Auteur Sujet: Félicitation de fin d'etudes  (Lu 296 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Héraut Éloise

  • Hérauts
  • Héraut à paillettes
  • Messages: 22
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche
  • Compagnon ou Familier: Burt
  • Âge: 21 ans
Félicitation de fin d'etudes
« le: 24 mars 2020, 12:45:02 »
03/01E/1483

Allister... Qui eu cru qu'un autre enfant des Dragons de Gavil finirait à Haven. Éloïse avait été stupéfaite quand elle en avait entendu parler. Et elle était venue rencontrer ce fils des frères d'armes de Maman et de Maggie. Pour découvrir qu'en plus, le gars était son propre cousin! Ça pour une coïncidence!

Une telle coïncidence qu'elle en était suspecte. Les futurs élus étant attirés vers Haven, Éloïse s'était plus ou moins attendue à voir son cousin se faire élire, mais cela n'arriva pas. Probablement trop égoïste.

Mais égoïste ou pas, il avait traversé le cursus d'ingénieur avec brio. Et il avait des idées intéressantes à ce qu'on disait. Éloïse avait donc dans l'idée de devenir, avec l'argent de son mari, son mécène.

C'est pour en discuter (et pour le féliciter de son diplôme) que la jeune femme avait invité le jeune ingénieur dans l'un des meilleurs restaurants de Haven.

Elle attendait donc son cousin, aussi apprêté que d'habitude, et pas du tout en uniforme, comme toujours, dans l'air doux de ce début d'été. Enfin, il apparut.

"Bonsoir Allister!"
« Modifié: 26 mars 2020, 17:42:08 par Héraut Éloise »

Allister

Re : Félicitation de fin d'etudes
« Réponse #1 le: 24 mars 2020, 14:01:57 »
Allister était passablement débordé par les évènements. Il avait réussi la première étape de son ambitieux projet, il était diplômé du Collegium avec une spécialisation en ingénierie... mais une question le taraudait alors : "Et maintenant ?"

Il ne comptait évidemment pas en rester là, il n'avait pas fait tout ces efforts et ces "optimisations sociales" pour rien, mais il lui fallait définir un plan d'action et vite sans ça, il devrait retourner travailler le cuir avec son père dans la ville basse et ça... c'était hors de question, il allait sortir son père de la misère, certainement pas l'y rejoindre !

Lorsqu'il reçut l'invitation à un diner en ville, il en fut tout d'abord amusé. Éloïse se donnait tant de mal pour le rencontrer dans un cadre huppé. Elle savait où était sa chambre au Collegium pourtant. Que cherchait-elle ? Il prit quelques instants pour analyser le ton et les choix de mots de la lettre et en déduit rapidement qu'il s'agissait d'une démonstration de force. Lui, le boursier, ne serait pas à son aise parmi l'élite d'Haven et c'était probablement ce qu'elle cherchait. Parfait, elle avait joué son coup, à lui de répondre!
------
Allister se présenta devant le restaurant dans son uniforme de bleu reluisant. Il était diplômé et aurait pu s'habille autrement, mais cette tenue était la plus à même de le protéger des fautes de goût. Il n'avait pas encore eu l'occasion d'analyser les habitudes de la haute société pour apprendre à s'y fondre. Il se dit d'ailleurs que ça serait l'occasion d'une première approche. En attendant, le bleu ferait sans doute l'affaire, après tout, les élèves nobles la portait aussi, donc il serait plus facilement ton sur ton. Sa démarche et son port de tête trahissaient cependant ses origines plus modestes.

Il essaya d'ouvrir la porte du restaurant pour faire son entrée, mais un serveur le précéda et l'ouvrit. Il resta alors quelques instants, perdu dans ses pensées, la main palpant le vide à la recherche de la poignée. Un "Monsieur" accueillant, chuchoté par le serveur lui fit réaliser l'absurdité de la scène et il rougit un instant avant de reprendre sa contenance et d'entrer dans la salle d'un pas décidé. Il chercha avec empressement la table d'Éloïse, une fois assis, les gens ne le regarderaient sans doute plus.

