et parler. C'est bien suffisant.

C'est le sergent qui répond à Sourcedésert.

"De ce que je vois, rien de mortel."

Jehanne confirme de la tête. Des brulures, des entailles plus ou moins profondes et une cheville fracturée. Cela ressemble bien aux stigmates des précédentes victimes. Les salauds aiment faire souffrir leurs victimes longtemps visiblement.

"Oui on les emmène aux palais. Prends tes dispositions Sergent. J'assisterais aux interrogatoires. Avec votre permission Magicienne."

Plus proche, c'est le guérisseur affecté au poste qui arrive en premier. Il travaille en maugréant et en soulant tout le monde de paroles ininterrompues. Jehanne soupçonne que son affectation actuelle est due à une bourde due à son mauvais caractère. D'après lui il "gâche" son talent à toujours devoir travailler dans l'urgence. Mais Jehanne peut tout lui pardonner en voyant le visage du garçon se détendre au fur et à mesure. Et il est bientôt soutenu d'un autre guérisseur envoyé par le palais.

Pendant ce temps, ses hommes ont enfermés les deux prisonniers ainsi que les deux de la ruelle avec une habitude consommée. Et Source de faire connaissance avec le soldat Klyne. Un petit con vindicatif et se croyant irrésistible. Qui après avoir foutu quelques claques sur les joues du guerrier maitrisé (avant que Tienne ne le stoppe), se met en devoir d'expliquer à la mage combien elle aurait intérêt à ne pas résister à son "charisme naturel".

Évidement avec deux guérisseurs dans la même pièce qu'elle, elle n'échappe pas à une sérieuse demande d'auscultation. Patiemment Jehanne se laisse faire. Alors qu'elle veut juste se rendre au palais afin de remettre ses prisonniers à qui de droit. Et s'assurer que la Mage reçoive la récompense qui lui revient. Elle se reposera en faisant toute la paperasse sous laquelle cette sale histoire va l’ensevelir.

Sourcedésert

Re : Ma rixe
« Réponse #12 le: 01 octobre 2017, 14:19:16 »
Sourcedésert fut soulagée d'apprendre que non, personne ne lui demanderait de faire montre de ses discutables talents de guérison. Elle se permit donc de s'asseoir sur un tabouret. Elle n'était pas fatiguée, noooon. Elle était trop puissante pour être fatiguée suite à un simple combat contre un mage de sang minable. Mais elle avait du respirer de sa fumée. Sûrement.

La lieutenant demanda la permission de la magicienne pour assister à l'interrogatoire. Ladite magicienne ne put s'empêcher de rire qu'on lui demande un truc pareil.

"Oh vous savez, lieutenant, vous étés sans doute bieeeeeeeen plus compétente que moi en interrogatoire. C'est plutôt moi qui vous demanderais humblement de pouvoir y assister pour pouvoir vous faire profiter de mes connaissances en magie."


D'autres gens arrivèrent. De guérisseurs, puis d'autres soldats. Dont un en particulier qui tapa sur un homme attaché (quels que soient les crimes de cet homme, ça restait indigne de profiter de son immobilité) puis entrepris de draguer lourdement la mage. Qui lui expliqua froidement plusieurs fois de lui foutre la paix. Devant l'évident refus de comprendre du soldat Klyne, Sourcedésert épuisa sa maigre patience et colora en rose les cheveux du guerrier qui passa alors de la drague lourde à la colère. Beaaaaaaucoup mieux. L'illusion se dissiperait d'ici 24h.

Apres que Source ait été à son tour examinée, les deux femmes montèrent au palais avec leurs prisonniers. Le garde du corps se révéla être un simple mercenaire un peu sadique qui ne savait pas grand chose, mais le mage, le commanditaire, ne serait pas en état d'être interrogé avant  quelques temps.
Pour les mp, j'ai embauché une secretaire, voyez avec Isabeau de Girier

Jehanne

  • Gardes et Mercenaires
  • Messages: 39
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche
  • Âge: 30 ans
  • Langues: Valdemaran
Re : Ma rixe
« Réponse #13 le: 04 octobre 2017, 11:47:30 »
Les Guérisseurs ne peuvent pas faire grand chose pour Jehanne. A part diminuer un peu la douleur et bander étroitement son torse. Il allait lui falloir surtout du repos. Tienne suggéra d'un ton malicieux qu'elle pourrait ainsi en profiter pour rattraper son retard administratif.

