Auteur Sujet: Ami ou ennemi?  (Lu 3344 fois)

Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
Ami ou ennemi?
« le: 02 septembre 2020, 11:14:43 »
5e jour de la 3e décade d'Automne 1485

Wylan n'avait pas oublié le commentaire de Kyra sur le jeune homme qu'elle avait dû évacuer de la zone de combats. Il avait simplement eu à faire. Traquer les derniers ennemis en ville leur avait pris plus de temps qu'escompté. D'autant qu'il lui avait fallu user de ses talents pour trouver ceux qui s'étaient retranchés dans des caves, dans des entrepôts ou des bâtisses abandonnées. Ratisser la ville à coup de Don l'avait laissé vidé de toute énergie et il s'était accordé quelques jours de pause. Après tout, un espion aussi avait droit à ses congés.

Il n'avait pas été difficile de trouver l'identité du jeune homme. Il s'agissait du cousin d'Éloïse, Allister. D'après ce qu'il avait pu apprendre, ce dernier était artificier ou ingénieur, et travaillait sur les machines à vapeur. Encore un qui risquait de finir sa vie vaporisé contre un mur. Cependant, ce n'étaient pas les talents d'inventeur d'Allister qui intéressaient Wylan, mais sa capacité lever instinctivement un bouclier alors qu'il ne possédait pas de Don.

Il se présenta à l'aube à la chambre du jeune homme. Il avait été surpris de découvrir qu'il logeait toujours au Palais, alors qu'il était déjà diplômé. Sans doute Éloïse était-elle intervenue en sa faveur... ou alors on l'estimait suffisamment prometteur pour le garder sous la main.

Il perçut vaguement la présence d'un esprit derrière la porte close. S'il n'avait pas activement cherché le jeune homme, sans doute aurait-il pu passer à côté.

Il toqua.

«Allister? Je suis le Héraut Wylan et j'aimerais vous parler.»
« Modifié: 02 septembre 2020, 11:17:54 par Héraut Wylan »

Allister

Re : Ami ou ennemi?
« Réponse #1 le: 02 septembre 2020, 12:08:11 »
Allister avait été au plus bas. L'ingénieur avait l'habitude de maltraiter sa carcasse lorsque ses projets le nécessitaient, mais cette fois-là avait été plus violente que les autres. Aussi surprenant que cela puisse paraître, il n'avait pas l'habitude de conclure une longue période de privation et de stress par une explosion à bout portant. Il se remettait donc lentement de son "combat". Après avoir passé quelques jours au lit, ne sortant de sa chambre que pour aller manger en vitesse, il s'était remis au travail, mais à un rythme tellement raisonnable que Thalyana aurait probablement été fière de lui. Il commençait enfin à se sentir plus vif et espérait être bientôt prêt à reprendre des projets fous.

Lorsque Wylan frappa à la porte, Allister venait de s'habiller et était assis sur le coin de son lit. Il leva un regard interrogateur vers la porte de sa chambre se demandant quel opportun le dérangeait à cette heure matinale. Il reconnut la voix aux premières syllabes, elle avait résonné dans sa tête peu de temps après l'explosion. *Wylan, un des Hérauts les plus discrets qui vient me rendre visite, ça doit être important et donc dangereux.*

"J'arrive tout de suite" répondit Allister d'une voix faussement tendue à travers la porte close. Il fit comme s'il était encore au lit simula quelques bruits de lever précipité afin de gagner du temps. Il jeta un bref coup d’œil aux croquis éparpillés sur son bureau pour s'assurer qu'il n'y ait rien de compromettant puis se mit à réfléchir. Allister passa en revue toutes les informations dont il disposait au sujet de Wylan pour sélectionner son personnage adéquat. Il se rendit cependant vit compte que ça serait compliqué de faire son choix car il n'avait pas d'informations pertinentes au sujet du Héraut. Il allait être forcé à y aller à l'intuition et à s'adapter... il soupira intérieurement, Allister détestait ne pas contrôler la situation.

Une fois sa réflexion aboutie, il ouvrit la porte avec un air digne, une respiration légèrement haletante et des yeux qui trahissaient une légère panique. Il imitait à la perfection l'attitude de celui qui est pris par surprise, stressé à l'idée de faire un faux pas mais qui tente de ne rien laisser paraître.