Il ne tarda heureusement pas à trouver cette dernière, elle semblait avoir une aura qui poussaient les gens à pointer inconsciemment et imperceptiblement dans sa direction... ou alors c'est juste qu'elle était au fond du restaurant et la seule cliente seule à une table qui avait l'air d'attendre quelqu'un, va savoir ! En tout cas, il se dirigea droit vers elle sans regarder autour de lui de peur de croiser des regards amusés... Ça commençait mal !

"Bonsoir, Éloïse" fit-il en s'arrêtant à quelques centimètres de la table, attendant la permission de s'asseoir.

Héraut Éloise

  • Hérauts
  • Héraut à paillettes
  • Messages: 22
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche
  • Compagnon ou Familier: Burt
  • Âge: 21 ans
Re : Félicitation de fin d'etudes
« Réponse #2 le: 24 mars 2020, 18:13:39 »
"Installe-toi, je t'en pris."

Et la jeune noble fit un discret signe aux serveurs qui s'empressèrent calmement de venir servir deux verres de vin pétillants aux deux cousins et leur donner les cartes.

"Prend ce qui te fait envie, c'est évidemment moi qui invite. Il faut bien que quelqu'un te félicite pour ton diplôme. Quelqu'un d'autre que ton père."

Soudain confuse, la jeune femme porta sa main à sa bouche.

"Oh. Suis-je bête. J'aurais dû inviter ton père à cette petite célébration. Je suis navrée."

La jeune femme parcourut la carte  du regard  pendant un petit moment, choisissant évidemment le menu le plus cher, puis elle leva le nez vers son parent:

"Alors, que comptes-tu faire, maintenant que tu as ton diplôme? Tu as un projet?"

Allister

Re : Félicitation de fin d'etudes
« Réponse #3 le: 25 mars 2020, 00:23:04 »
Dès qu'elle l'y invita, Allister prit place rapidement et tenta alors, une fois le stress initial dépassé, de modeler subtilement ses comportements pour être de meilleure compagnie... ou en tout cas de paraître plus digne que quelques instants auparavant ! Il composa rapidement une posture relativement détendue et sympathique et affichait un sourire qui invitait au dialogue... et il fut déçu, Éloïse lui fit amener un verre de vin trop tôt pour qu'il ait le temps de respirer et de comprendre pourquoi il était là. Puis, à peine avait-il trempé ses lèvres dans son verre de vin (sans aucun doute le meilleur qu'il ait jamais goûté), qu'elle se plongeait dans le menu retardant ainsi la conversation. Allister était impatient de savoir la raison de son invitation !

L'invitation à commander ce qu'il voulait au frais de la princesse (littéralement!) était une étape logique du jeu d'Éloïse, mais ça n'en restait pas moins agréable. Elle cherchait à le noyer sous les présents avec une largesse telle qu'il finirait presque par la croire désintéressée. Allister lut rapidement le menu, pressé de se débarrasser de ces tâches triviales... Il se rendit compte qu'il ne maîtrisait pas le langage dans lequel les plats étaient présentés, aussi choisit-il un plat au hasard parmi la liste. Il prit évidemment l'air parfait du noble (du moins comment il se l'imaginait) : un air de connaisseur qui se réjouit du festin à venir sans pour autant être impatient vu que la fréquence à laquelle il côtoie l'excellence culinaire l'a rendue presque banale à ses yeux.

Il vit une faille à exploiter dans le jeu d'Éloïse lorsqu'elle fit mine d'être confuse. Il décida de la saisir car il se demandait quel piège inventif attendait de se refermer sur lui :
"Je te remercie pour tes félicitations sincères." Il appuya très légèrement ce dernier mot, une petite touche d'ironie ne faisait pas de mal. Éloise n'était jamais pleinement sincère...

"Mais ne t'inquiète pas, la fierté dans les yeux de mon père me suffit et me comble. La famille est ce qu'on a de plus cher..." Il laissa planer une demi-seconde de silence pour appuyer ses mots (et éventuellement retourner un petit couteau dans les vieilles plaies de l'orpheline qu'était Éloïse)

"Non, ne t'inquiète pas, tu as été parfaite, tu as bien fait de ne pas l'inviter, il n'aurait pas su où se mettre dans tant de luxe. Après tout, nous sommes des gens simples et même si nous avons tout deux appris à évoluer, nous restons des enfants d'Hardorn, élevés à la dure, n'est-ce pas ? "

Il rit intérieurement, c'était trop grossier pour que ça ait beaucoup d'effet sur quelqu'un d'aussi alerte qu'Éloïse, mais il la regarda droit dans les yeux avec un petit regard de défi. Il pensait alors :
"J'ai enchaîné une petite attaque, un petit rabaissement pour finir sur l'illusion d'une cause commune. La main est à toi, très chère, qu'as-tu préparé ?"

