Auteur Sujet: [Compagnonne mage] Elbereth  (Lu 2222 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Elbereth

  • Mages
  • Compagnon Mage (et bonne compagnonne)
  • Messages: 457
    • Voir le profil
  • Fiche: Parchemin
  • Compagnon ou Familier: Dellaria
  • Âge: 26 ans
  • Langues: Iftélien (LM), Valdemaran (B), Rethwellanais (I)
[Compagnonne mage] Elbereth
« le: 20 avril 2010, 18:45:56 »
RECENSEMENT DU ROYAUME

Valdemar


Prénom : Elbereth
Âge: 1er jour, 7ème décade d'été 1458, 22 ans

Région d’origine : Iftel , quelque part dans les montagnes, au nord.
Métier/Vocation: Mage

Description physique :

Cheveux : Bruns auburns, souples, souvent en bataille
Yeux : Bleu gris, pétillant de malice et de vie
Teint : Plutôt pâle
Taille : 1m70
Corpulence : Silhouette fine et élancée, musculature assez développée.
Attitude : Enjouée et bavarde, Elbereth affiche un sourire franc, chaleureux et amical. Elle aime rire, mais sait aussi être sérieuse, calme et posée quand il se doit. Et elle pose beaucoup de questions.

Description comportementale : 
Elbereth et douce et pacifiste. Elle déteste les conflits et fait tout ce qu'elle peut pour les éviter. Du coup, elle est plutôt de nature conciliante et peut parfois se laisser marcher sur les pieds. Elle estime qu'elle a toujours à apprendre et ne considère que rarement une connaissance comme acquise. Par contre, quand elle commence quelque chose, elle va au bout et évite de s'éparpiller.

Elle adore apprendre, écouter les histoires, les légendes. Elle est très curieuse, et n'hésite pas à tenter de connaître le passé des gens, parce que ça l'intéresse de savoir ce qui fait une personne. En amitié comme en amour, c'est quelqu'un de fidèle et quand elle se donne, c'est entière. Elle apprécie la franchise et la loyauté donc. Par contre, elle déteste l'hypocrisie et la violence gratuite.  Mais à donner sa confiance trop facilement, elle peut vite tomber de haut.

Enfin, c'est une jeune femme pétillante et pleine de vie. Elle aime rire, elle aime se balader, elle aime découvrir et rencontrer des gens. Elle n'est pas timide, et aime aller vers ceux qu'elle ne connait pas. Par contre, si elle sent qu'on ne veut pas d'elle, elle ne s'imposera pas. Finalement, elle sait se faire très discrète quand elle veut.

Qualité principale : Contact facile avec les gens
Défaut principal : Peut être pas assez de caractère, ce qui peut la rendre influençable.

Langues parlées :  Iftélien (langue maternelle), Valdemaran (bilingue), Rethwellanais (intermédiaire)

Don ordinaire : Don de Vue Magique, Don de Magie Véritable, Don de Parole par l'Esprit (faible)

Familier : Un Ratha femelle du nom de Dellaria

Description Historique :

Elbereth naquit lors d’une nuit claire et arriva au monde éclairée par la lumière des étoiles. C’est de là que lui vint son nom. Ses parents habitaient un petit village, dans les montagnes, au nord d’Iftel. Sa mère était la soigneuse du village, tandis que son père s’occupait d’apprendre les rudiments de la lecture et de l’arithmétique aux enfants qui n’avaient pas encore l’âge de travailler à la ferme. Ainsi la petite fille reçut une éducation plutôt bonne pour un lieu comme celui où elle vivait.

Déjà gamine, elle posait des tonnes de questions. Tout le monde avait le droit à ses « Pourquoi ? »… De ses parents à la laitière, en passant par le gardien de chèvres, le boucher ou le boulanger du village, personne n'y échappait. Si bien qu'on l'avait surnommée la "Curieuse". Bon vous me direz, y a pire comme surnom non ? Alors voilà, dès qu'elle sut marcher et parler un tant soit peu, on retrouva une Elbereth gambadant dans tout le village et posant des questions à tour de bras.