"Héraut Wylan, c'est un honneur que vous me rendiez visite. Que me vaut le plaisir ?" Le ton était très poli, voire trop. Il scruta l'homme un bref instant et se dit qu'il avait probablement le même âge que son père, mais il semblait plus jeune et bien plus apte et entraîné.
« Modifié: 02 septembre 2020, 12:11:24 par Héraut Wylan »

Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
Re : Ami ou ennemi?
« Réponse #2 le: 02 septembre 2020, 12:21:36 »
Wylan se demanda un instant pourquoi l'ingénieur semblait inquiet. Après tout, il n'était aux yeux de tous qu'un Héraut discret aux occupations floues. Sans pouvoir, qui plus est. Pas quelqu'un dont on aurait à craindre. Puis il haussa un sourcil, perplexe. Wylan était un acteur consommé, et il savait reconnaître ce talent chez les autres. Pourquoi un tel cirque?

:Il est étrange, ce jeune homme...:
:En effet... je t'avais dit qu'il y avait un truc louche chez lui.:


Louche, c'était le mot.

Wylan esquissa un léger sourire.

«Déjà, je venais m'assurer que vous étiez entier et fonctionnel, après vos péripéties de l'autre jour. Comme personne ne vous a vu à la Maison de Guérison, je n'étais pas certain de l'état dans lequel j'allais vous trouver.» Il afficha un sourire plus affirmé. «Quant à l'autre sujet... j'avoue que je préférerais ne pas en débattre à moitié dans le couloir. On ne sait jamais quelles oreilles peuvent traîner ici, même si elles sont rarement mal intentionnées.»

Sans vraiment attendre de réponse, il s'introduisit dans la pièce. L'endroit était en tout point conforme à l'idée qu'il s'en faisait. Il ne jeta qu'un vague coup d'œil sur les documents - après tout, il aurait été bien en peine de les lire - et ne s'intéressa qu'à la chaise jouxtant le bureau. Il s'y laissa tomber sans gêne aucune.

«Je suis plutôt curieux des objets incendiaires que vous avez utilisé, l'autre jour...»

Ce n'était clairement pas le sujet de sa visite. Mais, tout en parlant, il testait les défenses mentales du jeune homme.

Allister

Re : Ami ou ennemi?
« Réponse #3 le: 02 septembre 2020, 13:42:04 »
"Mes péripé... ah. ha ha" Allister lâcha un bref rire gêné et sembla embêté un instant d'avoir été découvert malgré l'accoutrement qu'il avait mis pour tenter de préserver son anonymat. Sous la surface, Allister n'était pas gêné mais en colère contre lui-même. Il se maudit intérieurement de ne pas avoir prévu une tenue plus efficace et nota mentalement qu'il lui faudrait réparer cette erreur.

Il s'apprêtait à continuer et à expliquer qu'il allait mieux sans avoir besoin de soin, mais le Héraut ne lui en laissa pas le temps et s'introduit dans sa chambre. La situation était en train d'échapper à Allister et ça ne lui plaisait pas du tout. L'homme se laissa tomber sur l'unique chaise de la chambre. Allister fit mine de chercher un endroit ou s'asseoir avant de se raviser et de rester debout. En réalité, il était bien content de rester debout et proche de la porte, parce qu'il pourrait ainsi réagir plus rapidement... même s'il se doutait bien que le Héraut le rattraperait et neutraliserait vite s'il devait fuir.

"Les objets incendiaires ?" Il fit mine de réfléchir. "Ah, vous parlez de mes pièges ? Et bien, c'était censé fonctionner différemment mais il s'avère que comme tout ce que je crée, ça se transforme effectivement souvent en explosion... et pour une fois ça je ne suis pas celui qui en a fait les frais !" Il avoua sa prédisposition pour les explosions d'un air gêné et finit sa phrase sur le ton de la blague. Tout ce qu'il avait dit était un mensonge, évidemment, mais il ne tenait pas à détailler son arsenal à un Héraut bien trop curieux à son goût.

Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
Re : Ami ou ennemi?
« Réponse #4 le: 03 septembre 2020, 09:35:56 »
Wylan était de plus en plus perplexe. À quel jeu jouait ce gamin? Il n'y comprenait rien et l'impossibilité de lire ses pensées lui compliquait encore la tâche. Il sentit la méfiance grandir. Après tout, son maître lui avait enseigné à redouter les esprits trop protégés, surtout ceux de personnes non-Douées. Normalement, sans Don, il était extrêmement difficile d'apprendre à ériger des barrières mentales. Certaines personnes, comme Beltran, dépensaient des fortunes pour y parvenir. Mais un simple fils d'artisan comme Allister n'aurait pas pu se le permettre. Une autre possibilité était la présence d'un Don non-détecté, comme l'Empathie ou la Lecture des Pensées, qui aurait forcé le jeune homme à se barricader pour ne pas devenir fou. Mais s'il excluait l'apprentissage volontaire et la défense inconsciente, ne restait alors que la moins réjouissante des possibilités. Allister était un espion et on l'avait envoyé ici, sous couvert d'un charme quelconque.