La question d'après le pris au dépourvu. Il s'attendait à une réponse qui le remette à sa place ou qu'en sais-je, mais ça... elle semblait ne pas être d'humeur joueuse, ça devait être sérieux. Allister laissa quelques secondes sa surprise transparaître sur son visage avant de répondre, très vite et avec un enthousiasme plein de sincérité, ou du moins ce qu'il connaissait de plus proche!

" J'ai une ambition, je ne suis pas venu au Collegium pour rien et maintenant, il va falloir passer aux choses sérieuses. Je compte faire avancer ce monde vers son futur et le futur, c'est la vapeur. Imagine, un monde rempli de machines à vapeurs qui aident les gens et où la vie est douce et ce monde est à ma portée, j'en suis sûr. Tout est à créer, tout est à découvrir et ça c'est tellement excitant..."

Sa voix retomba vers des tons plus graves et il reprit le contrôle de son débit. Il enchaîna d'un ton légèrement plus grave et calcula, en une fraction de seconde, la manière optimale d'utiliser son élan d'enthousiasme impromptu à bon escient

"...Mais les gens sont tellement frileux et apeurés. Je leur parle du futur, ils me répondent au présent en se satisfaisant des solutions du passé, c'est affligeant. On m'a proposé des boulots en ville, mais rien de vraiment satisfaisant. Je retournerai peut-être travailler le cuir avec mon père dans les bas quartiers..."
« Modifié: 25 mars 2020, 00:27:43 par Allister »

Héraut Éloise

  • Hérauts
  • Héraut à paillettes
  • Messages: 22
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche
  • Compagnon ou Familier: Burt
  • Âge: 21 ans
Re : Félicitation de fin d'etudes
« Réponse #4 le: 25 mars 2020, 12:47:28 »
Éloïse ne rata pas la légère confusion d'Allister à la vision de la carte. Face a un autre, elle s'en serait peut être voulu de l'avoir mis dans l'embarras, mais son cousin prenait tellement son pied a déstabiliser autrui qu'il ne méritait que cela.

Tu es dure avec lui.
Il est dur avec tout le monde.
Mouais...


Elle lui offrit son plus beau sourire de cour sur le mot "sincere". Elle avait été plutôt sincère. Mais Allister étant toujours prêt à croiser le fer, il ne pouvait qu'en douter.

Vous êtes malsains, tous les deux.
Chut.


La famille, ce qu'on avait de plus cher? V'là qu'il la jouait sentimental.

"Oui, cousin."

Après tout, elle faisait aussi partie de la famille, non?

"Je suis toujours parfaite."

Mais il y avait longtemps qu'elle n'était plus une gosse de HArdorn, elle. Elle était plus valdemaranne que Hardornienne, contrairement à son cousin. Et elle n'était plus une petite valdemaranne, elle était une héraut et la future Dame de Thornton.

De nouveau, elle réussit à le prendre au dépourvu et a le lancer sur l'un des rares sujets ou il était (presque) sincère: son art. Il était enthousiaste, mais très vite, l'amertume remplaça sa joie et il finit sur une réplique qui sonnait tellement faux qu'Éloïse se permit un petit rire:

"Toi? Retourner travailler le cuir? Allons. Nous savons aussi bien l'un que l'autre que jamais ça n'arrivera."

(A Burt) Me prends pas pour l'idiote que j'ai l'air d'être, cousin... Tu sais très bien que je ne le suis pas.
Chut.


"Tu ne cherches donc qu'un emploi? Pas de mécènes? Quel manque d'ambition de ta part..."

