Auteur Sujet: Fuite quasi conjugale  (Lu 590 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Micha de Girier

Fuite quasi conjugale
« le: 27 avril 2018, 14:58:42 »
Tout était prêt. Les cérémonies, le repas, la réception, tout était prêt pour le mariage.

Tout?

Non.

Le marié n’était pas prêt.

Il pensait l’être, pourtant, il avait tout fait pour l’être.

Jamais il ne trouverait une épouse plus adaptée à sa situation que Kate. Aucun risque qu'elle ne découvre son secret, elle le connaissait depuis des années. Elle le laisserait vivre sa vie amoureuse et elle vivrait la sienne. Et en dehors de cela, elle serait une Dame De Girier redoutable, comme sa mère ne l'avait jamais été. Elle ne serait pas une simple hôtesse pour l'entreprise familiale, elle serait aussi une artisane, les mains dans le cambouis avec lui.

Il ne savait pas quoi en penser.

Mais il savait qu'il avait envie de revoir Kate, sa Kate.  Loin de toutes ces histoires de mariage.

Du coup il l'avait invité dans une chouette taverne un midi. Il était arrivé un peu en avance et maintenant il l'attendait.

Kateerid Venelgueste

  • Valdemarans
  • Messages: 26
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche
  • Âge: 26 ans
Re : Fuite quasi conjugale
« Réponse #1 le: 27 avril 2018, 15:21:21 »
Sortir au nez et à la barbe de sa mère avait été compliqué. Jamais depuis qu'elle été fiancée, et donc bientôt libre de l'entrave familiale, elle n'avait été autant surveillée, scrutée, observée.
C'était d'autant plus dur pour Kate qu'elle avait toujours jouis d'une relative liberté, puisqu'elle se comportait comme il le fallait dans le monde, et qu'elle était une artisane appliquée. Et là, plus rien !
La proposition de Micha était arrivé à point nommé, et pour une fois, sa bécasse de petite soeur l'avait aidé. Elle lui avait sortie une histoire franchement niaise sur un rendez-vous secret avec son fiancé, et sa soeur avait absolument voulu l'aider. Et comme elle pouvait se montrer terriblement efficace quand elle le voulait, elle avait réussi à retenir l'attention de sa mère assez longtemps pour que Kate s'enfuit.

Dehors, sans surveillance, elle respirait déjà mieux. Quand elle atteint la taverne et aperçut son fiancé, elle sautilla jusqu'à lui avant de se laisser tomber sur la chaise en face de lui.

"Par tous les Dieux merci de me sortir de l'enfer qu'est devenu ma maison ! Je ne sais pas chez toi, mais chez moi, rien ne va plus. A croire qu'être sur le point de me marier fait de moi une jeune demoiselle en furie qui risque de perdre son honneur à chaque coin de rue, et qu'on doit accompagner partout ! Je me fais l'effet d'être une gigantesque casserole de lait sur le feu que l'on doit surveiller constamment. "

Elle fit un signe au tavernier pour avoir une bière.

"Comment tu vas?"

Micha de Girier

Re : Fuite quasi conjugale
« Réponse #2 le: 08 mai 2018, 17:14:22 »
Micha rit à la description de Kate de ses conditions de vie:

"Promis, je t'épouse même si tu réussis à te déshonorer dans les deux jours qui te reste à être demoiselle, tu peux les rassurer!"

Il soupira longuement à a question de la jeune femme. Comment il allait?

"Je... Je crois que je panique un peu. Que ça me fait peur cette histoire de mariage. Pas toi?"

[Désolée, c'est très court, mais je suis vraiment pas en forme en ce moment.]