:Il y a un défaut dans ta théorie, Wylan. Allister est un asocial notoire. Et c'est le cousin d'Éloïse.:
:C'est vrai... alors je ne comprends pas.:
:Moi non plus...:


Quand Allister finit de parler, Wylan resta silencieux un long moment, le jaugeant du regard. Il ne savait par quel bout aborder le problème, ce qui n'était pas fréquent.

«Je vais être franc et arrêter d'y aller par quatre chemins. Nous sommes tous deux des acteurs consommés et je ne vois pas l'intérêt de continuer cette petite mascarade. Oh, j'apprécie le talent quand je le vois et j'avoue adorer les joutes diverses, mais là, je ne suis pas venu pour cela.» Il esquissa un sourire qui n'avait plus rien de sympathique. Certaines personnes avaient besoin de jouer avec un couteau pour apparaître menaçant. Wylan, lui, s'en passait avec brio. «J'ai un problème avec toi. Un gros problème. Ton esprit est bien trop protégé. Or, tu n'as pas de Don. Tu sais qui protège son esprit malgré l'absence de Don? Les espions. Et moi, je n'aime pas du tout avoir des espions ennemis qui se baladent sous mon nez.» Il le dévisagea un instant et reprit. «D'ailleurs, sans ta cousine, je ne pense pas que je me serais embarrassé à venir te parler poliment. Mais Éloïse semble considérer que tu es quelqu'un... peut-être pas quelqu'un de bien, mais pas quelqu'un de mal intentionné. Et j'aimerais la croire. Vraiment. Mais pour cela, va falloir arrêter de faire le petit con.»

Il lança un coup d'œil vers la porte.

«Si tu veux t'enfuir, vas-y. Mais...» Son sourire se radoucit.«Ce serait vraiment dommage.»

Allister

Re : Ami ou ennemi?
« Réponse #5 le: 07 septembre 2020, 08:22:14 »
Le silence qui suivit les mots d'Allister le mit sur le qui-vive. Il maintint une attitude avenante mais à l'interne, il était lentement en train de paniquer. L'homme prenait trop de temps à réagir à sa blague, il préparait quelque chose. Derrière le sourire gêné qu'il affichait, l'esprit d'Allister s'agitait et calculait ses options et il se rendit compte qu'il n'en avait aucune. Même la capsule camouflée sous son lit ne l'aiderait pas dans cette situation et la fuite... tourner le dos à cet homme était sans aucun doute une mauvaise idée. Il n'avait donc plus qu'à attendre que Wylan ne réponde...

Et il ne fut pas déçu de sa réponse. Comme il l'avait redouté, on avait vu clair dans son jeu (ce qui lui arrivait souvent ces temps, il devait s'émousser). Allister ne comprenait pas vraiment ce qu'il disait au sujet des protections d'esprit ou qu'en sais-je, mais il se tut et attendit que l'homme ait fini de parler, non pas par politesse mais par peur de sa réaction s'il était interrompu. Il sentait son cœur battre à toute vitesse et avait la désagréable impression d'être acculé. Il allait devoir jouer selon les règles du Héraut et il savait très bien qu'il ne gagnerait pas, mais peut-être pouvait-il ne pas tout perdre et garder une partie de ses secrets.

Allister effaça son personnage et changea entièrement d'attitude en un instant, son attitude et sa voix redevinrent aussi froides que son cœur, il força même le trait pour s'assurer que sa panique ne transparaisse pas. "Soit. M'enfuir n'aurait, a priori pas grand intérêt, je suis un ingénieur et toi..." Au milieu de sa phrase, Allister se rendit compte que Wylan n'était pas un simple Héraut, au vu de son attitude. Il reprit sans attendre et décida de forcer un peu le trait et de s'adresser à Wylan comme on parle à un assassin violent. Il espérait qu'ainsi il prêcherait le faux pour avoir le vrai... ou alors que ses pires craintes seraient confirmées et qu'il saurait au moins à quoi s'en tenir.

"J'apprécie que ma parenté avec une dame influente m'offre le privilège d'avoir une discussion avec toi plutôt qu'avec ta lame directement. Je n'ai guère envie de rejoindre la longue liste de tes victimes mutilées au gré de tes fantaisies." Il reprit sa respiration et scruta la réaction de son interlocuteur. Il ne lui laissa pas le temps de répondre et continua d'une voix impérieuse et sûre. Il se sentait en contrôle tant qu'il parlait. "J'ai deux questions, réponds à celle que tu veux : Qu'est-ce que tu me veux et c'est quoi cette histoire de protection mentale ?" Le jeune ingénieur regarda son interlocuteur avec un certain aplomb tout en réprimant une légère panique quand son regard croisa celui du Héraut.

Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
Re : Ami ou ennemi?
« Réponse #6 le: 07 septembre 2020, 10:59:28 »
«Ma longue liste de victime... quoi?» Wylan éclata de rire. Un rire franc et sincère qui dura. «S'il ne s'agissait que de mes fantaisies, cette liste serait diantrement courte! Je suis un Héraut, je te rappelle!»

Ce gamin le prenait-il pour un meurtrier? N'avait-il donc aucune connaissance sur les Hérauts? Apparemment pas. Il se reprit et le sourire disparut de ses traits.

«Ce que je veux, c'est m'assurer que tu ne représentes pas un danger pour le pays. Parce que tu vois, si c'était le cas, il me faudrait y remédier. Rapidement. Mais alors il faudrait que je gère ta cousine, qui risquerait quand même de m'en vouloir un peu.» De fait, il doutait qu'Éloïse éprouve autre chose qu'un léger désagrément s'il devait en arriver là. «Mais j'avoue que ta seconde question me laisse perplexe. Ton ton, ton attitude semblent me dire qu'elle est sincère.» Il le jaugea un instant d'un regard froid. «Partons donc sur ce présupposé. Tu n'as aucune idée de ce que sont les barrières mentales. Soit. Tu ne caches donc pas sciemment ton esprit. Mouais.»

:C'est possible.:
:Ça l'est, en effet.:
:Peut-être y a-t-il quelque chose dans son passé qui explique qu'il se soit protégé ainsi?:
:Sans doute.:


Wylan fit la moue. Son échange avec Kyra avait à peine duré un instant.

«Les gens Doués érigent des barrières mentales pour se protéger mais aussi pour protéger les autres. Ça demande un apprentissage parfois long et ça ne se fait pas sans peine. Normalement. Si j'en crois ta surprise, dans ton cas, tu l'aurais fait inconsciemment.» Il renifla. «Au vu des derniers événements, je serais plus enclin à croire qu'un mage t'utilise comme espion - involontaire peut-être - et barricade ton esprit pour éviter qu'on le découvre.»

En fait, Wylan ne croyait absolument pas à sa dernière supposition. Mais il avait bien envie de jouer avec les nerfs du gamin.

Allister

Re : Ami ou ennemi?
« Réponse #7 le: 08 septembre 2020, 09:01:14 »
Allister sourit poliment (et nerveusement) pour accompagner le rire de Wylan et soupira intérieurement : *au moins, il ne tue pas pour le plaisir... on va pouvoir discuter !*. Lorsque l'homme rappela qu'il était un Héraut, Allister eut envie de répondre *Si tous les Hérauts ont le cœur aussi pur que ma cousine alors tu es certainement un meurtrier en puissance* mais il se tut... c'est elle qui finançait ses recherches, autant ne pas l'exposer inutilement.

L'idée qu'Éloïse pourrait être embarrassée par la mort de son cousin et donc accorder de l'importance à quelqu'un d'autre qu'elle-même aurait pu faire rire Allister... s'il n'avait pas été le dit cousin.

Allister écouta les explications du Héraut sans l'interrompre, y compris ses élucubrations sur le mage qui l'utilise comme espion. Il était légèrement vexé par le rôle de marionnette que lui donnait Wylan, mais il ne releva pas, le discours était beaucoup trop intéressant pour qu'il laisse son égo s'interposer. La panique que lui inspirait Wylan avait été mise en sourdine par sa curiosité. Le Héraut lui ouvrait les yeux sur un monde qui lui avait complétement échappé jusqu'alors tant il s'était cloîtré dans son atelier, l'esprit occupé par son grand projet. Il commença à réfléchir et répondit juste : "Intéressant!" pour gagner un peu de temps. 

Allister avait toujours cru que c'était uniquement du fait de son lien de parenté que les pouvoirs d'Éloïse ne marchaient pas, mais il y avait peut-être autre chose ! Il ne lui fallut qu'un instant pour conclure qu'il fallait qu'il teste la chose et que Wylan ferait sans doute un bon outil de mesure. Il reprit la parole : "Donc si je comprends bien, toute ta petite visite et tes menaces sont uniquement là parce que tu n'arrives pas à entrer dans mon esprit aussi facilement que dans celui du commun des mortels ?  "

Dès qu'il eut prononcé son dernier mot, il se concentra très fort sur une phrase et tenta de la penser sur tous ses niveaux de réflexion, en surface, au fond et jusque dans son cœur d'enfant : *C'est pas plutôt que tu deviens vieux et que tu t'émousses ?* L'ingénieur scruta la réaction du Héraut à la recherche d'un signe montrant qu'il avait capté sa pensée.

Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
Re : Ami ou ennemi?
« Réponse #8 le: 10 septembre 2020, 09:31:53 »
Une fois le masque tombé, Allister semblait plus normal. Sa peur était perceptible, à la grande satisfaction de Wylan. Ce petit imbécile ne devait pas souvent se sentir impuissant. Ni être confronté à plus malin que lui. Si l'espion ne doutait pas instant que l'intelligence brute du jeune homme dépasse largement la sienne, il avait bien plus d'expérience et surtout, de ruse que lui.

Wylan apprécia que le jeune homme ne tente pas de se défendre. De fait, sa curiosité plaidait bien davantage en faveur de son innocence. Qui montrerait un tel intérêt s'il craignait vraiment d'être découvert? Il apprécia sa témérité aussi. Allister hurla mentalement une remarque des plus déplacées qui fit naître un sourire amusé sur le visage de l'espion.

:Un couteau émoussé peut toujours tuer.:

Pour lui parler, il avait dû pousser contre les barrières mentales du jeune homme. Sans doute ce dernier écoperait-il d'un mal de tête. Bien mérité, cependant. Mais parler aux non-Doués était épuisant et sans lui aussi le paierait plus tard.

«Je n'entre pas "dans les esprits". À moins d'avoir une bonne raison. Mais toute personne consciente émet un flot ininterrompu de pensées superficielles, souvent inarticulées, qui "flottent" autour d'elle. Imagine le bruit de fond d'une taverne. Tu sais que les gens parlent, parfois tu captes un mot çà et là, mais tu ne comprends pas les conversations, à moins de vouloir te focaliser sur elles. C'est la même chose. De mon point de vue, ta taverne est aussi silencieuse qu'une bibliothèque.» Il fronça les sourcils. «Et tu vois, autant je suis habitué à ce silence quand je suis entouré de gens Doués, autant, en présence d'un ingénieur, c'est anormal. Ceci-dit, si tu le fais inconsciemment, ça peut être intéressant pour moi. Mais il va d'abord falloir que je m'assure que tu es bien sincère.»

:Tu comptes faire ça comment? Enchantement de vérité?:
:Inutile dans ce cas précis. Mais Charwin m'a montré comment repérer un esprit manipulé par un mage. Malheureusement, je n'ai pas les Dons pour défaire une possession.:
: D'autres les ont.:
:Oui.:


«Es-tu donc sincère?»

Wylan tendit la main, attendant ostensiblement qu'Allister la recouvre de la sienne.
« Modifié: 10 septembre 2020, 10:35:57 par Héraut Wylan »

Allister

Re : Ami ou ennemi?
« Réponse #9 le: 14 septembre 2020, 22:11:12 »
Allister sourit face à la réponse mentale de Wylan en ignorant complètement la menace, pourtant à peine voilée. Il était content, il venait de réussir à contrôler ce que Wylan percevait de sa pensée, il commença à jouer sur différents niveaux pour savoir quelles pensées étaient perçues et quelles pensées ne sortaient pas de lui. C'était une expérience méta-cognitive passionnante.

La métaphore de Wylan lui sembla très claire et répondait à quelques-unes des questions que la révélation avait engendrée, mais de très nombreuses autres restaient en suspens. Il ricana intérieurement : *Si davantage de gens avaient un esprit similaire à une bibliothèque et non à une taverne, je serais peut-être motivé à m'y intéresser !*

Allister vit la main tendue du Héraut et se montra ouvertement circonspect. "Si tu peux pénétrer mon esprit sans aucun contact, je n'ose imaginer ce que tu pourrais lui faire si jamais je te l'offre sur un plateau. Explique-moi d'abord ce que tu comptes m'infliger et nous verrons si tu es contraint de me forcer ou si je rentre dans ton jeu."

Afin de continuer ses tests, il ajouta mentalement, en utilisant uniquement sa "couche de pensée superficielle" : *Je ne tiens pas à ce que mon cerveau soit modelé pour le bien du royaume...*. Il compléta sa phrase, dans son for intérieur : *et encore moins à ce que tu découvres certains de mes secrets.*

Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
Re : Ami ou ennemi?
« Réponse #10 le: 15 septembre 2020, 08:49:29 »
Wylan fronça légèrement les sourcils quand les pensées d'Allister l'assaillirent. Il avait baissé ses boucliers au maximum pour continuer de sonder le jeune homme et, par là même, s'en trouvait vulnérable. Il aurait une migraine d'enfer avant la fin de la journée, c'était maintenant certain.

«Allister, je comprends que ces découvertes te fascinent, mais, actuellement, ce que tu fais, c'est me lancer à la figure des pensées bien trop nettes pour être naturelles. Pour reprendre la métaphore de la taverne, c'est comme si tu haussais volontairement le ton pour être certain que la table d'à côté t'entende. C'est agaçant et vraiment suspect.»