Qui rabaissait qui, maintenant? Tout en sondant la disponibilité du jeune ingénieur.
« Modifié: 25 mars 2020, 12:51:43 par Héraut Éloise »

Allister

Re : Félicitation de fin d'etudes
« Réponse #5 le: 25 mars 2020, 14:32:08 »
Lorsque Éloïse s'amusa de la possibilité qu'Allister retourne au travail du cuir, il comprit qu'il avait poussé le misérabilisme et l'appel à la pitié un peu trop loin et gâché son effet... mais en même temps, compter sur la compassion de sa cousine était sans doute une erreur en général et même un discours plus calibré n'aurait probablement pas réussi à l'émouvoir, surtout venant de lui!

Elle évoqua alors des plans plus concrets et Allister comprit enfin.
"En voilà un développement intéressant, c'était donc ça qu'elle avait en tête depuis le début ! Elle envisageait le mécénat, tout ça fait enfin sens... Chapeau bas, très chère, finement amené, avec un petit tacle pensé pour me faire réagir et brader mes conditions... Elle est amusante, évidente, mais amusante. Un poil direct, cependant, de quoi faire un scandale... pourquoi s'en priver !"

Il se leva d'un bond, se servant de son pied droit pour faire trembler la table et les couverts. Il s'assura toutefois de contrôler ses mouvements et de ne renverser aucun verre (Hors de question de gâcher une seule goutte de ce vin délicieux!). Le bruit provoqué par son geste attira, comme il s'y attendait, l'attention de la salle. Debout devant elle, dans une position qui laissait penser qu'il comptait quitter la salle, il prit la parole. Sa voix était suffisamment forte pour que tous ceux qui le souhaitaient l'entende sans peine, mais suffisamment faible pour qu'on puisse croire qu'il agissait sous l'impulsion d'une vive colère mais exprimée de manière contenue et raisonnable.

"Je suis blessé par votre remarque, j'ai de grands projets et vous jugez mes ambitions ridicules. J'espérais qu'une dame de votre rang ne dénigrerait pas mes espoirs et qu'un potentiel mécène ne me rabaisserait pas de la sorte. Vous avez une grand chance, celle d'être soutenu et entretenu par quelqu'un de valeur. Cette chance, nous ne l'avons pas tous et je vous remercie pour ce cruel rappel, Madame"

Allister sourit intérieurement. Elle avait voulu l'impressionner en l'amenant dans la haute, mais il était quasiment certain que sa cousine était vue par certains clients de ce restaurant huppé comme une parvenue, voire une profiteuse. Le public n'était donc pas entièrement acquis à la cause d'Éloïse et Allister comptait bien en profiter. La perspective de se faire ridiculiser dans une esclandre avec un mystérieux "noble" qu'elle avait invité devrait amener Éloïse à revenir sur ses paroles au galop et, dans la foulée, à lui faire une offre plus qu'avantageuse pour le calmer. Il savait qu'il ne lui laissait guère le choix, si ses calculs étaient exacts... et il se trompait rarement.

Allister n'était cependant pas fou, il avait conscience que ce coup-là était sur l'extrême limite de ce que leur jeu habituel permettait et qu'il jouait avec le feu. Quoique sa cousine réponde, il comptait s'excuser platement et à haute voix de son "coup de sang injustifié et impardonnable" pour désamorcer la situation et ne pas nuire à sa réputation impeccable au-delà du raisonnable... mais pour l'instant, il était en contrôle et c'était à elle de le rattraper avant qu'il ne fasse mine de tourner les talons.
« Modifié: 25 mars 2020, 14:39:46 par Allister »

Héraut Éloise

  • Hérauts
  • Héraut à paillettes
  • Messages: 22
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche
  • Compagnon ou Familier: Burt
  • Âge: 21 ans
Re : Félicitation de fin d'etudes
« Réponse #6 le: 26 mars 2020, 11:17:55 »
Il était certain qu'Éloïse était vue par certains clients de ce restaurant huppé comme une parvenue, voire une profiteuse. Ce que son cousin ne comprenait sans doute pas, c'est que ça ne dérangeait pas Éloïse d'être vue comme une parvenue et une profiteuse. Ça la dérangeait d'être vue comme une héraut.

Quand il commença à faire son petit cirque, dans le but manifeste de l'embarrasser, Éloïse sourit avec satisfaction, et s'appuya sur sa chaise le temps qu'il finisse sa tirade. Il ne la dérangeait pas d’être mal vu par la haute, mais ce n'était pas une raison pour le laisser faire ce qu'il voulait. Puis elle demanda, sur le ton d'une nourrice  bienveillante à un enfant capricieux:

"Tu as fini?"