Un jour, un conteur arriva parmi eux. Il parla d'un pays extraordinaire, avec des chevaux blancs magiques et leurs cavaliers tout de blanc vêtu. Il parla également de personnes qui soignaient autrement que sa maman, de musiciens capables de faire danser n'importe qui au son de leur instrument et surtout de personne capable d'utiliser la Magie. Il n'en fallait pas moins pour faire rêver la petite fille qui s'imagina dans la peau d'une magicienne, maniant le saucisson à la baguette comme personne d'autre, cachées parmi les chèvres. Oui elle se cachait, parce qu'on lui avait dit que la Magie, ça faisait peur et ça n'était pas une bonne chose. Mais elle, non, elle n'avait pas peur. Et puis elle aimait le saucisson, alors des fois, elle rêvait qu’elle transformait ces pauvres chèvres en saucisson, comme ça elle aurait plein de baguettes et puis elle pourrait bien en manger une ou deux sans que personne ne s’en rende compte.

La petite fille devint jeune fille, puis jeune femme. Elle s'assagit avec l'âge, gardant sa curiosité naturelle et sa passion pour ce pays qui s'appelait Valdemar, apprit-elle plus tard. Le temps lui aussi avançait. La politique à Iftel devenait compliquée et le climat tendu. Plusieurs jeunes de son village partirent pour ailleurs. Voyant que son avenir au village risquait d'être assez monotone, elle décida de partir en voyage. Un peu réticent au début, ses parents, connaissant bien la curiosité pour le monde de leur unique fille finirent par accepter l'idée.

C'est ainsi que Elbereth partit à travers les montagnes, foulant le sol de son pas vif. Elle traversait différentes villes et villages, sans pour autant se sentir à son aise, sans jamais trouver vraiment d'attaches... Alors elle repartait, cherchant un endroit, où elle se sentirait chez elle. C'est ainsi qu'elle arriva à Valdemar par le nord. Elle restait de villages en villages, descendant tout doucement, travaillant par ci par là, pour gagner sa vie. Elle apprit petit à petit le Valdemaran et usa de mieux en mieux de la langue au fur et à mesure de son séjour.  Elle écrivait régulièrement à ses parents, recevant des réponses de temps en temps, lorsqu’elle restait assez longtemps dans un endroit. Mais au fur et à mesure que son voyage avançaient, les missives s’espaçaient jusqu’à devenir rares, d’un côté comme de l’autre. Elbereth se construisait une nouvelle vie, ses parents menaient la leur, et ils trouvaient de moins en moins à répondre. Mais la jeune femme n’était pas plus inquiète que ça pour sa famille qu’elle savait débrouillarde.

Un jour, un soir plutôt, elle rencontra un Mage. Enfin deux. Des vrais, deux Adeptes, un en fin de formation et son mentor, qui étaient en halte dans le village où elle séjournait alors, non loin de Greenhaven. Elle se décida à aller leur poser des questions, la curiosité prenant le pas sur l'appréhension. Ils l'écoutèrent un moment, lui répondant patiemment avant que le plus jeune ne hausse un sourcil, amusé, sous le regard bienveillant de son mentor :

-C'est drôle que tu sois aussi intéressée par la Magie tu sais ?
-Pourquoi ça ?

Oui sur ce coup, elle ne voyait pas ce qui pouvait être amusant…

-Parce que tu l'as, le Don de Magie, jeune fille.
-Pardon ? Si c'est une plaisanterie, je ne trouve pas ça très drôle moi…

Elle ne réalisa pas tout de suite que le regard de son interlocuteur s'était fait plus sérieux, plus grave. Et tomba des nues. C'est comme cela qu'elle apprit qu'elle était douée de Magie et l'homme lui recommanda le Collegium de Haven, afin d'apprendre à apprivoiser et maîtriser son Don. Car il était dangereux de se retrouver ainsi, sans contrôle sur cette partie de soi. La jeune femme reprit donc la route, baluchon sur le dos et après encore quelques semaines de voyage, franchit les portes de la capitale de Valdemar, avec plein de nouvelles choses à apprendre et à découvrir et de nouvelles personnes à connaître… Y compris elle-même.