Cette mise au point faite, il reprit la conversation d'un ton plus aimable.

«Je ne compte rien t'infliger. Il s'agira uniquement pour moi d'observer.»

:Comme si tu avais le choix. Tu n'as pas ce Don-là...:
:Je le sais bien, mais lui l'ignore.:


«Le contenu de ton esprit ne m'intéresse pas, ce que je veux voir, ce sont les flux de pensées. Pour découvrir s'il y a quelque part une irrégularité qui signalerait un problème.»

Il observa un instant le jeune homme. Comme tous ceux n'ayant pas grandis à Valdemar, il ne parvenait à saisir la nature profonde des Hérauts. Un Valdemaran n'aurait jamais craint que Wylan puisse lui mentir ou user de son Don pour le blesser. Les petites frappes se moquaient bien assez de la morale parfois trop rigide des Hérauts.

«Les Hérauts ont un code moral très strict, tu sais. Et surtout, nos Compagnons sont là pour nous empêcher de déraper. Je préférerais donc ne pas avoir à te forcer. Pour le moment, cette histoire ne concerne que nous. Si tu coopères, personne d'autre n'en saura jamais rien.» Il avait repris un ton froid et professionnel, car c'était visiblement celui auquel le jeune homme réagissait le mieux. Les sourires et les sympathies ne servaient à rien ici. «Je réalise que le seul que tu connaisses est ta cousine? Éloïse est... particulière. Mais, malgré ce qu'on pourrait croire, elle est très attentive à ne jamais mésuser de son Don.»

Allister

Re : Ami ou ennemi?
« Réponse #11 le: 16 septembre 2020, 08:36:43 »
Allister maugréa intérieurement. Il n'avait pas été assez créatif dans ce qu'il avait envoyé mentalement et le test n'était donc pas concluant... il n'avait aucun moyen de savoir si sa deuxième phrase avait été entendue ! Bon, le Héraut lui avait demandé d'arrêter, soit, il reporterait donc ses tests à plus tard... parce que Wylan n'était sans doute pas un cobaye dont le consentement était accessoire. Et si en plus ça le rendait suspect aux yeux du Héraut. Qui sait, il allait peut-être revenir enfoncer sa porte une seconde fois s'il continuait...

Allister répondit simplement "Soit." d'un ton qui indiquait clairement que ça n'était que partie remise mais qu'il respecterait la demande du Héraut.

*Une irrégularité qui signalerait un problème, c'est moi tout entier qu'il décrit là, non ?* pensa Allister, amusé. Un léger sourire trahi sa pensée.

L'ingénieur écouta poliment la diatribe du Héraut sur l'honneur, le sens du sacrifice et la haute moralité des grands héros. Il ne put s'empêcher de se dire que les mercenaires des Dragons de Gavil avaient aussi un sens de l'honneur et de la morale bien à eux et que ça ne les empêchaient pas de harceler les plus faibles et de tuer à tour de bras. Le fait que Wylan associe dans la même phrase son code moral et une menace de dénonciation était, aux yeux d'Allister, très révélateur !

"Je comprends qu'il est important pour les Hérauts que tout le monde les sachent moralement impeccables et qu'ils servent à défendre le peuple. Et ma cousine n'utilise son Don que pour servir c(s)es objectifs." Allister n'avait pas de temps à perdre en débat philosophiques avec un apôtre venu prêcher, par contre, il n'était pas du tout motivé à dire à Wylan ce qu'il avait envie d'entendre. Sans laisser trop le temps à Wylan de réfléchir sur sa tournure alambiquée, il enchaîna d'un ton décidé : "Soit, je me prête à votre exercice pour analyser mes flux de pensée, que dois-je faire ?"

Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
Re : Ami ou ennemi?
« Réponse #12 le: 16 septembre 2020, 09:06:43 »
Wylan avait perçu la pointe de doute dans les propos d'Allister. Il savait qu'il n'aurait pas dû réagir et laisser filer, mais il n'appréciait pas que l'on doute de la rectitude morale d'une de ses subalternes. S'il se salissait les mains, c'était justement pour éviter aux autres de le faire. Il ne voulait pas entendre parler d'un  possible manquement à l'éthique de la part d'Éloïse.

«L'important n'est pas que les gens le sachent. C'est qu'ils en soient persuadés au plus profond d'eux-même, afin que chacun ait la certitude qu'il y aura toujours quelqu'un pour l'entendre et lui rendre justice. Cette certitude est ce qui fait la force de notre pays, c'est ce qui contribue à maintenir une cohésion et une paix sociale. Mais tu as raison, nous ne sommes pas là pour cela. Ceci-dit, je ne peux que te recommander de te pencher sur notre histoire. Peut-être te sera-t-il plus simple de comprendre le fonctionnement de notre pays.»