Puis elle se leva à son tour, sans bousculer la table, et s'adressa à la cantonade qui les dévisageait effectivement.

"ce n'est rien. Tout va bien. Retournez à vos occupations."

Et d'un seul geste, l'ensemble de la salle retourna qui a son repas, qui au service du repas. Les conversations reprirent comme si rien ne s'était passé. Éloïse adressa un nouveau sourire satisfait à son cousin, très satisfait d'avoir triché.

"Tu peux te rassoir, ils ne feront pas attention à toi. Ensuite on pourra peut être parler sérieusement?"

Les serveurs arrivèrent a se moment là pour leur servir leur entrée. Éloïse gouta et trouva cela délicieux, laissant aussi ainsi a Allister le temps de surmonter la déception de ne pas avoir réussis a la troubler. Et un peu aussi retrouver un peu d’énergie après la démonstration de magie mentale qu'elle venait de faire. Puis elle se tourna de nouveau vers lui:

"Tu sais où tu vas? Tu as un projet solide? Tu sais que quel budget tu as besoin?"

Allister

Re : Félicitation de fin d'etudes
« Réponse #7 le: 26 mars 2020, 13:57:44 »
Dès qu'Allister remarqua qu'Éloïse restait calme, il se rendit compte qu'il avait oublié une grande donnée dans son calcul, le foutu don de sa cousine... Dieu merci qu'il n'y soit pas sensible ! Une fois qu'elle eut commencé son numéro d'influence, il n'attendit pas comme un imbécile debout devant la table. Il était en train de se rassoir quand elle s'empressa d'entamer une légère tentative d'humiliation et lui en intima l'ordre.

Allister répondit au sourire victorieux de sa cousine par un sourire qui signifiait quelque chose entre "Bien joué" et "Connasse", mais même Allister n'était pas exactement sûr de ce qu'il pensait. Une fois assis, il reprit sur un ton enjoué :
"Ne serait-ce pas un aveu de faiblesse que d'avoir recours à tes tours de passe-passe ? Enfin, je suppose que j'aurai du prendre en compte que tu ne recules devant rien pour te sortir d'un mauvais pas..." Il savait que sa cousine ne verrait aucune raison de se reprocher quoi que ce soit, mais bon, c'était tout de même un peu ridicule qu'elle doive s'abaisser à user de son don.


"Tu sais où tu vas? Tu as un projet solide? Tu sais que quel budget tu as besoin?" Bon, au moins, sa petite mise en scène avait eu le mérite de leur permettre de rentrer dans le vif du sujet !

"Je n'ai pas encore eu le temps d'établir un budget, j'espère que tu m'excuseras, je suis un génie, pas un comptable. Sans prononcer de chiffres, je sais déjà que ça sera cher, voire très cher et que ça me prendra du temps avant que ça puisse aboutir, je préfère ne pas te mentir. En plus, il faut que je sois au Collégium pour ça, ce qui ne diminue les coûts en aucun cas... Mais j'ai une piste. Je te parlais de propulser ce vieux monde dans son futur et si je parviens à mettre en œuvre ce que j'ai en tête, tout Valdemar, voire au-delà, sera métamorphosé"

Il se tût un instant pour s'assurer que sa cousine était, comme il l'espérait, suspendu à ses lèvres et dans l'attente qu'il révèle son grand projet. Il souhaitait vraiment qu'elle accroche, ça lui éviterait d'avoir à se fatiguer à trouver un autre mécène... et elle a les fonds de tout Haven dans sa poche, potentiellement, ça semblait une perspective alléchante

Héraut Éloise

  • Hérauts
  • Héraut à paillettes
  • Messages: 22
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche
  • Compagnon ou Familier: Burt
  • Âge: 21 ans
Re : Félicitation de fin d'etudes
« Réponse #8 le: 26 mars 2020, 15:45:52 »
[Pour info, tu es maintenant libre de rper comme tu veux.]

Oui, c'était bien joué, et oui, Éloïse était une connasse. La Grande Maggie ne lui avait pas appris à jouer selon les règles, mais plutôt avec tout ce qu'elle avait.