Accompagnée de l'impressionnante magicienne, Jehanne ne tarde pas à remettre les prisonniers aux geôliers du palais. Jehanne a profité du chariot transportant le mage pour s'éviter la corvée du chemin à pied. Elle aurait finit en sueur après un tel effort. Et Sourcedésert fut invitée à s'assoir à ses côtés. Elle avait parfaitement remarqué le "petit" passage à vide de la femme.

Apprenant que sa prise la plus importante resterait inconsciente plusieurs heures encore, elle se tourne vers la géante. Décidément ! La magicienne avait vraiment une taille incongrue pour une femme. Et ce n'était pas la moindre de ses bizarreries avec ses cheveux blancs dans son visage juvénile. Jehanne arrive difficilement à ne pas marquer sa surprise à chaque fois que ses yeux tombe sur elle.

"Ma Dame. Je dois vous remercier. Sans vous, ce fou aurait surement fait encore plus de victime. Et justement... Écoutez. Je me rends bien compte de tout ce que je vous dois. Mais je voudrais vous demander une faveur. Existe t'il un moyen, un moyen magique ou non-magique, de repérer si un être a été victime de ces mages ?"

Jehanne est en pleine réflexion. Si elle avait pu savoir qu'un mage était responsable dès le premier corps, elle aurait gagné un temps non négligeable. Hors face au nombre de délits commis chaque jour dans son secteur le moindre gain de temps est précieux. Certains jours elle songeait qu'il aurait fallu deux ou trois régiments pour mettre au pas toute la racaille. Comme elle ne les avait pas il lui fallait être astucieuse. Celui qu'elle remplace désormais n'en voulait pas. Ou n'avait pas l'énergie ou l'imagination nécessaire.

"Un mage peut-il détecter des traces d'un rituel magique ?"
« Modifié: 04 octobre 2017, 11:49:16 par Jehanne »

Sourcedésert

Re : Ma rixe
« Réponse #14 le: 14 octobre 2017, 23:02:35 »
Sourcedésert secoua négativement la tête à la question de la garde.

"Pas de faveur. J'aurais du repérer cette anomalie plus tôt. Et peut être que si j'avais appris plus tôt pour les meurtres, j'aurais compris avant. Sans doutes que si nous communiquons plus, des vies peuvent être épargnées."

Sourcedésert réfléchis un instant, puis conduis la garde dans un bureau. Elle pouvait répondre aux questions de Jehanne, mais ça impliquait d'expliciter des principes magiques sur lesquels les mages essaient généralement de rester discret. Mais l'instinct de Sourcedésert lui souffle que Jehanne est digne de confiance.

"Je n'aime pas partager ce genre d'informations. Elles peuvent être dangereuses. Je vous demanderais de les garder pour vous."

Elle soupira longuement.

"Cet homme est un mage de sang. J'utilise la magie extérieur, mais lui utilise la magie issue du sang et de la douleur. Un mage de sang a besoin pour se charger en magie de torturer un être. Ils peuvent se contenter d'animaux, mais ils préfèrent les être conscients. C'est plus puissant. Donc si vous trouvez des corps torturés, ce serait bien de me prévenir. Apres, moi, je peux examiner le corps. Je ne pourrais pas trancher à coup sur, mais il existe quelques signes subtils. Je vous les enseignerais au fur et à mesure. Ceux qui ne nécessitent pas une sensibilité à la magie que vous n'avez pas."

Sourcedésert laissa passer un instant.

"Mais il ne faut pas intervenir sans soutien magique. Jamais"
« Modifié: 14 octobre 2017, 23:08:06 par Sourcedésert »
Pour les mp, j'ai embauché une secretaire, voyez avec Isabeau de Girier