Dire qu'il était le premier à se moquer de la morale rigide de ses frères et sœurs de Cercle... Voilà qu'il se devait de la défendre. À son âge, avec ses occupations, on avait abandonné depuis longtemps toute fierté déplacée. Mais il ne s'agissait pas là de lui, mais de ceux qu'il considérait comme sa famille.

Wylan se força à revenir à sa mission. Allister avait accepté d'être sondé, il était temps de s'y mettre.

«Il faut tout simplement me donner ta main et te détendre. Et idéalement, essayer de ne pas me repousser, même si j'ai conscience que c'est compliqué. Et assieds-toi, s'il te plaît, avant qu'on commence. Parce que tu risques de tomber.»

Wylan tendit la main et cette fois l'ingénieur la recouvrit de la sienne. Il ferma les yeux et abaissa doucement le reste de ses boucliers. Autour de lui, le brouhaha s'intensifia.

:Ça m'ennuie que tu fasses ça si loin de moi. Je ne peux vous protéger.:
:Cette chambre est suffisamment isolée. Et dès que j'aurais réussi à me connecter à son esprit je remonterai mes boucliers autour de nous.:
:Ce n'est pas pareil...:


L'espion s'abstint de lui répondre et commença à se concentrer. Le contact physique avait nettement amoindri l'efficacité des boucliers du jeune homme et à peine sentit-il une légère résistance au moment où leurs esprits se touchèrent.

[Tout d'abord tu ne sens rien de particulier. Puis, progressivement, tu as l'impression d'une présence, comme si quelqu'un regardait par-dessus ton épaule. Ce n'était pas douloureux, mais agaçant et tu as probablement envie de chasser cet importun.]

Allister

Re : Ami ou ennemi?
« Réponse #13 le: 22 septembre 2020, 08:32:48 »
Devant le prêche de Wylan, Allister avait envie de hurler de rire. Allister savait, au fond, qu'il n'y avait une paix sociale que parce que les honnêtes gens avaient peur et étaient démunis face aux dons des Hérauts et à la puissance de frappe des nobles. Le peuple n'était pas heureux de les servir et les trouvaient fabuleux, ils n'étaient pas tenus en place par la cohésion et la croyance en la justice impartiale des Hérauts. Les gens ne respectent l'ordre que parce qu'ils craignent ceux qui le maintiennent. À ses yeux, Wylan vivait dans un conte de fée. Cependant, dans la mesure où il n'était pas là pour discuter politique, il se contenta d'un hochement de tête pour que Wylan enchaîne.

Lorsque Wylan saisit sa main et ferma les yeux, Allister s'apprêta à faire de même mais il décida de garder les yeux ouverts, il voulait profiter de ce moment pour scruter le Héraut plus en détail pour voir ce qu'il avait raté. Il se doutait qu'il avait probablement des armes dissimulées, des blessures de guerre qui l'handicapait dans ses combats, etc.

Allister avait à peine commencé à scruter le Héraut lorsqu'il sentit son esprit. Il cessa immédiatement son analyse et redirigea ses pensées vers des choses futiles. Il pensa à l'herbe qui gratte sa cheville lorsqu'il marchait dans le champ. Ses pensées suivirent logiquement sur les motifs qui l'amenaient dans le champs et il faillit penser à ce qu'il y testait. Il interrompit sa pensée et tenta de trouver un nouveau sujet, quelque chose de bénin, de mondain, de connu de tous, il devait bien avoir des discussions futiles qu'il pourrait se repasser dans la tête. Il pensa à Thalyana et essaya de se rappeler leurs échanges innocents, mais son esprit dérivait obligatoirement vers cette fois où... et Allister refusait que son observateur indiscret ait accès à ça. Il continua à chercher des discussions futiles, des moments légers, des expériences positives et n'en trouva pas. Une pensée traversa son esprit et il sentit son cœur manquer un battement : *J'ai tout sacrifié pour mon projet et maintenant, je me sens... tellement seul*

Allister reprit ses esprits et sentit l'intrusion de Wylan comme une menace énorme, il avait sans doute perçu sa solitude et c'était bien trop intime pour qu'il tolère d'être observé. Il essaya de jeter le Héraut hors de son esprit mais alors qu'il commençait à l'éjecter, il essaya de s'en empêcher. S'il le sortait, il faudrait le laisser à nouveau faire une intrusion pour qu'il soit content. Il lutta pour garder le contrôle et ne pas complètement agresser mentalement Wylan. Il réussit à se calmer un peu (1d10 : 6) et se récita les paroles d'une chansonnette qu'il avait entendu en espérant que sa tentative d'exclure Wylan avait été interrompue à temps.