Hors-jeu :
Que désirez vous faire de votre personnage ?Une mage… Mais après je verrai au fil des événements et des rebondissements…
« Modifié: 19 juillet 2016, 17:38:55 par Elbereth »

Elbereth

  • Mages
  • Compagnon Mage (et bonne compagnonne)
  • Messages: 457
    • Voir le profil
  • Fiche: Parchemin
  • Compagnon ou Familier: Dellaria
  • Âge: 26 ans
  • Langues: Iftélien (LM), Valdemaran (B), Rethwellanais (I)
Re: [Elève mage] Elbereth
« Réponse #1 le: 07 janvier 2014, 20:17:18 »
Sujets libres
Sujets scénario
Terminé
Inachevé
En cours

Printemps 1479, 4ème décade
Une cité magique (Aranel/Elbereth)
Le sort du bouclier (Abretempête/Lenna/Epon/Elbereth)

Printemps 1479, 5ème décade
Petite fête (Ysaline et libre)

Printemps 1479, 6ème décade
Entraînement à plusieurs (Ann'dra Kal'enedral/Matisa/Enora/Elbereth)

Printemps 1479, 9ème décade
Ce vieux grimoire (Aranel/Elbereth)
Question ratha (Aranel/Elbereth)
Question ratha (suite) (Aranel/Barrn/Elbereth)


Été 1479, 1ème décade
Plus silencieux qu'une fumée (Arthon/Jolinar/Naeve/Elbereth)

Été 1479, 3ème décade
Entre mages (Manuchan/Elbereth)

Été 1479, 4ème décade
Un peu de paix (Kalaïd/Eoghan/Manuchan/Elbereth)

Été 1479, 5ème décade
La magie demande… (Manuchan/Elbereth)

Été 1479, 7ème décade
Un soir entre apprentis (Eoghan/Elbereth) 
Quand la magie se rencontre (Eoghan/Manuchan/Elbereth)

Été 1479, 9ème décade
Inscription aux missions

Automne 1479, 1ère décade
Départs de missions (TOUS)

Automne 1479, 2ème décade
Sonnez trompettes, on va sauver la planète (TOUS)

Automne 1479, 2ème décade - Été 1780, 1ère décade
Après les marches, la marche (Arthon/Saskia/Isabeau/Irmingarde/Beltran/Elbereth)

Été 1480, 1ère décade
Neuf mois après le départ (Eoghan/Elbereth)
Enfin de retour (Eoghan/Elbereth)

Été 1480, 3ème décade
Oui je le veux (Saskia, Arthon, Irminigarde, Isabeau, Enora, Elbereth)

Été 1480, 5ème décade
Le premier passage (Zul'Azann/Elbereth)

Été 1480, 8ème décade
Confidence pour confidence (Eoghan/Elbereth)
Sauter le pas (Glenn/Elbereth)
« Modifié: 19 juillet 2016, 17:41:28 par Elbereth »

Elbereth

  • Mages
  • Compagnon Mage (et bonne compagnonne)
  • Messages: 457
    • Voir le profil
  • Fiche: Parchemin
  • Compagnon ou Familier: Dellaria
  • Âge: 26 ans
  • Langues: Iftélien (LM), Valdemaran (B), Rethwellanais (I)
Re : [Compagnonne mage] Elbereth
« Réponse #2 le: 09 octobre 2016, 15:35:39 »
1482 :

Un petit tour (de magie) ? [Conteur/Elke/Elbereth]

1484 :

Sur le seuil [Sourcedésert/Elbereth]