"Mon don fait partit de moi, tu ferais une course à cloche-pied, toi?"

À vrai dire, une partie de ce qui faisait qu’Éloïse adorait Allister c'était qu'il était reposant. Pour une raison qu'Éloïse ne comprenait pas encore très bien, l'ancien dragon était immunisé à son don. Elle trouvait cela reposant de faire face a quelqu'un comme lui, avec qui elle n'avait pas besoin de se surveiller en permanence.

Mais on arrivait finalement au coeur du sujet.

"J'ai parlé a Leif de tes.... lubies. Il est intéressé par tes théories. Il a convaincu son oncle d'y consacrer des ressources."

C'était donc Thornton et pas le Cercle Héraldique qui se proposaient de mécéner Allister. Cela pouvait faire une différence pour lui. Même si Thornton était une ville et une famille extrêmement riche, ce n'était certes pas l'état.

"Mais nous ne bougerons pas sans un minimum de planification. Te soutenir dans tes recherches, oui. Autant que nécessaire, aussi longtemps que nécessaire. T'abreuver en argent à l'aveuglette, non."

Ce cher Allister allait devoir passer par l'étape comptabilité s'il voulait voir la couleur de l'argent d'Éloïse.
« Modifié: 27 mars 2020, 08:23:47 par Héraut Éloise »

Allister

Re : Félicitation de fin d'etudes
« Réponse #9 le: 27 mars 2020, 15:00:38 »
Devant la petite protestation de sa cousine qui jugeait qu'elle n'avait, au fond, rien fait d'interdit, Allister sourit. Il savait qu'elle ne lui ferait jamais le plaisir d'avouer qu'elle avait été acculée, mais qu'il avait toutefois montré, une fois de plus que, sans son don, Éloïse ne faisait pas le poids contre lui.

Allister tiqua sur le mot "lubie" mais le fait qu'elle quasiment fait preuve de gentillesse en cherchant toute seule à lui assurer un financement l'amena à ne pas relever. Il lui sourit et fit un petit geste l'invitant à développer. Il hocha la tête lorsqu'elle évoqua les conditions de ce soutien et sourit intérieurement. Il avait, en réalité, déjà fait un budget détaillé des coûts réels afin de pouvoir le gonfler au moment d'articuler un premier chiffre.

"Je comprends bien la nécessité d'établir un budget. Je vais m'y atteler et te fournirais les détails sous peu. Je pense que j'ai déjà une bonne idée de la manière dont je vais gérer ça et de ce que ça coûtera. Pour résumer, il me faudra plusieurs choses."

Il se lança dans une énumération à toute vitesse et dans le détail, montrant qu'il était très bien préparé et que tout était réfléchi. Il savait également que de noyer son interlocutrice sous les détails rendrait le prix plus difficilement contestable.

"Tout d'abord, il me faudra de quoi vivre sommairement : ma chambre au Collégium me convient très bien et les repas qui y sont servis aussi, bien que si tu veux me payer un repas par jour dans cet établissement, je ne saurais le refuser !
Mais ça, ça ne sera qu'une toute petite partie des dépenses. D'une part, il y aura des grosses dépenses en aménagement, il me faudra un atelier privé, des outils, une salle de test à l'écart, bref, il y aura plusieurs loyers... Ah et aussi en matériel, le métal, ça n'est pas donné et surtout pas lorsqu'il faut une qualité pareille.
Ah et, la partie la plus intéressante, c'est qu'il me faudra un mage, un compagnon a minima, mais un maître serait plus adéquat, voir éventuellement un adepte, mais nous verrons en fonction de sa compétence, j'aurai des demandes très spécifiques et suis pour l'instant incapable de savoir le niveau nécessaire. Bref, je pense qu'avec une quarantaine de pièces d'or par décade, je devrais pouvoir avancer à un rythme raisonnable
"

Il annonça ce prix d'une voix assurée mais néanmoins avec un air songeur comme s'il se demandait si la somme serait réellement suffisante et qu'il craignait d'avoir annoncé un prix trop bas.