Héraut Wylan

  • Hérauts
  • Héraut aux mille visages
  • Messages: 461
    • Voir le profil
  • Fiche: Masque et reflets...
  • Compagnon ou Familier: Kyra
  • Âge: 41 ans
  • Langues: Valdemaran, Rethwellan
Re : Ami ou ennemi?
« Réponse #14 le: 23 septembre 2020, 09:20:31 »
Malgré son assurance affichée, Wylan n'avait guère l'habitude d'entrer volontairement dans l'esprit des gens. Habituellement, il se contentait d'utiliser son Don de manière passive, ou alors très superficielle, quand il cherchait activement à repérer des présences autour de lui. Depuis la fin de son entraînement, presque un quart de siècle plus tôt, il n'avait usé du plein potentiel de son Don qu'une poignée de fois. Dont une avec Charwin, pour apprendre la technique qu'il tentait maintenant d'employer. Et il n'aimait pas ça.

À peine entré, il fut assailli de fragments de pensées, d'images, de sensations. Il ne chercha pas à les comprendre, se contentant d'accepter leur présence. Évidemment, une fois ressorti, il pourrait sans doute dresser un portrait assez fidèle du jeune homme, mais ce n'était pas son but. Rapidement, il se trouva ballotté, sans possibilité de contrôler ce qu'il voyait. Il comprit alors la différence qu'il y avait entre les entraînements sur des esprits disciplinés et préparés à accepter son intrusion, et ce qu'il faisait maintenant. À l'époque où il avait pratiqué sur Aranel, celle-ci s'était efforcée de rester parfaitement détendue. L'esprit de Charwin, lui, était comme l'eau d'un lac sans un souffle de vent. Tout y était parfait, paisible, immuable. Là, il errait en pleine tempête. Il se rappela néanmoins qu'il devait remonter des boucliers. Cette simple pensée suffit à les invoquer. Des années pratiques. Il s'efforça alors d'endurer le maelström qui l'entourait en espérant trouver ce qu'il était venu chercher.

Il se sentit soudain repoussé. Par réflexe, il résista et la pression ne dura pas. Au contraire, un certain calme s'installa. Allister avait trouvé un moyen d'accepter sa présence. Sans doute cela avait-il un rapport avec la mélodie qu'il entendait au loin? Soulagé, Wylan put enfin se mettre au travail.

Maintenant que le jeune homme était parvenu à calmer son esprit, Wylan put admirer l'étendue de son contrôle. Certes, on était loin de l'apaisante perfection de l'esprit du Maître Guérisseur, mais on sentait bien la rigueur et le pragmatisme dans l'agencement des pensées qui fusaient brièvement autour de lui.

Assis sur la chaise, Wylan, ou plutôt son corps, soupira et un léger sourire s'installa sur ses lèvres.

Dans sa bulle mentale, l'espion commença ses recherches. Il s'efforça de suivre les indications de Charwin à la lettre, et malgré lui, repensa à leur conversation.

«D'une certaine manière, Wylan, ton Don se rapproche plus du mien ou de celui de Thalyana que de la simple Parole par l'Esprit. Si tu avais le temps, je pourrais sans doute t'enseigner ce que nous faisons. Évidemment, sans Empathie et sans Guérison, tu serais limité, mais au moins pourrais-tu nous aider et nous soutenir.»

[Tu perçois ces paroles prononcé par une voix que tu n'as jamais entendue et tu comprends assez vite qu'il s'agit de quelque chose qui vient de Wylan, sans doute inconsciemment.]


Enfin, Wylan rouvrit les yeux. Il n'avait aucune idée du temps qui s'était écoulé et sa tête lui semblait pleine de son.

: Presque une marque...:

Malgré lui, il ne put retenir une grimace de douleur en entendant Kyra.

«Moins fort, ma chérie...» Il se figea en réalisant qu'il avait parlé à voix haute. Il croisa le regard d'Allister et haussa les épaules. «Désolé. c'était pour mon Compagnon... je dois être bien fatigué si j'ai parlé à voix haute.» Il chercha autour de lui de quoi boire. Il avait la langue pâteuse. Ne trouvant rien, il soupira. «Bon... je ne vais pas te faire mariner plus longtemps, gamin. D'après ce que j'ai vu, personne ne t'utilise ni n'a implanté quoi que ce soit dans son esprit. Je n'ai même rien vu que aurait pu me donner envie de t'envoyer chez Charwin, pour un examen plus approfondi.»

Sans vraiment s'en rendre compte, il était passé de son attitude d'espion et d'assassin à celle de ce bon vieux Wylan.