"Et si j'ose demander quatre pièces de plus pour loger et engager mon père et profiter de son savoir-faire et de son expérience, ça serait... important pour moi" Allister demanda ça d'une voix qui semblait sans doute autant sincère et spontanée que le reste de son discours, mais l'était, en réalité, infiniment plus.
« Modifié: 29 mars 2020, 20:22:55 par Isabeau d'Armentières »

Héraut Éloise

  • Hérauts
  • Héraut à paillettes
  • Messages: 22
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche
  • Compagnon ou Familier: Burt
  • Âge: 21 ans
Re : Félicitation de fin d'etudes
« Réponse #10 le: 28 mars 2020, 18:39:55 »
Éloïse écouta calmement Allister dérouler ses besoins, haussant un soucirl quand ce dernier réclama un adepte. Rien que ça?

Elle siffla à l'annonce du prix. quarante pièces d'or par décade, il ne se faisait pas chier le cousin. Et voilà qu'il en rajoutait quatre de plus, comme ça, mine de rien.

"Donc quarante-quatre par décades? Tu n'as peur de rien. Écoute, on peut en reparler le jour ou tu auras les détails, mais je pense plutôt partir sur du trente. Avec peut être une certaine aide exceptionnelle au début pour mettre en place ton laboratoire."

Elle n'avait pas discuté le fait qu'il embauche son père sur son projet. Mais elle allait évidemment négocier sa participation. Elle n'était pas naïve. Allister avait forcément gonflé les prix. C'était de bonne guerre.
« Modifié: 31 mars 2020, 15:01:00 par Héraut Éloise »

Allister

Re : Félicitation de fin d'etudes
« Réponse #11 le: 31 mars 2020, 15:17:18 »
Il rit intérieurement quand il vit la réaction de sa cousine à son prix : * Tu ne t'attendais tout de même pas à ce que je te fasse faire des économies, ma chère ! *

Lorsqu'elle annonça son, Allister sût qu'il tenait le bon bout. Il avait hésité à jouer carte sur table et à lui annoncer les prix effectifs, mais ça ne serait pas amusant, autant essayer de l'arnaquer, quitte à pouvoir s'offrir quelques plaisirs sur cet argent! Il fut touché qu'elle ne conteste pas le fait qu'il puisse engager son père, son aide serait précieuse et sa présence... rassurante. Il se réjouissait sincèrement de pouvoir lui annoncer la bonne nouvelle ! Il exprima sa gratitude par un regard à sa cousine qui, selon lui en tout cas, signifiait : * Merci *

Puis il revint à la négociation et tenta alors de gratter la moindre pièce d'or ainsi que d'élargir au maximum le cadre de ce qui pourrait justifier une aide exceptionnelle... après tout, une aide exceptionnelle de 10 pièces d'or toutes les décades, ça ferait à peu près son prix initial!

Une fois les différents éléments discutés, Allister remercia sa cousine de l'opportunité qu'elle lui offrait, même s'il ne manqua pas de prétendre qu'il n'aurait eu aucune peine à trouver quelqu'un d'autre (il ne fallait pas trop la brosser dans le sens du poil, elle finirait par demander à ce qu'il lui rende des comptes sinon!) et il ne manqua pas de la remercier pour le repas succulent au moment de l'addition.

Héraut Éloise

  • Hérauts
  • Héraut à paillettes
  • Messages: 22
    • Voir le profil
  • Fiche: Fiche
  • Compagnon ou Familier: Burt
  • Âge: 21 ans
Re : Félicitation de fin d'etudes
« Réponse #12 le: 01 avril 2020, 15:41:51 »
Allister lui adressa un regard quEloise eu bien du mal à analyser. Ce n'était pas faux comme b'habitude, ça avait un gout de réel, mais... Elle n'en était pas sûre. Elle cligna des yeux, légèrement déstabilisés. Ils négocièrent longtemps, sur chaque détail, et si Allister reçut plus que ce qu'Éloïse avait voulu donner, il ne reçut tout de même pas autant que ce qu'il espérait recevoir.

Le reste du repas fut délicieux et tres agréable. Allister essayant de faire croire à Éloïse qu'elle avait une chance insigne qu'il ait accepté de travailler pour elle et Éloïse essayant de lui faire croire que personne à part elle n'aurait eu la bonté de financer ses recherches. Bref, le duel habituel entre les deux cousins.

Une bonne soirée.

RP CLOS
« Modifié: 01 avril 2020, 15:43:18 par Héraut Éloise »